1

Nanterre : piscine universitaire réservée aux musulmanes

Un syndicat étudiant (UNI) attaque l’université (ValeursActuelles – VA) (Mercredi 3 février 2021 -12:23)

Elles font tout pour nous pourrir la vie !

Elles occupent bruyamment nos trottoirs, nous forcent à supporter la vue de leur accoutrement aussi malpropre que révoltant et ce, sans la moindre pudeur, elle arrivent même à inciter une « institution d’enseignements supérieurs, d’études et de recherches constituée par la réunion de divers établissements formant un ensemble administratif cohérent avec un statut de droit défini, public, privé ou éventuellement mixte » à leur résever des heures privées ! C’est impressionnant, pharamineusement inconcevable ! Qui l’eut cru, il y a dix ans ?

Et pourquoi pas pour les Juives, pour les Taoistes, les Petites Sœurs des Pauvres, les Hindouistes, les Bouddhistes, les Bénédictines ? Les Obèses, les Trappistes, les Conceptionnistes ? Les Maigres, les LGBTI+++++, les Albinos, les Insulaires du Pacifique ? Les Carmélites ? Les Tibétaines ? Les Boulimiques ? Les Birmanes, les Chans ? Les Aïnous ? Les Hirsutes ? Les Anorexiques ? Les achromiques ? Les Ursulines ? Les Missionnaires de la Charité ? Les Chanoinesses de Saint Augustin ?

Peut-être parce qu’elles sont moins connes ? Moins exigeantes ? Moins inadaptées ? Plus cultivées ? Plus sortables ? Moins dégénérées ? Moins envahissantes ? Moins parasites, moins quémandeuses ? Moins importunes ? Moins crampons ? Moins pique-assiettes ? Moins abondamment reproductrices ?

(Rappelez-moi que j’exige des journées privées pour les jours où j’ai oublié de m’épiler les jambes…)

À agrandir et encadrer sans attendre :

Ce qui dicte la vision du monde des musulmans, c’est que l’humanité entière doit respecter les impératifs de leur religion, alors qu’ils ne doivent eux-mêmes aucun respect aux religions des autres, puisqu’ils deviendraient alors des renégats méritant l’exécution immédiate. La tolérance musulmane est à sens unique. Elle est celle que les musulmans exigent pour eux seuls et qu’ils ne déploient jamais envers les autres. Soucieux de se montrer tolérant, le pape a autorisé, encouragé même, l’édification d’une mosquée à Rome, ville où est enterré Saint Pierre. Mais il ne saurait être question de construire une église à La Mecque, ni nulle part en Arabie Saoudite, sous peine de profaner la terre de Mahomet. (Jean-François Revel)

Je ne reviendrai pas sur le problème de l’immonde bâche islamique, il me faudrait plusieurs jours et mes collègues ont parfaitement et longuement traité le sujet. J’ai moi-même bénéficié de milliers d’insultes et de menaces d’égorgement.

Le cogneur El Guerrab veut interdire aux Français de parler du voile – Riposte LaïqueRiposte Laïque (ripostelaique.com)

L’insoumis Coquerel ose comparer le voile de la mariée au voile musulman ! – Riposte LaïqueRiposte Laïque (ripostelaique.com)

« Niqabée » munie d’un couteau : surtout pas d’amalgames ! – Riposte LaïqueRiposte Laïque (ripostelaique.com)

Dans un pays qui autorise l’IMG jusqu’au neuvième mois, plus rien ne m’étonne.

Et si j’ose écrire que la moindre touriste qui oserait demander un traitement de faveur dans un pays musulman se ferait lapider, je me retrouverai devant un juge ? Puis-je rappeler qu’en outre, les touristes apportent des devises en y séjournant, alors que ces Belphégor nous en dérobent ! Le monde à l’envers.

L’UNI s’insurge, car l’université de Nanterre a mis à disposition une piscine uniquement pour les musulmanes pendant trois ans. 36 mois réservés au Burkini, sorte de maillot de bain couvrant la totalité du tronc, une partie des membres et de la tête et comportant au moins un pantalon et une tunique à manches, une capuche ou un bonnet, pouvant couvrir le cou et le dessous du menton. 156 semaines, ou 1095 jours exclusivement privés pour ces importunes qui refusent de s’intégrer tout en exigeant un traitement spécial.

Contre « la complicité coupable de l’université » de Nanterre, l’UNI sort les griffes. Combattant de longue date les dérives idéologiques de certains établissements étudiants français, le syndicat a réagi à un récent article du Journal du dimanche, qui révélait l’existence d’une « convention » entre l’université francilienne et une association communautariste. Ce texte a notamment permis la réservation pendant trois ans d’une des piscines de l’établissement pour des musulmanes, afin qu’elles puissent se baigner loin du regard des hommes. (Valeurs Actuelles).

Photo : Aicha explique à son psy (rémunéré par vos impôts) le fondement du port du torchon islamique : le regard des hommes ! Eviter de les tenter, se préserver des vraisemblables envies des mâles, ne révéler leur beauté qu’à leur propriétaire exclusif. Bref, un tue-l’amour. Un cauchemar pour toute personne normalement constituée, une saturation des trottoirs ; une provocation manifeste. Je ne sais pas vous, mais à Bruxelles, plus aucun individu sensé ne fréquente le centre-ville, elles ont mis le grappin dessus. Le monopolisent. Comme tout le reste.

Et on me demande de rester calme ?

Ben tiens, tant que je vous parle de Bruxelles. Plus personne ne prend les transports en commun en centre-ville non plus. Sauf les fauchés intégraux et les papis et les mamies échappés des Ehpads, bien obligés. Et les fatmas, toutes avec le portable à l’oreille. Ou plutôt à la touaille qui les recouvre.

N’est-ce pas le moment idéal pour les zotorités d’entamer des travaux pharaoniques dans les tramways et les métros ? Que l’on nous annonce comme un bénéfice authentique pour TOUS ? Des fauteuils hyper-confort, des accès confortables, de la musique douce. Et pourquoi pas des massages en position assise, tant que vous y êtes ?

Maintenant que l’incroyable est fait, passons à l‘impossible (Adèle Blanc-Sec)

 « Tous les dimanches » « une vingtaine de femmes, toutes entortillées, en burkini » se baignait ainsi « au sein même de la piscine de notre université ». Une information confirmée par « les agents de sécurité et des policiers ». Tout est donc parti d’un accord entre Nanterre et une association, qui s’affiche sur les réseaux sociaux comme un « organisme communautaire facilitateur de rencontres »(Et facilitateur de baffes, vous connaissez ?). Une sorte d’agence matrimoniale pour fanas du Koran et adorateurs d’Allah (Il est Allah l’Unique et Transcendant. Loué soit-Il), qui affiche au passage sur internet son soutien à Tariq Ramadan. Pour l’UNI, la signature d’une telle convention représente « un acte extrêmement grave de séparatisme (ouh, ouh, m’sieur Macron) et de complicité avec l’islamisme » et « met en péril la cohésion nationale ».

Ce à quoi nous devons nous attaquer, c’est le séparatisme islamiste (Emmanuel Macron – 2 octobre 2020)

Révolté, le syndicat demande « à ce que la lumière soit faite en totalité sur cette ‘convention’ signée par l’université et que la présidence réponde de cette révélation »« L’UNI dénonce la complicité coupable de l’université avec le séparatisme islamique et demande des mesures immédiates conduisant à l’arrêt de ces baignades exclusives ». L’organisation « déposera une motion allant dans ce sens lors du prochain conseil d’administration de l’université ».

Personnellement, je me demande souvent ce que je ferais une fois dans l’eau de la piscine que je fréquente régulièrement, si l’une de ces zombies osait y mettre le pied. Je pense que je sortirais sans crier ma répugnance, pas envie de me faire traiter de sale raciste islamophobe et ségrégationniste. Le problème est que le carrelage de l’établissement est assez glissant ! Moi, jouer le dindon de la farce ?

Anne Schubert