Nantes : 6 nouveaux vols de colliers à l’arraché en deux jours

Publié le 14 septembre 2019 - par - 1 630 vues
Share

Dans le département du Gers, près de la ville d’Auch, une voiture a refusé d’obtempérer à un contrôle routier établi par la gendarmerie.

Ce véhicule était suivi depuis la veille par la police et, au moment du contrôle, une voiture de la police se trouvait derrière eux et un second, de la gendarmerie, arrivé par devant.

C’est à cet instant que le conducteur a cherché à s’échapper.

Il a failli renverser un policier, qui a eu juste le temps de s’écarter, cependant que l’un de ses collègues faisait usage de son arme de service, tirant sur le véhicule, qui a terminé sa course à quelques centaines de mètres en faisant plusieurs tonneaux au milieu des champs.

On ignore, pour le moment, si une balle a touché un des passagers ou la voiture ?

Il y avait trois individus à bord. L’un d’eux, âgé de 19 ans, est mort et les deux autres blessés, dont l’un plus grièvement, et ils ont été évacués vers le centre hospitalier d’Auch.

L’enquête a été confiée à la PJ de Toulouse.

En Haute-Marne, après avoir agressé un gendarme à l’aide d’un couteau, lors d’un contrôle routier sur une aire d’autoroute, un individu a été mis en examen pour « tentative de meurtre aggravé » et placé en détention.

« Il était contrôlé pour un excès de vitesse et, pour le désarmer, un autre gendarme lui a tiré dessus, le blessant à la cheville », selon le procureur de la république de Chaumont, Frédéric Nahon.

À Nantes (Loire-Atlantique) – Les vols de colliers « à l’arraché », directement sur le cou des victimes, se sont multipliés au cours de ces dernières semaines : 6 nouveaux cas en deux jours.

Aussi bien en pleine rue que dans le tram.

Dans la seule journée de jeudi, quatre personnes ont été prises pour cible.

L’une au niveau du tramway « Médiathèque », puis un homme de 85 ans, qui se promenait avec son épouse, a été poussé dans le dos et, un peu plus tard, c’est un touriste canadien qui a été agressé par quatre voyous aux abords de la station « Beaujoire » et, la quatrième victime s’est fait arracher son collier non loin du square Daviais.

Plusieurs suspects ont été interpellés mais nous ignorons leurs origines !

Nantes s’inscrit dorénavant parmi les villes et les quartiers les plus dangereux de France.

« Nos régions ont du talent » et c’est vrai dans toutes les provinces françaises, même celles qui n’en avaient pas auparavant !

Mettons à part les départements d’outre-Mer, Guadeloupe, Guyane et Martinique, qui en ont davantage que les autres.

Ces « zones de non-droit » où la délinquance fait rage, où l’insécurité est quotidienne, avec la Seine-Saint-Denis (93) en tête de liste, notamment la ville, Saint-Denis, avec 2 306 actes de délinquance recensés.

Le 91 n’est pas très loin, notamment à Corbeil-Essonnes, dans la cité des Tarterêts, 93 crimes et délits pour 1 000 habitants.

Et la capitale, Paris, et pas uniquement dans les arrondissements du Nord, 18e, 19e, 20e et 10e, mais également, et surtout, dans le 1er et le 8e, avec 40 actes de violence et d’ agressions pour 1 000 habitants. Ce dernier arrondissement réunissant le plus important lot de touristes.

Nantes s’ajoute à présent derrière Marseille, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Valence, Rennes, toutes ces villes avec plus de 11 actes de violence pour 1 000 habitants et il y a de la place à la suite.

Il sera difficile très bientôt de désigner la province ou la ville de France « où il ferait bon résider », il fut un temps, pas très lointain, où ce furent les villes de Nantes justement, puis de Bordeaux, qui avaient été choisies, et aujourd’hui ?

Il est vrai que nous ne sommes pas encore à l’identique de l’Afrique du Sud où environ 60 personnes sont tuées chaque jour… Vive l’apartheid, adieu Nelson Mandela.

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.