Nantes est devenue une des villes les plus dangereuses de France

Publié le 16 septembre 2019 - par - 14 commentaires - 3 149 vues
Share

Dans le département du Gers, près de la ville d’Auch, une voiture a refusé d’obtempérer à un contrôle routier établi par la gendarmerie.

Ce véhicule était suivi depuis la veille par la police et, au moment du contrôle, une voiture de la police se trouvait derrière eux et un second, de la gendarmerie, arrivé par devant.

C’est à cet instant que le conducteur a cherché à s’échapper.

Il a failli renverser un policier, qui a eu juste le temps de s’écarter, cependant que l’un de ses collègues faisait usage de son arme de service, tirant sur le véhicule, qui a terminé sa course à quelques centaines de mètres en faisant plusieurs tonneaux au milieu des champs.

On ignore, pour le moment, si une balle a touché un des passagers ou la voiture ?

Il y avait trois individus à bord. L’un d’eux, âgé de 19 ans, est mort et les deux autres blessés, dont l’un plus grièvement, et ils ont été évacués vers le centre hospitalier d’Auch.

L’enquête a été confiée à la PJ de Toulouse.

En Haute Marne, après avoir agressé à l’aide d’un couteau un gendarme, lors d’un contrôle routier sur une aire d’autoroute, un individu a été mis en examen pour « tentative de meurtre aggravé » et placé en détention.

« Il était contrôlé pour un excès de vitesse et, pour le désarmer, un autre gendarme lui a tiré dessus, le blessant à la cheville », selon le procureur de la république de Chaumont, Frédéric Nahon.

A Nantes (Loire Atlantique) – Les vols de colliers « à l’arraché », directement sur le cou des victimes, se sont multipliés au cours de ces dernières semaines : 6 nouveaux cas en deux jours.

Aussi bien en pleine rue que dans le tram.

Dans la seule journée de jeudi, quatre personnes ont été prises pour cible.

L’une au niveau du tramway « Médiathèque », puis un homme de 85 ans, qui se promenait avec son épouse, a été poussé dans le dos et, un peu plus tard, c’est un touriste canadien qui a été agressé par quatre voyous aux abords de la station « Beaujoire » et, la quatrième victime, s’est fait arracher son collier non loin du square Daviais.

Plusieurs suspects ont été interpellés mais nous ignorons les origines !

Nantes s’inscrit dorénavant parmi les villes et les quartiers les plus dangereux de France.

« Nos régions ont du talent » et c’est vrai dans toutes les provinces françaises, même celles qui n’en avait pas auparavant !

Mettons à part les Départements d’Outre-Mer, Guadeloupe, Guyane et Martinique, qui en ont davantage que les autres.

Ces « zones de non droit » où la délinquance fait rage, où l’insécurité est quotidienne, avec la Seine-Saint-Denis (93) en tête de liste, notamment la ville, Saint-Denis, avec 2306 actes de délinquances recensés.

Le 91 n’est pas très loin, notamment à Corbeil-Essonnes, dans la cité des Tarterêts, 93 crimes et délits pour 1000 habitants.

Et la capitale, Paris, et pas uniquement dans les arrondissements du Nord, 18e, 19e, 20e et 10e, mais également, et surtout, dans le 1er et le 8e, avec 40 actes de violence et d’ agressions pour 1000 habitants. Ce dernier arrondissement réunissant le plus important lot de touristes.

Nantes s’ajoute à présent derrière Marseille, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Valence, Rennes, toutes ces villes avec plus de 11 actes de violence pour 1000 habitants et il y a de la place à la suite, par exemple Saint-Etienne, quand vous lirez ce qui suit.

Il sera difficile très bientôt de désigner la province ou la ville de France « où il ferait bon résider », il fut un temps, pas très lointain, ou ce fut les villes de Nantes justement, puis de Bordeaux, qui avaient été choisies, et aujourd’hui ?

Il est vrai que nous ne sommes pas encore à l’identique de l’Afrique du Sud où environ 60 personnes sont tués chaque jour… vive l’apartheid, adieu Nelson Mandela !

A Saint-Etienne (Loire) – Samedi, en fin d’après-midi, un homme poignardé dans le dos, lors d’une rixe, rue Michel-Rondet, dans le quartier Beaubrun.

Ses jours ne sont pas en danger.

Quatre individus ont été interpellés et placés en garde à vue.

Toujours à Saint-Etienne, lundi, aux environs de minuit, devant le bar « Le Picadilly », rue des Martyrs-de-Vingré, une bagarre entre deux individus alcoolisés.

La victime, âgée de 45 ans, a reçu deux coups de couteau dans le cou et a été hospitalisée dans un état préoccupant.

L’auteur des coups de couteau a été placé en garde à vue pour « tentative de meurtre ».

A Paris, Porte de la Villette, dans la nuit de vendredi à samedi, peu avant 1 h du matin, un affrontement entre migrants clandestins, d’origine éthiopienne et Soudanaise, au sujet de cigarettes en contrebande, a fait 8 blessés, dont deux en urgence absolue et les six autres en urgence relative, tous des éthiopiens, blessés à coups de bâtons, retrouvés ensanglantés, et de couteaux. (Selon une source policière).

Ils ont été dirigés vers l’hôpital le plus proche.

Pendant ce temps, à Rungis (Val de Marne), le conducteur, d’origine polonaise, d’un camion frigorifique, a été placé en garde à vue pour « aide à l’entrée et au séjour irrégulier de migrants clandestins ».

Cela a été la fin du voyage pour les 13 migrants, découverts par la police, à l’arrière du camion frigorifique.

Ils se seraient introduits dans le camion lors de son passage à Calais (Pas de Calais), selon le parquet de Créteil.

Mais on sait qu’il ne risque pas grand-chose, d’autres exemples bien plus graves d’aide aux migrants clandestins, notamment dans les hauts des Alpes Maritimes, en témoignent !

A Marseille (13), la vie continue à être si belle et les règlements de comptes se succèdent quotidiennement.

Dimanche, vers 1 h du matin, les sapeurs-pompiers ont été à l’œuvre sur tous les fronts des quartiers Nord.

Dans le 14e, cité des Rosiers, quatre blessés par balles, âgés de 25,26,35 et 40 ans et, quelques minutes plus tard, dans le 15e, à une dizaine de kilomètres, cité de la Bricarde, deux autres blessés, âgés d’une vingtaine d’années, ainsi qu’une victime collatérale, une jeune femme, d’une vingtaine d’année également, venue acheter de la drogue.

Une dizaine de balles de calibre 9m/m retrouvées sur place.

Au sujet de l’agression au couteau de Villeurbanne (Rhône), qui a fait un mort et 8 blessés, le meurtrier, un afghan âgé de 33 ans, avait obtenu l’asile en France en 2018, sur le statut de la « protection subsidiaire », un statut qui permet l’octroi d’une carte de séjour d’un an.

Il était arrivé en France en 2016 et sa carte de séjour temporaire avait été renouvelée par l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides), et il était hébergé dans un centre pour demandeurs d’asile, à Vaulx-en-Velin, alors que son statut ne le permettait plus.

L’Afghan a été mis en examen « pour assassinat », lundi.

Le parquet anti-terroriste n’a pas été saisi de l’affaire, mais suit la situation de très près.

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DURADUPIF

La France en décrépitude.

SLOBODA

Nantes ville du nouveau fief des blacks blocs, des anarchistes de gauche, de l’extrême gauche, des copains à Mélenchon, des islamistes, des musulmans, des racailles des banlieues et j’en passe et des meilleurs, enfin pour résumer, ils représentent tous des déchets de la société.

vikinglenormand

Ne pas oublier aussi à ROUEN il y à 2 jours un Africain de 17 ans à assassiné un homme de 45 ans père de famille.

vikinglenormand

Il y à aussi le migrand africain de 17 ans qui à assassiné à ROUEN un homme de 45 ans,OLIVIER un pére de famille sans histoire.

Splaash

Ou Alors Voter Ecolo,Voter Jadot ?vous aurez de la merde jusqu’au cou

POLYEUCTE

Parmi les articles soumis à commentaires, pourrait-on retirer ceux consacrés aux faits divers.
Ils sont nécessaires, certes, mais devenus hélas tellement ordinaires, qu’on les banalise.

Une patriote

Comment voulez vous que la racaille et le chaos ne s’installe pas en France lorsque Macron installe et ensuite soutient vigoureusement des ministres et autres reconnu coupables de faits nauséabonds ? Comment voulez vous que la racaille ne voit pas un signe en sa faveur lorsque Macron a pris comme ministre de la police un copain du grand banditisme, c’est dû jamais vu ? D’un côté vous avez Macron qui paye les terroristes djihadistes, la hiérarchie policière qui suit scrupuleusement les ordres de Macron et sape le travail des policiers et de l’autre des policiers qui de ces faits travaillent dans le vide. Je le répète encore  » Tant que le fruit pourri qui se trouve en haut de la pyramide ne sera pas évincé, il pourrira tout ceux qui sont en dessous !!!

Une patriote

Fleur de Lys, merci d’avoir mis cette vidéo, on se dit qu’il y a des hommes prêt à vendre leur âme au diable, mais pas au point d’enfermer un homme super brillant et honnête pour camoufler autant de saloperies. En voyant la mort  » par suicide  » de gens bien connus, il est plus qu’évident que dans certains milieux, des hommes sont prêt à tout pour tout camoufler et supprimer l’élément qui dérange le bon fonctionnement de leurs magouilles !

Fleur de Lys

hs – Mais très grave et ça se passe en France
A FAIRE SAVOIR MERCI
Politique & Eco n°228 avec le Pr. J-L Caccomo : Enfermé de force en hôpital psychiatrique pendant 3 ans à cause de son honnêteté (VIDEO TVL)
Pierre Bergerault reçoit le professeur Jean-Louis Caccomo, docteur en sciences économiques, pour évoquer son internement de force en hôpital psychiatrique pendant 3 ans. Sa hiérarchie lui a reproché d’avoir dénoncé un trafic de diplômes. Il est aujourd’hui libre mais les responsables courent toujours…
https://www.tvlibertes.com/politique-eco-n228-avec-le-pr-j-l-caccomo-enferme-de-force-en-hopital-psychiatrique-pendant-3-ans-a-cause-de-son-honnetete

Jill

Qu’on rappelle vite Ayrault pour remettre de l’ordre dans ce bazar… Il faut un homme d’autorité.

patphil

ils les ont voulu… hélas les autres sont obligés de subir!
eh les gaulois réfractaires, n’oubliez pas d’aller voter! (pour ceux qui ne sont pas atteint du syndrome de stockholm)

Nico

Oui vendéenne vous dites tout ce que je pense. C est exactement vrai. Que ses français peuvent être idiots de penser extrême droite alors qu ils ne savent même pas la vraie definition de cette appellation. Et comme vous dites quand ce sera vraiment l horreur et l enfer pour eux, quand ça les touchera dans leurs propres chairs ils se mettrons à lécher cette appellation fausse d extrême droite.

vendéenne

oui Nico mais malgré toute la nouvelle délinquance
encore pire que la précédente,les Nantais revoterons pour les mêmes aux prochaines élections : tout plutôt que l’essstrêeeeeme Drouââââte , plutôt mourir que l’essstrêêêême drouââââtete. Ben , ils mourront par paquet de 10 et quand ce sera dans leur jardin, il voteront pour n’importe quel dictateur qui leur promettra la sécurité parfaite ! C’est le niveau des Français qu’ils soient de Nantes, de Marseille, ou de Paris ou de Saint Etienne. etc…

Nico

Quand les Nantais votent un parti socialiste pour les municipales et massivement pour LAREM de macron pour les présidentielles faut pas s etonner.