Nantes : l’extrême gauche oublie de dire que ses militants ont été arrêtés parce que bourrés…

Publié le 31 mai 2018 - par - 10 commentaires - 1 918 vues
Share

L’extrême-gauche ne cesse de creuser, et à ce rythme, pourrait être embauchée par Macron pour trouver du pétrole et sauver le budget de la France. Après avoir saccagé toute possibilité de protester contre la Loi Travail (en 2016) et l’ascension de Macron (en 2017), loupé son  mai 1968 bis (2018), voici maintenant la soirée de soutien bidon pour des « militants » arrêtés non en manif, mais ivres morts en train de tout casser.

C’est un militant lui-même qui vend la mèche sur une plateforme d’extrême-gauche. Le 26 mai dernier, après une énième manifestation qui s’est essentiellement signalée par de nouvelles dégradations à la Préfecture et cours des 50 Otages, l’extrême-gauche a organisé une fiesta à la université, campus Tertre. Cette même université où, s’appuyant sur un président mou et pas à la hauteur de la tâche, l’extrême-gauche a infligé plus d’un million d’euros de dégradations aux locaux et empêché la tenue d’une grande partie des partiels des filières de lettres, langues et sciences humaines.

Le 26 mai donc, une soirée était organisée à l’Université. Au menu, alcool à flots, tags – encore plus – sur les bâtiments aux environs, du son… tout ça pour soutenir des camarades nantais arrêtés à Paris, prétendument pendant la manifestation : « Les bénéfices seront reversés aux 7 personnes mises en examen lors de la manif du 1er mai à Paris ». Manifestation qui s’est aussi illustrée par une importante casse et des émeutes bd de l’Hôpital, devant la gare d’Austerlitz.

Las ! « Cependant un peu d’honnêteté ne serait pas en trop », s’insurge un militant : « nos camarades nantais ont été interpellés non pas à la manifestation mais plutôt à la sortie des bars, très alcoolisés, ils sont accusés de dégradations diverses. À la suite de ces évènements, une bonne gueule de bois en provisoire pour quelques-uns d’entre eux, et des contrôles judiciaires pour d’autres ».

Et de conclure : « pourtant les personnes concernées seraient mignonnes de bien vouloir mettre un peu de lumière et d’arrêter de prendre les gens pour des cons. Et personnellement, on préfère soutenir de vrais actes politiques »

Une logique qui n’est pas celle des militants – d’ailleurs l’auteur de l’article se fait censurer dans les commentaires par la modération du site, fidèle au principe selon lequel les autres opinions sont libres de s’exprimer… ailleurs. « Si je comprends bien ta logique, avant de soutenir des personnes face à la repression, il faudrait leur demander si elles étaient bourrées quand elles se sont fait chopper ? Si elles sortaient d’un bar ou si elles étaient en manif ? Bref, trier qui mérite d’être soutenu et qui ne le mérite pas ? », s’insurge ainsi un « camarade ».

Et l’article finit à la poubelle, mais toujours accessible par des voix détournées. L’auteur se fait même traiter entre les lignes de facho, injure suprême : « La distinction entre « vrais » et « faux » « actes politiques » pue », assène la modération. Quant à l’argent, qui de mieux que des fils de bourges – principal vivier de recrutement de la plupart des militants d’extrême-gauche à Nantes et ailleurs – peuvent savoir qu’il n’a pas d’odeur ?

Emmanuel Goldstein

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
crap2sp

Quel domage,que 4 muslims illegaux passants apr la ne leurs dissent pas,d’arreter leurs saouleries,parce que c’est le Ramadan.les gauchistes de mdr a leurs pieds comme de petites larves,s’excusant de ne pas respecter ce que demande,le colon.tas de collabos et de fiente…

CLV

Excellent. On sait pourquoi l’extrême gauche n’est pas dissous, à la tête de ces demeurés les chiards de nos politiques tout aussi idiots.
Excellent article.

Dupond

Ce n’est que la guerre des médiocres !!! de beaux jeunes apprennent et ne fréquentent pas ces universités dépraves . Il sortira des élites compétantes parmi les étudiants qui ne cassent pas ,mais qui mettent leur temps a s’instruire ….il ne suivront pas mélanchon dans son délire antifrance et pro parasites

Jean-Luc Schos

???

dufaitrez

Avant les Manifs, on fouillait les sacs… Maintenant éthylotest ? Quand la circoncision ?

wika

Tous ces fils de bourge qui n’ont rien à craindre pour leur avenir n’ont en tête que le sexe et la défonce. Il suffit pour cela de lire quelques tags édifiants.
Les autres qui travaillent pour payer leurs études et ne peuvent pas se permettre de doubler n’ont pas droit au chapitre

LA POLICE, MA VIE

Au lieu de pieusement prier le Seigneur, ces jeunes mécréants se livrent à des actes libidineux contraires à la morale Catholique. Ils sont la honte la jeunesse qui consacre sa vie à vénérer Jésus Christ notre sauveur et qui s’investit dans ses études pour devenir Policier ou Gendarme.

Crevelesreligions

Si tu avais été dans un super U il y a quelques temps,toi sous-merde gauchiasse ;tu aurais été bien content qu’un gendarme prenne ta place pour sauver ta misérable peau de déchet biologique de troll!

Espoir50

Pourquoi s’interroger !, c’est ça la gauche du multi millionnaire mélancon, de micron et de son socialisme version 2.

Dupond

Meme les plus bourricots de ces fils de bourgeois gauchistes finiront « chargés de mission » ou papa les montera en épingle face a des jeunes compétants mais qui n’ont pas eut la chance d’avoir quelqu’un dans la place …Le « chargé de mission » est l’emplois fictif réservé a la gauchiasserie et payé 3500 € par mois