Nantes ravagé par l’immigration : l’opposition allume Johanna Rolland

Publié le 16 octobre 2018 - par - 44 commentaires - 4 296 vues
Share

Nantes ravagée par l’immigration clandestine, les « ONG » gauchistes et autres antifas dégénérés pro-migrants, Nantes, troisième tonneau des Danaïdes après Calais et Paris, avec aux manettes de sa destruction aveugle l’ineffable maire socialiste Johanna Rolland, soutenue par la crème des écolos shootés à l’utopie du vivre-ensemble ! Voilà le tableau que nous peint Louis-Benoît Greffe, chroniqueur à Breizh Info, à travers le compte rendu du dernier conseil municipal de la Ville, tellement emblématique de la gabegie, du gaspillage d’argent public et de l’impéritie mortifère qui conduisent au naufrage de notre pays. Je l’offre in extenso à votre lecture :

Le dernier conseil municipal de Nantes, qui s’est tenu le vendredi 12 octobre, a été  très tendu. En cause, le vote d’une rallonge budgétaire de 4 millions d’euros au CCAS de Nantes pour la « mise à l’abri » des 698 migrants illégaux du square Daviais dans des gymnases jusqu’ au moins fin octobre.  Cette question a donné lieu à de vifs débats entre majorité et opposition. Alors que 30 à 40 migrants continueraient d’arriver chaque jour à Nantes – soit un millier par mois – la municipalité socialiste de Johanna Rolland ne semble avoir aucune réponse durable à cette problématique.

Aïcha Bassal, adjointe à la vie associative, l’égalité, la lutte contre les discriminations, a introduit la délibération en parlant d’un « moment important humainement » de solidarité avec « des hommes et des femmes qui quittent leur pays en guerre » : ça commençait mal. Les migrants du square Daviais sont en très grande majorité des hommes seuls, venus de pays qui ne sont plus en guerre depuis peu (Érythrée, Éthiopie) ou qui ne le sont pas du tout (Djibouti, Guinée…).

Pierre-Emmanuel Marais est un élu de l’UDB auquel la majorité socialiste a filé un strapontin. À Nantes Métropole il s’occupe de la « diversité linguistique ». Il s’est montré  plus près de la réalité en indiquant que « depuis quelques années le nombre d’exilés [migrants] ne cesse d’augmenter ». Il a en effet augmenté de 23 % sur un an alors qu’ailleurs il baissait. « Sans doute existe-t-il un pouvoir d’attraction de notre métropole […] L’accueil ne peut pas être par principe illimité ni inconditionnel ». Cela ferait pourtant les affaires de la « diversité linguistique ».

Conseiller municipal UDI puis LREM, Hervé Grélard affirmait que la « mise à l’abri » des migrants faisait partie des « valeurs que nous devons tous défendre collectivement ». Néanmoins,  il a émis des réserves sur la « conduite opérationnelle » de la situation par la municipalité socialiste. En effet, Johanna Rolland, le maire de Nantes, s’est d’abord opposée à la position de la Préfecture – et de l’État – d’évacuer le square Daviais. Ensuite,  elle l’a fait pour un lycée [l’ex-lycée Bouhier]. Puis, finalement, elle  s’est ralliée à l’évacuation du square.

Johanna Rolland, elle, « assume. Le soir de l’occupation du lycée Bouhier il y avait un appel à construire un squat à Nantes car il y avait un potentiel de 3 000 à 4 000 places ».

De 350 à 450 migrants du square Daviais sans solution de relogement

Une élue de gauche qui intervenait par la suite indiquait qu’il « reste 450 places à trouver pour les migrants du square Daviais ». Il se trouve en effet que la Ville – pourtant socialiste – de Batz-sur-Mer refuse de s’en faire imposer 100 dans le centre de vacances géré par la Ligue de l’Enseignement. Le chef de file de l’opposition nantaise, l’élue LR Laurence Garnier, l’a souligné à plusieurs reprises.

Et que dire des Nantais dont la patience est toujours mise à l’épreuve, comme le rappelle l’élue d’opposition Patricia Rio : « le 4 octobre lors de l’installation des migrants [de l’ancienne maison de retraite Bréa] dans le foyer-logement rue de Malville, les habitants du quartier ont été prévenus par un courrier non daté mis dans leurs boîtes aux lettres le lendemain. Un responsable d’association le 20 septembre a été prévenu de l’arrivée des migrants dans son gymnase 20 minutes avant et n’a pas eu accès à son bureau pendant plusieurs jours. Les Nantais ne sont pas prêts de retrouver un accès à leurs gymnases alors que le directeur général des services a battu le rappel des agents de la Ville susceptibles d’assurer des permanences auprès des migrants pendant les vacances scolaires [de la Toussaint] ».

Johanna Rolland refuse de répondre et se concentre sur ce qui marche : « ce matin une nouvelle étape a été franchie : 113 migrants ont rejoint les lieux d’hébergement » –  63 de plus vers Saint-Brévin dont le centre géré par le CCAS d’EDF en accueillait déjà 54, une quarantaine pris en charge par l’État via l’OFII (office français de l’immigration et l’intégration) et 6 à 10 expédiés vers Nantes-sud en plus des 88 qui y sont déjà. « Le gymnase Léo Lagrange sera libéré », continue Mme le maire qui feint d’oublier que plus de 350 migrants sont sans solution et restent sine die dans les gymnases.

Nantes dans le top 3 des villes de France qui ont le plus de migrants : Johanna Rolland responsable ?

« En quelques mois Nantes est devenu troisième ville de France pour le nombre de migrants présents sur son territoire. Les deux autres sont Calais et Paris », a asséné Laurence Garnier. Elle a ajouté que cet afflux ne venait pas tant du « réseau d’associations et de solidarité très structuré » mais du fait que « Mme le Maire, vous portez un discours d’accueil inconditionnel qui explique cette situation. En 2015 vous avez rejoint le réseau des Villes solidaires. Malgré nos questions répétées vous refusez de donner votre position sur les déboutés du droit d’asile » qui représentent plusieurs centaines des migrants présents à Nantes – dont les 200 de l’ancienne maison de retraite Bréa selon les associations qui les aident, et dont 127 sont toujours logés aux frais du contribuable, cette fois rue de Malville.

« Les migrants le disent eux-mêmes, on est allé voir sur le net quelle ville accueillait les migrants et c’est Nantes », a-t-elle affirmé. « La situation devient de plus en plus difficilement tenable ». Et de continuer : « Ces migrants continuent à arriver à raison de 30 à 40 par jour. Soit 1000 personnes par mois. Vous avez du fermer récemment le jardin des Fonderies où certains s’étaient installés, vous n’allez pas pouvoir fermer toute la ville. C’est un engrenage qui vous dépasse ».

Elle cite une enquête de La Croix sur l’esclavagisme pratiqué par les passeurs. « Ils exploitent des migrants chez nous, sur notre territoire. Il y en a un qui ne voulait pas quitter son pays, il s’est laissé séduire par les promesses mirobolantes des passeurs. Il a travaillé 15 à 17 heures par jour sur un chantier en France, s’est retrouvé à dormir dans un container sans eau, sans électricité fermé par des barres de fer. Ce jeune homme ne rêvait que d’être renvoyé dans son pays mais n’avait pas les moyens de retourner là d’où il vient ». D’autres sont exploités par les auto-entrepreneurs qui leur donnent leur numéro SIRET pour livrer à vélo à leur place ou par les maraîchers, y compris à Nantes.

« L’accueil inconditionnel, ce n’est pas l’avis des migrants qui sont les esclaves d’aujourd’hui. Il faut qu’on ouvre les yeux sur cette réalité terrible », affirme-t-elle avant d’expliquer que l’opposition de droite ne participera pas au vote de la délibération.

Johanna Rolland (PS) attaque violemment Laurence Garnier (LR) et ne répond pas aux questions de l’opposition

L’enfarinage de la maire de Nantes a semble-t-il laissé des traces… sur son ouïe. Elle a d’abord accusé Laurence Garnier d’avoir cité de travers l’opinion du maire de Saint-Brevin, puis, malgré plusieurs relances, a refusé de répondre aux questions de l’opposition. Elles portaient en priorité sur la solution qu’elle envisage pour les 30 à 40 migrants qui arrivent à Nantes chaque jour.

En revanche elle a préféré l’attaquer personnellement. « Mme Garnier, je ne comprends pas votre position. Vous êtes vice-présidente de la région des Pays de Loire [en charge des sports], où étiez vous cet été ? Où étiez vous mi-août lorsque nous cherchions des solutions ? Vous avez fait le choix délibéré de vous cacher sur ce dossier. Quand on ne fait rien, on ne donne pas de leçons. Vous le faites encore en refusant de voter. […] Nantes ce n’est pas ça. Je crois à la grande histoire des villes, par-dessus les générations. Nantes a toujours été lucide ».

Et de remercier en vrac « le secours Catholique, l’évêché, le diaconat protestant, Médecins du Monde, les Bienveilleurs [un collectif de riverains… pas très nombreux ni très pressés de loger eux-mêmes les migrants, animé par une ex-communicante de Nantes Métropole], la Cimade », qui eux soutiennent l’action de la mairie. « C’est la force de nos convictions qui est mise à l’épreuve ; Cet épisode est extrêmement révélateur sur qui on peut compter ».

Elle s’attire alors une réplique de Laurence Garnier, piquée au vif : « vous attendez la fin de l’échange pour me mettre en cause directement. C’est d’une élégance. Et surtout assumez. Arrêtez d’aller chercher des responsables qui n’ont pas de compétence, comme le conseil régional des Pays de Loire… ou le conseil général de Loire-Atlantique, que vous n’avez d’ailleurs pas trop cherché. Allez chercher le maire de Batz qui est de votre sensibilité politique et qui refuse d’accueillir 100 migrants sur son territoire ».

Et de reposer la question : « vous refusez de répondre à ce qu’on va faire avec les 30 à 40 migrants qui arrivent chaque jour ». Johanna Rolland répond à côté. Laurence Garnier insiste : « il n’y a toujours pas de réponse sur ce que vous ferez au sujet de ces 1000 migrants qui arrivent chaque mois. Vous semblez obstinément décidée à ne pas répondre ».

En effet. Johanna Rolland botte en touche : « je vous invite à poser la question à l’État ». Les migrants n’ont plus qu’à s’armer de patience… ou, comme les militants pro-migrants issus de la bourgeoisie et qui, eux, ne connaissent pas la faim, à gaspiller de la farine pour en arroser la mairesse, plutôt que de nourrir à leur faim les migrants dont ils prétendent s’occuper.

Migrants : grâce à la « lucidité » de Johanna Rolland, Nantes a perdu 18 places en un an dans le classement des villes où il fait bon vivre

En revanche, elle a affirmé : « je suis pour un droit d’asile européen, je suis pour qu’on mette fin aux dublinés [migrants renvoyés dans le premier pays où ils se sont enregistrés ou ont fait leur demande d’asile en vertu du règlement européen Dublin III, ce qui concerne un demandeur d’asile sur deux en France] parce que ça ne marche pas, et pas pour l’accueil inconditionnel ».

Et elle a expliqué que d’autres villes connaissaient le même problème – une place occupée à Clermont-Ferrand par 300 migrants, « et le maire qui nous appelle pour savoir comment faire ». S’il fait comme à Nantes, qui a glissé en un an de la 2e à la 20e place du classement de la qualité de vie, il n’est pas sorti de l’auberge. Et de citer aussi Rennes, Strasbourg, Dunkerque confrontées au même problème. Mais curieusement, Johanna Rolland n’a pas cité Orléans où s’entassent des migrants qui vont ensuite à Nantes, et où un homme blanc a été découvert, début octobre, égorgé en plein milieu de leur camp, au coeur de la ville.

Julie Laernoes (EELV) : de 200 millions à 1 milliard de réfugiés climatiques, et c’est l’Occident qui est responsable

Professionnelle de la politique et élue écologiste, Julie Laernoes milite depuis longtemps pour l’accueil inconditionnel des migrants. Elle n’a pas manqué d’en rajouter dans le pathétique : « Les passeurs se nourrissent de la fermeture des frontières. Les migrants [du square Daviais] viennent du Soudan et de l’Érythrée où le réchauffement climatique est déjà en marche. Nous sommes les principaux responsables du réchauffement. Nous aurons entre 200 millions et un milliard de réfugiés climatiques d’ici 30 ans, pas dans cinq siècles. Si nous n’agissons pas, nous laisserons à nos enfants un monde en guerre ».

Tant pis pour la responsabilité écrasante de la Chine (1er émetteur mondial de gaz à effet de serre) et des États-Unis, pas obligés d’accueillir les migrants, eux. L’Iran, l’Inde et l’Arabie Saoudite sont dans le top 10, pas la France (19e). Le sénateur Ronan Dantec en rajoute en sortant le canon contre Laurence Garnier : « en vous éloignant de l’humanisme chrétien, ce n’est pas vraiment Noël dans vos interventions, vous vous rapprochez de l’extrême-droite qui a toujours estimé qu’un de ses grands ennemis c’est la démocratie chrétienne ».

Tant de catastrophisme fort mal à propos a même ému une élue socialiste : « si on veut encourager le populisme, on tient des propos de ce genre ». Elle s’oppose aussi au « présupposé moral que l’Occident est responsable » du réchauffement climatique. Contrairement à la passionaria écologiste, elle a peut-être pris la peine de consulter le classement des pays les plus émetteurs de gaz à effet de serre ? Qu’on trouve en cinq secondes sur internet.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Source : https://www.breizh-info.com/2018/10/15/104020/migrants-nantes-rolland-garnier

En Bretagne également, l’invasion de Rennes par les « mineurs isolés » :

https://www.breizh-info.com/2018/10/16/104076/rennes-des-mineurs-isoles-etrangers-ont-encore-fait-parler-deux-la-semaine-derniere

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Clamp

A propos des réfugiés climatiques, on peut ajouter qu’aucun parti politique ne réclame plus la fermeture des centrales nucléaires qu’EELV, et donc d’ajouter du CO2 à l’atmosphère, ce qui est d’un incohérence effarante. L’accueil inconditionnel en est une autre qui dénote un QI totalement incompatible avec la fonction ( on devrait exiger des tests pré-électoraux ) car il évidemment synonyme d’absence de limites or ils connaissent parfaitement le niveau de la pression migratoire à nos portes puisqu’ils l’évoquent eux-mêmes comme un argument favorable à l’accueil ( ??? mais que fument-ils ??? ) ; comptent-ils se donner à manger eux-mêmes aux… lire la suite

Vladimir

C’est bien, au contraire ! Que Nantes, sa région et ses abrutis d’électeurs gauchistes décérébrés et ethno-masochistes vivent donc demain sous la férule mahométane, ça fera un exemple pour tous les autres français. Les premières têtes halal qui rouleront dans les caniveaux du jour au lendemain à l’appel des imams seront celles des élus franc-maçons cosmopolites qui les ont fait venir en masse. Puis se sera le tour de tous les bobos. Leurs beaux quartiers, leurs biens et surtout leurs femmes et leurs filles les moins vilaines deviendront butin et objets sexuelles des doux musulmans de « paix et d’amour » et… lire la suite

Braque

Bien fait pour leur gueule aux nantais ! On ne va pas, tout de même, plaindre les gens qui veulent se suicider !

Fleur de Lys

MOÛTIERS
Accueil des réfugiés : « La Tarentaise est apparue comme un lieu d’accueil » (PHOTOS+ VIDEO)

https://www.ledauphine.com/savoie/2018/10/17/moutiers-accueil-des-refugies-la-tarentaise-est-apparue-comme-un-lieu-d-accueil

Fleur de Lys

Savoie | MOÛTIERS
[VIDEO] Accueil des réfugiés : « La Tarentaise est apparue comme un lieu d’accueil » (PHOTOS)
https://www.ledauphine.com/savoie/2018/10/17/moutiers-accueil-des-refugies-la-tarentaise-est-apparue-comme-un-lieu-d-accueil

HAUTES-ALPES (VIDEO)
Gap : la maison Cézanne qui hébergeait des demandeurs d’asile évacuée
https://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2018/10/17/gap-17

Dunois

Si les Nantais sont contents comme ça, tant mieux pour eux et quand ils seront confrontés aux tueries en masse des NDS, ils se démerderont. On ne va pas venir au secours de gens qui trouvent très bien d’importer la mort dans leur ville. S’ils n’étaient pas contents, il se seraient révoltés. Chez nous, pas de migrants (légaux ou pas) ou c’est une guerre immédiate sans limite de violence. Les élus le savent et ils ne bronchent pas sur le sujet.

patphil

et toujours aucune de ces bonnes ames pour prendre chez eux un clandestin!

Aux Armes Citoyens

Trop long à lire, ça saoûle.
Bon, tout ça pour dire que les Nantais ont voté pour des traîtres et des immigrationnistes et qu’ils ont dans le conseil municipal et au CCAS des coraniques en bonne intelligence avec l’islam, n’est-ce pas ?
Et bien, vous savez quoi ? ILS N’ONT QUE CE QU’ILS ONT VOULU !
ILS N’ONT QU’A EUX-MEMES SE DEBARRASSER DE LEUR M…. !
A BON ENTENDEUR, SALUT !!!

Emile ROUX

s’i n’y avait que la ville du ZERO (ayrault) à être dans cet état ce ne serait pas grâve mais c’est la France entière qui l’est

Aux Armes Citoyens

Emile, parce que les FDS l’ont voulu dans leur grande majorité !!!

Vincent L.

Non les desouches n’en veulent pas mais les médias et les hommes politiques (sauf un parti) leur disent que s’ils votent mal, ils seront considérés comme des nazis… et ça marche (pour le moment). Entre un homme politique dont la vocation est de réfléchir à certains problèmes et le citoyen lambda gavé de télé et autre c;……s, le degré de responsabilité est très différent. Les malfaisants devront payer un jour… enfin, je l’espère.

Anne-Marie

Si il n’y avait qu’une seule ville à être submergée ce ne serait pas grave dites vous ??? Demandez donc aux Nantais ce qu’ils en pensent !!!

Bombastus

Débat sans intérêt, le phénomène est national. Le problème se voit juste moins quand on asperge le 9-3 de migrants. Il faut couper (net) le robinet et activer les pompes de vidange (fort).

Bombastus

En complément, c’est même un peu comique car les gentils gauchos planqués en province (l’ouest dont je suis originaire était quand même globalement épargné avant les cinq dernières années) commencent à se rendre compte de ce que ça fait d’être un Gaulois à Marseille, Toulouse, Roubaix, ou Nanterre.

patphil

il me semble que les nantais ont voté en majorité pour ces gens là

Jill

Nantes ravagée par l’immigration clandestine…
Rire ! La ville est ravagée comme d’autres par
l’immigration islamique ;situation aggravée par
l’immigration clandestine. Les politicards irresponsables récoltent ce qu’ils ont semé.

JCML

« Julie Laernoes (EELV) : de 200 millions à 1 milliard de réfugiés climatiques, et c’est l’Occident qui est responsable  » ben voyons. Encore une qui copie et qui reprend bêtement ce que le GIEC balance dans ses conneries à longueur d’année. De même que les incompétents gogos politiques qui croient que quand ils crachent en l’air il pleut.

Zorglub

Il n’y a qu’a regarder sur une mappemonde la grosseur de la France par rapport à bien d’autres pays .Une tête d’épingle.Alors qu’on ne vienne pas nous bassiner que nous sommes responsables .Nous ne le sommes en RIEN .Qu’on aille faire la leçon aux énormes pays comme la Chine, les USA, la Russie,l’Australie ( continent tout entier) mais qu’on nous foute la paix

Arthur

Que dire si non des évidences ? La place des ces clandestins est dans des camps fermés et gardés en attendant d’examiner leur situation. Leur situation devrait d’ailleurs conduire à leur expulsion dans la très grande majorité des cas. S’il faut les aider, faisons le sur place, dans leur pays. Une aide de fond consisterait r à leur apprendre à maîtriser leur démographie. Je rappelle que l’Afrique est passée de 300 millions d’habitants en 1960 à plus de 1,2 milliard de nos jours et que ce nombre ne cesse de croître de façon effrayante. L’Europe ne peux pas absorber ce… lire la suite

Aux Armes Citoyens

Arthur, je rectifie votre phrase par : « expulsion dans la TOTALITE des cas ».
Pas de demi mesures, pas de circonstances atténuantes, RIEN !
EXPULSION MASSIVE, voilà, c’est tout !

wika

Expulsion massive: tout à fait d’accord. C’est en se retrouvant face à leurs problèmes de surpopulation et de misère qu’ils prendront enfin conscience qu’il faut trouver des solutions. Certains pays d’Afrique le font.
Plus nous les aidons et moins ils se prennent en charge. Sils ne trouvent pas de solution, tant pis pour eux.
Et au lieu de faire du droitdelhommisme à deux balles, nos pays devraient se dévouer pour les pousser à moins se reproduire, même s’il faut le faire par la force.

Aux Armes Citoyens

Stérilisation de masse après le 1er gosse.

Montségur

Il ne fait plus bon vivre à Nantes hélas, en centre ville en pleine journée, c’est devenu invivable!!!!
Je suis arrivée il y a 1 an en Bretagne, mais avec l’arrivée de ces « sauvages », qu’est ce que ça change en mal, à cause des gauchiottes et des associations!!!!!!!!!

Gaulois réfractaire

Les cathos de gauche de Bretagne, région longtemps préservée de l’immigration, votent depuis
50 ans pour ceux qui détruisent la France en méprisant les « populistes » racistes et intolérants qui eux supportaient une invasion qui ne les concernait pas . On est tenté de dire que maintenant, c’est aussi à eux de voir la réalité. Bien fait !

jeannot

Oui c’est bien fait ! Ces gens là, épargnés jusqu’alors, (le camp du bien, les généreux, ceux qui traitaient de fachos les habitants de régions entières envahies par des malheureux à smartphone à 1000 balles), commencent à goûter aux joies du « vivrensemble ». Savoure, grand ouest rose bonbon ! Je porte un toast à tout le bonheur dont vous allez bénéficier égoïstement grâce au partage ou plutôt à l’abandon, de vos terres ancestrales

Bombastus

Oui, soutenus par les babas-cools bretonnisant genre école Diwan etc… qui ont soutenu la gauche en échange de privilèges dérisoires. Lourde responsabilité qu’est maintenant la leur.

Quiditvrai

haha en plein dans la tête Johanna Rolland !! ca t’apprendra à voter macron !!! MDR lol

Joël

Elle est socialiste, sa ville était donc déjà « migrantisée » avant l’élection de macron. Et comme tous les socialistes, elle n’a pas le mode d’emploi pour fermer les robinets.

Yohmerde

Exact !!!
Les socialistes sont les pires de toutes les ordures mais la France est envenimée de collabos

BobbyFR94

A 1 millier par mois, quand ils vont passer à 1 millier par semaine, ça va leur faire tout drôle !!! Mais, triste à écrire, ce n’est que lorsque les impôts vont exploser pour cause de manque d’argent pour nourrir les parasites envahisseurs, et les maisons secondaires, voir certains logements sociaux seront vidées de leurs occupants pour y mettre les envahisseurs, que là, ça risque de bouger !!! Ils n’en pas encore assez, comme dans pas mal d’endroits en France, donc, ça va continuer, mais question de temps, l’heure où ça va DEGENERER approche, lire mon article sur Resistance Républicaine,… lire la suite

Bombastus

Sans oublier les naissances de vrais français de papier à plus de 1000 par jour.

Bombastus

Enfin « vrais » vous avez compris.

Allonzenfan

Depuis la fin du XVIIIème siècle, Nantes est une ville de tradition en matière d’esclavage…

Garde Suisse

A noter qu’il existe un musée de la traite négrière à Nantes mais que la mémoire des dizaine de milliers de Vendéens décapités, fusillés, noyés, morts du typhus dans les entrepôts où ils étaient enfermés est totalement occultée, il n’y avait qu’une seule mémorielle posée par le Souvenir Chouan de Bretagne sur le bord de la Loire et je crois qu’elle a été vandalisée par des amis de Méchancon !!
La plupart des Nantais ignorent que leur ville fut un immense camp de concentration en 1794.

Vincent L.

L’histoire du vainqueur, c-à-d de la République, est à géométrie variable. Le génocide vendéen est effectivement largement occulté.

butterworth

VIVE LES MIGRANTS FLAMBEE DE L IMMOBILIER A NANTES avec les futurs logements sociauX PREVUS INVESTISSEZ https://www.capital.fr/immobilier/immobilier-a-nantes-la-carte-des-prix-2018-1309679

butterworth

TAXE FONCIERE 2018 PLUS 19,09/100 A NANTES https://www.20minutes.fr/nantes/1923255-20160913-impots-locaux-trois-questions-autour-flambee-nantes donc 100.100 D ICI 5 ANS PLUS LE RESTE IDEM BRIANCON PARTOUT OU IL Y A DES MIGRANTS

quiditvrai

Nantes est la France de demain qui si elle se réveille un jour, il sera trop tard.

Dupond

Ya pas plus pretentieux qu’un nantais quand il débarque a la cambrousse !!! qu’ils en bavent avec leurs clodos et surtout ne pas les plaindre ….ils n’ont que ce qu’ils méritent ;et vous verrez qu’aux prochaines élections ils voteront pour les memes . J’ai connu le Nantes des années 50 60 ville laborieuse et commerçante ou on etait bien reçu ,la ville etait propre et sécurisée ,meme si sur le quai de la fosse ça se cassait la gueule la nuit …….IL y faisait bon pour nous d’un village vendéen aller a la grande ville !!! maintenant on y passe… lire la suite

Nuch

Pôvre france pôvre de nous pôvre petits enfants pour ceux qui en ont ils vivront la charria et le voile quelle avancée de société c’est pathétique

Mireio

Et c’est ce que l’oligarchie appelle le « progressisme » !

Bombastus

Le progressisme c’est plus de pognon, pour eux qui parlent anglais et font des courbettes religieuses à leur sauce. La France qui crève ça les arrange et ils pensent même qu’on l’a bien mérité.