RATP : Nasser Adjal, le « modéré tolérant » qui réclamait 27.000 euros à Riposte Laïque

Publié le 14 janvier 2016 - par - 3 commentaires - 2 937 vues
Share

defile-des-musulmans-moderes

Pour tout le monde, Nasser Adjal était l’exemple même du musulman modéré, laïque, républicain et patriote. Ce machiniste de la RATP, né le 5 avril 1974 à Nanterre, buvait du vin, plaisantait avec tout le monde, était d’un commerce agréable. Marié à une Française d’origine, il avait même fait l’objet d’un article élogieux dans le journal municipal de sa ville consacré au « vivre ensemble ».

Et puis, patatras, la belle image s’est écornée, suite à la vidéo de Guy Sauvage, publiée sur Riposte Laïque en le 13 décembre 2012.

Ce ne furent pas les musulmans radicaux qui montèrent au créneau, ce furent deux musulmans considérés comme modérés, Mourad Ghazli (sur lequel nous reviendrons bientôt) et surtout Nasser Adjal, qui, soutenu par la section syndicale Sud, et par « la communauté », déposera une plainte contre Riposte Laïque, contre Guy Sauvage et contre Ghislaine Dumesnil. Il jugeait nos articles et la vidéo « injurieux, diffamatoires et racistes ». Ne doutant de rien, le bougre réclamait, pour prix de l’honneur bafoué des machinistes musulmans et maghrébins, rien de moins que 27.000 euros !

Nous recevrons même ce texto, qui ne devait pas nous être destiné, preuve que son auteur, le délégué Sud du dépôt de Nanterre, ne maîtrisait pas très bien le matériel moderne. « Salut à tous, Merci à tous ceux qui ont soutenu Nasser et à tous ceux qui ne l’ont pas encore fait, et qui vont le faire. Je reviens vers vous pour vous tenir au courant de l’évolution de l’action judiciaire qu’il mène. Ce jour l’avocate a envoyée les mises en demeures aux parties concernées ainsi qu’un courrier au PDG de la RATP pour connaître sa position vis-à-vis de cette action. Vous trouverez ci-joint en lien rapidshare (si vous avez un vieux téléphone copier les liens internet sur votre ordinateur et téléchargez les pièces) les copies du courrier envoyé au PDG ainsi que le memento de l’avocate qui explique point par point l’évolution de l’affaire. Achraf ».

Dans son livre « Mahomet au Volant, la charia au volant », Ghislaine Dumesnil témoigne, page 61 : « J’étais extrêmement surprise de voir que la plainte émanait de Nasser que je connaissais comme un musulman modéré et qui n’hésitait jamais à se revendiquer pétri de tolérance et de vivre ensemble. Nasser s’était toujours montré gentil, agréable, jovial avec tout le monde. On se serrait la main pour se saluer, il ne montrait aucune attitude machiste vis-à-vis des femmes et ne laissait jamais rien paraître de ses convictions. Tout au plus, saluait-il ses collègues musulmans en arabe, et observait-il le jeûne du radaman, comme tous les autres le faisaient, mais c’était tout. Si quelqu’un n’avait vraiment aucune raison de se sentir visé par la vidéo, c’était bien Nasser ».

Ce fut pourtant le même Nasser Adjal, soutenu par la majorité de la communauté, derrière le syndicat Sud, qui,  quelques jours après la publication de la vidéo, menaçait grossièrement notre site, ainsi que Guy et Ghislaine, exigeant rien de moins que 27.000 euros pour « laver l’honneur des machinistes musulmans et maghrébins ».

Mal lui en pris, puisque grâce au talent de notre avocat, Maître Karim Ouchikh, ce fut une véritable débandade pour les plaignants, comme je l’expliquais dans un article paru sur notre site.

http://ripostelaique.com/ratp-un-machiniste-offense-reclame-27-000-euros-a-riposte-laique.html

Rappelons qu’à ce jour, un machiniste de la RATP, Nasser Adjal et son avocate, soutenus par des délégués de Sud, qui ont fait des collectes dans l’entreprise, et impulsé une pétition, ont entrepris deux démarches judiciaires.

Ils ont d’abord demandé une citation directe à l’encontre de Riposte Laïque et d’une machiniste, Ghislaine Dumesnil, identifiée comme une des participantes de la vidéo de Guy Sauvage. Ils exigeaient le retrait de la vidéo incriminée, et deux textes de Guy Sauvage. Ils réclamaient, en outre, 14.000 euros de dommages et intérêts et participations aux frais de justice.

Ils ont ensuite, par un référé, demandé le retrait d’un article de Paul Le Poulpe, qui informait les lecteurs de Riposte Laïque que le machiniste Nasser Adjal entamait une action en justice contre le site. Dans cette nouvelle démarche, ils demandaient, cette fois, 13.000 euros de dommages et intérêts et de frais de justice.

C’est cette dernière requête qui a été plaidée au Tribunal de Grande Instance de Versailles, le 5 février, par notre avocat, Maître Karim Ouchikh, face à l’avocate du machiniste, Maître Shirley Deroo.

Nos adversaires ont été déboutés, pour la simple raison que le tribunal a reconnu ce qu’avait plaidé notre avocat. Depuis le 20 octobre 2012, le journal Riposte Laïque est sous la responsabilité de l’association suisse Riposte Laïque Suisse. Or, la plainte a été adressée à Riposte Laïque, association basée en France, qui n’est plus l’éditeur du site incriminé. Le tribunal a donc estimé la plainte irrecevable, nos adversaires s’étant trompés de destination, ce qui fait désordre pour un machiniste de la RATP.

Ce fait établi, le tribunal n’a pas jugé utile d’évoquer les autres questions. Il n’a pas approfondi, notamment si la partie adverse avait bien observé les procédures pour lancer son référé (notre avocat avait démontré le contraire), et ne s’est pas prononcé sur la diffamation supposée de mon article sur le machiniste Nasser Adjal, questions devenues superflues, pour les raisons évoquées ci-dessus.

Seule petite déception, le tribunal n’a pas jugé bon de leur faire payer les frais de justice que Riposte Laïque, cité à tort, a dû engager dans une procédure qui ne le concernait pas. Moralité, on peut vous faire comparaître par erreur, c’est quand même à vous de payer votre avocat !

D’autre part, ce mardi 19 mars, devant la 17e chambre correctionnelle de Paris, se tenait une réunion, pour fixer les procédures de l’autre démarche, la citation directe, engagée par Maître Shirley Deroo, au nom de Nasser Adjal, contre Riposte Laïque et la machiniste Ghislaine Dumesnil. Vu l’encombrement de cette instance judicidaire, le procès ne se déroulera pas avant le 6 mars 2014 !

Là encore, nous risquons d’être dans un cas de figure étrange. Notre avocat, comme il l’a fait devant le Tribunal de Versailles, n’aura aucun mal à démontrer qu’il y a erreur de destinataire, et que Riposte Laïque n’est pas pénalement responsable des faits qui lui sont imputés. La partie adverse a dû laisser un chèque de caution de 200 euros (c’est souvent beaucoup plus), somme fixée par le tribunal, comme c’est la règle pour les citations directes.

Nous avons donc une année devant nous, pour le moment, avant de clôturer définitivement ce harcèlement juridique auquel nous avons été confrontés depuis plusieurs semaines, qui, par ailleurs, paraît, pour le moment tourné au fiasco pour la partie adverse, puisqu’elle va devoir faire face aux frais de justice, et que la vidéo de Guy Sauvage, les deux articles de Guy Sauvage, l’article de Paul Le Poulpe sur Nasser Adjal sont toujours sur notre site… et sur beaucoup d’autres !

La partie n’est pas terminée car les responsables du site ont demandé à Maître Ouchikh de déposer plainte à son tour contre le machiniste Nasser Adjal, pour plainte abusive. Nous avons demandé 12.000 euros de dommages et intérêts.

Cet épisode nous a confirmé qu’il y avait deux sortes de Français. Ceux qui se retrouvent dans l’esprit de la célèbre phrase attribuée, à tort, à Voltaire : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire« .

Et ceux qui se reconnaissent dans les seuls Droits de l’Homme en terre d’islam, signés par tous les pays musulmans, au Caire, en 1990, dont l’article 22 précise : « Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion, pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia ».

Le machiniste « musulman tolérant » Nasser Adjal a clairement choisi, lors de la diffusion de la vidéo de RL, son camp. Nous avons choisi le nôtre, et ce n’est pas le même. Pas de surprise, mais les masques sont tombés. Tant mieux.

Paul Le Poulpe

DOSSIER NASSER ADJAL

Le machiniste Nasser Adjal veut faire condamner Riposte Laïque et Guy Sauvage, par Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/ratp-le-machiniste-nasser-adjal-veut-faire-condamner-riposte-laique-et-guy-sauvage.html

L’incroyable pétition communautariste de soutien à Nasser Adjal au nom de l’ensemble des salariés, par Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/ratp-lahurissante-petition-de-soutien-a-nasser-adjal-envoyee-au-tribunal.html

Nasser Adjal, KO, abdique, mais Riposte Laïque le poursuit pour procédure abusive, par Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/proces-ratp-nasser-adjal-ko-abdique-mais-riposte-laique-le-poursuit-pour-procedure-abusive.html

Procès contre Riposte Laïque : le machiniste Nasser Adjal définitivement débouté, par Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/proces-contre-riposte-laique-le-machiniste-de-la-ratp-nasser-adjal-definitivement-deboute.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

3 réponses à “RATP : Nasser Adjal, le « modéré tolérant » qui réclamait 27.000 euros à Riposte Laïque”

  1. Lia dit :

    @ Paul Le Poulpe

    Bonjour, petite précision concernant la fameuse citation de Voltaire.
    Elle n’est pas de son fait, mais d’une biographe.
    Evelyne Beatrice Hall, femme de lettres britanniques et biographe de Voltaire.

  2. Eddy Leurquoy dit :

    le coup du texto arrivant chez vous,c’est hilarant,on frise le sublime au niveau amateurisme
    « laver l’honneur des machinistes musulmans et maghrébins ». ce monsieur a décidé tout seul que tout les maghrébins étaient musulmans? quel pitrerie

    • RagouToutou dit :

      C’est surtout qu’il à envoyé sont texto à toute sa base de donnée ! Volé 1 téléphone, c’est dans ses attributions, faire marché correctement ce chameau, en est une autre ! La morale de cette guerre des lâches en terres non conquises : Ni par la bravoure ! Ni par le mérite, c’est que : chasse le naturel, il revient au galop vite fait ET fais du bien à un ingrat, il te le rendra en caguant à la vigne !