Nassima : grossier montage anti-FN, je propose une autre fin…

Publié le 22 avril 2017 - par - 16 commentaires - 1 756 vues
Traduire la page en :

The good mind (traduisez “bon esprit”) réalise des vidéos, il faut le dire, de bonne qualité, sur des sujets de société et je ne crois pas me tromper en suspectant de leur part un engagement anti FN.

Des vidéos tellement bien réalisées qu’on peut se demander où les réalisateurs trouvent les moyens financiers et matériels pour faire de telles réalisations, il faudrait creuser la question mais ce n’est pas le propos de cet article.

Le tout récent film (sorti le 21 avril)  dont je veux vous parler produit par “the good mind” s’appelle Nassima.

Nassima, c’est l’histoire de la rencontre d’un haineux raciste islamophobe super nerveux et angoissant et d’une charmante jeune femme musulmane voilée, pas haineuse, tranquille et qui (évidemment) n’a pas la télé car c’est (évidemment) une victime de la société.

La première scène, se situe dans l’appartement glauque du méchant raciste (par ailleurs beau gosse) qui a un regard sombre et qui dit des horreurs sur les musulmans en voix off en faisant du sport pour se défouler et évacuer toute sa haine (je présume). On sent la nervosité du mec et on a très très peur qu’il prenne une kalachnikov pour tuer des gentils musulmans…

Derrière lui, le mur est tapissé d’affiches du Front National, de Marine Le Pen et même d’une photo du Ku klux klan. C’est vous dire le niveau de haine du mec !!! Et puis surtout, y a pas de doute possible, on sait pour qui il vote !

Il s’en veut le type parce qu’il a osé sourire à la charmante musulmane voilée un peu plus tôt dans la journée.

Attention, à 30 secondes du film ça va très très vite, tout bascule.

Le soir de l’attentat du Bataclan, la pauvre voilée va frapper à sa porte parce que, donc, elle n’a pas la télé. Et le haineux raciste islamophobe, sans savoir pourquoi, la laisse renter chez lui.

Et patatras, un regard échangé, un sourire timide, quelques larmes, une faiblesse de sa part et hop, il brûle pêle-mêle les tracts islamophobes de Marine Le Pen qu’il avait dans sa chambre et s’adresse aux téléspectateurs : “j’ai compris que tout ça, tout ça c’étaient des conneries de racistes et de fachos et qu’il fallait y mettre un terme. Alors pourquoi pas vous ?”

Comme dans une pub pour arrêter de fumer : “j’ai arrêté, pourquoi pas vous ?”

Fin de l’histoire. On suppose qu’il se convertit pour se marier avec elle et qu’ils auront beaucoup d’enfants ! C’est pas beau ça ?!  L’amour plus fort que la haine…

Bon visionnage (1’30) :

https://www.youtube.com/watch?v=nDCLOvLOKRk

En regardant ça, j’ai imaginé un autre scénario tout aussi court intitulé “Pourquoi pas ?” que je vous livre :

C’est l’histoire d’une musulmane qui refuse de manger du porc et d’ailleurs ne mange que halal ;

elle refuse de se marier avec un mécréant parce que l’islam le lui interdit ;

elle porte le voile et ne se baigne pas en public sans son burkini ;

elle scande à longueur de journée Allah ouakbar et elle prie chaque minute pour se faire pardonner de sa proximité forcée et abjecte avec les mécréants et les koufars, et notamment avec son voisin beau gosse qui la drague avec insistance et starfallah ne la laisse pas indifférente !

Elle a accroché un drapeau de l’état islamique sur le mur au dessus du canapé et des tracts des indigènes de la République dans les toilettes ; elle s’abreuve de sites djihadistes et promet vengeance à tous les non musulmans ;

un jour elle a même brûlé le drapeau français lors d’une manifestation pro-palestinienne et craché sur des policiers ;

On sent qu’elle est très nerveuse, qu’elle déteste la France. Elle rêve que des djihadistes infiltrés parmi les migrants viennent soumettre la France tout entière à la charia.

Mais, tout d’un coup, après les attentats du 13 novembre 2015, comme par magie elle se désolidarise de ses coreligionnaires, succombe aux avances de son voisin beau gosse, jette son voile, brûle le coran et le drapeau de l’EI et part avec le beau mâle français en chantant La Marseillaise !

Dans mon film, la voix off dirait aux téléspectateurs musulmans “j’ai compris qu’avec l’islam je n’ai pas d’avenir. Ce dogme assassine, il m’enferme, m’empêche de respirer, de me sentir belle, d’aimer les autres et de m’aimer moi-même ; il dresse des murs entre les êtres humains, tout ça c’est des conneries totalitaires !  J‘ai décidé qu’il fallait y mettre un terme ! Pourquoi pas vous ?”

Et la dernière image s’arrêterait sur cet homme bien français (et pourquoi pas catho) avec cette femme apostat (qui a changé son prénom Nassima en Marie) cheveux au vent, main dans la main, souriants, regardant l’horizon autour d’un apéro saucisson pinard dans un meeting de Marine Le Pen.

Fin de l’histoire !

C’est pas beau ça ?

Ghislaine Dumesnil

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi