Nathan Smadja, petit comploteur mais commerçant affairiste avisé

Publié le 22 décembre 2020 - par - 14 commentaires - 1 746 vues

Nathan Peiffer-Smadja, le petit comploteur pour les nuls, s’en prend au professeur Didier Raoult après son coup foireux contre Christian Perronne. Faut pas chercher trop loin le complot de la mafia des médiocres et des labos anti-Raoult et anti-Perronne ! Le petit comploteur Smadja est un petit arriviste médiocre qui s’est fait accusateur du professeur Raoult. Le petit comploteur Smadja espère se grandir en accusant un maître bien plus grand que lui ! Qui est Smadja, le petit interne comploteur contre Didier Raoult et Christian Perronne ?

C’est un affairiste, un commerçant, un entrepreneur individuel, dont le siège social est situé au 5 rue des Lyonnais, 75005 Paris V, immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro RCS 803821370. Smadja est un interne commerçant entrepreneur individuel déclaré en activité depuis 6 ans. Son activité commerciale déclarée est spécialisée dans le secteur d’activité de l’enseignement supérieur !

SIREN 803821370 SIRET (siège) 80382137000019 N° de TVA FR84803821370

Activité enregistrée le 29-07-2014 (Code NAF ou APE) : Enseignement supérieur (8542Z)

Activité déclarée : Entrepreneur individuel. Date création entreprise : 29-07-2014

Des révélations sur les profiteurs de la crise du Coronavirus pourraient déclencher une cascade de révélations troublantes sur les liens d’intérêts entre le comité scientifique foireux et la mafia des labos ! Il y a des dossiers en cours d’investigation notamment des dossiers d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent qui ont trait aux activités fictives d’entreprises de formations universitaires bidon rémunérées par les labos $$$.

Le jeune médecin entrepreneur en question serait Nathan Peiffer-Smadja comploteur très actif sur les réseaux sociaux et opposant déclaré au professeur Raoult et au traitement par l’hydroxychloroquine en phase précoce pratiqué par un nombre croissant de médecins dans le monde qui veulent soigner leurs patients.

Smadja, le complotiste, était petit interne à l’hôpital Bichat, étudiant en thèse de sciences en santé publique à l’Imperial College de Londres. Arriviste, publiciste, affairiste, commerçant et auto-entrepreneur “en tant qu’interne” en soi-disant “Enseignement supérieur” il a été auto-promu coordinateur du réseau des jeunes internes infectiologues français en formation pour dénigrer le Pr Didier Raoult et le Pr Christian Perronne.

Smadja, le petit complotiste de l’absurde, ose étaler sa médiocrité : “Raoult n’est PAS infectiologue” !

whatsupdoc-lemag.fr : Smadja, coordinateur RéJIF (Réseau des Jeunes Infectiologues Français) :

Moi, j’ai été en Guinée pendant Ebola et “je fais” une thèse en Angleterre. (Je ne serais pas Docteur en médecine, bien que baptisé infectiologue opportuniste de circonstance ?). C’est une spécialité très intéressée par les populations migrantes et précaires. On voit des gens qui ont des problématiques médicales et sociales. C’est “une spécialité qui a l’habitude de se réunir” (???) régulièrement, avec des journées où il y a tous les infectiologues (???) avec un bon réseau de jeunes. On s’entend tous très bien et on s’éclate pas mal tous ensemble.” “Des avantages, y en a énormément. On en a déjà parlé mais je pense que le plus gros avantage c’est l’ouverture à l’international et l’ouverture à énormément de (postes et rentes de situation $$$).

“Il y a aussi la possibilité de travailler à l’OMS $$$ qui cherche très souvent des infectiologues.

Les postes qui sont proposés ? “C’est pas une grosse spécialité, il y a une cinquantaine de postes par an en France”. Une petite histoire à raconter ? “En fait, là, j’ai surtout envie de raconter l’actualité avec la Covid. J’ai envie de rassurer tout le monde : Didier Raoult n’est PAS infectiologue, il est microbiologiste.”

vosgesmatin.fr : Smadja : “Si on fait ce que le bon sens nous dit de faire, médicalement, on fait des erreurs ! (Et si on fait n’importe quoi ?) Ce qui frappe dans la démarche de Didier Raoult, c’est l’absence et le refus de toute démarche scientifique, et c’est contraire à l’éthique médicale. (???) Dès le début, Raoult a postulé qu’un traitement qu’il avait choisi marche. Ensuite, il n’y a pas eu d’étude convaincante produite par son unité. Il a fait comme s’il était du devoir de tous les médecins de le croire sur parole et il n’a établi aucune production scientifique valable autour de son fameux protocole. Il n’y a eu que du discours médiatique. (???)

“Or, sur cette pandémie, Raoult s’est souvent trompé dans ce qu’il a affirmé (???), mais sans jamais le reconnaître et ça, ce n’est pas scientifique. Les médecins, les scientifiques, peuvent faire des erreurs et ils en font, mais le propre de la science, c’est de savoir reconnaître qu’on s’est trompé pour ne pas s’enferrer et pour pouvoir progresser. Et il s’est trompé aussi dans ce traitement, puisque on a de plus en plus d’éléments tout à fait fiables qui montrent qu’il ne marche pas (où sont les preuves, où sont les méthodologies, où sont les résultats ?), la dernière en date étant une étude randomisée canadienne avec groupe contrôle. On n’a vraiment aucun signal d’efficacité (où sont les preuves, où sont les méthodologies, où sont les résultats ?).

vosgesmatin.fr : Y compris l’azithromicine, le deuxième principe actif de “son” cocktail ?

Smadja : “Non. C’est inexplicable qu’il ait été associé dans ce contexte. En fait, on est en face d’un choix fantaisiste, qui a été promu de manière péremptoire comme si c’était acquis, alors que c’était vraiment un coup de poker sans qu’aucune preuve ne nous ait été donnée, mis à part la parole de ce médecin.

“Et là, l’ensemble des études sérieuses dans ce domaine vont contre ce choix (où sont les preuves, où sont les méthodologies, où sont les résultats ?). Quelques mois après, on n’a rien qui porte à croire que ça marche. Quand on regarde in vitro, sur les cellules, l’effet est faible. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

“Quand on regarde chez les animaux, il n’y a aucun effet (où sont les preuves, sur quels animaux, avec quelles méthodologies, quel virus, où sont les résultats ?). C’était donc un projet hasardeux, risqué.

“Or, c’est incompréhensible qu’il continue à promouvoir ce traitement (contre le remdesivir $$$ de Gilead ?), alors que, quand on regarde les études cliniques randomisées qui ont été faites, c’est soit nocif, soit sans effet” (où sont les preuves, où sont les méthodologies, où sont les résultats ?).

unric.org/fr : Peiffer-Smadja, infectiologue et influenceur” (complotiste). Quand il n’est pas dans “son labo” (mégalo) de recherche ou dans “son service” de maladies infectieuses, le docteur (il n’est plus étudiant en instance de thèse et il serait donc docteur ?) Smadja est sur Kombini, le Huffington post, ou sur Twitter, avec pour objectif : lutter contre la désinformation sur la pandémie en partageant des informations fiables. Smadja est aujourd’hui chef de clinique assistant dans le service de maladies infectieuses et tropicales du Centre hospitalier universitaire Bichat à Paris et chercheur associé dans le laboratoire IAME de l’INSERM.

(chef de clinique assistant en date du 12 novembre 2020, date de soutenance de thèse à vérifier !)

agoravox.fr : Journal TF1 19/09 20 h 15 : Une jeune journaliste a présenté au nom de la lutte contre les fausses nouvelles, une série de…fausses nouvelles. Elle a repris la stratégie mensongère d’un carabin, Smadja : “Merci @Samelgadir d’avoir parlé de mon travail au JT 20h @TF1. Il faut continuer de lutter contre les foutaises avec des arguments factuels, c’est ce qui va convaincre les gens.

“Fini pour #Hydroxychloroquine dans #COVID__19 mais la recherche continue et les vaccins vont arriver pic.twitter.com/OOlJF1fEkr — Nathan Peiffer-Smadja (@nathanpsmad) September 19, 2020

Nathan Peiffer-Smadja a commencé ses études de médecine en 2006, mais ne serait toujours pas titulaire d’un doctorat. La presse le présente pourtant comme (lui-même) un “médecin infectiologue”.

“Son acte principal récent a été de promouvoir une pétition non aboutie (3261 signataires) contre le Pr Perronne. C’est un étudiant (très très) lié à Yazdan Yazdanpanah, un des membres du Conseil Scientifique et historiquement (très) proche du laboratoire Gilead ($$$ qui veut imposer un produit toxique, le remdesivir).

Le carabin avoue lui même que beaucoup de moyens ont été consacré à discréditer la chloroquine 🇫🇷 BREAKING – Quand Nathan Peiffer-Smadja@nathanpsmad avouait qu’énormément de moyens ont été mobilisés pour discréditer l’#Hydroxychloroquine !pic.twitter.com/VyhhO2ps1f — Asclépius (@medicalfollower) August 30, 2020 Sa (soi-disant) méta analyse avec Thibault Fiolet ne collectait que les études anti-hydroxychloroquine, et ignorait les autres. Il récidive en inventant de fausses informations sur les pays qui soignent avec la chloroquine. Vérifiez vous-mêmes : qui est le menteur ? Chine+Inde et Russie, Maroc, Sénégal… On est déjà à près de 4 milliards, mais il y a aussi ceux que présentent les clowns comme des pays anti HCQ. La Chine approuve la chloroquine (au lieu de l’hydroxychloroquine) contre la covid-19.

Pour les autres pays, c’est plus simple. Il est partout possible d’être soigné à l’hydroxychloroquine !

Suisse 40% des patients ; Belgique récemment réhabilitée ; Italie réhabilitée et recommandée depuis le17 mars ; Portugal où on utilise la chloroquine sans polémiques, massivement utilisée et réhabilitée…

Les indications (voir la liste sur le site agoravox) témoignent de la véracité des affirmations de Raoult sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine. Cas et mortalité par pays, utilisation de l’hydroxychloroquine est elle difficile (NON ! ), possible (OUI ! ) ou variable (État fédéral, libre prescription du médecin).

theses.fr/s215667: Evaluation and implementation of clinical decision support system for antimicrobial prescribing par Nathan Peiffer-Smadja. “Projet de thèse en Santé publique” sous la direction de François-Xavier Lescure. “Thèses en préparation à l’Université de Paris (2019-….???) dans le cadre de 563 MÉDICAMENT, TOXICOLOGIE, CHIMIE, IMAGERIES (MTCI) en partenariat avec UMR S-1137 Infection Anti-Microbien Modelisation Evolution (IAME) (équipe de recherche) depuis le 30-11-2018…”

unric.org/fr : “Il est membre du comité de pilotage européen de l’essai clinique DisCoVeRy (INSERM) (où sont les méthodologies, où sont les résultats ?) afin de trouver un traitement efficace contre la COVID-19. L’essai DisCoVeRy est membre de l’initiative Solidarity, un essai clinique international (très critiqué).

DisCoVeRy de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (Quelle méthodologie, quel résultat ?).

La mission de propagande du petit complotiste Samdja : “Lutter contre les fake news : “Récemment, Smadja a répondu à l’appel de l’ONU qui a demandé à plusieurs chercheurs et spécialistes du monde entier de prendre la parole pour partager des informations sur les traitements et la recherche d’un vaccin et contrer l’autre pandémie, celle de la désinformation et des fake news qui se propagent aussi vite que la COVID-19.

Smadja : “Je considère que donner de l’information médicale fiable au grand public fait partie de “mes missions” (???). Il y a énormément de désinformation sur les vaccins comme sur les traitements, c’est une terrible cacophonie”. Smadja regrette la confiance érodée envers les spécialistes de la médecine. Ah bon ?

“Sur les réseaux sociaux, je suis constamment attaqué sur mon âge ou sur les personnes avec lesquelles je travaille mais jamais sur les faits que j’expose ou les articles que je publie” (???).

(Je veux) “Restaurer la confiance : “La médecine est devenue très politique”. “La désinformation systémique n’est pas le fruit du hasard, la pandémie est aussi un enjeu de répartition de pouvoir ($$$) dans le monde… (D’où) l’importance de former les médecins, professeurs, scientifiques $$$, à communiquer, à partager les informations utiles pour le public”. Rappel : C’est un affairiste, un entrepreneur individuel, dont le siège social est situé au 5 rue des lyonnais, 75005 Paris V, immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris RCS 803821370. Smadja est un entrepreneur individuel déclaré en activité depuis 6 ans. Son activité commerciale déclarée est spécialisée dans le secteur d’activité de l’enseignement supérieur !

(Je veux) “Un vaccin sûr et pour tous”. Pour lui, la découverte et la mise à disposition d’un vaccin est la seule solution pour enrayer la pandémie (et enrichir Bill Gates et les labos $$$). Il préconise de commencer dès maintenant à communiquer (c’est-à-dire assurer la propagande des labos) sur les vaccins. “Il faut rassurer les gens (pour vendre les vaccins). Ce vaccin sera approuvé conformément aux standards les plus élevés, on ne brûlera pas les étapes (malgré) l’urgence ou les pressions politiques”. TAKAYCROIRE !

Lydia Pouga, causeur : A-t-on encore le droit de s’interroger sur les (faux) vaccins à ARNm ? Ce n’est pas être antivax que de poser des questions ! Le gouvernement a annoncé qu’un consentement éclairé serait demandé avant un vaccin anti-Covid-19. Or, pour qu’un consentement soit éclairé, il faut que l’information soit honnête et intelligible. Discuter l’innocuité et l’efficacité du vaccin anti-Covid-19 à ARN messager devrait se faire sans susciter immédiatement une levée de boucliers dans la presse et la communauté médicale.

Quelles sont les données connues sur le vaccin à ARNm de Pfizer- BioNTech autorisé par l’Agence européenne des médicaments ? Si pour un cancer agressif (mortel) le bénéfice d’un traitement expérimental potentiellement toxique surpasse les risques, c’est beaucoup plus discutable pour une maladie dont la létalité varie de 0,01 à 1,63 % suivant les régions du monde et qui touche peu les enfants et les jeunes adultes.

Dire que les personnes non à risque devraient se faire vacciner pour la collectivité ne tien pas. Si l’étude Pfizer suggère que le vaccin diminue le risque de faire une forme symptomatique ou grave de Covid-19, elle ne répond pas sur la capacité du vaccin à empêcher la transmission du virus d’une personne à l’autre.

De plus, quatre effets indésirables graves ont été rapportés dans cette étude. Et on ne connaît pas le profil des individus touchés par ces effets graves (personnes âgées ou jeunes, avec ou sans comorbidité ?), on peut comprendre que certains n’aient pas envie de prendre le risque ! Doit-on interdire le doute ?

Après l’annonce de Pfizer sur un vaccin efficace à 90% (???), Smadja : “Car même si le virus de la COVID-19 ne disparaîtra pas, moins de gens seront touchés et on pourra plus facilement gérer la maladie et réussir à remonter les chaînes de contamination et identifier les cas secondaires” (???). Pourquoi ? Comment ? Il n’en sait rien ! Smadja : “À condition bien sûr que le plus grand nombre soit vacciné !” $$$

Note : Solidarity est l’un des plus grands essais randomisés internationaux pour les traitements Covid-19 qui a recruté près de 12 000 patients dans 500 sites hospitaliers de plus de 30 pays. (Où sont les méthodologies, où sont les résultats ?). Et maintenant : “Moi”, Smadja : tous les autres sont des cons !

Peiffer-Smadja@nathanpsmad : Si vous êtes médecin et/ou chercheur avec expertise infectio et/ou recherche clinique et êtes prêts à prendre du temps pour de l’information grand public adaptée à Twitter et facebook (FAQ, réalisation de threads, fiches résumées), contactez nous : contact.rejif@gmail.com !!!

Peiffer-Smadja@nathanpsmad : Nous constatons tous les jours un manque important d’information sur la prise en charge des infections virales aiguës sévères, sur l’intérêt de traitements antiviraux ou plus largement la démarche médicale, la recherche clinique et le lien entre les deux. Explication rationnelle : Smadja est un entrepreneur individuel déclaré en activité depuis 6 ans. Son activité commerciale $$$ déclarée est spécialisée dans le secteur d’activité de l’enseignement supérieur ! Ben voyons !

Peiffer-Smadja@nathanpsmad : Ce manque d’information est probablement lié à un défaut de communication de la communauté médicale et scientifique, notamment sur les réseaux sociaux, encore peu utilisés par les médecins et chercheurs. Il est à l’origine d’une grande incompréhension qui se traduit parfois en colère voire en haine et il semble indispensable d’améliorer nos outils d’information et de communication.

Rappel bis : Smadja est un affairiste, un commerçant, un entrepreneur individuel, dont le siège social est situé au 5 rue des lyonnais, 75005 Paris V, immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris RCS 803821370. Smadja est un entrepreneur individuel déclaré en activité depuis 6 ans. Son activité commerciale déclarée est spécialisée dans le secteur d’activité de l’enseignement supérieur !

Peiffer-Smadja@nathanpsmad : Merci beaucoup de votre soutien c’est vraiment très sympathique Je ne prête pas trop attention à ces coups de comm promis au même avenir que les plaintes de Trump ! Je reste concentré sur un objectif : rassurer les français concernant les vaccins et sortir de cette pandémie !

Peiffer-Smadja@nathanpsmad : Je n’ai aucune excuse à présenter ni à Raoult ni à aucun des tenants des thèses anti-scientifiques et complotistes. Ils sont un danger pour notre santé et pour notre démocratie.

Peiffer-Smadja @nathanpsmad : Mensonges sur Twitter : “Les médecins, de plus en plus rares, pro-#hydroxychloroquine sont très isolés sur la scène médicale et scientifique et soit manquent cruellement de compétences en biostatistiques et en recherche clinique soit nagent en plein délire complotiste (???).

Peiffer-Smadja @nathanpsmad : Voilà un communiqué qui permet d’appuyer ces propos, signé par toutes les instances représentatives d’infectiologie : SPILF @SPILF_ (grassement financée par Gilead $$$)

Smadja : Communiqué de presse de la @SPILF_ et de toutes les instances de maladies infectieuses et tropicales représentant l’ensemble des médecins infectiologues français : “Une crise sanitaire ne justifie pas qu’on dise, ou qu’on fasse, n’importe quoi !” “La @SPILF_ s’engage pour la vaccination #Covid_19 ! $$$

Smadja : “La Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) (financée par Gilead $$$) affirme sa confiance dans l’évaluation que les organismes ayant pour rôle et mission d’évaluer les produits de santé vont conduire pour les candidats vaccins.”

Smadja : SPILF @SPILF_ Communiqué de presse de la @SPILF_ concernant la vaccination COVID-19 La vaccination est, avec l’hygiène, le meilleur outil pour la prévention des maladies infectieuses. Les vaccins représentent des progrès majeurs pour la santé des populations (et surtout la santé des labos !).

CV à vérifier de très près : “Nathan Peiffer-Smadja pseudo-sciences.org” : “Nathan Peiffer-Smadja est Docteur en médecine (quelle date de soutenance ?) spécialisé (???) en maladies infectieuses et tropicales, “étudiant en thèse” de sciences (Santé Publique) à l’Inserm et à l’Imperial College London.

Auto-éloge panégyrique : Nathan Peiffer-Smadja, orcid.org” : Employment : INSERM : Paris, Île-de-France, FR | PhD Student (IAME | Infection Antimicrobials Modelling Evolution) Assistance publique-Hôpitaux de Paris: Paris, FR | Interne (Infectious Diseases Department) Employment : Source : Nathan Peiffer-Smadja.

Imperial College London: London, GB 2018-11 to present | PhD student (HPRU in Antimicrobial Resistance and Healthcare Associated Infections) Invited positions and distinctions : mperial College London : London, GB Honorary Clinical Research Fellow (Health Protection Research Unit in Healthcare Associated Infections and Antimicrobial Resistance) Invited position. Source : Nathan Peiffer-Smadja soi-même !

C’est une spécialité très intéressée par les populations migrantes et précaires.

“Il y a la possibilité de travailler à l’OMS $$$ qui cherche très souvent des infectiologues”.

Moralité : Charité $$$ bien ordonnée commence toujours par soi-même !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Bp50

Vraiment infernal de supporter la verbiage débile-haineux d’un Smadja ou Marty. Le monde est enlaidi par les logorrhées de ces agents de big pharma, donc du deep state. Ce qui est de plus affligeant c’est l’ordre des médecins inaudible sauf pour avilir ses meilleurs éléments. Assurément cela va mal finir comme dit un de vos éditorialiste de grande qualité.

POLYEUCTE

Pas lu, mais amusé à compter les lignes…
328, sauf erreur….
Publiez chez… Nathan !…

Marie d'Aragon

Le compte est bon ! LOL !

Jean Bidel

” étudiant en thèse de sciences en santé publique …”
Ainsi donc , c’est un collègue de notre nouveau CROZE-MARIE du PAF , je veux parler de BLACHIER que l’on voit sur tous les plateaux télé ( hier soir encore sur C-news ) et qui n’a jamais soigné personne . L’étude des statistiques ne donne aucune compétence pour le soin aux malades ; et ce n’est pas le port de la blouse blanche qui fait le médecin !
Des usurpateurs , des insignifiants qui veulent se propulser sur le devant de la scène médiatique ; et quand ils causent dans le sens voulu par le pouvoir on leur laisse les micros comme autant d’os à ronger .

GLANDU

Leurs noms bretons et alsaciens en disent beaucoup sur leurs intentions.

Eric Pecaud

Encore une crapule un imposteur qui veut grandir sa notoriété sur le dos de grand professeurs… Encore un de la fameuse communauté… Ça commence à faire beaucoup et on devine bien leur cabale contre ces emmi ants professeurs..

patphil

quand on n’est pas doué on fait parler de soi en dénigrant ceux qui réussissent
d’ailleurs RL en fait un trop long article pour des insignifiants, une demie page aurait suffit

Prosper la vipère

De vraies têtes de branleurs emasculés. Je suis sûr que le nommé Carrasco doit jouir de plaisir et se masturber sauvagement rien qu’en voyant leurs trombines 😂😂😂

Theodore

Nathan et yazdan ! Nouveau groupe a la mode. ( j aime bien la coupe cheveux )
david et jonathan en mieux… !
Est-ce Que Tu Viens Pour Les Vacances, nathan..? Rires

Prosper la vipère

Ah, mais oui; c’est vrai qu’en y regardant de plus près, il y a des ressemblances 😂 A la différence près que David et Jonathan, au moins, ne faisaient pas de prosélytisme lorsqu’ils étaient actifs et ont eu la sagesse de se retirer sur la pointe des pieds de la circulation.

Mantalo

Nathan et Yazdan s’en prennent à Didier et Christian.
Je n’épiloguerai pas mais je n’ en pense pas moins…..

levengeur

N’épilogue pas on va encore avoir ta tirade antisemite à vomir,
Par contre le temps du débat est terminé il faut passer au temps des armes contre macron, Castex, Veran et tous les mondialistes qui veulent établir leur dictature , les français vont payer cher d’avoir voter de manière irréfléchie

patphil

vont payer cher!!! mais c’est au présent qu’il faut écrire, je regare avec compassion tous ces artistes qui se plaignent d’être mis au chomage

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » et moi aussi, ils l’ont élu, qu’ils assument

lesdur

On n’a pas besoin de faire des tirades. il suffit juste d’observer, c’est d’une telle limpidité. Il n’y a plus que sur riposte Laïque que l’on fait semblant de ne rien comprendre.

Lire Aussi