Avec Hollande, je ne crois pas que nous allons gagner la guerre

HollandepuisseguinSuite au discours martial de notre président au Congrès de Versailles et au vu des diverses réactions de la classe politique, j’ai bien du mal à croire que nous allons gagner la guerre contre le terrorisme, tant le diagnostic du mal est erroné ou du moins volontairement caché par des élites totalement soumises à la dictature du politiquement correct.
Nous sommes en guerre, certes, mais pour les décideurs, il n’y a qu’un seul ennemi désigné, Daech. Et un seul mot d’ordre : “pas d’amalgame”.
Or, l’ennemi ne vient pas de l’extérieur mais de nos banlieues. Tous les terroristes sont des Français issus de l’immigration, donc nés en France bien avant la naissance de Daech. Pourtant, depuis la tragédie, pas un seul intervenant n’a osé prononcer le mot immigration.
Comme dans tout événement tragique, il y a une cause initiale et une cause aggravante. La cause initiale, c’est l’immigration incontrôlée, la cause aggravante c’est la guerre en Irak et en Syrie, avec Daech qui recrute chez les délinquants de nos banlieues. Mais qui osera remettre en cause notre folle politique d’immigration extra européenne menée depuis trente ans ?
Ni la gauche aveuglée par son idéologie tiers-mondiste, ni la droite qui a renié toutes ses convictions de 1990, quand elle avait le courage de déclarer officiellement qu’il fallait fermer les frontières et que l’islam était incompatible avec la loi républicaine. La droite de 2015 est une droite soixante-huitarde.
La vérité est que le terrorisme islamique qui ensanglante le pays, nous l’avons non seulement importé depuis plus de trente ans, mais nous l’avons laissé prospérer.
En effet, tous ces kamikazes ont été élevés et éduqués au sein de l’école républicaine, ce qui prouve l’échec absolu de l’intégration pour une grande partie de la jeunesse immigrée. Pourtant, pas un seul intervenant n’a osé prononcer le mot intégration et évoquer la faillite de notre système éducatif.
Ceux qui estiment qu’on ne fait pas assez pour les jeunes issus de l’immigration, oublient que les innombrables plans banlieues ont englouti des dizaines de milliards en pure perte depuis quarante ans.
Car l’erreur majeure fut de croire que le droit à la différence pouvait se substituer sans dommage au principe d’assimilation, lequel avait pourtant fait ses preuves avec des millions d’immigrés européens. On a cru également que la discrimination positive faciliterait l’intégration, alors qu’elle a instauré une inique inégalité républicaine et lézardé la société.
Ceux qui déplorent le fort taux de chômage chez les jeunes de banlieues ne se posent jamais les bonnes questions. Quel patron voudrait embaucher un jeune qui maîtrise à peine 500 mots de la langue française à la troisième génération ?
Car nous en sommes là ! L’école a échoué dans sa mission de transmission du savoir, parce qu’elle s’est politisée depuis 1968 alors que ce n’est pas son rôle.
Les patrons font face à des revendications communautaristes de plus en plus intenables. Port du voile, demandes de salles de prières, repas halal, refus de mixité hommes-femmes, refus de travailler sous l’autorité d’une femme. Tout cela est évacué par nos apôtres du politiquement correct, alors que c’est le terreau de la désintégration sociale. Déplorer le chômage dans les banlieues sans se demander pourquoi nous en sommes arrivés là relève de la plus pure hypocrisie.
Depuis plus de quarante ans, l’idéologie soixante-huitarde nie les réalités et veut imposer sa vision de la société multiculturelle paradisiaque, malgré l’éclatement de la société que viennent d’illustrer les attentats commis par des Français.
Car au delà de l’union sacrée proclamée par tous et de la Marseillaise chantée par toute la planète, il n’en demeure pas moins que des milliers de jeunes Français haïssent leur pays d’adoption. Aucun des terroristes n’est Breton ou Alsacien.
Et que dire de la justice qui a encouragé la délinquance en niant les bienfaits de la tolérance zéro ? Aux yeux de nos magistrats, libérer un dangereux malfrat en vue de sa réinsertion est plus important que le risque de récidive qui peut menacer un innocent. Nos rues sont peuplées de délinquants multirécidivistes arrêtés cent fois et aussitôt relâchés. Ce ne sont pas les voyous qui posent problème à nos policiers, mais le laxisme judiciaire qui démolit leur travail.
Par conséquent, on aura beau élaborer des plans ambitieux pour la sécurité du pays, nous ne vaincrons pas le terrorisme si nous refusons de revoir notre politique d’immigration et si nous persistons à écarter le principe de l’assimilation.
Tout est à repenser, école, réponse pénale, modèle social, moyens policiers etc…
Restaurer l’autorité de l’Etat, à commencer par celle des enseignants et des policiers, est un impératif.
Ce n’est pas Daech, mais la République qui a nourri et élevé des kamikazes, c’est cela la vérité. Ce sont l’aveuglement et la lâcheté des politiques qui sont responsables du désastre actuel, et non pas Daech, qui ne fait qu’exploiter le délabrement moral et les faiblesses de la nation française.
Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. Remarquez que quand on dit qu’on fait la guerre à « Daesh », les musulmans pieux devraient normalement comprendre qu’on fait la guerre à l’islam (une croisade en somme). En effet, les soldats de « Daesh » sont en majorité des musulmans français ou européens, normaux selon leurs proches, qui veulent mettre en application tous les commandements du dieu des musulmans, notamment massacrer les mécréants. « Daesh » est le terme politiquement correct qui désignent ces musulmans pieux qui accomplissent leur devoir.
    Pour ce qui est des non-musulmans, ils ne peuvent qu’espérer que cette guerre à « Daesh » sera menée sérieusement. Et là, quand on voit les réalisations passées de Normal 1er, on ne peut qu’être inquiet. Prions pour que les responsables opérationnels sauront mieux se faire entendre que le dircom de l’Elysée et les politiciens de gauche pervertis qui ont une clientèle à satisfaire.

  2. Nous n’allons pas gagner la guerre si le Président et le Premier ministre ont peur de dire le nom de notre ennemi : Islam.
    Nous n’allons pas gagner la guerre si le Président et le Premier ministre attaquent les patriotes et protègent les musulmans.
    Avec Hollande c’est le massacre du peuple de France, génocide et islamisation des rares survivants. Il faut que Hollande et sa bande réalisent qu’ils seront eux aussi éliminés (physiquement) par la Oumma lorsque l’islamisation sera bien avancée. Toutes les idéologies totalitaires se débarrassent toujours de ceux qui les ont aider à prendre le pouvoir. De plus les musulmans méprisent les larbins comme eux.
    Nous devons exiger la démission de Hollande, Valls et tous les autres. Ils sont incapables de nous sortir du danger qu’ils ont installé en France.

  3. Cher monsieur Guillemain, j’aime beaucoup vos articles que j’approuve entièrement. Enfin…presque entièrement. Vous dites que ces assassins sont français . Ben oui, quoi ! Ils s’appellent sofiane, mohammed, mouloud, mustapha, leïla, fatima, abdelmachin, etc…Tous prénoms bien français aux relents français de terroirs français. C’est quand même autre chose que les prénoms étrangers que nous avons dû supporter pendant des années. Mon grand père s’appelait Arthur. J’aurais préféré abdelaziz, mais bon, j’étais pas née à sa naissance… Que voulez-vous, personne n’est parfait . Donc, c’est parce qu’ils parlent mal la langue française qu’ils sont au chômage ? Y’a peut-être une autre raison. Pourquoi voulez-vous que ces chers petits se lèvent aux aurores, prennent le RER et aillent bosser pour gagner le smic, alors que le smic, ils le gagnent en une journée (et parfois, ils gagnent encore plus) avec les divers trafics, drogue, clopes, plus vols, cambriolages et autres joyeusetés? Et enfin, vous dites que c’est la république (sans majuscule, siouplaît) qui a nourri et élevé les kamikazes ! Evidemment ! ça vous étonne ? Moi non ! Parce que…si à la place de la république, on avait eu …je sais pas moi…tenez, un Napoléon, un De Gaulle, un Louis XIV, ou un Clovis (ça! ç’aurait été génial !) ou un Charles Martel, je ne vous dis pas ce que les futurs kamikazes auraient morflé !

  4. Bravo. Superbe papier, complet, cohérent et efficace.
    Tous est dit, clairement dit, et parfaitement lisible, ce qui est rare sur RL !

  5. « Tous les terroristes sont des Français issus de l’immigration.. »
    et non pas comme cela s’est beaucoup raconté : des nouveaux convertis!
    Très bonne conclusion.
    Daech Etat Islamique

  6. Je partage votre constat et votre pessimisme Jacques Guillemain.
    En politique le nombre est déterminant . Compte tenu de la forte présence démographique de l’ immigration musulmane je crains que sur le long terme nous nous dirigions vers un scénario du type à l’ israélienne, d’ un pays en état permanent d’ insécurité et en butte permanent avec un ou deux territoires
    en guerre larvée contre l’ Etat français. La Seine Saint-Denis devenant une sorte de bande de Gaza.

    • Liban mon ami, Liban ……….. La libanisation de notre territoire était programmée, dés que nos politicards ont commencé à baisser leur froc, il y a une quarantaine d’ années ……….

    • Difficile de comparer Israel qui est une démocratie forte à la France qui n’a eu comme priorité visible entre les attentats de janvier et ceux de novembre que la lutte contre « l’islamophobie ». C’est de l’irresponsabilité, de l’inconscience.

  7. Mais c’est comme ça ! Pour l’instant ils gouvernent ; avant eux, l’autre nain n’a pas fait mieux. Ne parlons pas de Chirac, Mitterrand, VGE et, encore plus avant, le responsable de tout : degaulle.
    Quoique vous en pensiez, ce « grand » homme par la taille a fait plus de mal à la France que vous ne le savez.
    N’oubliez que ce sont SES accords avec l’Algérie -que tous les autres ont poursuivis- qui sont responsables de l’invasion algérienne en France. Environ 10 millions pour cette seule partie de l’Afrique.
    Et vous noterez au passage que tous ces islamistes terroristes sont issus du Maghreb (restreint) Maroc – Algérie – Tunisie. Ces trois pays « libérés » par degaulle et sa politique pro arabe. A qui la France a tout donné, tout laissé, tout offert et continue à offrir. Qu’elle continue de soutenir financièrement, politiquement et est étroitement liée « policièrement ». L’administration française est encore omniprésente en Algérie pour leur enseigner ce qu’ils n’ont pas encore compris 60 ans après. Mais qu’est-ce qu’ils aiment critiquer la France !!!!
    Je sais que vous ne voterez pas pour le PS ni les verts ni le PC mais, pour l’amour du ciel, méfiez-vous de ces ex UMP, aussi vérolés que le sont la brochette plus haut photographiée. Regardez aussi du côté de Juppé qui a déjà retenu son voyage à Alger et implanté son bureau politique là-bas pour que les double nationaux votent pour lui en 2017 moyennant encore de grosses promesses de visas et de formations d’imams.
    Non. On ne gagnera pas de guerre contre les musulmans tant qu’on n’usera pas des mêmes armes qu’ils emploient. Qu’on se le dise.

  8. Tu te trompes camarade Jacques ; ce n’ est pas ; »Avec Hollande, je ne crois pas que nous allons gagner la guerre « …………………C’ est Avec Hollande, NOUS NE POUVONS pas gagner la guerre………………
    Petite nuance mais de taille !

  9. « élites totalement soumises à la dictature du politiquement correct »
    Oui. Et surtout, soumises à l’islam.

  10. Chic, on va pouvoir rendre hommage aux victimes, avec Normal 1er dans le rôle du grand commémorateur qu’il aime tant ! Pour les gerbes, y a pas de problème, il répond toujours présent (je n’irai peut-être pas jusqu’à dire qu’il fait tout ce qu’il faut pour, encore que ….)

  11. Il faut lire l’article consacré à Philippe de Villiers dans le figaro
    C’est éblouissant et les commentaires sont très élogieux pour ne pas dire suppliant.
    Tous sont en admiration devant cette vision si précise des problèmes du pays.
    Mon libraire me dit qu’il vend environ son livre 4 fois par semaine ce qui constitue un exploit.
    Mais surtout 3 lecteurs sont revenus pour lui demander comment entrer en contact avec Philippe de Villiers et s’il pouvait organiser une dédicace
    Dans toutes les villes ou il assure la promotion c’est une marée humaine qui le soutien comme ZEMMOUR.
    En Vendée il est adulée.
    ll redonne espoir aux Français car c’est certainement le seul qui peut remettre la France sur pied.
    Pourquoi riposte laique ne fait pas un article sur Philippe de Villiers.
    Marine Le Pen ne gagnera jamais car elle n’a pas la puissance intellectuelle de ce grand homme d’état.
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/11/20/31001-20151120ARTFIG00214-philippe-de-villiers-la-barbarie-va-nous-faire-redecouvrir-notre-civilisation.php

    • S’il fallait avoir une grande puissance intellectuelle pour être élu, nous n’aurions pas Hollande comme président aujourd’hui.
      Quant à Villiers il faut noter que lorsqu’il faisait de la politique il finissait toujours par rejoindre l’UMP et Sarkozy.
      C’était déplorable, il aurait mieux fait de s’allier avec JMLP, peut-être était-il jaloux du charisme de ce dernier.
      Aujourd’hui Villiers parle vrai, c’est un bon analyste de la société qui ne craint pas de dénoncer l’islamisation de la société, mais s’il revenait à la politique active on pourrait craindre qu’il retourne à ses errements et à ses compromissions avec la droite dite « républicaine ».

    • @Augustin, je rejoins monsieur Zbinden dans son commentaire. La carrière politique de de Villiers a été pour la plus grande partie comme assistant ou sous-préfet, il a été un serviteur d’état sous Chirac. Il fut un partisan du non et a dû s’acoquiner bien souvent avec des « serviteurs » dont les plus connus étaient Pasqua et Séguin.
      Après leurs défaites(du Non), Chirac et ses anciens potes lui ont vite fait comprendre qu’il ne représentait(son parti et lui) pas grand chose, à peine 3 à 4 % d’intention de vote, ce qui c’est avéré vrai au élection présidentielle de 95(si mes souvenirs sont bons!). Élections et défaite qui lui ont coûtées très chers!
      Chirac a pensé à un moment qu’il pourrait l’acheter et le faire revenir dans le »rang » des magouilles d’état.
      Et c’est ce qui fait un peu sa force, il a sut rester intègre et refuser car il avait d’autres projets(son parc à thèmes et une vision d’ exportation). Je vous invite à lire son excellent livre qui d’ailleurs fait un énorme succès.
      C’est un très bon analyste et une personne moralement et intellectuellement au dessus des normes. Mais malheureusement sa vraie famille politique est et restera UMPPSLR, même si aujourd’hui, il crache un peu dans la soupe qui l’a longtemps nourri!
      Comme Dupont Aignan, Bayrou, Morin…, ce sont des « aspirateurs » à voix des indécis, ils sont des « illusionnistes » juste bon à servir les intérêts des Juppé/Fillion/Raffarin/Balladur et consorts(tous ceux qui guettent tapis dans l’ombre et prêts à reprendre du service).
      A gauche, c’est pas mal non plus et depuis trente ans, ils ont les mêmes »désirs », simplement avec une étiquette différente!
      Bon courage, cirer les pompes est un merveilleux exercice bien français et ça ne coûte rien! Le chanteur Dutronc, avait une excellente chanson dans les années 70, elle me semble être toujours d’actualité.

  12. Ces pauvres dhimmis de dirigeants vont faciliter l’inféodation de notre pays et donc de sa population.

Les commentaires sont fermés.