Ne faudrait-il pas plutôt confiner les vaccinés ?

 

La question se pose de plus en plus sérieusement, comme il a été indiqué lors du dernier Conseil Scientifique Indépendant (18/11/21) par Hélène Banoun (23’43) à propos de certaines communautés aux USA qui obligent les injectés de faire une quarantaine avant de rentrer dans leurs cercles ; mais comment s’en étonner du fait d’incohérences de plus en plus pesantes ?

En effet, les injectés sont de fait porteurs du virus et de sa protéine, voilà pourquoi certains peuvent la transmettre, sans s’en apercevoir, en plus (puisqu’ils ne se font plus tester) à la différence des non injectés, qui eux se testent alors qu’ils ne sont pas malades, et même “positifs” ces derniers ne transmettant pas par ailleurs de façon significative.

Moins ironiquement exprimé, le problème s’avère le suivant: les non-injectés sont exclus partout, à l’exception des transports et des magasins, tout en sachant qu’ils se testent bien plus (pour le train long trajet, l’avion et certains événements ) que les injectés, qui eux se croient, non seulement protégés mais incapables de contaminer, ce qui est faux comme l’indiquent officiellement les autorités, ne serait-ce qu’en imposant toujours le port de la muselière et ce “rappel” tous les six mois désormais ; d’où vient alors la poursuite de cette contamination, sinon provenant de la part des injectés d’une part, et du fait qu’au fond ce virus, comme les autres va et vient et s’avère en plus moins létal dans son variant actuel ? L’incohérence domine donc avec éclat.

De plus, l’antienne stipulant qu’au moins “cela” protégerait des “formes graves” est fausse, nulle et non avenue, étant donné que les personnes non injectées, qui seraient en majorité en “réa” ou décédées, font parties pour l’essentiel des catégories à risque, qui auraient dû être protégées préventivement par des traitements précoces. D’où la non pertinence de cette comparaison viciée ainsi dès le départ. Par ailleurs, nombre de pays qui sont très majoritairement injectés voient en “réa” beaucoup d’injectés et bien sûr aussi, des non injectés mais faisant partie des catégories à risques d’où, la non pertinence également de ce comparatif mais aussi et surtout, de l’inefficacité de fait de ces injections, alors que comme l’indique à nouveau et lui aussi le professeur Montagnier, les traitements précoces marchent.

D’où l’incohérence (apparente) de plus en plus criante de toutes ces pseudo-mesures “sanitaires”, qui apparaissent de plus en plus affairistes (telle cette présidente de la commission européenne allant remettre un prix “business” au propriétaire de Pfizer), hygiénistes sadiques (en martyrisant les enfants avec la muselière, en tapant sur les “mamans louves”), scientistes sectaires (en faisant la chasse, littéralement, contre toute analyse dissonante, en empêchant de soigner, le médecin n’étant plus qu’un assistant parmi d’autres de l’Ordre ogre cybernétique).

Et la classe politico-médiatique, fascinée (par les milliards, la puissance narcissique des écrans) jusqu’à en jouir en direct -éructant ordre sur ordre insensé- en veut encore plus, tels des psychopathes sortis tout droit de Scream.

Il serait temps de s’en occuper, non ?…  Du moins, en régime démocratique…

Par Lucien Samir Oulahbib

 

image_pdf
17
1

13 Commentaires

  1. le confinement et forcer les non-vaccinés à se faire injecter le vaccin anti-COVID, ne servent à rien : car c’est le vaccin anti-COVID qui aurait causé les épidémies du variant DELTA en 2021 en EUROPE : voir la conférence donnée à l’IHU de Marseille par le Pr Jacques FANTINI, intitulée :
    »Le point sur les variants du SARS-CoV-2 : passé, présent, futur »:

    voir le cas de SINGAPOUR, à partir de la minute 44 : un vase-clos géographique, qui a vacciné près de 100% de sa population (vaccin à ARN messager : PFIZER et MODERNA) => cela a provoqué une épidémie de variant DELTA :
    => donc, le vaccin ne protège pas contre la transmission.
    => le variant DELTA pré-existait à la vaccination de masse à SINGAPOUR, mais il ne diffusait pas. C’est le vaccin anti-COVID qui a provoqué l’épidémie DELTA => se pose la question de la sélection par le vaccin d’une souche particulière de coronavirus sur un territoire géographiquement isolé.

  2. Exactement! ce sont eux les vaccibes qui contaminent ,eux qui exhalent du graphene qui atteint les cellules et le cerveau ainsi que de la suramine responsable des thromboses, Avc,crises cardiaques,embolies pulmonaires et maintenant maladies à prion kreutzfeld Jacob on doit encore ajouter quelque chose avent de mourir👿👿😡😡

  3. c’est exactement ça : les vaccinés exhalent le virus et sont contagieux : des professeurs émérites, autres que ceux des plateaux tv, l’on dit et redit

  4. E »n effet, les injectés sont de fait porteurs du virus et de sa protéine, voilà pourquoi certains peuvent la transmettre, sans s’en apercevoir, en plus (puisqu’ils ne se font plus tester) à la différence des non injectés, qui eux se testent alors qu’ils ne sont pas malades, et même “positifs” ces derniers ne transmettant pas par ailleurs de façon significative. »

    IL fallait le dire, vous l’avez fait. Bravo. Et vous peut être qu’ on devrait vous confiner dans un fut, la tète en bas de préférence

  5. absolument puisqu’ils en sont les « porteurs » éternels patentés chargés de stocker et de répandre sine die les informations biologiques auxquelles ils se sont soumis de gré ou de force, en même temps que les fabricants vivants de tous les variants qu’ils vont générer suivant la qualité des individus ; c’est pas les non-vaccinés le danger, ça c’est certain !

    • Les vaccinés n’ont plus les mêmes défenses immunitaires que les vaccins tuent, alors que les non vaccinés ont fait leurs traitements avec les vitamines B 12 C D etc et ont toujours leurs défenses immunitaires facile a comprendre.

  6. Lucien merci ..comment est ce possible que d’après les indication de riposte laïque ,en tête d’article je ne sois que la cinquième personne à vous lire alors que la densité de tous vos articles d ailleurs mais celui là en particulier ,avec votre logique parfaite, décrivant les aberrations constantes que cette police de la santé télévisuelle, par ex nous serine jour et nuit Avec en plus une façon fort jolie de décrire tant « d’horreur .Merci encore ,vos point de vue m’éclaire systématiquement

    • Merci Claesen ! Les choix de mise en avant d’un article sont hors de ma portée… Mais il est bon de l’indiquer…

  7. Lucien merci comment est ce possible que ,d’après l’indiction de riposte laïque ,je ne soit que le ‘quatrième à vous lire alors que ce que vous écrivez est plus que sûr! ,plus que vrai et dit ,écrit si admirablement. ? non je ne peux comme

    • Il y a eu un bug : certains articles étaient inaccessibles jusqu’à il y a peu…

      • Et si on confiait le gouvernement à vie et de les faire vacciner à haute dose.

Les commentaires sont fermés.