Ne manquez pas le Sarkoshow du 12 juillet

Ca y est c’est sur, nous aurons droit à la bonne parole lundi soir. Le Président interviendra à la télévision publique à 20h15. Pour une fois, il a déserté la chaine favorite de ses amis.
L’heure est bigrement grave, cela fait des mois et des mois que le Président de tous les Français (enfin surtout de certains) ne s’est pas adressé aux citoyens qu’il est censé représenter.
Que va-t-il nous annoncer ? Qu’il réitère sa confiance au pauvre ministre du Travail, homme courageux, honnête, au dessus de tout soupçon qui a été sali par un média du net ?
Homme courageux : il porte la réforme des retraites qui est soit –disant inéluctable. Tous les hommes politiques se sont appuyés pour justifier le recul de l’âge de la retraite sur le rapport du COR. Le rapport du Conseil d’Orientation des Retraites remis au premier ministre le 14 avril 2010 a fait des prévisions à l’horizon 2050. Comme il est surprenant de se projeter aussi loin alors que nous sommes incapables de connaitre ou d’envisager le marché du travail en 2020.
On parle aussi de la nécessité de contracter une assurance privée pour avoir une meilleure retraite. Devinez qui est le président du groupe Malakoff Médéric , premier groupe d’assurance privée : Guillaume Sarkozy, un homonyme que nenni, juste le frère du président.
Homme honnête : je ne doute pas de sa probité, mais il est quand même étonnant que le trésorier UMP, vous savez celui qui récoltait des fonds pour la campagne présidentielle de 2007, était en même temps ministre du Budget. Nous avons appris que, durant la même période, sa femme était embauchée, par le plus grand des hasards, par la société Climène pour gérer les actifs de la plus grosse fortune de France.
Honnête homme certes, mais il a juste quelques trous de mémoire, il ne connaissait pas Mme Bettencourt mais il dinait chez elle, pratique tout à fait courante pour nous tous, nous sommes tous invités et reçus par de parfaits inconnus. Il ne connaissait pas non plus M.De Maistre, le patron de sa femme, mais il lui a décerné la Légion d’Honneur et nous apprenons aujourd’hui que le ministre lui avait demandé d’embaucher de sa femme …un prêté pour un rendu.
Pour laver tous les soupçons indignes, un rapport doit être rendu par l’Inspection Générale des Finances lundi soir. L’IGF dépend de Bercy… et il y a peu de risques à parier que le ministre sera blanchi.
La justice est saisie et une enquête préliminaire est menée par un magistrat proche du président .Le dit magistrat est cité dans les enregistrements de l’affaire Bettencourt. Voilà la meilleure façon d’être juge et partie.
Les médias du net voilà l’ennemi, ces médias que le pouvoir n’arrive pas à contrôler, ces médias qualifiés de fascistes par le secrétaire général de l’UMP, taxés d’être une presse des années 30 par le ministre de l’Industrie, accusés d’avoir des méthodes fascistes par la secrétaire à la Famille. Le 7 juillet 2010, tous les perroquets bien coachés par l’Elysée répétaient les mêmes phrases, la même indignation le même soutien à un homme dont l’honneur était jeté aux chiens. Un seul discours, matraquez sur Médiapart ne parlez jamais du vrai problème. Vouloir discréditer la presse et museler les journalistes n’est ce pas le début d’un régime anti-démocratique ?
Revenons à notre beau parleur.
Il va nous dire que tous les ministres sont au travail, il est vrai que deux d’entre eux ont démissionné, un fumeur de cigares et un voyageur pressé. Ces deux –là étaient une erreur de casting et leur compte a été soldé.
Il va surement nous exhorter à nous serrer la ceinture par ces temps de crise, mais il ne parlera pas de son Air Force 2 qui coutera la bagatelle de 176 millions d’euros. Il oubliera aussi de nous rappeler son premier acte présidentiel qui fut de diner au Fouquet’s le soir de son élection avec quelques amis bien choisis et surtout bien argentés.
Il va nous dire que l’heure est grave et qu’il faut avoir confiance en lui qui a tant fait, avec autant d’énergie et de courage, lui qui voulait moraliser le capitalisme, lui qui voulait dictait sa conduite au G20.
Il va nous faire pleurer avec son sens du devoir et de l’honneur. Peut-être va-t-il annoncer un remaniement ministériel quitte à sacrifier le soldat Woerth pour ne pas être éclaboussé ?
De toute façon, que vaut la parole d’un homme qui culmine à 28 % d’opinions favorables ?
Marie-José Letailleur
Voir son site :
http://lebloglaicdechamps.over-blog.com

image_pdf
0
0