Ne m’appelez plus jamais Miss France !

C’est encore un pan de notre patrimoine artistique qui va disparaître. Avec le départ de Sylvie Tellier du concours Miss France et l’arrivée de la productrice de télévision Alexia Laroche-Joubert c’est le wokisme qui s’installe progressivement dans le paysage culturel.

Sous prétexte de « poursuivre la dynamique d’évolution de la marque » et d’y apporter de la modernité la nouvelle patronne du concours Miss France est bien décidée à tout chambouler. Adieu la grâce, le charme et l’élégance à la française, désormais le concours sera ouvert à toutes les femmes qu’elles soient mariées, mères de famille, tatouées voire même aux transgenres. « Les candidates doivent être inscrites à l’état-civil comme étant de sexe féminin sans leur demander pour autant si elles ont effectué un changement de sexe » précise le nouveau règlement du concours qui ne limite plus l’âge maximum à 24 ans. En fidèle gardienne du temple, Sylvie Tellier avait exprimé sa désapprobation. « Je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une Miss transsexuelle » confiait-elle au Parisien.

Mais la réalisatrice de Koh-lanta veut des Miss France plus en phase avec l’évolution de la société comme le réclamait déjà l’année dernière la macroniste Elisabeth Moreno, ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes qui déplorait des «règles dépassées », regrettant qu’une « femme veuve ou une femme qui est déjà mère ne puisse pas postuler ». Des critiques qui rejoignaient celles de l’association féministe « Osez le féminisme » qui jugeait le concours sexiste, rétrograde et discriminatoire allant jusqu’à poursuivre ses dirigeants devant les prud’hommes.

L’arrivée d’Alexia Laroche-Joubert à la tête de cette véritable institution sonna comme un coup de tonnerre. Du passé faisons table rase ! Que diable ! Il faut donner un coup de jeune à ce concours vieux de 93 ans, vestige d’une France moisie, rance et passéiste. Mais les idées et les méthodes de la productrice télé allaient se heurter à celles de Sylvie Tellier. Une guerre larvée opposait ces deux femmes au caractère bien trempé. Comment auraient-elles pu partager le même bureau ? L’ex-reine de beauté 2002 comprit rapidement qu’elle n’avait plus sa place dans l’organisation du concours dont elle était la figure de proue depuis prés de 17 ans. Elle quitta ses fonctions de directrice générale de Miss France le 31 août dernier.

Echanges aigre-doux

C’est à l’occasion de la conférence de presse du 18 novembre dernier qu’a éclaté au grand jour l’inimitié entre les deux femmes. Des échanges aigre-doux qui firent les choux gras des journalistes : « Alexia reprend mes fonctions, elle n’aime pas que je le dise, donc j’aime bien le dire » lança provocatrice Sylvie Tellier. La nouvelle dirigeante lui décocha de son côté une pique : « Sylvie travaillait sur l’organisation Miss France. Elle n’a jamais travaillé sur l’émission, elle ne l’a jamais produite ». Blessée par cette attaque, l’intéressée répliqua : « Moi je ne travaillais pas sur cette émission ? Je ne peux pas te laisser dire ça ! J’ai travaillé sur cette émission pendant 17 ans ». « Excuse-moi si je t’ai vexée ! » lâcha Agnès Laroche-Joubert. « Oui, tu m’as vexée, oui il faut avoir de la considération pour tout le travail fait pendant 17 ans ». Des échanges peu amènes entre ces deux femmes de pouvoir prêtes à en découdre à la moindre occasion. « J’ai un 9mm sous la table » confia Sylvie Tellier à un journaliste médusé.

Ce samedi 17 décembre se jouait à Déols, au nord de Chateauroux, l’élection de Miss France 2023. Une très belle soirée diffusée en direct sur TF1 qui a rassemblé plus de 7 millions de téléspectateurs. C’est la Guadeloupéenne Indira Ampiot 18 ans qui a remporté le titre parmi les trente miss régionales. Aurons-nous assisté à la dernière élection d’une  reine de beauté ? Serons nous aussi nombreux l’année prochaine à regarder ce spectacle si les critères de sélection des candidates ont à ce point changé ? Faisons confiance aux comités régionaux Miss France pour qu’ils continuent à promouvoir les valeurs qui ont fait le succès populaire de cette élection. Pour la première fois cette année, Sylvie Tellier n’a pas accompagné Jean-Pierre Foucault dans la présentation des candidates. En début de soirée elle a adressé au public d’émouvants adieux. « Je tourne la page du livre Miss France » a-t-elle déclaré avant d’ajouter au bord des larmes : « Diriger Miss France c’est plus qu’un métier c’est une passion ! ».

L’émotion était trop forte : « Qu’est-ce que je suis émue, je vous aime tellement ! » lâcha-t-elle avant de remercier sa famille, venue pour la première fois au grand complet pour la soutenir.

A quoi pensait-elle lorsqu’elle lança : « Je souhaite beaucoup de succès à Alexia Laroche-Joubert et à Cindy Fabre dans la poursuite de cette magnifique aventure qu’est Miss France » ? Avait-elle enterré la hache de guerre avec celle qui l’avait évincée ? Formait-elle des vœux pour que la nouvelle direction s’inscrive dans la continuité de son action ? Ou tout cela relevait-il du domaine des  convenances ? Sans doute le saurons-nous probablement un jour !

Alain MARSAUGUY

 

 

 

image_pdfimage_print
17

34 Commentaires

  1. « Miss FRANCE » dit bien ce que ça veut dire :
    Miss = mademoiselle en anglais,
    donc les femmes veuves, divorcées, mères de famille, etc. n’ont RIEN à y faire.
    Ce sont des petites fiancées, des jeunes filles élégantes et pures qui devraient avoir droit au chapitre et non pas des vieux tacots avec des kilomètres au compteur… Mais bon, attendons-nous à trouver des sosies de Maïté comme candidates !

  2. Le spectacle assurément manquait de panache cette année…et plus insupportable, pour un titre national, pas une chanson française. Un enterrement de la langue française?

  3. J’ai l’impression que ce concours suit le même chemin que l’Eurovision, émission que je ne regarde plus car devenue moche, parfois grotesque et sans intérêt. Dans quelque temps on verra des femmes à barbe chez « Miss France ».
    Un trans n’est pas une femme, même quand il en a l’apparence, c’est bel et bien un homme, les chromosomes ne mentent pas. Au mieux c’est un castrat.
    C’est un fait, le mensonge et la folie (l’un au service de l’autre) gagnent du terrain en Occident.

  4. avec cette dégénérée connue pour ses idées biscornues qu’elle prend pour une modernité à la pointe du progrès, le concours va en prendre un sérieux coup ! conseillons lui de bien regarder qu’une C… ne dépasse du maillot de bain de « certaines » lors du prochain défilé de miss !! pauvre france !!

  5. Les gens pensent que les ‘modes’ tombent de nulle part. Le wokisme est une idéologie voulu par les élite talmudique-satanique. Il s’agit de détruire, l’image de la femme, la famille, les valeurs chrétiennes.

    A bas la république des voleurs, des escrocs, des cocaïnomanes et des pédophiles !

    • Ce gars enfin ce machin n ‘est pas ministre du biden père recruté par le biden fils.

  6. La crétinerie bon enfant des miss France-delaunay existe encore?
    Que fait rousseau? Elle n’a pas la télé?
    A moins que le « star-télé business » n’ait tenté de la soudoyer, comme un José Bové, pour qu’elle « écrase » sa paranoïa de féministe woke?
    NB: On apprend ce jour par une radio que J Bové, lequel a oublié son militantisme écolo pour une carrière de député européen, avait été « approché » par un ministre marocain. Le ministre lui avait proposé un bakchich pour qu’il vote l’accès de produits agricoles marocains en europe.
    Le qatargate « découvert » à bruxelles ne date pas de 2022, assurément!
    Avec 10.000 lobyistes sur place, le citoyen se doutait « un peu » et même beaucoup, que la corruption, massive, sévit depuis la création de l’europe du fric libre.

  7. RL ne pourrait-elle pas nous donner la possibilité de pouvoir corriger
    nos fautes de frappe avant la publication de nos commentaires ? Merci.

    • Non. Mais je peux toutefois vous donner un conseil. Écrivez vos commentaires sur un traitement de texte, qui possède un correcteur orthographique. Ensuite, effectuez un copier-coller. Bonne journée.

      • Charles, il y a un secret que je vais dévoiler à tous ceux qui liront mon commentaire :

        Prenez le temps de vous relire, tout simplement, et ouvrez une autre fenêtre pour les mots dont vous n’êtes pas sûr de les avoir correctement orthographier…en affichant un site de conjugaison et un autre pour l’orthographe :-))

        Pour ma part, j’ai 2 écrans reliés à mon ordinateur de bureau, soit 2 fois 22″ (équivalent à 32″ de surface si j’ai bien calculé !)

        La méthode que tu prônes en est une très bonne aussi, mais elle ne couvre pas tous les accords grammaticaux …

        Conclusion : les 2 méthodes sont complémentaires :-)))

    • Vois pas le problème : vous relisez votre commentaire vous corrigez les fautes de frappe et seulement ensuite vous le validez

    • Avant d’envoyer votre commentaire, vous avez toute latitude pour le relire et le corriger ou le reformuler autant que vous voulez. Comment faites-vous quand vous envoyez un mail? C’est la même chose. Une fois que vous avez cliqué sur « envoyer », il n’y a plus rien à faire. Vous voyez l’usine à gaz informatique s’il fallait que vous puissiez rééditer votre commentaire après sa publication? Vous ne croyez pas que les modérateurs ont autre chose à faire?

  8. Je suis persuadée qu le résultat est connu avant les votes sinon comment peut-on préparer les tenues des finaliste à l » avance ?

  9. La prochaine miss France 2023 aura les mensurations suivantes : 90,60,90…àl’autre jambe aussi !

  10. Le wokisme ne changera jamais l’esprit français ! Ce mot n’a pas besoin d’exister chez nous puisqu’on est bien éveillé ! On a compris qu’une guerre continue avec 2 pays endettés jusqu’à la moelle ! Pour revenir aux miss, est-ce que JPFoucault a pris son chèque de 38000€ pour la soirée ? Le wokisme c’est l’odeur de la poudre et de la pourriture !

    • @argon

      J’ai envie de dire que c’est « Une sacrée soirée »…
      Vous voyez ce que je veux dire…
      Bon… Après c’est normal hein, il appartient à la grande tribu des persécutés depuis deux mille ans.
      Vous voyez ce que je veux dire…
      Mais il repartira avec son trou au cul de la même manière qu’il arriva avec en ce bas monde.

    • En plus, d’après la loi hollande, elles concourent pour des régions qui n’existent pas.

  11. La blonde d’Aquitaine, la limousine…aurais-je confondu avec le salon de l’agriculture ? Franchement exposer des femmes comme du bétail, n’est-ce pas un peu « has been »?

  12. Miss France comme pour le sport, avec des quotas de -99,9% pour les blanches.
    Faudrait pas non plus qu’ils oublient les handicapés. Un trans noir tétraplégique (introduit à l’insu de son plein gré) Miss France serait un bon début pour un renouveau sur cet ancien monde blanc, et raciste, et réactionnaire, et subversif, et patriarcal, et… et mon cul sur la commode.

  13. On dira ce sue l’on voudra mais la classe de cette manifestation a disparu avec l’éviction de Madame Geneviève de Fontenay déguisée en démission (forcée). Mme de Fontenay était, certes, exigeante dans les critères mais elle était pour le prestige à la française, « The French Touch ».

    • @Vent d’Est, Vent d’Ouest

      Geneviève de Fontenay a des idées de droite avec une certaine conviction par laquelle le patriotisme doit être représenté.
      Je suis persuadé que c’est pour cette raison qu’elle fut évincée.

      • Le Blob, Geneviève de Fontenay a quand même dit qu’elle voulait voir une miss d’origine maghrébine avant de mourir…

          • @Augustin,

            Parfois il peut y avoir de bonnes choses à retenir des hommes et femmes politiques, même si on peut être en opposition de phase avec l’ensemble de leurs programmes et propositions.
            Trouvez-moi quelqu’un dont tout l’ensemble de son projet, je dis bien TOUT, sur tous les plans, que ce soit économique, social, societal, sécuritaire, familial, correspond avec vos attentes.
            Perso j’ai voté Zemmour et je ne l’ai pas encore entendu parler ou tendre l’oreille vers ce que l’on appelle pudiquement « les classes paupérisées » auxquelles j’appartiens. Et pourtant je ne suis qu’un con d’ouvrier qui se lève à 04h00 du matin tous les jours, qui se tape 42 km de trajet avec son vieux diesel, qui justifie de plus de 35 ans d’expérience dans son domaine…et qui se prend ROYALEMENT un SMIC dans la gueule, à savoir, un taux BRUT HORAIRE de 11,07€/heure.

        • @Pussycat

          Peut-être, je ne suis pas au courant. Peut-être est-ce aussi une forme de « dédiabolisation » sur elle-même ?
          « Maghrébine » est aussi une forme de langage, dans un sens général, parce qu’il faut bien leur reconnaître une certaine force de caractère pour se dresser et faire face au patriarcat inhérent à ces populations, et aussi, d’avoir le droit de s’émanciper de ces mentalités archaïques où l’homme tient le fouet…
          J’ai eu un copain, marié avec une kabyle, qui refusa d’aller au pays deux fois pour les obsèques de ses parents parce qu’elle refuse de se retrouver « coincée en cuisine et en permanence avec les mouqueres de la famille et du bled »… Vous voyez @Pussycat, ce sont ses propres éléments de langage.
          Alors je peux comprendre le sens de cette déclaration de Madame de Fontenay.

Les commentaires sont fermés.