1

Ne vous laissez jamais attendrir par les larmes des gosses de migrants…

https://ripostelaique.com/electrifier-les-frontieres-sud-de-leurope-et-tirer-a-vue.html

Mettons les choses au point : en Europe, nous ne sommes en rien responsables de l’incapacité des musulmans à s’entendre. Et qu’on arrête de nous encombrer de photos d’enfants en pleurs dans les bras de leurs mamans. Tout cela n’est qu’un artifice des lâches au pouvoir pour nous arracher des larmes et surtout, nous faire avaler l’ouverture de nos frontières.

Le nouveau-né se prénomme Miracle, et son prénom colle bien à l’histoire de sa naissance : il est venu au monde dans l’infirmerie de l’Aquarius, un navire affrété pour venir en aide aux migrants en Méditerranée, a annoncé l’ONG SOS Méditerranée ce samedi. « Bonne nouvelle sur l’‘‘Aquarius » cet après-midi avec la naissance d’un petit garçon » prénommé Miracle, a précisé l’ONG. Bonne pour qui, c’est la question.

Le premier qui voit un gilet de sauvetage sur le corps du petit gagne un séjour de rêve dans le plus bel hôtel du Lagon bleu d’Ölüdeniz

Le père d’Aylan, Abdullah, avait assez de sous pour régler ses problèmes bucco-dentaires mais pas de gilets de sauvetage pour les enfants.  Il ne s’agissait pas non plus d’une famille de réfugiés politiques mais de réfugiés économiques. Ils vivaient dans un pays en paix (la Turquie).

Celui que les médias ne montrent pas

Qui a vu la photo du petit Oskar – vous ne vous en souvenez plus ? Normal, personne n’en parle. Il n’y en a aucune. C’est l’enfant de 8 ans qui a été poussé sous un train à Francfort fin juillet. Par un invité personnel de la chancelière. Ici, aucun jeune médecin séduisant en blouse blanche pour le brandir aux photographes. Pas de centaines d’articles à vous arracher des larmes. Silence. (Si cela intéresse quelqu’un, j’étais à Francfort il y a dix jours, dans la même gare, et suis allée faire quelques pas sur le quai numéro 8. Comme je me serais rendue sur la tombe d’un enfant que j’aurais connu.) Et je dis MERDE ! Merde à Merkel, merde aux bien-pensants et à tous les médias manipulateurs et leurs soi-disant « décryptages ». Je leur dis allez voir à la Mecque si j’y suis et surtout, ne revenez pas.

Et ce petit-là, il ne vous émeut pas ? Moi si. J’ai presque envie de m’envoler pour la Grèce et d’aller le chercher, de le ramener ici, dans un endroit sûr, de lui préparer un chocolat chaud, de le coucher dans un petit lit douillet et de faire venir sa maman pour le bercer. Pourquoi pas toute la famille, tant que j’y suis ?

Et voici Ayoub, fils d’Ismaël et de Louna, la troisième épouse. Ayoub avait perdu sa maman (d’où ses larmes) mais l’a retrouvée grâce aux recherches de la Croix-Rouge, de MSF, de Caritas, d’Unicef et d’Amnesty, soutenus par les analphabètes français (sans qu’ils le sachent, ils pensaient contribuer au logement d’une famille française dans le besoin, mais les organisations – reconnues d’utilité publique – ont préféré utiliser le pognon ailleurs). Aujourd’hui Louna bénéficie du CPAS et est logée gracieusement dans un trois-pièces avec ses quatre mioches. Ismaël lui rend visite tous les trois jours, comme le prescrit le Coran.

Et cette petite fille, vous connaissez sa photo ? Elle qui a si souvent serré la poupée dans ses bras, l’a habillée, coiffée, embrassée, n’est plus. Sa vie a été fauchée par un fou d’Allah, qui, au volant d’un camion, a foncé délibérément sur la foule pour tuer le plus possible d’infidèles.

J’arrête. C’est trop insupportable. Trop douloureux. Vous avez compris pourquoi il faut absolument aider les grecs ? Pourquoi il ne faut pas les abandonner comme nous avons laissé tomber les italiens ?

Le tyran turc accentue la pression et nous menace. Excellente occasion d’organiser – à nos frais bien sûr – une réunion extraordinaire des ministres de l’Intérieur de l’UE « pour aider la Grèce ». De profiter des jets privés et des limousines, des repas fastueux en oubliant – juste pour un instant – la transition écologique (macron lâcherait-il le cap ? Lui qui appelait à « agir maintenant pour atteindre l’objectif zéro émission de gaz à effet de serre » ? Vous voulez mon avis ? Du pipeau, de l’authentique foutage de gueule !

Il n’en rate pas une, et souligne aujourd’hui « la pleine solidarité » de la France avec les deux pays frontaliers de la Turquie. Et ne serre plus les mains à tous ses invités. Dur de dur pour lui, qui adore nicher ses menottes efféminées sur tout ce qui bouge !

L’arrogant de l’Elysée a même ajouté : « Nous devons agir ensemble pour éviter une crise humanitaire et migratoire «. Ensemble ? Tiens, aujourd’hui, c’est ensemble ? Vous allez côtoyer les gaulois réfractaires ? Vous mêler aux sans-dent, aux minables ? Heureusement, j’ai lu que des mesures concrètes ont été prises pour vous éviter de les toucher et que vos réserves de gel désinfectant sont au top.

Quant à la chancelière, elle a pleurniché « Il est inacceptable que le président Erdogan et son gouvernement expriment leur mécontentement sur le dos des réfugiés », Ne vous inquiétez pas, Mutti, il ne leur arrivera rien. Tout est prévu. Des logements (pourraient-ils attendre encore un ou deux jours, le temps pour les ignares de moderniser les salles de bains et les sanitaires ?) De la nourriture saine et équilibrée (une centaine d’abattoirs flambant neufs sont prévus pour satisfaire aux palais halal). Des appointements (Quelqu’un parle turc dans la salle ? S’il-vous-plaît, faites savoir à ces malheureux qu’un système sera rapidement mis sur pieds pour leur éviter de faire la file au RSA). (Et profitez de la traductrice de service pour leur apprendre que, bien entendu, toutes leurs femmes seront logées gratuitement dans des appartements proches).

Bruno Le Maire, lui a déclaré : « il faut d’abord protéger ses frontières, puisque c’est la responsabilité de l’Europe de les protéger et ne laisser entrer que ceux que nous avons choisis. » Qui donc les a choisis, Monsieur le Ministre ? C’est vous ? Sans vous manquer de respect, si vous avez fait un tel choix, que faisaient ici (pour n’en citer que quatre) :

  • Radouane Lakdim, l’égorgeur du Colonel Beltrame (23 mars 2018) ?
  • Chérif Chekatt, le tireur du marché de Noël (11 décembre 2018)?
  • L’algérien poseur de bombe de Lyon (24 mai 2019) ?
  • Le surineur de Villejuif (3 janvier 2020) ?

Le ministre ajoutait : M. Erdogan qui, sur ce sujet-là, comme sur beaucoup d’autres sujets, joue avec le feu. ». Et vous avec nos finances si vous me permettez le jeu de mots !

Je terminerai sur une note plus plaisante (J’adore ce sketch. A la moindre déprime, je me le déroule en boucle) :

https://www.youtube.com/watch?v=20ZTmA9dU_k

Anne Schubert