N’en déplaise à Estrosi et aux sondages bidons, Marine va gagner

Publié le 28 février 2017 - par - 36 commentaires - 2 390 vues
Traduire la page en :

Nous voilà revenus à 1793, quand la Convention décidait de créer un Comité de salut public pour sauver la République en danger, menacée de guerre civile et d’invasion.

Mais ce ne sont ni Danton, ni Robespierre, qui sont à la manœuvre, mais tout simplement Christian Estrosi qui se pose en sauveur de la Nation, en créant  “le   Comité riposte républicaine” pour combattre le Front National.

Les armées étrangères ne se pressent pas à nos frontières, il n’y a plus d’insurrection en Vendée, mais le danger est pire que tout cela : la vraie menace c’est Marine !

Elle est aux portes du pouvoir, alors Estrosi sonne le tocsin. Son combat ?

Vaincre le seul parti patriote du pays, le seul parti qui n’ait pas déçu par ses trahisons, le seul parti qui entende défendre le peuple français, le seul parti qui se batte pour recouvrer notre souveraineté territoriale, monétaire, judiciaire, budgétaire et diplomatique, le seul parti qui défende notre identité et nos racines.

C’est contre tout cela que monsieur Estrosi se bat. Il se bat en fait contre tout ce qui fait la grandeur et l’honneur de Marine, l’amour qu’elle a pour son pays et le peuple français.

“Depuis 30 ans que je combats et que je bats la famille Le Pen, j’ai acquis un certain savoir-faire.” nous dit-il.

Remarquable savoir-faire en effet, puisque le FN est désormais le premier parti  de France ! Un minimum de modestie ne serait pas de trop !

Certes, il combat le FN, mais de là à dire qu’il le bat, n’exagérons rien.

Si Valls ne lui avait pas fait royalement cadeau de la région PACA, Estrosi aurait été écrasé par Marion aux régionales, une jeune femme brillante de 26 ans !

Pas fier le père Estrosi, il a accepté les voix de gauche sans rechigner.

La coalition anti-Marion n’a gagné que par 52% à 48%. Où est la gloire ? Comme a dit Marion :

Il y a des victoires qui font honte aux vainqueurs”

Mais pour ressentir de la honte, il faut d’abord avoir de la fierté…

Oui, Marine peut gagner car la révolte des peuples est en marche. Après le Brexit et l’élection de Trump, tout est possible. En Autriche l’establishment a senti le vent du boulet.

Les Sarkozy, Juppé, Hollande, Valls, tous amis ou alliés de monsieur Estrosi, ont été balayés comme des malpropres pour leurs trahisons et leur incompétence.

Les Français ne veulent plus du totalitarisme bruxellois qui nous impose la mondialisation sauvage, avec ses flux migratoires dévastateurs et une concurrence mondiale déloyale qui détruit nos emplois.

Les Français ne veulent plus être de simples citoyens du grand village mondial que des élites aussi arrogantes que stupides, veulent leur imposer. Ils veulent redevenir les citoyens de leur nation millénaire, cette patrie que leur ont légué leurs ancêtres.

Il y a entre Marine et ses électeurs un lien affectif très fort, qu’aucun autre candidat n’aura jamais avec son électorat. Et ça, ses adversaires ne le supportent pas.

On sait qu’elle nous aime, donc on lui pardonne tout et on la défendra toujours, contre tous les coups bas venus de tous côtés.

Le grand déballage judiciaire de dernière minute, n’est que la preuve du harcèlement dont sont victimes les patriotes et leur championne.

Marine, c’est le peuple français d’abord. Contrairement au chouchou du grand patronat, des banques et des médias.

Macron, c’est le tout-argent, l’immigration de masse pour plaire au patronat, c’est l’islamisation du pays au nom du vivre ensemble.

Macron, c’est la dissolution de la France dans une indigeste macédoine de cultures exotiques, au nom de la diversité.

Macron sera au service de la finance et du grand patronat, tout en achetant la paix civile dans les banlieues.

Et au milieu, toute la classe moyenne sera laminée.

Selon les derniers chiffres, Marine dispose de l’électorat le plus fidèle et le plus mobilisé.

Elle est en tête chez les jeunes de 18-24 ans, chez les paysans, chez les ouvriers et maintenant chez les fonctionnaires de catégorie C et B.

Elle progresse dans tous les milieux et dans toutes les tranches d’âge.

Logique, puisque tout empire d’année en année et que de plus en plus d’électeurs ouvrent les yeux. La propagande anti FN a ses limites.

Et Marine a un atout unique qui discrédite tous ses adversaires.

Elle seule n’a jamais déçu !

Et de plus en plus de citoyens réalisent que ceux qui nous ont ruinés et ont détruit le pays, sont les plus mal placés pour le redresser.

Elle a plus que doublé les scores de son père. Jusqu’où ira t-elle ?

Car tous les sondages sont bidons. Le FN est toujours sous estimé.

Marine est certainement plus proche des 30% au premier tour.

Et souvenez vous de 2005.

Quelques mois avant le référendum sur le traité constitutionnel européen, le OUI était en tête avec 70%.

Mais le jour du vote, le NON  l’emportait avec 55% !

Donc, front républicain ou pas, rien n’est joué !

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi