N’en déplaise à Karim Amellal, l’Algérie ne sera jamais démocratique

Réponse à Karim Amellal, écrivain et enseignant à Sciences Po

Votre article, publié dans le quotidien « Le Monde », part certainement d’un bon sentiment mais, et cela malgré tous vos efforts, vous ne pouvez dissimuler vos véritables pensées sur la soi-disant réconciliation que vous semblez souhaiter avec « tous les enfants de l’Algérie ».

Votre nouveau projet de société « respectueux de toutes les cultures, de toutes les mémoires et de toutes les religions » a des absences et des orientations qui, d’ores et déjà, divisent.

Effectivement, nous sommes très admiratifs de la mobilisation populaire et pacifique qui ne faiblit pas depuis le vendredi 22 février.

Nous comprenons, ô combien ! le désir de toute cette jeunesse algérienne à un changement de régime, mais permettez-moi d’être quelque peu sceptique devant un changement de culture ! En Algérie peut-être mais pas en France où les « binationaux », les « Franco-Algériens », nous donnent quotidiennement des exemples de la radicalisation de leurs mœurs et coutumes.

La laïcité, les droits des femmes, le libéralisme, que vous invoquez à Alger et à Oran, ne sont pas d’actualité en France.

Vous vous méprenez sur les intentions des islamistes. Vous avez bien constaté « qu’ils ont essayé de prendre la main sur le mouvement » mais que leurs efforts ont été vains, mais ne croyez pas une seule seconde qu’ils ont renoncé. L’instauration d’un État Islamique au Maghreb, et pourquoi pas en Algérie, est plus que jamais à leur ordre du jour, et mon meilleur conseil serait de vous en méfier plus que jamais !

Vous avez raison, « l’identité algérienne est fondamentalement plurielle », loin d’être uniquement « arabe » et « musulmane », et vous faites bien de rappeler que cette affirmation relève de  « l’imaginaire algérien ».

L’Algérie est berbère, arabe, africaine, méditerranéenne, dites-vous, mais là où vous vous égarez, c’est en affirmant « qu’elle est la terre nourricière des musulmans ».

Elle l’est devenue, et vous le savez mieux que quiconque, par « la force et le sabre ». Les musulmans arabes l’ont imposé.

Vous citez « les affres de la colonisation » ! Avez-vous entendu citer une seule fois une « colonisation sans affres » ? Celle que vous avez subie (sans oublier surtout que vous êtes, vous-mêmes, les Arabo-musulmans, des colonisateurs bien plus cruels et impitoyables de cette terre que nous ne l’avons été, selon vous !).

Les juifs, les chrétiens, étaient là, sur cette terre, en Algérie, bien avant les Arabes et la religion musulmane, il ne faudrait surtout pas l’oublier !

Refonder le récit national algérien implique, dites-vous, d’y inclure tous ceux qui, de gré ou de force, ont quitté l’Algérie et qui conservent un lien indéfectible avec le pays d’origine.

Et vous citez les « Franco-Algériens » et vous aimez à penser que « tous ceux qui aiment l’Algérie, les immigrés, leurs enfants, leurs petits-enfants et, pourquoi pas, même les Pieds Noirs ou les coopérants, etc. qui en gardent un souvenir impérissable, seraient les héritiers et les acteurs de cette histoire partagée.

« L’heure est venue de réconcilier tous les enfants de l’Algérie » mais, toujours selon vous « en n’oubliant rien de la colonisation et de ses odieux crimes », mais surtout en omettant de citer, en oubliant, selon moi, tous les crimes, ô combien plus odieux et plus nombreux commis au nom de votre indépendance par les Algériens, mais aussi en oubliant volontairement de citer une seule fois les « harkis », aussi algériens que vous et vos compatriotes.

Les incluez-vous dans cette « réconciliation tant souhaitée ? ».

Vous rêvez, dites-vous, d’un pays qui soit non seulement démocratique mais aussi libre, ouvert, accueillant et respectueux de toutes les cultures, de toutes les mémoires, de toutes les religions, d’un pays qui ne soit pas arc-bouté sur son passé, aussi glorieux soit-il.

Poursuivez donc votre rêve, car ce n’est qu’un rêve, et souhaitez plus simplement qu’il ne devienne pas cauchemar.

Jamais votre pays ne sera démocratique, ni respectueux de toutes les religions. En revanche je serai très intéressé que vous me rappeliez « quel fut son glorieux passé ? »

Manuel Gomez

Lire également :

https://ripostelaique.com/lecrivain-karim-amellal-un-bon-petit-soldat-de-lislam.html

image_pdfimage_print

41 Commentaires

  1. Comme la libye l’algérie est une terre de tribues nomades délimitée par des traits invisibles dans l’immensité saharienne . Ils sont comme feuilles au vent campant chez le plus offrant ou s’invitant par la force ne sachant ni construire ni s’autossufire . Ils sont orgeuilleux d’etre des bons a rien vulgaires violents et obsédés séxuels ou la femme n’est plutot leur esclave que leur compagne de vie !!! Je comprend que les PN aient le coeur gros de voir ce que sont devenus ces trois départements français . Ils défilent en ce moment tous les vendredi ,mais la junte militaire vient de repousser les élections …..le plus dur reste a venir pour eux (je m’en bat lek) et pour nous (ce qui m’inquiete)

    • Le futur de l’Algérie ne peut être que tragique et s’inscrit dans les cinq lettres de l’Islam.

  2. Cher monsieur Gomez
    Votre analyse caresse sans doute une certaine réalité algérienne, comme vous je doute qu’une société laïque puisse voir le jour.Mais certains de vos lecteurs ignore que deux algériens s’affrontent sournoisement depuis l’indépendance, une pour une société laïque, l’autre pour le droit divin unilingue. Quand aux français d’Algérie ou pied noire, un frange de cette population a versé dans l’égoïsme, et le tout pour soi,aidés par des idéologies extrémistes,pensant soustraire à un peuple autochtones ses droits les plus élémentaires. Il est aisé aujourd’hui de verser dans l’Algérie bashing,sans remettre en question pourquoi sommes nous arrivés à cette detestation.

    • Y avait – il besoin de coloniser ce pays ? Non ! si ces faits n’avaient pas existé , les relations entre les deux pays seraient plus saines !
      Par contre , je tiens à réaffirmer que , la génération française d’aujourd’hui n’à rien à voir avec cette colonisation du passé , puisque nous n’étions même pas nés ! donc …….

      • Absolument, vous ne connaissez rien à l’histoire, vous devez penser qu’on y est allé pour le pétrole ou le gaz ?
        Non c’était pour faire cesser la piraterie en méditerranée et les razzias sur les côtes.

    • Mais de quoi parlez-vous? Vous dites n’importe quoi au regard de l’histoire des faits et des gestes de l’administration française de l’Algérie.

    • Et la propagande gauchiste continue !
      Ben ouais ! Ya eu des méchants « gros colons » en Algérie !
      Combien ? Au grand maximum cinquante mille. Et tous n’étaient pas des méchants égoïstes extrémistes ! Et parmi le million de non musulmans, neuf cent mille étaient vraiment pauvres. Ce qui n’empêchait pas beaucoup d’entre eux d’être racistes, mais pas la majorité. Oui, c’est vrai, à l’école et dans les quartiers, on s’insultait. Mais dans 95% des cas, c’était des bagarres de gosses ou d’ados. Aucune vraie haine là dedans, j’en témoigne. Et je témoigne aussi que le quasi million de PN qui a fui le pays en 1962, c’était surtout l’islamisme menaçant, plus que l’indépendance qu’il fuyait. Ca c’est du vécu, pas de la propagande !

      • Monsieur Charles,je pense que vous confondre,culture ou tradition islamique à islamiste.La pression islamiste n’est apparue que début des années 80,véhiculé par la doctrine khomeniste ,protégé de l’État français. Quand au départ des PN,sous pression religieuse est une hérésie. Faudrait peut être se retourner vers l’administration de l’époque, qui voulant protéger ses intérêts, sacrifie l’avenir de cette population dont vous faites partie.

  3. Contemplez d’une part la courbe des réserves de changes algérienne passée de près de 200. Milliards de dollars en 2013 à 79,88 actuellement, avec un pétrole en chute libre, et d’autre part la courbe inverse de la démographie ! Le cap des 42 Millions d’habitants vient d’être franchi. En un mot, la catastrophe est là. La foule des étudiants manifeste un peu partout, en particulier devant la Grande Poste d’Alger. Pour le moment, l’Armée attend son heure, lessive les Bouteflikistes ( 6 milliardaires, 8 anciens premiers ministres, 4 Walis, 2 ou 3 généraux). Mais, dans quelque temps, elle sifflera la fin de la partie et tirera dans le tas . On aura une place Tienanmen à Alger et cela repartira pour une nouvelle ère FLN…

  4. Avec le rejet actuel par le peuple Algérien « du systéme Boutéflika »se révéle un contentieux qui remonte au début de l’Indépendance de l’Algérie ! disent ils ! Pourquoi se priver d’aller dans ce sens nous qui exprimions ce sentiment depuis 57 ans sur une prise de pouvoir par une mafia affairiste!
    L’Algérie est un pays potentiellement riche, et pourtant ses habitants sont malheureux et rejettent en bloc le régime. Comment en est-on arrivé là ?: On croit qu’un pays doté de ressources naturelles, du pétrole et du gaz dans le cas de l’Algérie, a tout pour pouvoir se développer rapidement. Mais c’est oublier que l’argent facile généré par l’or noir monte à la tête. Une oligarchie, composée du clan familial Bouteflika, du FLN, des chefs de l’armée et d’une coterie d’hommes d’affaires

  5. L’Algérie exporte du pétrole, du gaz et du colon !
    Et pour ce dernier produit y’a de la réserve !
    Burka dans la casbah, nique-nique dans la casa !
    Bientôt 50 Millions d’Algeriens là bas et déjà 7 Millions ici (Maghrébins confondus ).en France . Sans doute 10 Millions de Maghrébins à travers l’Europe …. alors que L’Algérie n’est ni en guerre , ni sous occupation militaire étrangère.
    La tête de gondole de notre quotidien et peut être bien un jour la tête de guignol. !

    • Excellent ! Il y a 20 ans, du temps de mon petit site satirique, j’ai lancé l’expression « Pays de l’OPED ». C’est à peu près les mêmes que les pays de l’OPEP. Sauf que le P de « pétrole » est remplacé par de « D » de « Déchets » (nazislamistes) OPED = Organisation des Producteurs et Exportateurs de Déchets (nazislamistes)…

  6. L’ ALGÉRIE démocratique, c’est une blague, c’est à peu près comme croire au père NOËL.

    • +1000000000000000000000000
      Il n’y a qu’une dictature pour les faire tenir tranquils !!! ce pays a un front de mer magnifique qu’ils ont completement dénaturé depuis 62 par leur mode de vie ou l’environnement et l’esthétique leurs sont completement inconnus ….ils soignent leur intérieur en dégueulassant le pourtour immédiat de la communeauté ….Une bande cotiere de 150km intelligeament irriguée devrait leurs permettre de s’autossufire si la passion de la terre nourriciere et l’amour du travail leurs étaient inculquées
      https://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/10/12/article.php?sid=169581&cid=2

    • Des Tunisiens m’ont dit que seule la dictature convenait aux Arabes. Cela ne veut pas dire que les choses ne peuvent pas évoluer.

  7. nul n’est devin, mr gomez . Je conçois vos doutes et vos certitudes .Personnellement dans notre propre intérêt avec une algérie qui pourrait être une tête de pont de la démocratie .en afrique. je veux y croire, car les civilisations naissent et meurent.
    l’échec n’est pas une fatalité éternelle, et la réussite ne l’est pas. davantage.
    Et puis au pire il n’est pas interdit de rêver…

    • Mais votre rêve est pour nous, qui connaissons ce pays pour y être nés, le souvenir d’une tragédie et d’une vie quotidienne qui eut pu être sordide si nous n’avions pas quitté le croissant et l’étoile.
      Votre rêve est celui des mondialistes…un rêve qui tue pour être mis en oeuvre dans le réel

      • mon rêve (sourire) c’est un espoir d’avenir, vu de votre passé je comprends ce que vous ressentez, mais avouez qu’une algérie démocratique et maitrisant sa natalité serait préférable à ce qui nous pend au nez.
        je ne suis pas mondialiste , mais je ne souhaite à aucun pays de sombrer, et en premier le pays où je vis

  8. L’Algérie est un ancien marécage au nord et un désert éternel au sud.
    L’histoire de l ‘Algérie c’est l’histoire d’un balancement entre le marécage et le désert..
    La vase ou la caillou sont ses fondements.

    • Dans l’antiquité ce qui est devenue l’Algérie par la suite cette terre connaissait déja connu la civilisation et l’agriculture . Elle retourne doucement a la friche et au desert !!!
      /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
      L’histoire viticole algérienne connaît deux apogées. La première période est antique, sous la domination de la Phénicie puis de l’Empire romain. La deuxième date de la colonisation française, suite à la guerre d’Alger (1830). Les interdépendances entre le vignoble algérien et le marché
      français ont été particulièrement fortes de 1870 à 1960, comme le montre l’article de Giulia Meloni et Johan Swinnen (université de Leuven), publié par l’Association des Economistes Américains du Vin.

    • La Régence a quand même vendu du blé à la France. D’où un célèbre litige.

  9. Tous les rêves de développement et de démocratie de ce pays vont se heurter à une réalité très sombre. Je parle de sa démographie non maîtrisée.
    L’Algérie ne dispose pas de beauocup de richesses agricoles.
    Elle avait 8 millions d’habitants en 1962 (après le massacre des Harkis et l’expulsion des Pieds Noirs).

    Nous en sommes à 43 millions, sans compter les millions d’Algériens vivant en Europe.
    Bientôt il n’y aura plus de pétrole pour payer les importations de nourriture —–.

    • « L’Algérie ne dispose pas de beaucoup de richesses agricoles. »
      En 1962, si. Sans l’incurie de la « bourgeoisie » prédatrice qui a pris le pouvoir, elle n’en serait pas là. La démographie galopante liée à l’islam n’arrangeant évidemment rien.

    • Avant de dire n importe quoi. Il faut te renseigner. Les terres algérienne sont réputé parmi les plus fertile au monde.

      • Alors pourquoi l’Algérie importe presque toutes ses denrées alimentaires et n’a plus l’agriculture florissante d’avant 1962 ?

  10. les musulmans combattront toujours la démocratie puisqu’ils associent ce phénomène à leurs ennemis juifs.

    • Démocratie en Algérie ? Le peuple Kabyle peut en parler : eux qui ont reçu des balles réelles lors des émeutes du passé …….hum ……

  11. Excellente mise au point ! Certes, Manuel GOMEZ le sait aussi, il y a beaucoup d’Algériens qui pensent sincèrement, ce que rêve K. AMELLAL. Certes, n’importe quel Pieds-Noirs, y compris mes amis aujourd’hui en Judée et en Samarie, ont toujours au fond d’eux mêmes l’attachement au lieu de naissance.

    Mais comme c’est rappelé sans cesse, depuis l’origine, ici sur Riposte Laïque, un musulman non hégémoniste est un mauvais musulman. Ce dilemme restera insoluble, aussi longtemps que l’islam existera sans être profondément réformé.

    Tous ceux qui prétendent autre chose mentent.

    • En tant qu’algerienne ( de confession musulmane ) ; j’aime beaucoup mes compatriote pieds – noirs , qu Il ‘ soit d’origine blanche ou juive y compris manuel gomez qui n’arrête pas de cracher sur nous…..bref .

  12. ira t il jusqu a donner la nationalite algerienne a tous les pieds noirs nes en algerie?

  13. Le « Printemps algérien » sera aussi meurtrier que les autres…
    La folle démographie conduira l’Algérie au désastre et à une immigration de masse vers la France…. qui l’acceptera au nom des Droits de l’Homme !
    Nos destins sont liés !!

  14. Il y a deux faits inscrits dans les gènes des musulmans que j’ai connus depuis ma naissance jusqu’à mon renvoi de mon pays natal 24 ans plus tard : ces deux faits sont le mensonge inné et la croyance en leur mensonge. Leurs imams disent « la terre est plate » tout les bons musulmans le croient et l’imam le croit aussi. Les « horreurs » de la colonisation sont un de ces mensonges auquel chaque musulman et pas des plus inintelligents puisque l’auteur de cette fable est enseignant à sciences-po croient dur comme fer alors que j’ai personnellement vécu une partie de cette période pendant laquelle j’ai vu mon beau pays natal se doter de structures matérielles et sociales uniques en Afrique et que les musulmans sont entrain de détruire avec application. Bon, mais allez donc discuter avec des ânes §

    • C’est pas gentil pour les ânes, qui, contrairement à une idée répendue, sont des animaux plutôt intelligents. On ne pourrait pas en dire autant des habitants du Maghreb, qui vont pourrir et abaisser les niveau de notre pays.

    • Je suis sidéré qu’un natif d’Algérie travesti une réalité et s’approprie une histoire qui le met à l’abris d’une certaine culpabilité.pour un jeune de 24 ans arraché cette à sa terre natale,que dire de ce jeune de 14 ans dont la misère absolue l’a déraciné de sa terre historique, se retrouve dans les blanchisseries de Puteaux en 1914 ,et finir chaire à canon, pour sauver cette république de france,dont vous réclamée le monopole.ce jeune monsieur c’est mon grand père ,peut être que le vôtre cuvé le bon vin de mascara dans son confort de colon.

    • L’Algérie ne deviendra démocratique que lorsque les Algériens reconnaîtront que la Terre est sphérique et tourne autour du soleil.

Les commentaires sont fermés.