N’en déplaise à la Licra, l’islam est une idéologie raciste et anti-juive

licraislamOn ne voit jamais les musulmans s’indigner pour les crimes contre l’humanité de leurs coreligionnaires, mais ils sont toujours sabres au vent pour se faire passer pour victimes de racisme anti-musulmans. Comme s’ils étaient une race distincte considérée par leurs détracteurs pourvue de qualités supposées intrinsèquement inférieures et par conséquent victimes de préjugés négatifs alors que les musulmans sont avant tout des citoyens français et se doivent d’être plus citoyens que fidèles.

Mais il y a tout lieu de croire que ce n’est pas le cas. En effet, ils ont de plus en plus tendance à judiciariser le débat sur l’islam et crier au racisme, comme si le dogme musulman était une race et eux-mêmes étaient des humains à part entière, dès que l’on fait tomber le masque de l’islam et de leur envoyer à la figure la nature ethnocentrique et ô combien suprémaciste et raciste de l’islam.

A moins qu’ils ne soient dotés de 47 chromosomes plutôt que de 46 si l’on considère que l’islam soit un marqueur génétique et qui confère à ses fidèles des qualités extra-humaines faisant d’eux des êtres au-dessus de la mêlée humaine. A croire le verset X de la sourate 3, Al-Imrane (la famille) qui les place sur la première marche du podium de l’humanité, que les musulmans ne sont pas des humains ordinaires : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes » laissant clairement entendre que le genre musulman prime sur le genre humain.

Diviser les hommes et les hiérarchiser pour mieux les exclure et discriminer n’a aucune connotation ségrégationniste aux yeux de leurs courtisans, mais ce qui est raciste à leurs yeux est de briser le mythe de l’islam humaniste, innocent et non-violent.

Il est à douter qu’ils aient eu au moins pris la peine de lire la Sourate en question pour mieux cerner la personnalité musulmane façonnée par le Coran et l’incompatibilité de l’islam avec les valeurs de la république et de la Charte Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen. Ils volent au secours de ceux-là mêmes auxquels les prescrits de leur religion leur interdisent de leur tendre la main, V; 28 : Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour.

Si nul n’est censé ignorer la loi , que leurs laudateurs apprennent que nul n’est en droit d’oublier la haine de l’islam pour les non-musulmans :

S.25 Al Furqan, le Discernement, V.44 : Estimes-tu que la plupart de ces gens entendent ou comprennent? En vérité, leur niveau ne dépasse pas celui des bestiaux, ou plutôt ils sont plus égarés encore. Allah dit que les infidèles sont pires que des bestiaux.  Assimiler les êtres humains différents de soi à du bétail, des animaux de pâturage et les traiter de déficients intellectuels, cela ne présente aucun caractère blessant et infamant pour les laudateurs de l’islam de paix qui ne savent pas qu’ils font eux aussi partie de cette catégorie d’infra-humains de l’islam.

Peut-être qu’ils ne savent pas non plus et qu’Allah leur pardonne leur ignorance que ceux qui se détournent de la voie de l’islam sont condamnés à mort et ne valent pas plus qu’un chien haletant aux yeux de cette divinité arrogante, mégalomane, hystérique, possessive, aveuglée par sa haine de l’autre, rancunière, liberticide et suffisante. Avec les versets 176-177 de la Sourate d’Al-Araf, les Murailles, qui scellent le sort des apostats , ils devraient définitivement être fixés sur la culture intolérante des musulmans et leur non-respect pour les leurs qui exercent leur liberté de conscience.

Alors qu’il serait plus judicieux pour eux de demander l’interdiction du Coran pour racisme, anti-judaïsme et intolérance, car il y va aussi de leurs droits fondamentaux et leur pérennité humaine, ils oeuvrent à la mise à mort de la liberté d’expression au nom des droits de l’islam à imposer ses lois rétrogrades, iniques, inhumaines totalitaires et scélérates. Ils se font les défenseurs du racisme musulman au nom des lois antiracistes de la république.

Finiront-ils par comprendre que les musulmans sont dans une stratégie de conquête en minant la France de l’intérieur. Ils se servent de la justice des hommes qui les horrifie tant et qu’ils sont les premiers à la bafouer, pour eux il n’y a de justice que celle d’Allah et de loi que l’islam, pour décapiter les libertés publiques et occulter les débats sur l’islam.

Perfides et rusés comme un renard du désert, ils ont compris tout l’intérêt de porter le débat sur le terrain judiciaire où ils sont convaincus d’avoir le dernier mot à cause de l’ignorance et la méconnaissance des juges des textes fondateurs de l’islam et qui sont leur seule école de pensée et leurs vrais codes juridiques qui les guident du berceau jusqu’à la mort, et même dans la tombe et dans l’au-delà.

A chaque fois que ces courtisans de la cour du Sultanat musulman de France en devenir se mettent vent debout pour crier au racisme anti-musulman, ils ne se rendent pas compte qu’en faisant condamner les sentinelles de la liberté et de la résistance à l’islamisation à marche forcée de l’Hexagone, ils se condamnent eux-mêmes.

Inconscients qu’ils mettent en péril la vie des leurs en jetant leurs noms en pâture à l’hydre musulmane. Le vrai racisme est de se faire l’allié du racisme musulman et le vrai antiracisme est l’antiracisme citoyen qui consiste à mettre en garde les Français sur le danger de l’islam et ses desseins hégémoniques et impérialistes négateurs des libertés. Il est du devoir de tous les citoyens de ce pays de dénoncer les prêches haineux et ultra-violents des prédicateurs et des imams autoproclamés, du caractère néfaste à l’humanité des sourates coraniques et la sunna mahométane.

Notre combat à tous n’est pas contre les musulmans, qui sont des pauvres individus égarés dans la jungle inhospitalière et effrayante de l’islam et comme le disait fort bien Ernest Renan, qu’ils sont les premières victimes de l’hydre musulmane et qu’il faudrait les arracher de ses griffes, mais l’idéologie barbare, inhumaine et porteuse de tous les germes destructeurs de l’humanité.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, il ne passe pas un jour sans qu’elle n’endeuille l’humanité et la plonge dans un climat d’horreurs indescriptibles. La seule idéologie au monde qui exalte la violence sexuelle faite aux femmes et qui fait de la femme violée coupable et innocente son violeur.

Un chiffre qui résume tout, plus de 90% des crimes d’honneur dans le monde sont l’œuvre des musulmans.

Dire la vérité sur l’islam et son aversion des juifs, ces singes et ces porcs, des chrétiens, ces falsificateurs-associateurs jugés comme des êtres impurs, et les moeurs inhérentes aux sociétés musulmanes, n’est aucunement entachée d’arrière-pensées hostiles et ethnocentriques. C’est lever le voile tout simplement sur les tabous des musulmans et leur puritanisme de façade.

Ils se disent vertueux alors que la réalité des faits atteste du contraire.

Le vrai islam a fini par faire tomber la veste contrairement à leur tentative désespérée de se voiler la face de peur d’affronter le regard de l’autre qui les renvoie à leurs propres mensonges, même si son nom dans le passé n’avait été dans les faits un hymne à la paix et à l’amour bien au contraire, il était le cauchemar des peuples. Hindous, Berbères, Nubiens, Arméniens, Coptes, Assyriens, Juifs, Egyptiens, noirs africains, chrétiens « arabes » d’Orient. Qu’ont-ils fait les musulmans qui se mettent en transe pour des innocentes caricatures des Juifs, ces porcs et ces singes du Coran (S.II; V.65) des Nazaréens et des polythéistes d’Arabie par exemple ? ?

Leur politique de purification religieuse enjointe par le Coran n’est-elle pas un crime contre l’humanité au sens du Statut de Rome ?

Le nom de l’islam est associé aux plus grands génocides de l’histoire humaine dont celui de l’Hindou Kouch. Plus de 80 millions d’Hindous massacrés entre le XI e et le début du XVI e siècles. Un génocide voilé et nié comme celui des Berbères.

http://sdratwa.over-blog.com/article-27279755.html

Salem Ben Ammar

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. La tentative d’extermination des berbères continue dans certaines régions comme au M’zab( Sud Algérois ). Merci Salem ben Ammar pour votre article.

  2. Les marxistes de la LICRA, comme tous les bons bolcheviques de Lénine à Trotsky, n’utilisent leur religion que pour couper court au débat et faire tomber dans l’anti sémitisme toute opposition à leurs actions anti-France voire anti-Israel

  3. Mon soutien et mes remerciements pour vos articles. Permettez-moi d’apporter une correction à ce dernier ? Vous citez le verset X ou 10(?) de la sourate 3, n’agirait-il pas plutôt du verset 110 ?

  4. Oui,la licra est raciste et ne rend pas service aux juifs. Il faut refuser toute soumission à cette bien-pensance qui fait le jeu de l’extrême-droite islamiste.

Les commentaires sont fermés.