Ce n'est pas ainsi qu'on fait la guerre, M. le Président…

TCHOrHollandeVallsmemepaspeurAux bienpensants, gens de gauche, journaleux français mitigés, bobos, gens de droite et autres bisounours…
 « A tous les Jeunes Résistants Français, je dois dire que, dans leur combat qui est aussi le nôtre, celui des anciens résistants en Algérie Française, l’ennemi n’est pas toujours là où l’on croirait devoir le trouver. C’est une caractéristique de la « guérilla » qu’ils ne doivent pas ignorer s’ils veulent aller jusqu’à la Victoire. »
Mardi 11 Janvier 2011 dl  Les petits échos de l’Echo d’Oran 
Vous tous, bien-pensants, gens de gauche, journaleux français mitigés, bobos, gens de droite et autres bisounours…
Vous n’avez rien compris !
Vous ne tirerez jamais rien des enseignements qui vous ont été dispensés. Vous restés englués dans une idéologie mortifère et en cela vous ressemblez terriblement à ceux que vous encouragez avec force et abnégation : les musulmans pratiquant leur religion.
Je ne sais pas si cet article sera publié ou non. Mais j’ai le devoir de l’écrire pour vous dire mon dégoût devant l’aveuglement dont vous faites preuve et à cause duquel vous précipitez nos enfants dans l’abîme islamiste.
La France vient d’être frappée dans son âme, Paris et, vous, vous criez pas d’amalgame ! Pas de stigmatisation !
Et vous accueillez dans vos médias des emburqanées qui vous narguent et des mollahs – appelés imams modérés – qui s’expriment, en langue arabe, dans NOTRE pays. Et vous croyez que tous leurs mensonges, tous VOS mensonges, VOTRE duplicité, VOTRE hypocrisie, nous rassurent ?
Vous affolez les Français, en criant au loup ? Vous craignez de nouveaux carnages ? Vous annulez les spectacles ?
Mais, ce faisant, vous leur donnez le temps de resserrer leurs rangs. De reformer leurs commandos. De se déplacer. De frapper là où vous ne l’imagineriez même pas. Vous leur redonnez un souffle nouveau. Vous les encouragez à recommencer.
Ce n’est pas de cette manière qu’on fait « la guerre », Monsieur le Président !
L’ennemi, on va le chercher. On ne se tapit pas au fond d’un trou espérant le voir pointer le bout de son nez pour une nouvelle rafale.
L’ennemi, on va le débusquer jusque dans les chiottes, s’il le faut, mais on ne lui laisse aucune chance de recommencer.
L’ennemi, en l’occurrence, des musulmans bien français, bien européanisés, est chez nous et ça ne date pas d’hier. Vous le savez, vous tous, gens de peu, qui en êtes responsables et qui les y avez installés.
Avec votre aide active, l’ennemi a eu largement le temps de former ses petits soldats. De connaître tous vos travers. Votre point faible, ils le connaissent par cœur : vous n’avez pas le courage de les affronter. Et pour ça, ils sauront déjouer vos plans qu’ils ont appris à déjouer depuis des lustres, parce qu’ils savent, déjà, les piètres réactions que vous aurez. Parce que vous les avez eues ! Vous avez tellement peur de vous fâcher avec les musulmans que vous en devenez lâches et pitoyables !
Vous décrétez l’état d’urgence dans le pays et vous vous contentez de « faire des perquisitions » chez les terroristes islamistes fichés S ?
Non ! Mais, c’est une rigolade !
Cette guerre, je l’ai vécue, encore enfant et j’ai eu la chance d’avoir des aînés guerriers qui savaient comment répondre à des agresseurs islamistes.
Dans une vraie guerre contre ces gens-là, contre l’ennemi en milieu urbain – on l’appelle guérilla urbaine – on boucle les quartiers entiers.
De préférence on choisit, en même temps, deux ou trois de ces cités infestées par l’ennemi et on commence par y interdire la circulation à tout habitant.
Avant tout, Monsieur le président, on fait appel à l’armée.
Elle est rompue à ce genre d’exercices. On réquisitionne toutes les forces de police. CRS, gendarmerie et même les mercenaires, il n’en manque pas, en France. Tous ces effectifs seront lourdement armés, comme l’ennemi à combattre.
On bloque toutes les voies d’accès à ces quartiers en disposant, en travers des rues, des chevaux de frise.
On met les mitrailleuses en batterie.
On place les half-tracks dans les points stratégiques. On fait tourner les hélicos, quand on ne peut pas investir les toits d’immeubles pour éviter toute fuite ou toute attaque des islamistes contre les forces armées qui travaillent sur le terrain.
Enfin, on donne ordre de tirer à vue, sur quiconque contrevient aux ordres.
 « L’ouverture du feu est une consigne particulièrement et extrêmement importante pour un militaire. Si elle était légitime pour nous, soldats en guerre dans le djebel, elle n’est pas de règle en ville… » (officier Richarté Alger 26 mars 1962)
Là, déjà, on peut parler de guerre, Monsieur le président.
Ce n’est pas en pleurnichant sur quelque cent victimes – je ne parle que des Français innocents qui ont été tués, les autres, je m’en fous – que vous répondez à la guerre. Ce qui prouve bien que vous n’êtes pas un « chef de guerre ».
Un vrai chef de guerre serre les dents, ravale sa rage et élabore tout de suite un plan d’action pour organiser la riposte.
En lieu et place de quoi, vous les laissez libres de circuler. Vous donnez tant d’infos à vos médias que les islamistes vous suivent à la trace. Pire, vous relâchez dans la nature de présumés complices après les avoir informés des points bien précis de vos recherches au cours des interrogatoires.
Chez nous, on ne ressortait plus de vos salles d’interrogatoire.
Et l’armée, les barbouzes et les forces de police nous ont poursuivis jusqu’au trou du cul du monde pour avoir osé nous rebeller contre votre politique pro arabe.
C’était celle des de Gaulle, Debré et autre Fouchet qui venaient de prendre le relais des Mendès France, Guy Mollet, Mitterrand, Chaban-Delmas et autre Faure. Les vieilles branches complices, ressuscitées dans l’UMPS.
Parce que vous, gens de gauche et de droite, vous avez toujours condamné les résistants, fidèles à la Patrie, lorsque vos intérêts financiers ou idéologiques n’y trouvaient pas leur compte.
Vous, le Parti communiste et le Parti socialiste, avez toujours œuvré contre la France. Vous avez armé ses ennemis. Vous les avez pourvus en armes, en argent et en hommes.
Votre politique pro islamiste de nos jours n’est pas différente.
Vous armez les soldats  d’El Qaïda, de l’Etat islamique et les autres, vous envoyez notre armée protéger les musulmans d’un pays étranger pendant que vous laissez le peuple français à la merci des islamistes confortablement installés chez nous, par vos soins.
Aujourd’hui à Toulouse, la CGT, satellite financier du PC, n’a fait que répéter ce qu’elle a fait, avec vos encouragements, un 1er mai 1951, (nous n’étions pas « en guerre » !) quand elle a défilé avec des centaines de musulmans dans les rues de Paris. Et, déjà, à cette époque, les CRS avaient essuyé des jets de pierres et autres ustensiles de la part de vos protégés(1).
Non, votre trahison ne date pas d’hier. Vous ne faites que perpétuer vos actions mortifères contre la France et vous n’aurez de cesse, avec vos comparses de la droite dite « républicaine », d’achever son assassinat par la main des islamistes que vous avez soutenue, que vous soutenez et que vous soutiendrez, encore, jusqu’au moment fatal.
Dire que j’éprouve un dégoût incommensurable pour vous tous, n’est même pas assez fort pour traduire ce que votre image, vos voix, vos simagrées, vos effets de manches, m’inspirent.
A vous, jeunes résistants – que ces traitres osent qualifier de fascistes ! je vous dois dire combien vous nous comblez d’honneur et de fierté. Je ne répèterai jamais assez que l’ennemi est là où vous ne l’attendez pas. Il est partout autour de vous, chez votre voisin, parfois même, chez votre meilleur ami.
La guerre, celle que votre président de la république a osé nommer, ne laisse pas de place aux sentiments.
Seule votre détermination et votre rage de vaincre sauvera la Patrie.
Et souvenez-vous que nous serons toujours là pour vous.
Danièle Lopez
(1) […] en fin de manifestation, des travailleurs d’Afrique du Nord ( « Peuple Marocain, courage, nous sommes avec toi »; « La libération des colonies, c’est la paix », « L’Algérie aux Algériens » ). Une banderole du MTLD est rédigée en arabe et en français. C’est à ce stade de la manifestation, en queue de cortège et au niveau de la place de la Nation, que des incidents éclatent (brèves images de matraquage et de jets d’ustensiles sur les cars de C.R.S.). http://www.cinearchives.org/Films-447-181-0-0.html
 
 
 
 
 

image_pdfimage_print

13 Commentaires

  1. « Que je sache, on n’est pas en Corée du Nord mais dans une société où la liberté d’expression est absolue. Les panneaux publicitaires sont un média. Ce que je dis là, 90 % des gens le pensent. Moi je vois cela comme un investissement personnel au débat citoyen. »
    http://www.varmatin.com/la-seyne-sur-mer/a-la-seyne-un-panneau-publicitaire-de-4-metres-sur-3-cible-les-terroristes.2329545.html
    C’est un chef d’entreprise courageux qui résiste à sa manière et investit même son entreprise dans sa revendication. Rendons lui hommage et prenons exemple sur lui.

    • Ha ! Mais !!! Que voilà un beau panneau publicitaire qui me réjouit. J’en achèterai presque, Thémis ! Merciii

      • Ce chef d’entreprise est corse je crois et apparemment il n’a pas l’intention d’arrêter. C’est très courageux de sa part et le gouvernement Hollande risque de ne pas vouloir trop l’emmerder au risque de se mettre la communauté corse à dos.
        J’ai essayé de trouver son email pour lui envoyer mon soutien mais je n’ai pas réussi. Si quelqu’un y arrive, faites passer l’info afin que le maximum de monde l’encourage dans son initiative.
        Forza Corsica ! Et bonne journée à vous Daniele !.

  2. Il y a un exemple à reproduire dans les nids à racailles, celui du Général Massu dans la bataille d’Alger !
    Vous vous voudrez bien me permettre, Chère Compatriote, d’ajouter à votre liste de collabos le sinistre messmer (pas de majuscules) qui avait donné consignes d’abandonner les Harkis.

    • Je rajoute : messmer.
      Pardonnez-moi mais ils étaient si nombreux ces traitres que la liste aurait été rébarbative à lire qu’elle nous aurait provoqué des aigreurs d’estomac.
      Merci cher compatriote

    • Exact, Jean_Louis. On pourrait y rajouter : Gardès, Pierre Sergent, Bastien-Thiry – tous de grands guerriers mais? j’ai aussi une pensée très émue pour toute notre jeunesse résistante qui a fait preuve de courage et d’abnégation pour la bonne cause, EUX !
      Je n’ai pas oublié particulièrement messmer, mon cher compatriote. Disons qu’il y en avait tellement à écrire que la liste aurait été rébarbative et nous aurait donné des aigreurs d’estomac.

  3. c’est exactement ainsi que j’aurais procédé ! j’aurais appelé également tout les anciens ! avec tout les chiens pour détecter arme et drogue ! sans aucune attente ! les médias n’aurais eu aucune information et toute information divulgué sera sanctionné par de la prison ferme !!! chaque quartier, chaque appartement, chaque cave, mosquée, magasin culturel et cultuel fermé et démonté de fond en comble ! et ensuite fermeture sur 3 mois obligatoire pour stopper la finance sournoise ! pour pénaliser davantage, j’aurais invité tout les professionnel du secteur alimentaire et inspection et fermeture et liquidation direct si non conforme ! toute personne sortant et désobéissant aux ordres doit-être abattu sur le champs et sans appel ! aucune pité ! et disons le clairement en tant de Guerre comme l’affirme nos guerriers du Dimanche les Réservistes sont appelé !!! en l’occurrence je ne le suis pas !!!

    • Ce qui prouve bien que le mot guerre a été prononcé pour se faire mousser et faire grimper les sondages.
      Et oui Théodoric ! Nous on sait faire la guerre, c’est pour ça qu’ils ne veulent pas de nous. Ils ne gagneraient plus un rond ces pourris !

  4. Ma pauvre et chère Danièle,
    !Nous savons tous deux que ton excellent programme de de reconquête de la souveraineté de la France ne sera nullement exécuté par la république qui a déjà trahi l’ Algérie française voici plus de 53 ans… et qui trahit depuis la France comme elle le fait depuis 1792.
    Calquons nous sur cet enfant grec qui, dans Les Orientales de Victor Hugo, retourne dans son village dont toute la population a été tuée ainsi que toute sa famille… il ramasse un fusil laissé au milieu des siens massacrés et répond au voyageur qui lui offre une rose qu’ il veut de la poudre et des balles.
    Gauche ou droite, tous coupables car républicains! Il n’ y en a pas un pour racheter l’ autre! Tous corrompus et traîtres!!! N’ en déplaise à HS, l’ Histoire démontre cette haute trahison de la France et des Français par les républicains depuis 1792 à ce jour.
    Courage… allons jusqu’ au terme du raisonnement et détruisons la république, sans oublier sa secte noire maçonnique satanique mondialiste liberticide génocidaire, islamophile, islamisante et déjà islamique, qui est le parti de l’ étranger depuis 1792… avec six invasions du territoire métropolitain (1792, 1814-15, 1870, 1914-18, 1939-45 et depuis 1975) alors que le Pré Carré était un sanctuaire inviolé depuis au moins 1453 et encore la Guerre de Cent Ans n’ était pas à proprement parler une invasion étrangère mais l’ application stricte du droit féodal alors en usage partout en Europe par nos cousins anglo-normands pour leurs possessions continentales qu’ ils tenaient d’ Aliénor d’ Aquitaine et pour lesquelles ils rendaient hommage au roi de France, ce qui fait remonter la précédente invasion à 732 quand Charles Martel l’ arrêta à Moussais la Bataille près de Poitiers le 25 octobre.
    La république fut soutenue par le chancelier Otto von BISMARCK de l’ empire allemand afin d’ Affaiblir la France et d’ assurer la suprématie de l’ Allemagne sur le continent européen; ceux sont bien les républicains qui ont toujours eu sympathie, complicité, aide et affection pour les teutons… pas les royalistes. Aujourd’ hui la république est soutenue par les nazislamistes! Désormais la république est à la botte des bédouins du désert!!!
    Il ne nous appartient pas de secourir la république et les républicains qui trahissent la France et les Français et les réduisent en esclavage au profit de l’ étranger. Notre objectif bien compris est de détruire la république afin d’ assurer efficacement notre défense contre l’ étranger et les mahométans.
    Ainsi pour sauver la France et rendre leur dignité aux Français, il faut détruire la république et sa secte noire maçonnique satanique mondialiste liberticide génocidaire et remettre la France à sa place de royaume du Fils aîné de l’ Eglise avec le roi légitime sur le trône et sous la couronne en sa qualité de Lieutenant de Dieu en France. Tout indique aujourd’ hui que la république est soutenue par les Français comme la corde soutient le pendu; la délivrance est pour bientôt.
    Certes, cela demande de ne pas avoir peur et d’ avoir du courage. Certes, il faut cesser d’ être des bobos et redevenir des Français à part entière comme avant 1789 et non des lobotomisés bien soumis à la gueuse… c’ est à dire au mahométanisme!!! N’ oublions pas que la république continuera à trahir la France et les Français comme elle sait si bien le faire depuis 1792!!!
    La France et les Français connaîtront alors à nouveau la prospérité et seront respectés partout et par tous.
    FCDC Cercle Légitimiste de France fcdc@bbox.fr Tél.: 06 04 08 46 36

  5. Jospin 1989.
    Que voulez vous que ça me fasse que la France s’islamise ?
    Hollande 2015.
    La France est en guerre.
    Pas de surprise…

Les commentaires sont fermés.