New York stoppe l’obligation de tests PCR pour fréquenter l’école

Publié le 18 février 2021 - par - 14 commentaires - 950 vues
Traduire la page en :

Grande victoire : sous pression, New York met fin aux tests Covid obligatoires dans les écoles [1]

À quand une décision du même ordre en France ? Ce résumé vise à informer le Président qui prend volontiers les mêmes décrets que nos amis américains.

Cette victoire fait suite à un procès intenté par Children Health Defense [2] l’organisation présidée par Robert F. Kennedy Junior, et huit parents d’élèves de New York contestant l’obligation des tests Covid et l’exclusion des récalcitrants des écoles de New York.

 Énorme victoire pour les jeunes Newyorkais

Le département de l’Éducation de l’État de New York a publié une lettre le 16 février informant toutes les écoles publiques de l’État que le consentement des parents aux tests Covid-19 pour leurs enfants n’est pas requis pour l’enseignement présentiel, ni pour la participation à des activités scolaires, y compris des activités parascolaires.

La lettre ne s’applique qu’aux écoles publiques, et fait suite à une plainte contestant la fermeture des écoles de New York et les tests obligatoires pour les élèves.

La plainte a été déposée le 16 décembre 2020 par huit parents de New York et children’s Health Defense (CHD) contre le département de l’Éducation de la ville de New York et le maire Bill de Blasio. Les parents étaient représentés par les procureurs James Mermigis, Ray L. Flores II, Robert F. Kennedy, Jr., président du CHD et conseiller juridique en chef, et Mary Holland, présidente du CHD et avocate générale.

La lettre du 16 février de Kathleen R. Cataldo, commissaire adjointe, Bureau des services de soutien aux étudiants, dit :

« Le Ministère a reçu des rapports selon lesquels certains départements scolaires exigent le consentement des parents au nom de leurs enfants, au test Covid-19 comme condition d’activités scolaires, y compris l’enseignement présentiel et les activités parascolaires.

Par la présente, le Ministère précise que le consentement des parents et des tuteurs pour le dépistage du Covid-19 des élèves ne peut pas être une condition pour l’enseignement présentiel ou autres activités scolaires. »

La décision illégale du maire de New York a privé certains enfants d’enseignement sur place (présentiel dit-on maintenant).

Depuis le 19 novembre 2020, les enfants de la 6e à la 12e année ont été complètement exclus de toute éducation en établissement scolaire. La ville de NY n’a fourni aucune date précise à laquelle ces élèves pourraient être de retour à l’école.

« Depuis le début de décembre, les élèves de la maternelle à la 5e année et des élèves ayant des besoins spéciaux peuvent suivre des « mixtes d’enseignement », habituellement de seulement 1 à 2 jours par semaine, mais seulement s’ils se soumettent à des tests à l’école (PCR) pour covid-19. Si les parents refusent, le ministère de l’Éducation relègue leurs enfants à l’enseignement à distance pendant au moins les 10 mois suivants ».

Notons que cette décision à long terme paraît particulièrement aberrante, ne tenant aucun compte de l’évolution de l’épidémie dont nous voyons actuellement la disparition spontanée indépendamment des mesures prises dans les différents pays, rappelant l’histoire naturelle des deux précédents coronavirus. Le SRAS et le Mers en début de siècle ont disparu en quelques mois avant même qu’un vaccin ait pu être mis au point (tant le virus mutait…).

La décision prise pour le long terme démontre, s’il en est besoin, que les mesures sanitaires extravagantes prises dans une partie du monde et singulièrement à NY n’ont pas de véritable objectif sanitaire, mais bien politique et économique, visant à appliquer les confinements successifs et privations de liberté, dans le cadre de l’application du plan Davos 2021 bien décrit par Klaus Schwab.

Ce plan est en passe d’échouer en raison de la prise de conscience de plus en plus de citoyens dans le monde de la très faible létalité du covid-19 et de la disparition accélérée et spontanée du virus. Les nombreuses conséquences psychologiques après un an de panique et de mesures liberticides, et les répercussions économiques avec de multiples faillites sont néanmoins devant nous.

Les écoles de New York ont été rouvertes à tous les élèves de septembre à la mi-novembre, même si les familles avaient la possibilité d’opter pour un enseignement à distance. Le maire de Blasio a de nouveau fermé les écoles prétextant une augmentation du taux de positivité PCR à l’échelle de la ville. Il est invraisemblable que malgré les démonstrations scientifiques des fraudes du test PCR depuis janvier 2020 et les procédures allemandes, américaines, canadiennes entre autres (dont la condamnation au Portugal de décisions de quarantaine reposant sur les seuls tests PCR) que certains politiques puissent prendre des décisions aussi lourdes de conséquences sur la foi de tels tests.

C’est malheureusement aussi souvent le cas en France où, malgré les procès qui se préparent, des entreprises ou écoles continuent trop souvent à exiger la pratique de tests. Rappelons que ces demandes ne s’appuient sur aucun texte légal et que si les personnes subissant l’injonction résistent et demandent le texte de loi, on leur répond que c’est seulement « conseillé ».

 Dans cette plainte new-yorkaise, les tests PCR sont pointés du doigt

« Comme les experts des demandeurs l’ont déclaré dans leur poursuite, les tests PCR ne diagnostiquent pas l’infection covid, même si NY a prétendu qu’ils le faisaient. Les tests PCR génèrent de nombreux résultats faussement positifs, ce qui entraîne isolement et quarantaine perturbateurs et coûteux » affirment les demandeurs.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis stipulent que le dépistage à l’école sans consentement volontaire est « contraire à l’éthique et illégal ».

Il n’est pas possible de considérer comme un acte volontaire des parents, de les contraindre par la menace d’une exclusion, allèguent les demandeurs, et que le ministère de l’Éducation agit au mépris flagrant des directives fédérales en matière de santé publique.

Pertes de chance des enfants privés d’école

Comme l’a souligné le procès, l’enseignement à distance nuit de façon disproportionnée à ceux qui n’ont pas les moyens d’accéder à la technologie moderne, y compris internet haute vitesse, ordinateurs, tablettes, imprimantes, scanners et plus encore.

En outre, la plupart des étudiants à New York sont noirs et hispaniques, et de nombreux parents se méfient de soumettre leurs enfants à des procédures médicales sans leur surveillance. Ils se demandent ce qui se passe vraiment avec les résultats des tests de leurs enfants et les échantillons d’ADN.

Les syndicats d’enseignants défendent les mesures liberticides médicalement infondées à New York comme en France

On se demande vraiment pourquoi. Théoriquement, ce sont des gens instruits, capables de lire les publications internationales référencés dans la base de données PubMed qui rassemble des millions d’articles de toutes provenance. Ces articles issus de grandes universités affirment que les enfants et adolescents  ne risquent rien de covid-19 (sauf les grands immunodéprimés) et que lorsqu’ils sont contaminés (par leurs proches en confinement) ils ne transmettent jamais le virus ni aux autres enfants ni aux adultes. La fermeture des écoles, comme les mesures liberticides lorsqu’elles sont ouvertes, n’ont rigoureusement aucune justification sanitaire et relèvent de décisions politiques à visée psychologique. Est-ce pour cela que les syndicats d’enseignants ont ces prises de parole aberrantes contre l’intérêt des enseignants et des enfants et/ou jeunes adultes ?

« L’United Fédérations of Teachers (UFT), le New York City Teachers Union a publié un communiqué selon qui la lettre de l’État contredit un plan convenu par les écoles et le syndicat. « Nous nous battrons pour que ces protocoles restent en place », selon un communiqué sur la page Facebook de l’UFT. »

NY Teachers for Choice a répondu à l’UFT avec une lettre ouverte au président de l’UFT Michael Mulgrew décrivant pourquoi NY Teachers for Choice soutient les nouvelles orientations. La lettre se termine par :

« Pratiquement tous les autres districts scolaires de New York et de tout le pays n’obligent pas à tester le personnel ou les élèves pour le covid, parce que cela est illégal. Je comprends et je respecte le fait que vous essayez de faire ce que vous croyez être le mieux et le plus sûr pour votre association. Toutefois, l’UFT ne devrait pas se tenir du côté de ceux qui forcent à appliquer une pratique illégale sous sa surveillance.

Veuillez accepter les nouvelles directives de NY et l’étendre pour s’assurer que les droits des enseignants et du personnel sont également respectés ».

La poursuite intentée par CHD et les parents de New York se poursuivra jusqu’à ce que le problème de fermeture de l’école soit résolu.

Les commentaires suivants cette information du CHD sont violents.

 Quelques extraits 

« Merci CHD ! Nous devons continuer à nous battre face aux pertes, ne jamais abandonner contre le quatrième Reich ! Ils ont renversé notre pays et le monde de bas en haut avec des taupes dans les départements de la santé, les districts scolaires et les gouvernements locaux avec gauleiters régionaux des deux côtés de l’allée. Si nous exposons les dirigeants du coup d’État Covid, nous pouvons les vaincre et arrêter le coup d’état Covid basé sur des tests et des recherches pour asservir et euthanasier l’humanité ! »

« Tout le monde doit retirer ses enfants de l’école publique dans un effort conjoint pour mettre fin à cette folie et à la maltraitance des enfants consistant à leur imposer des masques. J’ai mes enfants à la maison et ils se plaignent tous les jours de leur programme scolaire en ligne, mais il n’y a aucun moyen que je les envoie à l’école avec des masques ou d’être soumis à des tests COVID.

Ce ne devrait pas être mon travail à temps plein d’être l’enseignant non rémunéré de mes enfants, mais il n’y a pas d’autres alternatives viables »

« Bonne question. Peut-être faire un dossier au SCOTUS et au Sénat ? Sinon, je ne sais pas. Ou tout simplement encourager les gens du Massachusetts et même d’autres États à pétition et exiger ici l’affaire de verrouillage. Nous avons besoin de nombreux groupes de personnes qui protestent contre les vaccins COVID, l’obligation des masques et contre les confinements. Beaucoup en Californie et ailleurs ont protesté contre Gavin Newsom. Enfin, l’affaire a été portée devant le SCOTUS en raison de l’exigence de confinement extrême de Newsom. J’espère que la même chose se produira avec les autorités et le gouverneur du Massachusetts. Je ne sais pas si cela aide, mais oui, désolé que vous soyez devenu arrogant et peut-être même communiste régissant le Massachusetts via le PCC qui a envoyé espions, assassins, et leurs politiciens partout dans le monde à gauche et à droite. »

« Les tests covid obligatoires ne doivent être effectués nulle part. Tout comme les masques obligatoires, la distanciation sociale et les fermetures d’entreprises. Mais, qu’est-ce qui les empêchera de venir avec d’autres tests obligatoires, masquage, distanciation sociale, etc. pour une autre étrange nouvelle jamais vu la grippe, le froid, l’infection par la pneumonie ?

 Jetez un œil au procès qui se passe dans l’Ohio, porté par l’avocat Tom Renz. L’objectif du procès n’est pas seulement de se débarrasser des obligations actuelles mais, aussi d’empêcher que de futurs tyrans puissent les mettre en œuvre à l’avenir.

 Comment les gens peuvent-ils faire confiance pour leurs enfants avec les enseignants qui soutiennent cela ? Ils devraient tous être jugés en vertu de Nuremberg II. »

Il est clair qu’aux USA comme en France et partout dans le monde, la prise de conscience de la mascarade Covid-19 basée sur les tests PCR progresse, et que la révolte gronde. Espérons que la sagesse et l’humanité l’emporteront contre le transhumanisme prôné par quelques milliardaires qui souhaitent réduire le reste du monde à un vaste champ d’esclaves « heureux » devant leur télé et les jeux, et à leur service pour un salaire universel.

Les tenants du Nouvel Ordre mondial ont simplement oublié que les hommes ne sont pas des robots et qu’ils sauront s’adapter pour trouver des solutions capables de sauver leur liberté, leur intelligence, leur autonomie et leur créativité. Le seul problème est le temps que cela prendra et les victimes intercurrentes.  Cela dépend de nous tous.

Que les habitants de la ville de la naissance de la statue de la liberté regagnent enfin la leur.

Nicole Delépine

[1] Huge Victory : Under Pressure, New York Ends Mandatory COVID Testing in Schools • Children’s Health Defense

[2] Children’s Health Defense • Help Children’s Health Defense and RFK, Jr. end the epidemic of poor health plaguing our children.



Chèques à envoyer à Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

Pour virements ponctuels ou mensuels, nous demander notre RIB IBAN à redaction@ripostelaique.com
Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
plouc

imaginons cela sous Trump ?????????????????????????? qu’est ce que l’on aurait pas entendu alors !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais avec la nouvelle administration gauche caviar et son Fake président joseph robinette biden avec son dentier ultrabrite tout cela se déroule en mode ” soft ” !!!!!!!!!!

D. Lajoie

La Statue de la Liberté n’est pas née à New-York , mais à Paris . ( et transportée ensuite aux USA ) .

Delépine

Oui je parle de Paris et de nos libertés à regagner

bati

“ils ne transmettent jamais le virus ni aux autres enfants ni aux adultes” Source? mdr
Epidémie COVID-19 dans un camp de jeunes en Géorgie aux Etats-Unis en juin 2020. Un adolescent a commencé à avoir des symptômes de la COVID-19 le sixième jour du camp et son test COVID-19 s’est révélé positif le lendemain. Sur les 344 participants du camp testés, 76% (260) se sont avérés positifs. Le taux d’attaque global a été de 51% chez les 6-10 ans, 44% chez les 11-17 ans et 33% chez les 18-21 ans. Plus la durée du séjour dans le camp était longue, plus les taux d’attaque étaient élevés. Le port du masque n’était pas requis pour les participants du camp.
https://www.adioscorona.org/questions-reponses/2020-05-03-mon-enfant-peut-il-transmettre-le-covid-19.html

Henri

Quoi de plus normal qu’un virus circule dans un groupe fermé. Tu parles d’un scoop… Nihil novi sub sole: Les modèles mathématiques de transmission virale existent depuis des lustres. J’ai beau chercher, je ne vois pas sur votre source alarmiste et prolixe en chiffres le nombre d’enfants morts.
France santé en donne:
au 3/12/20:
0 à 9 ans 4 décès (sur 7 750 000)
10 à 19 ans 5 décès (sur 8 320 000)
Brrr!… Ça fait froid dans le dos.

Henri

Quoi de plus normal qu’un virus circule dans un groupe fermé. Tu parles d’un scoop… Nihil novi sub sole: Les modèles mathématiques de transmission virale existent depuis des lustres. J’ai beau chercher, je ne vois pas sur votre source alarmiste et prolixe en chiffres le nombre d’enfants morts.
France santé en donne:
au 3/12/20:
0 à 9 ans 4 décès (sur 7 750 000)
10 à 19 ans 5 décès (sur 8 320 000)

bati

Henri, les mots on un sens et il faut lire ce qui est ecrit. Je n’ai pas parlé de deces d’enfants il me semble. Je releve la phrase de Delepine “ils ne transmettent JAMAIS le virus ni aux autres enfants ni aux adultes”. C’est definitif comme jugement on est d’accord? Et donc en réalité, même si vous n’en avez pas envie, votre message me donne raison. Les enfants transmettent le virus.

Delepine

Nous avons commenté ce papier plusieurs fois. Les sources sont les articles universitaires décortiqués publiés sur Pubmed Allez voir le détail et les sources sur l article de nexus sept gerard delepine et ouvrez les articles cités ou tapez children covid sur Pubmed il y a plus de 45oo articles qui touts montrent que les enfants ne contaminent pas. Évidemment si on veut les vacciner il faut faire croire l inverse

bati

Sauf que personne ne parle de vaccin pour les enfants. Et que sans papier universitaire, la classe de ma fille a été fermée 2 semaines suite à plusieurs enfants malades. Pas de gros covid, c’est clair et c’est tant mieux, mais contamination. Les enfants ont toujours transmis les virus: grippe, gastro et j’en passe, aucune raison logique pour que cela soit different.

Verdammt

Allez dire ça a un abruti ou un macroniste, on est pas sorti de l auberge.
Seul compte l idéologie pour des tares.

Bati

Oui je suis un vil macroniste parce que j’ose dire que les enfants transmettent le virus, comme n’importe quels autres d’ailleurs, et de sourcer diverses etudes. Et j’imagine d’apres vous que si on regarde le covid19 au microscope, on voit même la tete de Manu mdr Et ca vient me parler d’ideologie…

VORONINE

Les enfants transmettent aussi les poux….et jamais personne n’a pu y remédier , c’est dire que pour le virus , les efforts , quels qu’ils soient seront vains

bati

donc si je vous suis, pas la peine de mettre des shampoings anti poux, de couper les cheveux plus courts, pas d’ivermectine (oui parce que ca sert à ca en fait) etc… Bref vous répondez vous aussi à coté et c’est pas parce que c’est difficile qu’on ne doit pas essayer de limiter la casse. Mais je note que pour vous aussi, les enfant transmettent le virus. C’est déjà ca.

topinembourg

@bati
Et combien de morts finalement ?

Lire Aussi