Ni Gay-pride, ni Daesh!

DaeschGayPrideC’est le destin de toute idéologie, de toute cause, de tout mouvement, que d’avoir en son sein un amas d’ignares ou de traitres, qui par méconnaissance ou par complaisance trahissent allégrement la cause qu’ils ont embrassée. Il n’est donc guère étonnant que cela arrive aussi aux « patriotes » français.
Il est dans la mouvance nationaliste française deux mouvances plus handicapantes l’une que l’autre, et qui paralysent à qui mieux-mieux le véritable engagement patriotique.
L’une de ces mouvances est ce que j’appelle « l’occidentalisme intégral ». Selon les adeptes de cette école, il est un postulat: « La défense de l’Occident, c’est la défense des valeurs des Lumières ». Cette mouvance se rencontre principalement chez les « fafs » mais aussi dans le « nouveau FN ». Cette mouvance est prête à sacrifier la famille, la chrétienté, la francophonie. Elle s’allierait aux États-Uniens, et même aux Martiens, pourvu que ce fut dans le but de « préserver les valeurs des Lumières ». La bêtise de cette mouvance ne vient pas de son aversion envers l’islam (qui peut être justifiée à bien des égards) mais par son obsession quasi-psychotique visant à occulter (voire à justifier) les autres problèmes, tels que le déclin de la famille et de l’ordre moral.
Ainsi, certains « patriotes » français n’hésitent pas à se mettre du côté de ces tea-partys suprématistes états-uniens qui les traitent de « grenouille » (appellation qui aux USA qualifie les Français) et qui attendent de leur part une obéissance aveugle notamment dans les décisions internationales.
Ces « patriotes » accepteront le mariage gay, l’homoparentalité, l’euthanasie, le féminisme et tous les progrès du monde moderne dans le seul but de « chier dans les santiags » des musulmans. Certains allant même jusqu’à élever une actrice pornographique en nouvelle Jeanne d’Arc… Ainsi, beaucoup d’entre eux se retrouvent dans des partis nationalistes alors qu’ils n’ont rien à y faire, puisque par leurs valeurs, ils sont dans la droite ligne du monde postmoderne et de la doxa hédoniste qui le régit. Savent-ils que ce qu’ils défendent est également défendu par ce Système qu’ils s’échinent à combattre? Qu’en choisissant de prêter hommage aux LGBT plutôt qu’au califat ils ne font que choisir entre Charybde et Scylla?
L’autre mouvance qui est au moins aussi imbécile que la première est celle de l’islamophilie anti-moderne. Incarnée par des « intellectuels » comme Alain Soral, ce courant de pensée adopte le même mode d’analyse que la première mouvance, à ceci près qu’elle arrive à des conclusions en tous lieux contraires. Si pour les premiers, l’islam constitue le grand péril, pour les seconds l’Occident est un démon à abattre, et l’islam est le rempart contre la décadence des valeurs. C’est oublier la pédophilie, les viols, la violence, la consommation d’images pornographiques et de substances stupéfiantes, ainsi que la polygamie et la bureaucratie religieuse qui gangrènent les pays musulmans.
Ces « patriotes » sont des soutiens inconditionnels à la Palestine et ne jurent que par les « enfants de Gaza ». Pourvu que quelque chose ou quelqu’un soit anti-occidental, et ils y souscriront. C’est dans cet esprit que beaucoup de soi-disant dissidents approuvent Kémi Séba, un militant de la cause des Noirs qui n’a cessé de cracher sur tout ce qui est Blanc. « Entre le string et la burqa, on préfère encore la burqa » disent-ils résignés. Contemplant la mort de leur civilisation et trouvant consolation dans une chimérique vision de l’avenir où l’ordre moral serait restauré au sein d’un « califat éclairé » (pour les plus traîtres) ou d’une « France alliée aux pays musulmans dans un pacte fraternel » (pour les plus naïfs).
Pour ces « patriotes », l’immigration n’est pas un problème. Le massacre des Chrétiens d’Orient non plus. Ni la destruction d’artefacts historiques majeurs. Pourvu que l’Occident haï tombe et ils sont prêts à revêtir la tenue de bédouin et à « crier la loi ».  Se rendent-ils compte qu’ils sont aussi les enfants de cet Occident qu’ils abhorrent? Et que l’Occident n’est pas seulement Conchita Wurst mais aussi Platon, Mozart, Bayard, Virgile, Saint-Louis, Ingres, Gutenberg, Tesla, Hugo et j’en passe… Que l’Occident n’est pas seulement Wall Street et Las Vegas, mais aussi le Parthénon, le Colisée, l’Opéra Garnier, le Prado, Harvard, les châteaux, les cathédrales, les bibliothèques, les cercles philosophiques et d’autres lieux de prestige qui ont embelli ou/et instruit l’humanité…
Ni drapeau arc-en-ciel, ni shahada! Ni Conchita Wurst, ni El-Baghdadi! Voilà ce que je clame et ce pour quoi je prends la plume depuis quelques semaines déjà, sur Riposte Laïque. Comment choisir entre ceux qui font exploser des temples antiques et ceux qui installent des pleugues (j’utilise la graphie française) sur la place Vendôme? Les deux ne sont-ils pas des criminels envers la culture? Qu’importe qu’on tue la culture à coups de bombes ou à coups d’obscénité! Les salafistes et les postmodernes ont ceci de communs qu’ils sont tous deux ennemis de la beauté. A l’instar de la « reine de la Nuit » qui dans la Flûte Enchantée de Mozart, veut détruire la lumière qu’elle ne peut obtenir, eux aussi, ne pouvant accomplir rien de beau, ils ne trouvent leur consolation que dans la destruction de la beauté, que ce soit avec des jouets sexuels ou avec des bulldozers. Et ceux qui soutiennent l’un ou l’autre camp, sont, de fait, eux aussi ennemis de la beauté et de leur propre identité.
Le faf qui crie « mort au halal! » mais qui s’empiffre de substances cancérogènes dans un fasfoude états-unien est un imbécile ou un traître. Le « dissident » qui applaudit aux discours de Soral ou de Kémi Séba prônant une « réconciliation nationale » avec ceux qui ne veulent que notre asservissement; puis qui va « faire le ramadan » (alors qu’il n’est pas musulman) par solidarité avec ses copains de quartier aux longs casiers judiciaires,  celui-là est aussi un imbécile ou un traître.
Au-delà des considérations idéologiques, le « choix » entre le modernisme effréné et le salafisme barbare démontre une insupportable lâcheté, et un manque de ce que Nietzsche appelle la « volonté de puissance ». Il est en effet pernicieux de présenter l’Europe comme un trapéziste marchant sur un fil entre deux gouffres: à sa gauche, celui de l’islamisation; et à sa droite, celui du postmodernisme. Cette idée mortifère induit que la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et tous ces pays qui jadis ont fleuri sous le signe de l’aigle romain ou du glaive germanique sont aujourd’hui des moribonds impuissants et abâtardis ayant à trancher un dilemme cornélien à savoir sacrifier, soit sa liberté en se livrant aux mahométans, soit son identité en devenant des valets du modernisme au nom de prétendues « valeurs occidentales ».
Des « valeurs occidentales », parlons-en, tiens! Les valeurs des Celtes et des Germains, ainsi que ceux des Romains n’avaient rien de commun avec l’humanisme gluant et la larmoyance visqueuse des égalitaristes et des hippies soixante-huitards. Quand on encense un (une) chanteur(se) comme Conchita Wurst, quand on pose des vagins et des jouets sexuels en ville, quand des hordes féministes rêvent de castrer les mâles et qu’elles s’exhibent dans la rue, quand on veut forcer les petits garçons à uriner assis, quand on renonce à enseigner les œuvres de Shakespeare sous prétexte qu’il était misogyne, et qu’on bannit Renan du programme de philosophie parce qu’il a critiqué l’islam, quand les jeunes hommes avec des coupes de cheveux ridicules sont collés devant leurs écrans et que les jeunes filles ont perdu toute prestance qui caractérisait les ladies d’autrefois, quand la liberté sexuelle est la seule liberté digne de ce nom et que tout ce qui est supérieur à l’individu est moqué, on ne peut décemment pas comparer cela aux vraies valeurs qui animaient l’Europe d’autrefois.
Non, les Gaulois ou les Romains n’étaient ni des toutous à mémé, ni des brutes sanguinaires. Ils  avaient une certaine idée de leur identité. Ils vénéraient leurs dieux, ils respectaient leurs parents, ils protégeaient leurs femmes et donnaient leur vie pour leur tribu. Ils se retourneraient dans leurs tombes s’ils voyaient leurs descendants androgynes accumulant les faits d’armes dans des jeux vidéos, mais incapables de protéger leur petite amie (pour peu qu’ils en aient une) face à des voyous issus de la diversité culturelle.
Non, chers lecteurs, le salut de l’Europe ne peut venir que d’elle-même, et non d’une lâche compromission avec un des deux blocs mortifères que sont le postmodernisme et l’islamisme. Les Européens doivent pour leur salut réveiller le chevalier et la demoiselle qui sommeille en eux.
Nicolas Kirkitadze
 

image_pdf
0
0

22 Commentaires

  1. Votre dernière phrase « pour leur salut réveiller le chevalier et la demoiselle qui sommeille en eux »? Mais la révolution et la politique s’ acharnent à les tuer! La république est le parti de l’ étranger avec plus de six invasions depuis 1792 (1792, 1814-15, 1870, 1914-18, 1939-45 et depuis 1975…) alors que le Pré Carré était un sanctuaire inviolé depuis au moins 1453 et encore la Guerre de Cent Ans n’ était pas stricto sensu une invasion étrangère mais l’ application stricte du droit féodal alors en usage partout en Europe par nos cousins anglo-normands pour leurs possessions continentales qu’ ils tenaient d’ Aliénor d’ Aquitaine… ce qui fait remonter la précédente invasion…à 732 et elle fut arrêtée le 25 octobre de la même année à Moussais la Bataille par Charles Martel!
    C’ est la république laïque qui essaie de déchristianiser la France même si elle reste catholique en tant que royaume du Fils aîné de l’ Eglise!
    Alors que ceux qui veulent sauver la France et les Français rejoignent le Cercle Légitimiste de France auprès de fcdc@bbox.fr ou au 06 04 08 46 36.

    • le christianisme ne fait plus recette et l’eglise catholique est déjà prête a se rallier a la banniére du prophéte ! entre monotheiste on est fait pour s’entendre..alors l’arriére garde maurassienne cela nous parle d’un temps que les moins de 70 ans ne peuvent pas connaître …

  2. Combattre l’islamisme et défendre la laïcité peuvent se comprendre !! Mais combattre les avancées sociétales de la communauté gay est non seulement contre productif, passéiste, rétrograde, mais de plus, c’est rejoindre tous les courants extrémistes, y compris ceux contre lesquels on se bat, et de ce fait, en vous positionnant contre le mariage gay, ou le mariage pour tous, vous rejoignez l’islamisme que vous combattez, vous flattez les courants les plus obscurantistes de la chrétienté (dont je suis!), et vous trahissez les idéaux républicains et laïcs dont vous vous réclamez et dont je suis aussi !! Très sincèrement je vous suis dans votre combat contre l’islamisme, mais en aucun cas je ne pourrais vous rejoindre dans un combat prétentieux qui devient de plus en plus illisible contre les gays au fur et à mesure que les pays les plus avant-gardistes de la terre rendent légale l’union d’un homme avec un homme ou d’une femme avec une femme ! En tant que Chrétien, je trouve aussi que vous trahissez le Christianisme et ses idéaux d’amour et de tolérance portés par Jésus dans les Evangiles, où vous ne retrouverez justement aucune trace d’animosité ou de ségrégation envers les homosexuels au contraire du coran ! Ce faisant, vous vous donnez une image, non pas de combattants de la laïcité, mais une image de combattants intégristes combattant d’autres intégristes ! Si la communauté gay s’est imposé dans notre paysage politique et sociale, ce n’est pas tant par goût du voyeurisme, ou le goût du pouvoir, mais parce que cette communauté, elle aussi a dû combattre les extrémistes de tous bords, comme vous combattez l’extrémisme islamique, et c’était une question de survie! Votre dérive est là, et vous devez absolument rectifier le tir, et ne pas vous engager dans des positions intenables ! Madame Marine LE PEN l’a très bien compris, en arrondissant les angles ! Votre combat n’est pas celui-là, en persistant dans ce chemin vous y perdrez votre âme ! Qu’à Dieu ne plaise !

  3. Donc si je vous ai bien compris c’est ou Hollande en 2017 ou la révolution ( mais avec qui ? ) , la politique est faite de compromis et sincèrement , je ne crois pas avoir vu de signaux si forts que cela dans le discours du FN en faveur des LGBT ( MLP s’est positionnée sur le mariage gay en souhaitant l’abroger et cela officiellement , sur le reste on est bien d’accord ..Ni Sharia , Ni Daesh mais il est temps d’agir, on a plus le temps car les deux mouvements ont pris d’assaut l’occident et l’occident ne réagit pratiquement pas … 30% des français ( au moins) sont contre ce mouvement et ils votent pour le FN , ne les détournez pas de ce vote en croyant bien faire , vous prendriez un bien mauvais service à la cause patriote …

  4. Vous avez raison, « c’est le destin de toute idéologie, de toute cause, de tout mouvement, que d’avoir en son sein un amas d’ignares ou de traîtres », et vous en êtes un bel exemple avec votre article puisque le mouvement se nomme « riposte LAÏQUE »,
    Ou alors votre avis est partagé par une majorité d’adhérents et dans ce cas il serait bon de songer à changer le nom.
    J’accepte le féminisme, l’euthanasie et l’homoparentalité (enfin pour les deux premier c’est plus que de l’acceptation, c’est du militantisme) et je ne supporte pas que des gens comme vous mettent le mot patriote entre guillemets pour parler de moi et de mes pairs.

    • @nekk
      Je suis femme et j’ai toujours, depuis l’âge de 15 ans défendu la cause des femmes. Aujourd’hui j’en ai presque 65. J’ai éduqué ma fille dans ce sens et je suis heureuse de voir qu’elle ne s’en laisse pas conter. Elle a ses idées et même si je ne les partage pas toutes, à condition qu’elles soient assises sur une moralité, des principes, des valeurs et éventuellement des convictions argumentées. Elle a 26 ans et si j’avais écouté toutes les imbéciles du Planning Familial, elle n’aurait jamais vu le jour et je l’aurai mise à mort, par petit confort personnel. J’ai fait un choix autre. Et cela fait 26 ans, que pas un instant, je ne l’ai regretté. 200.000 enfants mis à mort chaque année …Notre société décadente envisageant sans rougir d’exterminer les vieux (à quand les chômeurs, les autochtones jugés improductifs, comme les retraités : t’as fini de produire, alors au trou etc.) Je ne suis pas comme vous, Madame. Mon féminisme s’appuie sur une moralité, sur un « militantisme » comme vous le revendiquez qui respecte le droit à la vie et non pas une soumission aveugle aux dogmes que l’on veut nous faire gober comme normaux. Le féminisme n’est pas une bande dégénérées qui s’expose en pleine rue les seins à poil et la culotte à la main, l’euthanasie doit être pensée avec réflexion et respect pour la personne concernée (le respect du refus de la décision d’un parent de refuser l’acharnement thérapeutique, par exemple, que je viens d’expérimenter il y a quelques mois). Quand aux familles homoparentales, je suis avec nombre d’amis déviants totalement contre. J’ai eu la chance de vivre entre une Maman et un Papa, et chacun d’entre eux m’ont donné une richesse intérieure et culturelle indéniable. Mon Père étant divorcé, il était interdit de sacrement et trouvait cela parfaitement normal. Et il nous avait expliqué pourquoi et ne s’en est jamais plaint. Trop jeune lors de sa première union, le couple n’a pas duré mais il en a toujours assumé les conséquences et notre mère, féministe convaincue, l’a toujours soutenu.
      Ne croyez pas Madame que je sois une catho intégriste (je suis séparée de l’église depuis l’âge de 18 ans et je prends l’église actuelle avec des pincettes sur le nez et souvent avec hostilité).
      Vous feriez peut-être bien d’étoffer vos recherches sur Internet afin d’acquérir une vision moins sectaire et beaucoup plus large des enjeux que nous devons et devront affronter sous peu. Quand vous serez enburquinée, votre féminisme, votre euthanasie et votre homoparentalité, vous pourrez vous les placer où je pense.
      Maintenant, dernier point, ne vous croyez pas « agressée » par le propos de l’auteur de cet article. Il ne fait qu’évoquer une réalité que nous vivons quotidiennement. Si vous n’en avez pas perçu la perversité, je vous envie. En ce qui me concerne, cela fait des années que cela trouble mon sommeil.
      Mes salutations Madame.

      • Pour ma part, chère madame, je ne vous classifierais pas dans la catégorie catho intégriste mais plutôt dans celle psychorigide malgré votre culture et votre richesse indéniable, qui vous a simplement juste rétrécie l’ouverture vers ceux qui ne sont pas vous …. Ce que vous nous racontez de « vos magnifiques exemples de réussite de vie » devrait déjà vous satisfaire vous et vous combler, qu’allez-vous juger de la vie des autres? Chacun est libre de mener l’existence qui lui convient à lui. Personne n’oblige quiconque à faire quelque chose qui ne lui correspond pas et qu’il désapprouve pour lui même. Chaque humain est sensé savoir réfléchir et penser par lui même pour ce qui concerne sa propre existence et sa vie. Les lois sociétales ne devraient jamais être des questions politiques droite ou gauche, mais des questions de respect et de confiance de toute société dans l’évolution de son humanité. Ce n’est pas parce que l’IVG est autorisée que je vais avorter pour autant si cela va à l’encontre de mes convictions, il en est de même de toutes ces abominables déviances dont vous faites le procès. Moi, ce qui trouble le plus mon sommeil c’est la bêtise et les gens imbues qui veulent imposer leurs idées aux autres sur des sujets qu’ils voudraient tout simplement ignorer parce qu’ils ne s’y sentent pas impliqués….à moins que cela ne soit tout au contraire, parce que cela leur fait peur… par lâcheté (homosexualité refoulée, euthanasie culpabilisante… ) Ps je suis juste un peu plus âgée que vous et ma vie est riche aussi… tous les avis ce valent

        • Chère Emma,
          Il me semble que RL s’est bien enrichie en ouvrant les commentaires. Je ne suis pas psycho rigide, je suis simplement une personne de convictions épouvantée par le délitement des valeurs, des principes, des morales que l’on veut nous imposer.
          Marier deux personnes de même sexe, euthanasier, rembourser l’IVG (avec nos sous), laisser vendre des enfants, le trafic de fœtus, il n’y a pas un jour où l’on n’apprend pas qu’un nouveau coup a été porté contre les valeurs de notre pays. Je ne parle même pas de son Histoire que l’Inéducation nationale triture allègrement. Et ces attaques commencent dès le banc des classes. Désormais, il nous est presque impossible de dire ce que l’on pense vraiment donc impossibilité de débattre. Non, Emma, tous les avis ne se valent pas. S’ils peuvent exprimer des points de vues différents, ce qui enrichi le débat, ils doivent toutefois reposer sur des valeurs morales du Bien Commun. Vous écrivez fort justement que les lois sociétales devraient être une question de respect et de confiance dans l’évolution de son humanité. Oui, je suis d’accord. A condition que notre humanité soit respectée. Lisez ou voyez cela : http://www.medias-presse.info/etats-unis-trafic-de-chair-humaine/35330.

          • Chère Aziliz, que nous soyons tous les uns et les autres épouvantés choqués, heurtés, par des comportements amoraux (votre lien trafic chair humaine) immoraux (vendre des enfants…) il ne faut tout de même pas tout mettre au même niveau ni assombrir le tableau qui n’est déjà pas brillant. Le débat sur la « famille » tel qu’il est revendiqué et débattu par une partie de la société n’est pas parfaitement honnête vis à vis des familles qui ne répondent pas aux critères des premiers. Faudrait-il annihiler les enfants de familles homoparentales? comptent-ils moins que ceux de familles traditionnelles? parce qu’ils existent déjà vous savez et cela depuis déjà très très longtemps, même si jusqu’à présent ils devaient rester cachés dans les placards par une société égoïste bien plus préoccupée par son « unique » personne. Tous ces préjugés empoisonnent notre société. Des parents restent des parents que leurs enfants soient biologiques ou adoptifs, se pourront être soit de bon soit de mauvais parents pour leurs enfants mais ca ne tient pas au fait qu’ils soient hétéro ou homos. Traiter une partie de notre société (je parle de notre société française essentiellement) comme des déviants, immoraux, trafiquants d’enfants, des dangers pour notre société est injuste et malhonnête. Il y a eu plus de français pour manifester contre le mariage homosexuel (certains on dit jusqu’à 1 million) que pour réagir il y a 2 semaines à la décapitation du chef d’entreprise par un islamiste et contre toutes les atteintes islamistes en général (à peine 500 manifestants sur 3 villes…) cherchez l’erreur? c’est qui le danger selon vous? Il faut arrêter de jeter son désarroi sur des sujets pour masquer les autres. Ça c’est le fort de notre gouvernement. Faisons le tri car nous avons énormément de sujets importants et graves à affronter. mesurons les réalités et les priorités. Si l’on en croit l’RPèS le danger pour la France est le Front National (et les patriotes bien sûr car sans les patriotes le FN ne présenterait aucun « danger » pour eux) le danger pour notre culture pour nos valeurs sont – et je vous rejoins- l’éducation nationale que l’on nous a complétement disloquée et puis il a l’insertion de l’islam qui est une horreur à bannir. Alors là oui se sont des sujets réels qui nous concernent directement intimement tous en tant que Français qui tenons à notre culture. Tous les autres sujets ne peuvent être qu’accessoires et ne feront jamais basculer notre civilisation. Tous les « pro » euthanasie ne seront pas des massacreurs de petits vieux, on ne verra pas notre démographie submergée d’enfants marchandisés, ni l’extinction de hétérosexualité. Chacun porte en lui les valeurs transmises par les siens et par nous tous au fil des siècles, on doit croire en cette humanité, On est bien d’accord et convenir que les mentalités ont évolué changé se sont adaptées suivant les temps, les circonstances, il faut les accepter pour avancer comme l’on fait nos ancêtres avant nous.

    • féminisme,homoparentalité ,gaypride et femen aussi ?…vous êtes un defenseur des valeurs occidentales les plus modernes ! mais je me demande si vos respectables opinions sont bien en accord avec la philosophie des lecteurs de ce site..? ne vous sentiriez vous pas plus a l’aise sur le courrier de « libé » ou du « nouvel obs » ? (je vous accorde le figaro madame …)

    • C’est étrange, je ne me souviens pas m’être présenté comme une femme. Les termes « féministe » et « militantisme » dans la même phrase ne devrait pas provoquer ce genre de raccourci pour cerner mon identité pourtant… Je suis un homme de 31 ans…
      J’ai envie de vous dire Lorenz que les femen ne sont qu’un aspect du féminisme et sont très loin de représenter la « norme » dans le domaine.
      Il est certain que les gens qui pensent que l’un et l’autre sont indissociables ne savent ABSOLUMENT PAS ce que signifie le féminisme, mais il n’est jamais trop tard non? =).
      Et puis veuillez éviter d’essayer de croire que vous savez quels sont mes valeurs et mes opinions.Dans votre première question rhétorique il y a déja deux intrus, deux invités dont je n’ai fait nullement allusion.Le fait que vous pensiez que si je suis pro-homoparentalité (et ce suite à une très longue réflexion sur le sujet et son analyse poussée, je ne suis pas ok avec ça uniquement par ce qu’ont me dit de l’être, les arguments contre sont tout à faits pertinents) je suis forcément également pro-gaypride me laisse perplexe.
      Et je ne parle même pas de mes supposés choix de journaux: vous êtes bien loin de la cible. A votre décharge le tir n’était pas simple mais il aurait mieux fallu ne pas tenter le coup, les préjugés ce n’est pas très sain.
      Quand à Aziliz, je ne comprend pas très bien pourquoi vous me dites tout ça.
      Je respecte tout à fait le choix que vous avez fait de ne pas vous faire avorter et vous faites la même erreur que Lorenz, pourquoi-donc me parlez-vous de femen? Qui vous dit que je n’ai pas exactement la même opinion que vous sur l’euthanasie (ce qui est d’ailleurs le cas)?
      Loin de penser que mes interlocuteurs sont idiots, je ne peux cependant pas rester de stoïque t silencieux face à ces réflexions autour de propos que je n’ai pas tenu ou d’opinions que je n’ai pas dévoilé.
      L’ironie de la chose étant qu’une personne me conseille d’acquérir une vision moins sectaire alors qu’elle s’est nourri de préjugés à mon sujet sur la base de quelques bribes d’informations. Nous pourrons dire que l’erreur est humaine.
      Merci d’avoir pris la peine de me répondre
      Madame? Monsieur peut-être?

      • « Vous avez écrit « J’accepte le féminisme, l’euthanasie et l’homoparentalité (enfin pour les deux premier c’est plus que de l’acceptation, c’est du militantisme)  » ce qui pouvait prêter à une interprétation globale littérale.C’est pourquoi je vous ai répondu de manière un peu rude.
        De nos jours, le débat est interdit alors qu’il peut se révéler très riche pour les uns comme pour les autres.On cherche à détruire nos repères moraux, nos principes de vie, nos valeurs intérieures, nos critères de choix afin justement qu’on en ait plus du tout et qu’on se comporte de manière unifiée. Je suis heureuse de découvrir un homme jeune pétri de réflexions et ne marchant pas sur les chemins de la déliquescence.
        Si je vous ai heurté, veuillez me pardonner.

  5. Ah bon, le femmes savent se défendre ! Elles sont devenues tellement futiles qu’elles ne voient ni ne réagissent au fait qu’un jour elles seront toutes voilées.
    Il n’y a que quelques rares résistantes qui font courageusement face, les autres font l’autruche ou se contentent de boulot, dodo et de l’Amour est dans le pré.
    Les féministes ne sont tout juste bonnes qu’à taper sur les mâles sans couilles.
    Autrement, tout à fait d’accord avec Niko Sarmatus qui a bien posé le problème Nous défendons une société qui n’est plus du tout un modèle. Mais il ne faut pas oublier que toute société évolue (sauf la musulmane qui est verrouillée par les textes sacrés) et que nous avons déjà connu ces variations sociétales dans le passé.
    Mais à bien réfléchir, je préfère encore notre société devenue décadente qui retrouvera peut être un certain nombre de valeurs quand elle se trouvera au bord du gouffre, à celle de la charia.

    • ces sociétés de type Confucius qui marient modernisme et rigueur sociale (Singapore,coréée du sud) me paraissent un bon modèle ..types democraties autoritaires ..

    • « Les féministes ne sont tout juste bonnes qu’à taper sur les mâles sans couilles. »
      Ho ne vous en faites pas, elles et ils tapent aussi sur des hommes qui en ont des grosses et se défendent férocement.
      Si le féminisme était une promenade de santé ça se saurait =)

  6. c’est une civilisation épuisée (et surtout par deux guerres mondiales)qui se meurt ,vidée de sa substance vitale,par les lois sur l’avortage de masse qui nous ont couté plusieurs générations .une civilisation qui sombre dans le grotesque de modernes jeux du cirque ,tels la gaypride et l’eurovision de la chanson ,civilisation qui se refugie dans la confusion des genres et le metissage .ne comptons plus sur le christianisme déjà prêt a passer sous la serpilliére lunaire du prophéte (entre monotheistes on est fait pour se comprendre) ni conchita ,ni baghdadi nous sommes d’accord ! ni halal ,ni macdo ..on applaudit ! alors une troisiéme voie ,entre incontournable modernisme et rigoureuses valeurs conservatrices ? a vos réflexions !

  7. En dénaturant le féminisme comme vous le faites et en appelant les mâles à défendre leurs femmes (comme si elles n’étaient pas capables de se défendre !) vous partagez les valeurs de ceux-là même que vous rejetez : les phallocrates, les machos, les phallophiles du pleugue, les jihadistes qui enlèvent violent et esclavagisent les femmes. Réfléchissez un peu vous qui traitez vos ennemis d’imbéciles.
    Et pour finir, corrigez votre chute : le chevalier est associé à la DAmoiselle et non à la DEmoiselle, ou plus précisément le chevalier accompagne la gente dame tandis que le DAmoiseau escorte sa DAmoiselle.

    • Ma chère dame le féminisme n’a besoin de personne pour le dénaturé. Les féministes s’en chargent a merveille. Vous frisé l’hystérie en vous en prenant a la simple vérité.

    • Si les femmes étaient capables de se défendre seules, il n’y aurait pas 200 viols par jour sur notre sol…

    • les féministes ont sombré dans le grotesques de la femen hystérique !..en etant libre de baiser a tout les vents vous nous avez couté autant de divisions
      que la premiére guerre mondiale ! mais rassurez vous ,au nom du femellisme vous aurez la liberté de porter burqa !

  8. Excellent. Je suis en total accord avec vous. Et c’est pourquoi j’ai désormais de gros doute sur l’intégrité de la patronne du FN.

Les commentaires sont fermés.