Nicolaas Van Rensburg, le Messager de Dieu, par Adriaan Snyman

Publié le 14 août 2020 - par - 2 commentaires - 1 112 vues

Adriaan SNYMAN “Nicolaas VAN RENSBURG-Le Messager de Dieu/Messenger of God”

éditions Vaandel, Afrique du Sud, 1999 (1re édition de la traduction anglaise)

Puisque l’Afrique du Sud est devenue notre Passion, c’était avec un grand plaisir que nous avons découvert cet essai écrit en afrikaans par Adriaan Snyman (né en 1938). Nous avons lu la traduction anglaise qui est en ligne sur plusieurs sites. Cette dernière a été commercialisée la première fois en 1999, c’est-à-dire quatre ans après l’original en afrikaans. Nicolaas Van Rensburg était un prophète sud-africain (1864-1926) qui a joui d’une grande notoriété de son vivant. Il avait prédit plusieurs événements politiques bien avant leur déroulement. Deux biographes existent à l’étude de son œuvre inédite en papier. “Frik H. Pretorius et Adriaan Snyman ont pratiqué deux interprétations différentes de ses visions. Pretorius croit que toutes les visions doivent être vues et interprétées comme une seule histoire dans son intégralité, qu’il appelle l’histoire visionnaire. Son approche est plus spirituelle et rend gloire au Seigneur qui lui a donné les visions. Il pense que cette histoire n’a pas encore commencé. Snyman, quant à lui, estime que bon nombre des visions ont déjà été réalisées. Son approche est de nature plus politique et chaque vision est jugée séparément et pas nécessairement dans le cadre de l’histoire”. (traduit par “Google translate”de la page Wikipédia afrikaans du Prophète).

“Trienke Laurie est la lauréate du prix Ingrid Jonker pour ses débuts, Skietspoel, et dans “I See a Red Bull Storm/Je vois une tempête très rouge” elle transforme les visions les plus importantes de Nicolaas van Rensburg en poésie. Seer (le mot anglais pour “prophète”) lui-même parle et raconte des visages terrifiants qui se sont concrétisés, notamment les souffrances des femmes et des enfants dans la guerre anglo-boer et la perte de trois de ses enfants. Il raconte également comment Dieu l’a utilisé comme messager, comme dans le cas du miracle de la mer Rouge des Boers, lorsque le général de Wet et ses guerriers ont été piégés par les Anglais contre une rivière pleine”. (traduit de l’afrikaans de cette page :http://www.roekeloos.co.za/boekrak/boekr140.html ) Nous avions écrit un article sur le roman de Léon Ville “Guillaume le Boer” sur la même guerre de destruction des intérêts blancs par les anglais de cette époque.

“I saw the whole of that part of the earth was blackened / J’ai vu cette partie entière de la terre se noircir”. Voilà les mots du prophète qui a été blessé pendant cette guerre en tant que soldat. C’était près de la ville réelle Taung (elle existe vraiment) qui peut obtenir une interprétation symbolique dans les prévisions sombres du prophète. “En tant que prophète ce cadeau de Dieu était destiné au service de son peuple, la nation Boer” qui sont les fermiers blancs, ajouté par nous (et traduit aussi par nous mais il n’y a pas de numérotation des pages sur internet). Et ce n’est pas du tout par hasard qu’il a été blessé près de cette ville puisque ainsi nous pouvons comprendre cette mauvaise prophétie pour son/notre peuple blanc : “Le fossile désigné sous le nom d’« enfant de Taung » est le crâne d’un individu juvénile de l’espèce Australopithecus africanus. Il a été découvert en 1924, par des carriers de la Northern Lime Company à Taung, près de Kimberley, en Afrique du Sud. À partir de ce crâne, Raymond Dart a défini, en 1925 dans le journal Nature, un nouveau genre d’hominidé, les australopithèques, et une nouvelle espèce” (copié par la page Wikipédia “Enfants de Taung”).

Le très récent accident avec George Floyd (cette fois aux États-Unis) et les manifestations monstrueuses qui ont succédé nous affirment que nous vivons aujourd’hui l’ère de ces “enfants de Taung”, une ère très sombre puisque la Nation blanche est mise à l’écart et poursuivie.

Dionysos ANDRONIS

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Marnie

La France outragée, brisée, martyrisée… A quand la France libérée ?

a.hourquetted'are

Merci Dionysos Andronis.
Il est toujours bon s’ ouvrir sur le plan spirituel et intellectuel, ce livre est certainement une belle découverte. Article archivé.

Lire Aussi