Nicolas Raffin, journaleux, craint de stigmatiser les violeurs pakistanais

Publié le 21 mars 2018 - par - 17 commentaires - 1 865 vues
Share

Nico, bravo ! Permets-moi de t’appeler Nico, petit Nicolas Raffin car tu n’as que 28 ans et rien ne m’incite à te vouvoyer. Je tiens à te féliciter pour ton article dans 20 Minutes publié le 19 mars au sujet de ces viols ignobles de très jeunes filles à Telford en Grande-Bretagne. Je te félicite car, sans doute bien dressé par tes années d’étude à l’Ecole de Journalistes  de Lille et à Sciences Po, tu as réussi là un fleuron de désinformation par omission, en quelque sorte un faiqueniouse, comme on dit maintenant.

Voici un échantillon de la prose en question :

« Le 12 mars, le Sunday Mirror, un quotidien britannique, publie un article accablant pour les forces de l’ordre. Il affirme que les pédophiles de Telford agissent depuis les années 1980 (alors que l’Opération « Chalice » ne démarre que 30 ans plus tard), et que depuis cette date, environ 1.000 enfants auraient subi des abus sexuels. En dépit de cas similaires dans les villes de Rochdale et de Rotherham, les autorités de Telford ont échoué à démanteler le réseau des agresseurs », accuse le journal. Le quotidien explique par exemple que des travailleurs sociaux étaient au courant de certains faits depuis la fin des années 1990, et que les pédophiles auraient continué à sévir bien après l’opération Chalice. »

https://www.20minutes.fr/monde/2240227-20180319-scandale-pedophilie-royaume-uni-trois-questions-affaire-telford

Je dis bien omission car, déformant sans vergogne la réalité des faits et cachant l’origine avérée de ces gangs de maquereaux pakistanais, tu choisis d’utiliser pas moins de sept fois les mots de « pédophilie » ou « pédophiles » dans ton article, pensant sans doute ainsi noyer le poisson dans l’océan glauque de la bien-pensance. Nico, ta prose, c’est le naufrage de la Vérité. Tu me fais penser à tous ceux qui parlent de « terrorisme » sans jamais ajouter l’adjectif islamique ou musulman, par crainte de stigmatiser une certaine population. Et puis appuyer sur le fait que ces ignobles prédateurs soient pédophiles, même si certains ne sont pas que cela, simplement d’immondes proxénètes musulmans bien organisés et pourvoyeurs de jeunes filles blanches et pauvres, c’est bien, car comme ça on peut faire l’amalgame avec les curés ou les professeurs pédophiles, n’est-ce pas petit scribouillard ?

Minable petit manipulateur, je te verrais très bien dans le roman de George Orwell, 1984, dans cette sombre officine si bien décrite par l’auteur, en train de réécrire le dictionnaire, modifier le sens des mots et surtout en supprimer un tel nombre que toute pensée libre devient non seulement interdite mais irrémédiablement impossible.

Pourtant Nicolas une victime témoigne : « Mon principal agresseur me citait des versets du Coran quand il me tabassait, » dans un article, lui très éclairant, concernant les gangs de prédateurs musulmans :

http://www.fdesouche.com/973367-une-victime-dun-gang-de-violeurs-pakistanais-a-rotherham-g-b-temoigne-ils-me-traitaient-de-pute-blanche-et-me-punissaient-car-je-netais-pas-musulmane-cetait-du-terrorisme-pas-de-la-pedop

Ne t’inquiète pas Nicolas, tu sembles avoir toutes les qualités pour faire une brillante carrière…

Danielle Moulins

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
CLV

Marrant mais il à une bonne tête de pédophile islamo-gauchiste. J’dis ça, j’dis rien mais quel pauvre con.

Jacques Barrio

Quelle crevure ce Nicolas Raffin! Merci Danielle Moulins de l’avoir harponné pour cet odieux article. Comme si tout le monde aujourd’hui ne savait pas que l’Angleterre est depuis des années victime de  » Grooming Gangs » qui violent et transforment en esclaves sexuelles des centaines de très jeunes Anglaises  » de souche », souvent issues de milieux défavorisés. Ce qui est moins connu c’est que ces violeurs en série, toujours des Pakistanais ou des Bengladeshis, sont tous des Musulmans, et ne font preuve d’aucun remord une fois arretés. Pour leur défense ils citent leur religion ou meme le Coran, qui avalise le… lire la suite

Bribrilanarchistededroite

Bonjour Jacques Barrio, Je vais voler votre commentaire, il décrit très bien ce que je pense

dufaitrez

Ah ! Le Vocabulaire !!! (le Français, 3° langue mondiale, selon Macron ?).
Pédophiles génériques, au lieu de violeurs de petites filles,
Islam au lieu d’islamisme,
Racistes au lieu de Patriotes,
Fausses nouvelles au lieu de Vérité…
Et j’en passe !
Larousse et Robert ? A refondre entièrement !

France-org

et pourquoi pas une carrière de ………pédophile qui lui permettrait » peut être » de remettre les pendules à l’heure et d’appeler un chat , un chat.

Nemesis

La France a engendré des monstres, des pervertis. Comment peut-on passer outre et même avoir de telles positions concernant de telles horreurs ?

Maitre ZEn Huineng

J’espère que ce un « journapute ou journalope » lira tous ces commentaires sur sa petite personne …

theodule

grand maître ,
ces crevures ont surtout besoin qu’ on le leur dise bien en face de façon brutale

butterworth

honteux de traiter ces musulmans de pedophiles comme leur prophete mariee a une gamine de 6 ANS CONSOMMEE A 9ANS que du legal de plus les non musulmanes n ont aucuns droits
http://www.islametmusulmans.com/fatwas/mariage-quel-est-lage-minimum-pour-le-mariage-de-la-petite-fille.html

Einsatzgruppe

un journapute ou journalope plutôt dégageant une forte odeur de pourriture socialolibertarienne ! pouah

Yves ESSYLU

Manipulation purement stalinienne, c’est habituel du côté de la bien pensance et ce qui me surprend est l’étonnement que cela semble susciter

Markorix

Et PAF ! Regarde-toi dans la glace maintenant, t’as toujours pas honte ?

jane

L’ emploi du terme  » pédophile » au lieu de muslman pakistanais pour désigner les auteurs des viols démontre une profonde connaissance de l’ islam et notamment de la personnalité du Mahomed de la part de nicolas Raffin .

En effet, « Mon principal agresseur me citait des versets du Coran quand il me tabassait, » c’ est ce que auraient pu dire les très jeunes victimes du prophète si elles avaient pu parler….

Flupke

Effectivement les journalistes n’osent plus appeler un chat un chat. Pour la 1ère fois depuis longtemps, hier, le présentateur de la télévision belge a parlé d’attentats « islamistes » et non d’attentats tout court. Il va sûrement se faire frotter les oreilles. Pas facile ce métier, par les temps qui courrent.

Jon-Erik Harper

C’est pas un journaliste, c’est juste un collabo.

coco

une pourriture

Brise-Lame

Mensonge, propagande, bourrage de crâne, manipulation, voilà comment les jeunes journalistes comprennent leur métier. Et je suis sûr qu’ils considèrent le Dr. Goebbels comme un monstre, alors qu’il est leur maître à tous.