Nicole Belloubet, la femme aux 500 djihadistes bientôt libérés…

Publié le 14 juin 2018 - par - 15 commentaires - 1 275 vues
Share

Nous pensions avoir atteint le fond, en 2012, quand François Hollande a nommé garde des Sceaux Christiane Taubira. Ce fut toute une histoire, cette histoire, car Taubira n’était pas le premier choix de Hollande. Normalement, c’était Bertrand Delanoé qui aurait dû occuper le poste, dans un gouvernement où Aubry aurait eu une place de super-ministre. Mais la grosse Martine, meurtrie par son échec aux primaires, exigeait toujours davantage, voire des prérogatives supérieures à celle du Premier ministre. Le clash était inévitable, et Martine n’entra pas au gouvernement ! Sauf que, parité oblige, il fallait une femme à la place. Exit celui que les homophobes surnommaient « Notre-Dame-de-Paris », et place à Christiane. Avec les résultats qu’on connaît : prisons vidées, discours de l’excuse, le Syndicat de la Magistrature aux manettes, racailles multi-récidivistes en liberté, et explosion de la délinquance. On eut ensuite, après le départ de Taubira, l’intermède Urvoas, personnage insignifiant qui se fit moins remarquer que son prédécesseur, mais continua la même politique.

Puis vint l’ère Macron. Le poste de ministre de la Justice paraissait réservé à Bayrou, qui avait mis le pied à l’étrier du nouveau président, en étant le premier à le soutenir, le faisant alors grimper dans les sondages. Hélas, une campagne de presse fort bien orchestrée montrera que celui qui devait mener la réforme pour la moralisation de la vie politique était mouillé jusqu’au cou dans nombre de petits arrangements entre amis, notamment au sein de l’Union européenne, ce que sa grande copine Corinne Lepage avait même écrit dans un livre. Exit François Bayrou, et place donc à Nicole Belloubet. Cela se passa très vite.

« Vers 14 heures, je reçois un SMS d’un copain prof de droit qui me dit : tu vas recevoir un coup de fil, décroche », raconte celle qui ne sait pas encore qu’elle va devenir ministre. « Un ami avocat dont j’ignorais qu’il était un proche du Président m’appelle en suivant et me demande si je suis intéressée par un poste ministériel. Au départ, je pense que ça n’aboutira pas mais comme je suis du genre à dire on y va et on voit après, j’accepte. J’ai ensuite un appel de Martin Malvy, puis c’est le Premier ministre qui me demande d’aller le voir à Matignon. Après l’entretien, une voiture m’attend pour me conduire à l’Élysée ».

Qui est donc cette Nicole Belloubet ? Née en 1955, elle adhère au PS en 1983 et y demeure. Elle a donc avalé toutes les trahisons, depuis 35 ans. Une vraie juriste, mariée à un professeur de droit public, veuve depuis 2005. Tellement bonne qu’elle siégeait au Conseil constitutionnel, cette instance qui se permet de retoquer les lois votés par des députés démocratiquement élus, parce qu’elles ne conviennent pas à leur vision des Droits de l’Homme.

Auparavant, cette socialiste pur jus avait été adjointe à la mairie de Toulouse, sous l’époque cauchemardesque de Cohen, et vice-présidente de la Région, sous le règne de Martin Malvy.

On allait donc avoir place Beauvau une vraie juriste. Seule problème, elle est imprégnée de l’idéologie socialiste, et estime que la prison n’est pas la solution. Et donc, forte de cette conviction, c’est cette femme qui a décidé, en accord avec Macron, de libérer, dans les semaines et les mois qui vont suivre, 500 détenus radicalisés, rien de moins !

Elle a donc donné des chiffres précis sur les terroristes islamistes qui vont sortir de prison :

« Il y a, à peu près, 500 détenus radicalisés comme terroristes islamistes. Sur ces 500, il y en aura une vingtaine qui vont sortir cette année, une trentaine l’année prochaine. »

« Des gens qui sont détenus pour des faits de droit commun, mais qui en même temps sont radicalisés, pas forcément en prison. Sur ces détenus de droit commun radicalisés, 30 % auront terminé leur peine et sortiront en 2019, soit à peu près 450 personnes. »

« Le gouvernement est vraiment arc-bouté sur le suivi de ces personnes. Ça commence en détention. […] Quand ils sortent de prison, il y a deux mots clés : nous anticipons leur sortie, et nous les suivons de manière extrêmement précise. […] Nous les suivons pas à pas. »

Cette énormité rappelle les stupidités proférées par son camarade Cazeneuve, qui expliquait, alors que des milliers de djihadistes partaient vers la Syrie pour soutenir l’Etat islamique, qu’il s’opposerait à leur départ. Des petits malins se disaient qu’il valait peut-être mieux les empêcher de rentrer…

Des personnes de bon sens se diraient que, plutôt que de libérer 500 djihadistes, et de « les suivre pas à pas », ce qui occasionne d’immenses moyens, absolument pas infaillibles, il serait plus judicieux de les garder en prison, voire de les tuer, ou de les renvoyer dans des pays musulmans. Mais ces gens normaux ne sont pas juristes, et ne sont pas de gauche. Résultat de la brillante politique de celle que ses détracteurs surnomment « Belloubête », on va mettre les Français encore plus en danger, et on va creuser encore davantage le déficit budgétaire à cause des moyens qu’il va falloir mettre en oeuvre.

Par ailleurs, Nicole Belloubet sait prendre quelques libertés avec les promesses de Macron, qu’elle aurait dû mettre en application, quand cela pourrait déranger la carrière de quelques copains… Et les rappels de l’humoriste Nicole Ferroni sont impitoyables.

https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=1IOTwQT-zZ8

La même humoriste ne manque pas de lui tailler quelques croupières…

https://m.youtube.com/watch?v=Bqn73YA82eQ

C’est donc cette femme qui va prendre, sans vergogne, sans sourciller, la décision de mettre nos voisins, nos amis, nos enfants, nos frères, nos soeurs, nos parents, encore davantage en danger de mort qu’ils ne sont.

Ces lèche-babouches osent dire qu’ils prennent des décisions courageuses, alors qu’ils gouvernent ouvertement contre le peuple français, et sont totalement soumis à la caste mondialiste qui entend diriger le monde.

Alexandre del Valle nous offre, chez Eric Brunet, une très belle démonstration de courage politique, sur les migrants, l’humanisme et sur les islamistes.

Mais de cela, Nicole Belloubet et sa caste de grands bourgeois de gauche se moquent totalement. Ils ne sont pas exposés aux conséquences de leurs choix politiques criminels, puisque, comme l’explique fort bien Alexandre, ce sont les pauvres qui vont être prioritairement confrontés aux sympathiques djihadistes libérés par la nouvelle garde des Sceaux.

Et donc, par dogmatisme, cette femme, de manière criminelle, vide les prisons françaises des pires assassins potentiels, et expose sans vergogne la vie de ses compatriotes aux lames de poignards des « égorgeurs », aux rafales de kalachnikov des « mauvais musulmans » ou aux voitures des « déséquilibrés ».

Il faudra que toutes ces trahisons, délibérées, de la France et de son peuple se paient un jour.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Fifi

Si le discours plein de bon sens d’Alexandre del Valle, sur Radio Brunet, passait dans tous les médias et était écouté par tous les dirigeants politiques qui disent aujourd’hui aux Français qu’ils ne peuvent rien faire contre cet afflux migratoire, à part récupérer tous ces clandestins (qui s’avèrent être tous des jeunes hommes bien costauds venant d’Afrique disposant de smartphones mais sans papier car en Afrique, c’est connu, on ne perd que ses papiers pour immigrer !) et critiquer l’Italie sur le fait qu’elle refuse les bateaux de clandestins aujourd’hui et qu’elle veut en expulser, je me dirais qu’on serait… lire la suite

Victor Hallidée

Lorong, qui joue au con.
En temps de guerre, avec des ennemis de la Nation déclarés, ce n’est pas le droit commun qui s’applique ! C’est la loi de la guerre, militaire, qui s’applique à ces prisonniers djihadistes qui sont en guerre contre notre pays, notre culture, notre mode de vie, notre civilisation.
Il te faut un dessin Lorong qui joue au con ?

BERNARD

Et « en même temps » c’est clair, vive la sharia, vive la chienlit .. puisque les français sont d’accord.

Je vais investir dans les entreprises qui produisent des bougies, histoire de faire une plus-value si toutefois je ne suis pas égorgé entre temps « en même temps »

Jacques Barrio

Les bourgeois de gauche sont vraiment de sacrées ordures ! Enfin presque tous; il y a en a quelques- uns qui sont simplement stupides… Et il y a des bourgeois de droite qui ne guère mieux…Le monde est mal fait ! Si tout le monde était patriote et identitaire, les choses iraient mieux.

DUFAITREZ

Ce n’est pas tellement Belloubet qu’il faut changer, mais le Droit ! « Le Droit de tuer l’Homme » !
La CEDH qui le soutient !
Au Bataclan ? on avait qq pistes…Là, elles sont sûres. La France, super Bataclan ?
Avec Médine, le mec de la Mecque, tout est prêt !

le Franc

macron peut briller, il choisit ses collaborateurs parmi les plus tarés, comme ça ils obéissent au doigt et à l’oeil, je dirais même qu’ils précédent son désir, ainsi ne risquent pas de lui faire de l’ombre…..il est tellement génial !…..piquer 32 milliards aux pensions de reversion pour les filer à martinez son pote pour éponger 45 milliards à la sncf, en se rejetant mutuellement la faute bien évidemment ; coup double, puisque les français paieront 2 fois pour la justice sociale.

Dupond

Elle aussi a du faire le don de sa personne (mdr)

Dupond

l’intermède Urvoas, personnage insignifiant
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Cet abruti a une époque ou la délinquance fait rage ,se trouve outré qu’un légionnaire ait une croix celtique tatouée sur l’avant bras . Avec des découillés pareils il est difficile de voir trembler des dealers des quartiers de banlieues . Macron veut aller sur la tombe de Clemenceau honorer cet homme fort qui soutint ses FO qui n’aurait pas laissé ses flics se faire caillasser par la vérolerie ….il faut l’imiter dans un premier temps pas fleurir sa tombe (il ne voulait ni fleurs ni couronnes ni croix dans ses dernieres volontés)

Rosa Ire

« Le gouvernement est vraiment arc-bouté sur le suivi de ces personnes… et nous les suivons de manière extrêmement précise. Nous les suivons pas à pas. »
En 2 mots : Belloubête pratique la méthode Coué. Le problème est que cette méthode est valable pour soi-même donc l’autosuggestion, ça ne marche pas sur les autres !
Un de ces jours, Belloubête va recevoir un couet (patois), une casserole, une gamelle quoi, en pleine tranche. Et à mon avis, ça va la réveiller de son autohypnose…

tabalo

Ces gens qui nous gouvernent sont, soit stupides, soit criminels.
Ils libèrent des salopards dans la nature et ce sont toujours les mêmes qui paient la note de leur(s) vie(s) qui ne paraît pas avoir grande valeur aux yeux des politiques.STOP AUX ORDURES MUSULMANES!

Dunois

Je me réjouis de savoir qu’elle sera tondue et exécutée pour trahison en tant que complice du nazisme islamique. On sait comment les traîtres de l’époque ont eu une fin de vie misérable. C’est ce qui va lui arriver mais elle ne le sait pas encore, la pauvre vieille pétasse ratée.

Lorong

L’auteur de cet article est au choix: -un demeuré qui ne comprend pas qu’une fois la peine de prison effectué on ne peut plus garder un individu enfermé, il n’est pas libéré par qui que ce soit, il est libre, point. Pas besoin d’être juriste ou de gauche pour le comprendre, il suffit d’avoir un cerveau normalement développé pour un enfant de 5 ans, -quelqu’un qui pense que l’on peut garder enfermé qui on veut sans procès ad vitam eternam, comme au bon vieux temps des lettres de cachés et sous n’inmporte quelle dictature. L’auteur partagerait ainsi les vus des… lire la suite

Il faut l’excuser : c’est une blonde !

Allonzenfan

Belloubet, belle ou bête ? Je vous laisse juges…

kabout

ah la belloubet a droit aussi a sa caricature,cela lui va bien aussi,décidément aprés la taubira voici la belloubet,nous n’avons vraiment pas de chances avec des épaves pareilles !