« Niqabée » munie d’un couteau : surtout pas d’amalgames !

Publié le 7 janvier 2020 - par - 10 commentaires - 1 755 vues
Share

Pas de précipitation, qu’on vous dit !

Finalement, la folie, ça fait peur mais c’est tout de même bien pratique !

C’est vrai, quand les propos de quelqu’un ne nous plaisent pas, on dit facilement qu’il (ou elle) est cinglé(e)… ce qui n’a pas échappé aux détenteurs du pouvoir, toujours à l’affût du moindre prétexte qui pourrait dédouaner leurs petits chéris musulmans, de plus en plus difficiles à vendre comme pratiquant « la » religion d’amour et de paix, alors qu’ils surinent à tout-va… les mécréants !

C’est donc pain bénit pour eux de faire en sorte d’adroitement diriger les magistrats (totalement indépendants du pouvoir – sic) vers la thèse de la folie, dès qu’un « non stigmatisable » est pris… le couteau à la main, souvent hélas après avoir servi !

Je soupçonne quelques lecteurs de déjà hocher la tête en disant « elle n’a pas de preuve de ce qu’elle avance ! »…

Eh bien si ! Parfaitement, j’en ai des preuves ; il suffit d’ailleurs de lire attentivement la presse journalière, qui peine de plus en plus à planquer sous le tapis tous les crimes, attentats, viols, exactions… commis par ces êtres « adorables » injustement amalgamés par les vilains franchouillards racistes, avec n’importe quel criminel, alors que ce n’est jamais de leur faute !

Il y a toujours un moment où le diagnostic de folie vient arrondir les angles, en leur évitant les durs séjours en prison, bien trop pénibles pour ces êtres si sensibles.

Le problème c’est que précisément quand ces « franchouillards » (dont je suis !) soulignent que ce serait justement leur fameuse religion intouchable qui serait à l’origine de leur démence… ce sont eux qui se retrouvent menacés d’incarcération (avec sursis ou pas !) pour « incitation à la haine », sans jamais bénéficier d’un éventuel déséquilibre mental, même passager, pouvant excuser leurs propos !

C’est ainsi que « grâce » à la décision d’experts psychiatres, le déclarant irresponsable pour avoir fumé du cannabis avant de passer à l’acte, un verdict drastique, à la hauteur du crime commis, sera épargné au débile profond, Kobili Traoré qui le 4 Avril 2017 a défenestré Sarah Halimi après l’avoir torturée pendant d’intolérables instants… puisqu’il n’y aura pas de procès !

https://www.dalloz-actualite.fr/flash/affaire-sarah-halimi-cannabis-meurtre-antisemite-et-irresponsabilite-penale#.XhRWAm5FzIV

Soyez certains que si Nathan C.  le taré « atteint de troubles psychologiques » récemment abattu par la police, après avoir tué un homme et menaçant d’en poignarder d’autres, avait survécu, il aurait à coup sûr bénéficié de l’excuse habituelle ; car malgré les traditionnelles circonvolutions journaleuses, prétendant qu’il « souffrait de « troubles psychologiques » et était « connu pour des faits de droit commun » mais pas pour radicalisation »… tout en ajoutant plus loin : « Un sac lui appartenant a été retrouvé « à plusieurs centaines de mètres » du lieu de l’attaque, contenant sa carte bancaire ainsi que des « éléments religieux », « laissant penser qu’il était converti à l’islam », a précisé le parquet »… il ne fait aucun doute, chez les citoyens éclairés, que l’abruti en question avait subi le lavage de cerveau de la religion d’amour et de paix… enjoignant de tuer tous les mécréants pour gagner le paradis !

https://www.lepoint.fr/societe/un-mort-et-deux-blesses-dans-une-attaque-au-couteau-a-villejuif-l-assaillant-abattu-03-01-2020-2356039_23.php

Nous pourrions également, sans crainte du ridicule, ouvrir les paris sur le fait qu’une fois rétabli de sa blessure (les policiers de Metz étant moins adroits que ceux de Villejuif), l’innocent Jamal préméditant sans doute de bien vilaines choses avec un coutelas de grande dimension, ne passera pas par la case « prison » puisque lui aussi « connu pour sa radicalisation et ses troubles de la personnalité », selon le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri. Il était fiché S pour ses liens présumés avec la mouvance salafiste et islamiste locale. Il était suivi par les services de la DGSI

Écoutez sur le lien qui suit, l’ex-patron de la DGSI, Jean Michel Fauvergues, aujourd’hui député LaREM s’exprimer sur Europe 1, en reconnaissant « Il y a des passerelles entre le terrorisme et la folie ».

https://www.msn.com/fr-fr/video/regarder/jean-michel-fauvergue-il-y-a-des-passerelles-entre-le-terrorisme-et-la-folie/vi-BBYEvih

Et curieusement, un troisième « cas » de « couteau baladeur » n’a pas tardé à être relaté, mais cette fois c’est une femme au comportement bizarre qui a été interpellée ce dimanche en début de soirée, gare d’Austerlitz, avec un couteau d’une lame de 15 centimètres et un coran dans une sacoche ouverte…

Il serait pourtant « trop tôt » pour qualifier cette femme… d’après la prudence journalistique…

D’autant plus que comme cela commence à faire désordre, ces affaires de couteaux qui prennent l’air entre les mains de gens paressant très semblables, et se terminant dans le sang… une autre piste nous est ingénument présentée dans l’espoir que nous mordons bien à l’hameçon :

« Aux policiers venus l’appréhender, elle a affirmé habiter en Seine-Saint-Denis – elle était sans pièce d’identité. Elle n’a pas justifié la présence de l’arme au moment de son interpellation, bien qu’elle ait précisé ne pas vouloir faire de « mal ni à [elle]-même ni à autrui ». À partir de son identité déclarée, les forces de l’ordre ont pu vérifier que cette femme est fichée au FPR et recherchée par la police judiciaire au titre de « personne disparue ». Une fugueuse de 37 ans gantée et en niqab donc. Elle a obtempéré sans incident aux demandes des forces de l’ordre de retirer son voile intégral. Elle a été fouillée pour s’assurer qu’elle ne disposait pas de ceinture explosive et ses affaires ont été vérifiées avec l’aide d’un chien de détection.

Défense de rire !

Pourtant, c’est son comportement étrange qui a intrigué un jeune homme attendant son train : « Intégralement voilée, le visage dissimulé malgré la loi en vigueur depuis 2011 interdisant de se masquer dans l’espace public, elle faisait des allers-retours, semblant parler seule et regarder des vidéos sur son portable. Selon ce témoin, elle était en gare, mais elle n’avait pas l’intention de prendre le train, délaissant notamment les panneaux d’affichage, elle semblait n’attendre personne non plus. Après l’avoir observée durant une quarantaine de minutes et remarquant qu’elle parlait à haute voix, l’index en l’air, il s’est rendu au poste de police de la station ».

Voilà, voilà, voilà…

Une fugueuse donc, niqabée, avec un long couteau et un coran… mais il ne faudrait pas en tirer trop vite de graves suspicions d’agression car « en l’état actuel des choses » comme aime à le seriner un de nos fadas officiels du gouvernement… rien ne prouve que cette femme ruminait de mauvaises intentions.

Si ça se trouve, elle avait tout simplement une peur bleue des islamophobes et des sionistes qui hantent nos rues (et nos gares) dans l’espoir d’assassiner de pauvres innocents islamistes, à coup de mots durs et souvent injustes

La preuve, même Pierre Cassen le dit :

https://www.youtube.com/watch?v=fO2UAjU6sMM

Donc, dans la rubrique « jusqu’au bout on vous prendra pour des cons », il faut reconnaître que certains « scénaristes » ont une imagination débordante…

https://www.lepoint.fr/societe/une-femme-integralement-voilee-porteuse-d-un-couteau-interpellee-gare-d-austerlitz-06-01-2020-2356267_23hp.p

http://www.fdesouche.com/1320117-paris-une-femme-integralement-voilee-porteuse-dun-couteau-interpellee-gare-d-austerlitz

Sauf que dans le décompte des tueries « islamistes contre islamophobes », détenu par les premiers, il n’y a jamais de « match retour » puisque rien que d’oser en parler peut vous valoir les pires ennuis !

Mais les temps changent…

Loin de moi l’idée d’émettre le moindre début un commencement de menace, mais à force de prendre les citoyens français pour des cons… eh bien ils vont finir par le devenir… en empruntant les mêmes scénarios précédemment excusables, et le tour sera joué.

Il n’est pas impossible qu’un petit malin (ou une) s’arrange un jour pour fumer un joint de cannabis, endosse un niqab intégral, se munisse d’un coutelas et apprenne à glapir « Allahu akbar », avant de passer à l’acte en « soulageant » un être égaré de sa folie coranique… et les juges incorruptibles seront bien obligés d’appliquer le même verdict de folie amnistiable au sale mécréant, sous peine de se déjuger…

Et cela c’est carrément impossible, la probité de ces gens étant inattaquable. Enfin, c’est eux qui le prétendent !

On parie ?

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Lucie

Maurane Harel et Laura Paumier, 2 cousines égorgées à Marseille. Les parents portent plainte contre l’état. (Article du parisien mentionné sur fdesouche)
Les parents ne pourraient-ils s’associer? Patrick Jardin et tous les autres? Et d’ailleurs aussi les gens qui ne sont pas victimes personnellement.

jeannot

Souvenons nous du maire de Paris, (Notre drame de paris) et du maire de Lourdes d’ouste blazy. ils se sont fait planter au couteau de cuisine par leurs chers protégés et en ont réchappé. Par quel démon maléfique sont-ils protégés ? Est-ce que seuls les pauvres français de la rue doivent mourir sous les coups de nos merdes préférées ?

POLYEUCTE

Le Pouvoir et les Médias nous apprennent, jour après jour, que des « déséquilibrés » se baladent en « uniforme » et tuent au hasard ? (pas toujours…).
Souvent du 9-3 et portant des noms bizarres…
Une forme de syllogisme prêterait à penser que l’islam rend Fou ?
Tirons-en les conclusions à grande échelle !

kabout

j’magine la niqabée s’emportée sortir son couteau et nos policiers l’abattre !! l’effroi chez les muzz et journaleux…..mon dieu la police a tué une pauvre femme déséquilibrée ! méchant police,méchant.Tout ces débiloides islamisés voir une de leurs poules pondeuses se faire tuée,pour une fois que ce n’est pas un homme,la ca aurai chauffer…..

superdupondt

mes amis et moi avons été contrôlés par les gendarmes a la sortie de nos affouage ‘lot ou du bois peur être coupé gratuitement), le contrôle on connait c’est un test d’alcoolémie tout a fait accepté vu le nombre de zozos qui se coupe la main en étant bourrés !! là ou c’était le top quand un jeune gendarme a voulu me confisquer mon couteau opinel car c’etais une arme blanche !! ce couteau a 40 ans et moi 66 ans,bien sur j’ai refusé et devant mes 5 amis il n’a pas insisté !! le lendemain je suis retourné a la gendarmerie en demandant a l’adjudant si ma tronçonneuse, ma cognée etaient des armes ?? il a reconnu un excès de zèle on reve !!

PANDRE

Logique d’avoir un couteau sur soi, c’est pour casser la croûte! Non mais.

tancrede

a la campagne on a tous un opinel dans la poche pour la casse croute

patphil

malgré tout pierre et josiane me font rire (jaune)

joseph d arimathie

une fugueuse enniquabee , c est peut etre ca une suffragette ? un niqab si je veux quand je veux !

amril

Il y a un moment que les citoyens français le sont devenus.
Nous vivons le merdier prévisible et prévu de longues date par les ‘fachos d’extrême droite’, merdier résultant de l’idéologie des progressistes élus par nos concitoyens pendant des décennies.