Noha Alzabraqan pointe la mascarade des musulmans modérés

Publié le 2 février 2021 - par - 14 commentaires - 1 375 vues
Traduire la page en :

Noha Alzabraqan fait partie des « athées arabes en terre d’islam » (Ladeenioun). Depuis 2011, elle mène sur Facebook comme sur les sites Ladeenioun et ahewar.org un combat constant contre le fanatisme et la paranoïa des islamistes, mais surtout contre le comportement des musulmans qui prétendent être « modérés ». Le texte suivant, publié en arabe le 24.11.2020 sur les deux sites cités plus haut, peut aider les lecteurs francophones à mieux comprendre ce qu’en pense cette ex-musulmane devenue athée.

Les musulmans qui se qualifient de « modérés » sont des caméléons. Toute discussion avec eux finit toujours par tourner en rond sans aucun résultat constructif.

Le salafisme et ses idéologues ainsi que les fatwas abracadabrantes que décrètent les imams et les religieux musulmans ne représentent pas l’islam à leurs yeux.

Ils qualifient les chiites et leurs différents groupes de bandes sectaires rejetées par l’islam.

Ils accusent les soufis de polythéistes qui n’ont rien à faire avec l’islam.

Ils condamnent les moudjahidin qui commettent des attentats perpétrés contre les chiites au Pakistan et en Irak lors de leurs fêtes, et les qualifient de gens qui ignorent l’islam.

Même les groupes islamistes armés dans presque tous les pays arabes ne représentent pas l’islam pour eux non plus.

Si vous dénoncez le mariage de musulmans avec des filles mineures en Afghanistan, en Arabie saoudite, au Yémen, en Égypte et en Tunisie, ils répliqueront aussitôt que cette tradition n’a rien à faire avec l’islam.

Et si vous leur dites que le présumé prophète Mahomet est leur « beau modèle » et qu’ils suivent sa loi, ils répliqueront que le prophète lui-même ne représente pas l’islam.

Voilà jusqu’où leur mascarade et leur imposture peuvent aller !

Autrement, si vous leur citez un hadith, ils vous diront qu’il est « faible », donc non fiable, et qu’il ne faut pas s’y référer. Alors qu’ils n’hésitent pas eux-mêmes à s’en servir dans leurs débats. Mais vous, vous n’avez pas le droit de les évoquer ni de les utiliser en parlant de l’islam.

De même, si vous citez un hadith dit « authentique », ils vous diront qu’il faut l’envisager dans le contexte d’un autre hadith et l’associer au coran, à l’abroger et en l’abrogeant, etc.

Et s’il s’avère que le hadith en question a un caractère mythique, alors ils vous diront qu’ils ne croient absolument pas aux hadiths ni aux recueils compilés par Bukhari et Muslim, en dépit de la reconnaissance officielle de ces deux exégètes depuis 1200 ans par l’ensemble des juristes et des doctes de la charia. Ils oublient que tous les fatwas et les préceptes de la charia s’y réfèrent ou s’en inspirent.

Pour contourner toute discussion sérieuse, ils vous demandent de parler du Coran. Et lorsque vous évoquez une légende dans ce livre, ils vous invitent à ne pas la comprendre de façon fantaisiste. Alors, si vous tentez de leur apporter les explications des grands exégètes de l’islam comme al-Tabari et d’autres, ils riposteront aussitôt et diront que ces explications ne sont pas authentiques et n’engagent que des auteurs humains susceptibles de commettre des erreurs.

Et si vous leur répliquez : dans ce cas, nous avons le droit de supprimer toutes les explications, de jeter tous les livres anciens à la poubelle et de suivre la pensée moderne qui s’accorde harmonieusement avec notre temps. Alors ils crieront haut et fort : “Non, nous trouvons tout dans le Coran”, car il y est dit : « Nous n’avons rien omis dans le Livre » (6.38)

Si vous dites : Le pèlerinage, n’est-il pas un culte païen, lorsqu’on déambule autour d’une pierre ? Ils vous répondront : « Nous déambulons dans un endroit béni ! ». Alors, quelle est la différence entre sanctifier un endroit et sanctifier une pierre ?

Si vous dites : “Il n’y a pas de miracle scientifique dans le Coran”. Ils répondront : « Vous ne connaissez pas l’islam, car vous n’avez pas vu ni saisi que le Coran a annoncé toutes les découvertes scientifiques modernes. »

Si vous dites : “Mais il n’y a pas d’éloquence exceptionnelle et inimitable dans le Coran” ! Ils vous répondront : « Vous êtes ignare, vous ne comprenez rien à la philologie ni aux subtilités de la langue arabe. »

Si vous leur dites : “Eh bien, je peux vous citer de grands linguistes et d’excellents philologues”. Leur réponse sera rapide : « Ces gens ne sont que de simples apprentis influencés par les orientalistes. »

À ce niveau, on se rend compte que tout musulman qui prétend la modération fait partie des groupes versatiles qui changent d’opinions très vite.

Si vous interrogez ces musulmans prétendus modérés à propos de la liberté et de la tolérance en islam, ils vous répondront aussitôt : le Coran dit : « Pas de contrainte en matière de religion… Vous avez votre religion et j’ai la mienne. ». Maîtrisant l’art de la ruse, ils font semblant que leurs interlocuteurs, notamment ceux qui ne connaissent pas bien le Coran, ne savent pas que ces deux versets ont été abrogés par le verset de l’épée dans la sourate du Repentir !

En fait, toute cette sourate incite à la violence, et non seulement le verset de l’épée qui enjoint à tuer le contrevenant ou l’agresseur. Malgré tout, ils insistent et persistent à dire que l’islam est une religion de paix et de tolérance.

Si vous leur demandez : “Accepteriez-vous qu’un musulman abandonne l’islam, se convertisse à une autre religion ou devienne athée, qu’une musulmane se marie avec un non musulman ?”. “Accepteriez-vous les laïcs, les athées, les agnostiques et toutes les religions non musulmanes sans les insulter ni les accuser de trahison ni de mécréance ?”. “Éprouvez-vous de la honte ou de l’exaspération lorsque les prédicateurs à la mosquée qualifient chaque vendredi les chrétiens et les juifs de singes et de cochons ?”. Très vite, ils donneront des réponses toutes faites et vous feront une longue conférence avec une rhétorique théâtrale et une éloquence linguistique insignifiante.

En réalité, le soi-disant « musulman modéré » ne tolère aucune croyance autre que l’islam, seule religion valable, vraie et authentique pour lui.

Si vous leur demandez : “Croyez-vous que Bukhari, Muslim, les exégètes et les doctes de la charia sont des êtres humains susceptibles d’erreurs et que les hadiths ne sont pas authentiques ?”. “Croyez-vous que l’ijtihad est autorisé, même si le mujtahid juge que le voile n’est pas une obligation et que l’homosexualité n’est pas uniquement propre aux gens de Loth ?”. Ils vous répondront vite et vous qualifieront de mécréants, de sionistes, de corrompus et de débauchés.

Et si on passe enfin à une question plus importante :

“Est-ce que vous condamnez vos frères en religion comme Ben Laden, Zawahiri, Qaradawi et tous les moudjahidin qui exercent la violence avec l’ambition de devenir martyrs et de mériter, par conséquent, 72 vierges au paradis d’Allah ?”, ils vous répondront que ces gens n’ont pas bien compris l’islam et ils refusent de condamner leurs crimes.

Si, par hasard, quelqu’un ose critiquer l’islam, aussitôt ils crieront haut et fort : « Il faut respecter notre croyance, vous n’avez pas le droit de parler de l’islam, vous n’avez aucun droit d’insulter l’islam, vous êtes juif ou chrétien et vous voulez déformer et diffamer l’image de l’islam. »

Cependant, une question pertinente se pose : “est-ce que l’islam est infaillible et au-dessus de toute critique, alors que toutes les autres religions sont critiquées, insultées et même offusquées ?”.

En revanche, le Coran lui-même ne se gêne pas d’assimiler aux ânes les adeptes d’autres religions. « Ceux qui ont été chargés de la Thora et qui ne l’ont point observée sont pareils à un âne pliant sous le poids de livres » (62, 5) sans en tirer aucun profit.

Bref, l’islam est une pensée primitive, obsolète, archaïque. Ce qui est malheureusement lamentable, c’est qu’en éduquant le musulman, on lui inculque un grand mensonge qui consiste à lui présenter la grandeur et la sacralité éternelle de la pensée islamique. On le handicape, on le perturbe et on empêche sa raison de fonctionner objectivement et logiquement. Il ne supportera pas de lire ni d’entendre une critique quelconque relative à l’islam, car, pour lui, sa religion demeure au-dessus de toute réflexion intellectuelle.

En vérité, l’islam, en tant que produit intellectuel humain comme tous les autres produits primitifs,  ne peut en aucune manière échapper à la libre critique.

[Chers lecteurs ! Pour briser sérieusement l’ignorance et les préjugés sur l’islam, il n’y a rien de mieux que de lire et d’écouter ceux qui y vivent et en souffrent, ainsi que ceux qui ont réussi à s’en affranchir et à échapper à ses griffes. Ce sont des courageux, bien que nés musulmans par la force des choses, qui osent parler librement de l’islam. Seront-ils poursuivis par un ministre français de l’Intérieur ou devant le Tribunal international de La Haye sous prétexte d’avoir insulté ses amis les présumés « musulmans modérés » ?]

Texte condensé par Maurice Saliba

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Phil93

a l’âge de 6 ans je me suis fait modérément violé par deux musulmans au maroc, qui une fois arrêtés par la police ont modérément menacé de mort mes parents en leur faisant un signe avec leur doigt sur la gorge d’une oreille à l’autre, ce qui a provoqué une expatriation modérée d’urgence qui a nécessité l’abandon modéré de l’emploi de mon père au maroc et un retour en france sous un climat absolument pas modéré, passant de 40 degrés à moins 10 !

cimala marc

Toutes ces discussions autour d un islam modéré prouvent bien qu il y en a un qui ne l est pas. Et d une ! Et de deux, ce sont de vulgaires contorsions intellectuelles et sémantiques pour dédouaner l islam de sa barbarie originelle. Quoi qu il en coûte !!!!! Surtout en vies chrétiennes. ..n est ce pas Gérald le puant ???…

Vova

Dans le coran , les mécréants que nous sommes sont traités de singes , de chiens , de porcs , ….mais les musulmans exigent que nous respections leur livre sacré … Cherchez l ‘ erreur !

Jill

En effet, il n’y a pas plus de musulmans modérés que de semoule en broche. Il y a les
musulmans activistes, et les passifs… ceux
qu’on veut qualifier de modérés. Mais en fait, les seconds approuvent les exactions des premiers, tout en jurant du contraire… sur la tête de leur mère ;taquyia obligeant.
Et croire un musulman relève d’une naïveté encyclopédique.

plouc

vous avez absolument raison et sur les plateaux TV lorsque je les entend ânonner que la grande majorité des musulmans respectent les lois de la république !!!! je me demande bien lesquelles !!!!! ces musulmans modérés c’est une mascarade médiatique du ” vivre ensemble ” !!! et surtout ils ne sont pas mes compatriotes musulmans !!!! comme ils aiment ânonner sur les plateaux TV !!! je les considère comme des ennemis potentiels à tout instant !!! ils représentent surtout l’envahisseur !!!!

JCSLB

Pour résumer, les collabos sont des nazis modérés…

Jill

Plus précisément, il fallait considérer les SS
comme des nazislamistes;les autres étaient des nazis modérés parfaitement honorables.

raslebol

Modéré ?????!!!!!
Une merde de muzz restera toujours une merde de muzz

Phil93

oui, mais une merde modérée ;-)

PHIPHI

merci d’avoir synthétisé le texte, très utile pour tous Français

patphil

lisez le coran et vous saurez !
Sourate 10 Verset 16 ce n’est pas à moi de le changer de ma propre autorité, je ne fais que suivre ce qui m’est révélé
10:38 le coran n’est pas tel que quelqu’un d’autre qu’allah aurait pu l’avoir conçu, il émane du seigneur de tous les monde
39:29 le coran, un livre récité en arabe, langue claire et éloquente et sans tortuosité afin qu’ils deviennent pieux
(il n’est donc pas possible d’interpréter le coran, on doit l’accepter au premier degré)
15:92 nous enverrons le chatiment sur ceux qui diviseront le coran en morceaux

Versaline

Un musulman “modéré” est un djihadiste en sommeil…

cimala marc

Bien sûr !….

Heraklite

Absolument. Il n’y a pas de musulmans modérés. Je confirme ce que Alzabraqan dit pour avoir discuté pendant un an avec des musulmans. Oui ils considèrent que leur religion est la seule vraie et authentique. Ils ont donc systématiquement raison même quand ils sont incohérents. Ils ne sont pas les seuls. C’est le propre de tout fanatisé qui imagine détenir la vérité. En revanche, ils n’ont pas une pensée archaïque. Ils sont plutôt dans une logique clanique. Ça part de la famille et ça s’étend en cercles concentriques jusqu’à la Oumma, même si, à la vérité, ils n’ont aucune véritable solidarité entre eux. Ils sont surtout fédérés contre les non musulmans. Pas besoin qu’ils soient en masse. Allez fréquenter une musulmane et vous verrez comment son père, ses frères réagiront.

Lire Aussi