Noir c’est noir

Communiqué du Ministère de l’Education nationale Obligatoire et Infaillible. Juin 2022/ Règle n°1456

Faisant suite à de nombreuses plaintes formulées par des personnes s’estimant discriminées et victimes de racisme, des groupes de personnes se déclarant stigmatisées et minorés et suite à des réclamations d’intellectuels et philosophes du ministère du travail ;

Nonobstant, les précédentes publications frappant d’interdit et d’aménagements les mots suivants :

– Patron : avantageusement remplacé par son synonyme « Exploiteur »
– Migrant devenu personne en mobilité accentuée à la recherche de son accomplissement personnel
– Aveugle et sourd remplacés par non-voyant ou malentendant
– Nain remplacé par personne à verticalité réduite
– Capitalisme remplacé par exploitation des masses populaires
– Technicien de surface ancien métier et mot du vieux français désignant un « balayeur ». (Actuellement BTS de traitement de surface et de chimie appliquée à l’environnement horizontal). Utilisait un outil dénommé balai disparu aujourd’hui remplacé par l’aspirateur. Resté dans la langue parlée avec par exemple l’expression « Con comme un balai »

Sont donc décrétés les aménagements suivants concernant le mot « Noir » et ses dérivés.

Sont modifiés dans leur acception les expressions suivantes :

– Au café, boire un petit noir devient boire un café sombre
– Broyer du noir ou voir tout en noir devient démarrer un burn-out
– Le Chocolat Noir suit désormais la norme Européenne avec la désignation Chocolat foncé à 100% avec x% de Cacao

– le boudin est sombre jusqu’à preuve du contraire. Ou blanc.  Ca c’est bien blanc..
– L’expression c’est écrit noir sur blanc est désormais remplacé par c’est écrit en contraste prononcé
– On n’achètera plus au noir mais sous le manteau mais pas noir
– Noir comme dans un four devient inutile sachant que depuis la norme européenne EU2455 tous les fours doivent être équipés d’un éclairage interne et d’une vitre permettant de voir à l’intérieur.
– Il est impérativement demandé à la population d’arrêter d’avoir peur du noir ce qui est du racisme au premier degré. Avoir peur de l’obscurité à la rigueur. Mais on peut fort bien avoir peur aussi du jour. Alors ça suffit.
– Avoir des points noirs devient impossible. Nouvelle expression : amas de sébum dans un pore de la peau ou vulgairement comédon. (NB mal comprenants : ne pas confondre comédon avec Comédien)

Les expressions suivantes sont modifiées et doivent être intégrées immédiatement dans leur nouvelle signification :

– Les desseins seront désormais incolores
– Le marché est le marché. Point barre. Pas question qu’il soit attribué à une couleur discriminante
– le voile noir des pilotes de chasse devient le voile où on ne voit plus rien

De plus :
– En boulangerie les têtes de nègres et les nègres en chemise sont désormais bannis.

Les œuvres artistiques sont également modifiées avec l’expression la plus proche possible :

– Les romans noirs, la série noire deviennent des romans sombres ou des romans à tendance dépressive
– Le Rouge et le Noir devient Le Rouge et la couleur très foncée

– Le parfum de la dame en noir devient le parfum de la dame en deuil
– Les dix petits nègres devient les dix petits hommes à la peau très foncée exploités par de sales colonialistes
– Tintin et l’Ile noire devient Tintin et l’ïle opaque.

Ces trois ouvrages sont par ailleurs en réédition complète (suite à la mise au pilon obligatoire des exemplaires existants). 10% de leur vente iront au fonds de soutien de la langue française.

Les groupes musicaux comprenant le mot noir sont priés de changer de dénomination. Exemple : Noir désir, Les Black Eyed Peas ou les Chaussettes noires devront s’adapter. Le Gris foncé peut en la matière être accepté.

Le ministère réfléchit ( !!) activement pour les adaptations concernant les échiquiers, la roulette et le cirage.

Par contre les expressions suivantes sont pour l’instant licites et peuvent être utilisées (malgré plusieurs plaintes en cours) :

– Blanc comme un linge
– Battre les blancs en neige (au contraire usage encouragé, tout ce qui domine le blanc est bienvenu)
– Etre blanc comme neige (malgré la protestation officielle déposée en 2016 concernant le fait que la neige est souvent noire ou grise quand elle est sale est considéré comme une marque discriminatoire)
– Avoir un blanc (expression que l’on peut juger dévalorisante pour les autres possibilités)
– De but en blanc (malgré les remarques exprimées en conseil des ministres, certains faisant remarquer que les buts c’est plutôt les personnes de couleur très sombre qui les marquent)

Par contre pas de plainte sur :
– Saigner à blanc (également encouragé, très bien ça..)
– Chauffer à blanc

Pierre Bleven

Nota bene pour les mal-comprenants :

Nonobstant https://fr.wiktionary.org/wiki/nonobstant
Balayeur https://fr.wiktionary.org/wiki/balayeur
Acception https://fr.wiktionary.org/wiki/acception
Dessein https://fr.wiktionary.org/wiki/dessein
Français https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ais

image_pdf
0
0

35 Commentaires

  1. Et « madame pipi », ça devient quoi ? technicienne de lieux d’aisance ?

  2. Les « moutons noirs » vont-ils du coup avoir mauvaise réputation auprès de nos « concitoyens » issus de la « diversité » que les cochons?

  3. C’est le mot « Connerie » qu’on devrait supprimer du vocabulaire, parce que ça se vaccine pas malheureusement et ça devient indélébile avec le temps…. MDR

  4. Excellent ! Merci P. Bleven.
    Donc, si je joue aux Dames ou aux Échecs… Je fais comment ?
    Bien à vous,

  5. Et « il fait noir comme dans le trou du cul d’un nègre », c’est toujours autorisé ?

  6. Faut il être complexé pour renier même la couleur de sa peau …ça rappelle le sketch de Fernand Raynaud ;lui le sénégalais blanc et le noir né en Suisse,professeur d’université.

  7. en rouge et noir, et noir c’est noir, et l’ancien politique michel noir il devient michel blanc?

  8. « La Valeur du Mot est un Signe du Temps » Confucius
    Araméen, Grec, Romain, Français s’y sont employés !
    M. Jourdain et les Femmes Savantes nous ont fait rire !
    Le Korrect nous fait pleurer !

  9. Bravo, M. Bleven et merci ; espérons que votre humour soit abondamment suivi : la lecture des articles de R.L. nous ferait enfin rire plus souvent. (Fut-ce en grinçant des dents).

  10. Le criminologue Xavier RAUFFER alertait, à juste titre, sur la dérive du langage:  » Comment croyez-vous que des gens ayant peur des mots soient courageux devant des terroristes ».

    • Le mot terroriste n’est-il pas abusif et manquant d’indulgence ? On peut le remplacer – du moins quand il s’agit de défendre des migrants terroristes – par « personne passionnée et déterminée à vaincre par tous les moyens ? Un peu comme les violeurs, d’ailleurs. Tous ceux-là sont des gens déterminés (c’est de l’ironie, bien sûr).

  11. Des contorsions délirantes pour ménager la susceptibilité névrotique de certains. Les psys ont du pain sur la planche dans cette société de paranoïaques. Mais certains sont tellement atteints que l’on peut légitimement craindre que ce ne soit incurable.

  12. Il va falloir débaptiser le Boulevard Richard Lenoir …Auguste et Jean Renoir ;père et fils ;deux tristes sires … » La mariée ( qui était ) en noir  » va devoir changer de couleur .

  13. Les affreux (afros) se sentent stigmatisés et se renient eux-mêmes. Ils ne veulent plus de leur couleur noire ou marron … Qu’ils se peignent en blanc !

  14. Résumons, pour voir si j’ai bien compris :
    – on ne dit plus un aveugle, mais un non voyant.
    – on ne dit plus un sourd mais un mal entendant.
    – on ne dit plus un CON mais un NON COMPRENANT….

  15. Et un muet ? C’est un malentendu ou un mal entendu, bref on l’entend mal, on ne le comprend pas… merde, c’est un muet.

  16.  » Il n’y a plus de pauvres vieux, mais de joyeux troisième-âgistes. Il n’y a plus de pauvres affamés sous-développés, mais de sémillants affamés en voie de développement. Il n’y a plus d’infirmes, mais de pimpants handicapés. Il n’y a plus de mongoliens mais de brillants trichromosomiques.
    Françaises, Français, réjouissons-nous, nous vivons dans un siècle qui a résolu tous les vrais problèmes humains en appelant un chat un chien. » P. Desproges

  17. Supprimer aussi « les nuages noirs et menaçants, annonciateurs d’orage », alors que la neige, blanche, est synonyme de pureté. Finalement la neige grise, c’est bien! La neige blanche, c’est raciste.
    Autour de moi, plus personne ne parle de « Noirs » je n’entends plus que le mot « Blacks ». Ah bon parce que « black », en anglais, ça ne signifie pas « noir »?? D’ailleurs les Noirs américains ne veulent plus qu’on les appelle « Blacks », ce sont désormais des « Afro-americans »…. et ils sont « coloured », pas « black ». On se demande colorés comment?

    • Vous avez bien raison. Moi qui est un peu de sang Espagnol, puis-je dire noir en Espagnol ?
      Parce que je ne parle pas Anglais moi, donc je n’emploierai pas le mot black.

Les commentaires sont fermés.