Non à des centaines de nouveaux Merah, hors de France les jihadistes de Syrie

Lors de sa dernière conférence de presse du mardi 14 janvier 2014, François Hollande a indiqué que plusieurs centaines de jeunes musulmans, vivant sur notre territoire national, sont déjà partis de France pour faire le djihad en Syrie.

L’attention a notamment été attirée sur deux musulmans mineurs toulousains que le Ministre de l’Intérieur souhaite faire revenir « à la maison » comme s’il était leur père, et que son devoir était de protéger les Français, surement deux petits anges innocents, qui veulent juste faire leur expérience du Djihad (il faut bien que jeunesse se passe…).

Oui, sa mission, est bien de protéger les Français, mais pas ceux la….

Cette attitude de protection de nos « concitoyens » et de pseudo égalité qui n’est que du relativisme malsain est ridicule.

C’est une chance inespérée de se débarrasser de cette vermine. Pourquoi, à ce point, vouloir la subir ?

Non seulement ces apprentis Djihadistes qui possèdent uniquement une carte d’identité française, et qui ont su bénéficier de tous ses privilèges, détestent la France, mais leur seul nation est la nation de l’islam, qui n’est pas soluble dans la nation française et sa civilisation judéo chrétienne millénaire.

L’effort de la France a été de leur permettre d’accéder comme tous les Français, à l’éducation avec des écoles gratuites, à la santé, à la liberté et à tous les bienfaits que peut prodiguer notre beau pays. Ce ne sont pas des victimes ….ou en tout cas, pas des victimes de la France, ni des Français.

Par contre, aucune loi, aucune règle ne dit, que la France et surtout les Français, doivent être masochistes, et dépenser des sommes considérables, pour ramener ou accepter en France « le virus de la haine » transporté par des islamistes aguerris.

Aucun politique n’a jamais été élu sur cette proposition.

Que croyez-vous qu’ils feront une fois rentrés en France ?

D’abord, ils se sentiront frustrés qu’on les ait empêché de vivre pleinement leur rêve (et ça, ce n’est pas très sympa…).

Deuxièmement, il va falloir leur payer à nos frais et en pure perte, des heures de psychologues, de pédagogues, d’assistantes sociales etc. qui seraient bien mieux employés ailleurs.

Ensuite, cela suffira, s’ils sont ramenés ‘de force’ dans leur habitat à les faire passer pour des héros auprès de leurs ‘camarades’ de jeux qu’ils feront tout pour embrigader, et enfin, il faudra affecter un nombre considérable de policiers à leur surveillance, lesquels seront rapidement débordés, et ne pourront pas faire un travail plus utile. On aura rapidement saturé nos ressources, en ayant des centaines de missiles humains libres dans toutes la France de commettre leurs méfaits.

Même si nos services de renseignement peuvent être remarquables, combien d’attentats pourra-t-on empêcher, ou plutôt combien de bombes ou d’assassinats vont-ils quand même réaliser malgré d’importants moyens de surveillance qui seront mis en place ? Combien d’innocents réussiront-ils à tuer ? A blesser ? A terroriser ? Ce n’est pas acceptable. Ça n’a aucun sens. Il n’y a aucune raison d’accepter cela.

Nous n’avons plus à les prendre en charge et à leur consacrer nos efforts et notre argent qu’ils méprisent autant qu’ils le peuvent.

S’il faut aider tout le monde, commençons par aider les gens biens…(c’est-à-dire au minimum, ceux qui ne rêvent pas d’aller égorger des chrétiens et des juifs, voire d’autres musulmans pas assez pieux…). Ce n’est pas le choix qui manque…

Non seulement, il faut se réjouir que pour une fois, ce mouvement migratoire de personnes malsaines se fasse dans le bon sens, et de surcroit, de leur plein gré, mais il faut surtout que ces personnes soient déchues de la nationalité française, de tous ses avantages et ne puissent plus remettre les pieds dans notre pays, et même en Europe, afin de protéger les vrais patriotes, qui eux aiment leur pays.

Rassurez-vous, il y aura toujours un pays de l’OCI (organisation de la conférence islamique) pour les recevoir, et ils ne seront pas apatrides (au sens ‘administratif’ du terme uniquement…), puisque je le répète, leur seule patrie est l’islam.

Qu’ils utilisent leur énergie à tuer des Hezbollahs ou qu’ils se fassent tuer par eux (si c’est leur choix…) me convient parfaitement…jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucun djihadiste, de quelque bord que ce soit !

Je sais, c’est un peu cynique, et ça manque de grandeur d’âme (quoique ça se discute, est ce que la grandeur d’âme n’est pas de protéger le bien et les justes contre le mal… ?).

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, est ce que c’est si difficile à comprendre ?

Stéphane HADDAD

image_pdf
0
0