1

Non à la PMA de combat des homosexuelles radicalisées !

PMA : Tu seras l’enfant d’homosexuelles ! Vous n’imaginez pas ce que Macon peut faire pour vous !

PMA de combat pour déglingo-homosexuelles : « Mère et mère » inscrit sur l’acte de naissance !

Valeurs actuelles : « Belloubet sur BFM-TV (pro-Macron) précise le cadre de la PMA pour toutes : « Sans doute mettrons-nous la mère qui accouche en premier et puis l’autre mère ensuite ! Vous imaginez parent 1 et parent 2 ? Franchement, Non, non ! » Vous aurez : Mère 1 et mèredeux ! Ubu-Gropopo a parlé !

Fin juin, la Buzyn avait indiqué que la PMA serait remboursée à toutes les femmes homosexuelles !

Le Parisien avec AFP : « La PMA pour les femmes homosexuelles se précise ». La Belloubet, a indiqué que serait mentionné « mère et mère » (homosexuelles) sur les actes de naissance des enfants (fabriqués) : « La réalité (du fantasme déglingo-LGBT) est celle-là : Cet enfant (sans père) a deux mères (homosexuelles) et il aura deux mères à l’état civil ! » La réforme de la filiation (homosexuelle imaginaire) est au cœur des débats !

L’option du gouvernement est l’établissement d’un dispositif de filiation (homosexuelle inventée) pour les enfants nés d’une PMA (de combat) d’un couple de lesbiennes. Avant une PMA (avec du sperme réel), les couples de femmes (homosexuelles) devront signer une « déclaration commune anticipée » devant notaire, à transmettre à l’officier d’état civil après la naissance. Les deux femmes (homosexuelles), celle qui a porté le bébé ainsi que sa compagne seront ainsi reconnues comme les parents (du fantasme déglingo-LGBT).

Résultat : Une filiation spécifique LGBT pour les enfants nés d’une PMA de combat d’un couple de lesbiennes ! Pour les associations déglingo-LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transexuels et intersexes), ce dispositif crée « une discrimination » envers les couples de lesbiennes par rapport aux couples hétérosexuels ayant recours à la PMA. La PMA pour toutes les femmes homosexuelles, les LREM-GOF-LGBT critiquent une France coincée dans une vision hétéronormée, c’est-à-dire hétérosexuelle normale, du couple et de la famille, selon la sociologue Laurence Tain, spécialiste des questions (déglingo-imaginaires) de genre !

Marc Fesneau a prophétisé : « Et si ça déborde, ça déborde » ! La PMA des femmes (homosexuelles) a fait l’objet d’avis favorables du comité d’éthique (déglingo-totalitaire) et selon les sondages (trafiqués), 60% des Français (seraient soi-disant) favorables à la PMA pour toutes (les femmes homosexuelles). Mais en totale contradiction avec ces sondages (LREM) trafiqués, Laurence Tain, professeur « émérite » de sociologie à l’Université Lumière (où est la lumière ?) Lyon 2 et créatrice du Master (déglingo-)EGALES (Études Genre et actions liées à l’égalité dans la (déglingo-)société (LREM-LGBT) ) dit : « La France reste bloquée dans une vision hétéronormée du couple« . Études Genre, ça fait mauvais genre à l’Université de la Lumière pour tous !

D’où vient le blocage dans l’esprit des Français ? La PMA pour toutes les femmes homosexuelles doit faire face à la réalité des lois biologiques et au déni de paternité, aux techniques des apprentis-sorciers de l’institution médicale, au non-sens de la déconstruction du langage par des cerveaux malades, à l’État de droit qui protège les droits de l’enfant identifié comme fabriqué pour des femmes homosexuelles et à l’Église, c’est-à-dire à toutes les institutions religieuses qui protègent les droits et les valeurs morales de la famille normale.

La mystification de l’égalité PMA imaginaire pour toutes les femmes homosexuelles dans la déglingo-société LREM-GOF-LGBT a pour objectif de favoriser une politique de « PMA-GPA de combat » pour le clan des LREM-GOF-LGBT qui ne veulent pas biologiquement se reproduire normalement et naturellement. Cette « PMA-GPA de combat » des féministes radicalisées déglingo-LGBT a pour objectif de fabriquer sans père des enfants estampillés purs produits-LGBT artificiels très sophistiqués pour bobos homosexuelles de gauche.

Pour le inventer la PMA artificielle « sans père », il faut assurément des cerveaux LREM malades !

En France, la parentalité s’inscrit biologiquement et moralement dans un héritage familialiste. Le critère du couple hétérosexuel normal pour accéder à la PMA traduirait une résistance typiquement française.

Dans une société française historiquement organisée autour du couple hétéronormé, la « PMA-GPA de combat » des femmes homosexuelles dans la déglingo-société LREM-GOF-LGBT veut déconstruire cette norme de la famille hétérosexuelle spécifiquement française en exigeant la reconnaissance des couples de femmes, de l’homoparentalité et de la monoparentalité des femmes célibataires. Cette « PMA-GPA de combat » des féministes radicalisées déglingo-LGBT a pour but de contester la soi-disant domination masculine des hommes blancs réactionnaires selon la lutte des féministes radicalisées contestataires déglingo-LGBT. Il leur faut désavouer l’hétéronormativité du couple hétérosexuel normal détesté, nier la réalité biologique avec la déglingo-déconstruction de la différenciation des sexes, mystifier une réalité sociale et familiale millénaire qui différencie le féminin et le masculin, cette réalité sociale alors accusée de glorifier l’hétéronormativité. (?)

Pour Gaël Perdriau, la PMA pour toutes les femmes homosexuelles entraînera la GPA !

Pour la Manif’ pour tous, un enfant ne naît pas de deux femmes ! « Un mensonge de plus », pour la présidente de la Manif’ pour tous, Ludovine de La Rochère : « C’est un problème, un enfant ne naît pas de deux femmes. C’est un mensonge qu’on inscrit sur l’acte de naissance et dans la filiation. Prétendre que deux mères ont mis au monde un enfant est une aberration. L’enfant n’a qu’une mère, c’est un lien unique, de même avec le père qui a un rôle indispensable. Effacer le père est grave et injuste vis-à-vis de l’enfant« .

L’Inter-LGBT milite pour les droits (imaginaires) des (seules) personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (mais pas pour les droits des enfants). Pour elle, ce n’est pas une nouveauté puisqu’on peut lire la mention de deux mères dans un acte de naissance lors d’une adoption par un couple de lesbiennes (?)

Le seul changement sera que « mère et mère » seront notées dès la naissance de l’enfant. Ce n’est pas une révolution ? PMA de combat : « Tu seras enfant d’homosexuelles, c’est inscrit sur l’acte de naissance ! »

Le déglingo-projet de loi de l’égalité fantasmée féministe homosexuelle radicalisée contestataire dans la déglingo-société LREM-GOF-LGBT voit le critère médical d’infertilité supprimé alors qu’un couple féministe homosexuel radicalisé contestataire est par nature stérile, et donc infertile ! Encore une mystification dans le choix des mots de la déglingo-société LREM-GOF-LGBT pour tromper les gens. Mais pas de droit à l’égalité des enfants fabriqués estampillés purs produits-LGBT artificiels ! L’enfant fabriqué devient un droit des GOF-LGBT, non plus un don de la nature, mais un droit exigé pour la « PMA de combat » des féministes radicalisées.

Non à la « PMA de combat » des féministes homosexuelles radicalisées ! Manifestation à venir !

Le gouvernement va devoir faire face à de multiples oppositions. Le 6 octobre prochain, la Manif’ pour tous a organisé une manifestation nationale unitaire contre le projet de loi bioéthique, à Paris. Le mouvement appelle à une vaste mobilisation contre la révolution de la filiation et de la reproduction qui s’annonce avec la PMA sans père, puis la GPA. Seuls les Français peuvent changer la donne et faire entendre raison à Macron pour protéger les enfants (de la « PMA de combat » des féministes homosexuelles radicalisées). On s’attend à une forte mobilisation car les États généraux de la bioéthique ont montré que les Français sont contre la PMA.

Et la propagande pour la « PMA de combat » des féministes homosexuelles radicalisées continue :

PMA pour toutes les homosexuelles : la Marche des Fiertés LGBT mobilise contre une loi a minima !

SOS homophobie lance une campagne en faveur de la PMA pour toutes les homosexuelles !

Mais : PMA pour toutes les homosexuelles : Les droits imprescriptibles de l’enfant sont bafoués !

Moralité : Non à la « PMA de combat » des féministes homosexuelles radicalisées !

Thierry Michaud-Nérard