Non à l'islam : Les Australiens nous montrent la voie

AustralienonislamLe 19 juillet 2015, dans plusieurs grandes villes australiennes – dont Sydney et Canberra, la capitale – des milliers de personnes ont manifesté contre l’islam.
Aussitôt des voix dénonçant le racisme anti-musulman se sont fait entendre, faute d’entendre quoi que ce soit au racisme (dont il est bon de rappeler qu’il n’a rien à voir avec la religion !) et plus encore au phénomène mondial qu’est le réveil d’un islam doctrinaire, bien décidé à soumettre le monde entier aux valeurs dictées par le Coran.
Que se passe-t-il donc en Australie pour qu’une population pacifique en vienne à scander des évidences en faveur de l’identité australienne ? Les Australiens ne se sentiraient-ils plus « chez eux chez eux » ? Pourquoi veulent-ils « reconquérir l’Australie » ? Les musulmans la leur auraient-ils prise ?
Non, certes, mais avant d’être le plus grand fleuve du monde, le plus grand fleuve du monde n’est qu’un ruisseau ! L’islam n’échappe pas à la règle : laissons-le faire, et demain il emportera tout. Ce qui arrive aujourd’hui à l’Australie arrivera dans tous les pays d’Europe. Le projet islamiste est clair : ou la Parole d’Allah, ou disparaître !
Or, il se trouve que les Australiens ne veulent pas disparaître : peut-on le leur reprocher ? Si l’islam acceptait la cohabitation pacifique en terre étrangère, où serait donc le problème ? Qui parlerait de l’islam, des mosquées, du halal, des djellabas et du voile ?
Les Australiens ne sont ni des racistes, ni des néonazis, ni des inconditionnels de la suprématie blanche : ils sont d’authentiques patriotes, qui aiment l’Australie australienne, c’est-à-dire leur pays d’origine, avec sa juridiction, ses valeurs et son mode de vie. Ils sont ce que sont les patriotes de quelque pays que ce soit, et c’est à ce titre qu’ils sont nos frères dans leur lutte contre l’islam conquérant !
Maurice Vidal

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. je suis contre ce qui est pour les musulmans et pour ce qui est contre les musulmans , donc je suis :
    pour le mariage homosexuel
    pour l’athéisme
    pour l’initiation dès la maternelle à l’œnologie
    pour les rondelles de saucisson obligatoires dans les fêtes
    pour les chansons de cul
    pour les bistrots progressistes en face des mosquées

  2. Déjà les Australiens contrôlent leurs frontières et refusent l’arrivée de nouveaux migrants : c’est un souci énorme auquel nous n’avons pas encore remédié. Maintenant, ils s’attaquent au problème interne : à mon avis ils ont la solution puisqu’ils osent affronter le problème !

  3. Pour comprendre le présent, il faut se référer au passé, n’en déplaise à tous ces voleurs de l’histoire qui ont oublié que l’Islam conquérant, c’est 85 millions de morts en cinq siècle, les Bouddhistes en ont payé la plus grande part.

    • le hindoustes bonbeurre,les hindouistes..et d’ailleurs ils n’ont pas oublié et ils leur ménent la vie dure !

  4. Désolée, mais par la force des choses moi je suis devenue un peu tout ce qui est défendu… Quand je lis et que j’entends des propos comme : souchiens, putains de ta race, je nique la France, nique ta mère, raciste, face de craie et lorsqu’on crache sur mon passage ou qu’on m’oblige à laisser passer un musulman, et autres insultes je prends conscience de ma valeur de blanche, des valeurs de ma civilisation, de ma religion.
    Lorsque les musulmans accepteront des Eglises dans leur pays, ne demanderont pas aux femmes de se voiler lorsqu’elle séjournent en Isalm et qu’ils se soumettront CHEZ NOUS, et comme nous, à nos lois, au respect de ce pays et de ses habitants j’accepterai peut-être que ceux-ci viennent dans MON pays avec des contrats de travail. A l’heure actuelle ils ont déclaré la guerre au monde civilisé. Qu’ils retournent dans leurs pays !

    • nemesis ..le probléme c’est que leurs pays d’origine ne sont pas si cons :ils n’en veulent pas des nic ta la France » qui sont eux-même considérés comme des « franssaoui » au bled !

  5. L’envahisseur musulman est intolérant, conquérant et d’un sans-gène incroyable.
    Pourquoi ?
    Parce que leur pseudo-religion les désigne comme supérieurs aux non-musulmans qui doivent être soumis ou tués. C’est tellement vrai que j’ai nommé cette attitude le « complexe de Fatima ».
    En 1969, alors âgé de 24 ans, je connaissais une jeune et jolie Algérienne de 17 ans.
    Lors d’une conversation avec Fatima, troublé par une de ses remarques – j’ai oublié laquelle – j’ai lui ai avancé quelque chose comme ceci : « Mais ne trouves-tu pas que nous sommes très ouverts et généreux avec vous (les migrants) – tu habites une maison sociale, tu vas à l’école, ton père perçoit les allocations familiales, vous avez une bonne couverture sociale et vous ne devez rien faire en échange… »
    Je n’ai pas pu terminer. Car du haut de ses 17 ans, Fatima a éclaté d’un rire sincère et candide… Elle m’a dit : « Mais Pierre, ce n’est pas vous qui voulez cela ! C’est Allah. Vous faites cela parce qu’ Allah le veut… »
    C’est cela le complexe de Fatima : le sentiment sincère de croire que tous ce que nous laissons faire ou faisons pour les musulman est le seul fruit de la volonté de leur dieu. Ils n’ont donc pas a exprimer la moindre gratitude, la moindre sympathie pour nous… Au contraire ! Ils n’éprouvent envers nous que du mépris.
    Et chaque concession que nous faisons, chaque « accommodement raisonnable » que nous leur concédons renforce chez eux ce dangereux et pervers « complexe de Fatima »…
    Comment voulez-vous « vivre ensemble » avec de pareils esprits tordus ? Mais c’est impossible ! Ce ne sera JAMAIS possible…

    • Plutôt, que le « complexe de Fatima » je le nommerai le « syndrome de Fatima », car elle ne semblait justement en avoir aucun de complexe.
      Par contre, cette « superbe » étalée partout, signe de leur certitude que nous serons, tôt ou tard, « soumis », « dhimmis » ou « morts.

      • Mais non l’Ami !
        Laisses moi te dire que je déteste avoir raison, car cela ne m’occasionne que des conflits avec des gens avec lesquels j’aimerais être l’ami.
        Toutefois, soyons objectif : un syndrome est un ensemble de symptômes. Ce n’est pas ce que je décris. Fatima est atteinte d’un complexe de SUPÉRIORITÉ, rien d’autre.
        J’aurais sans doute le préciser : complexe de SUPÉRIORITÉ. Mais j’ai pensé (erronément) que c’était évident.
        Sory.

  6. « Si l’islam acceptait la cohabitation pacifique en terre étrangère, où serait donc le problème ? Qui parlerait de l’islam, des mosquées, du halal, des djellabas et du voile ? » – Je pense que cela ne fonctionnerait quand même pas parce que l’islam « marche à reculons », c’est un retour en arrière, à l’obscurantisme en fait.

    • inutile de rêver a un « vivre ensemble  » illusoire qui ne fonctionnera jamais,a moins que l’islam se depouille de ce qui constitue son identité ,l’islam n’est soluble dans aucune société et le pire même pas dans la sienne.comme je le disais dans un post precedent ,cette religion mortifére predispose a une maladie mentale de caractére hallucinatoire transmissible de générations en générations.par ailleurs j’ai toujours pensé que le monotheisme issu du « livre » rend fou et qu’il est profondément incompatible avec nos racines paganistes.
      adorer un dieu capricieux et vengeur,un pauvre type martyrisé sur une planche,ou un prophéte pedophile tout cela se rejoint dans une vision sado-masochiste et culpabilisante de l’univers.

    • C’est ompossible ! Le coran interdit formellement et péremptoirement la présence d’autres cultes en terre musulmane…
      L’islam, c’est l’intolérance, la ségrégation, la perversité, le vice, la fourberie et le mensonge.

  7. Au moins c’est un peuple qui se tient debout. Si je n’étais pas aussi âgée j’irai peut être vivre là-bas. Honte à la France qui n’est plus rien et dont une grande partie du peuple semble abruti par la paresse et les loisirs.

  8. ce que je vois c’est une pancarte « non aux « petites fiancées »(traduction libre) en rapport avec les adolescentes islamiques qui partent marier les guerriers daechiens; alors là franchement moi,je les félicite et insiste a continuer cette œuvre de salubrité publique ! qu’elles partent par millier pour le reconfort du
    jihadi ! lassant cette volonté manifeste de vouloir garder chez nous des jeunes qui nous vomissent et constituent sur place un danger terroriste potentiel !
    alors les apparence d’une photo peuvent étre trompeuses : je pense que ces gens manifestent plutôt pour une « maniére de vivre ensemble a l’australienne »
    et envoient un message a la « charlie »…

Les commentaires sont fermés.