Non à l’Union sacrée UOIF-UMPS-UE, oui aux Résistants français aux côtés de Pegida

Publié le 11 janvier 2015 - par

COMMUNIQUE DE PRESSE DE RESISTANCE REPUBLICAINE ET RIPOSTE LAIQUE

Non à l’Union sacrée UOIF-UMPS-UE, oui aux Résistants français aux côtés de Pegida

Suite aux actes de guerre commis par des soldats de l’islam, contre les journalistes de Charlie Hebdo, des policiers et des otages juifs, ce gouvernement, relayé par des médias aux ordres, tente une gigantesque opération de diversion, dans la continuité de Carpentras et du 21 avril 2002, pour mieux masquer sa responsabilité écrasante dans les drames qui viennent de se dérouler.

Il s’agit avant tout, pour nos dirigeants, soutenus par tout le gotha européen, de préserver l’image de l’islam. Ils veulent nous cacher que le Coran, livre sacré, encourage à tuer tous les non-musulmans, ce que les frères Kouachi, Coulibaly, et avant eux Merah, Nemmouche, Fofana et Kelkal avaient fait.

Or, ce régime ose appeler les Français à manifester avec l’UOIF, donc avec les Frères Musulmans, organisation classée terroriste qui impulse sur notre territoire le combat en faveur de l’islamisation de notre pays.

Ce n’est pas dans des manifestations compassionnelles que viendra le salut de la France. L’exemple vient de chez nos amis Allemands, et du mouvement Pegida. Ce dernier continue à s’implanter dans une douzaine de villes allemandes, et, tous les lundis soir, malgré les milices gauchistes, donne la possibilité au peuple de manifester son attachement à sa civilisation, à sa culture, à son pays, en refusant l’islamisation de l’Allemagne.

Organisateurs des Assises internationales contre l’islamisation de nos pays, en 2010, avec le Bloc Identitaire, Résistance républicaine et Riposte Laïque appellent l’ensemble de nos compatriotes à s’organiser, localement, en fonction des circonstances, dans l’esprit de Pegida, pour construire un mouvement citoyen de résistance à l’islamisation de la France. Nous appelons également à multiplier les liens internationaux, pour une meilleure solidarité de la Résistance européenne.

Dans cet esprit, Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, et Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque, ont répondu favorablement à l’invitation de Pegida, et seront à Dusseldorf, le lundi 12 janvier, où il prendront la parole, suite aux événements français.

Ils inviteront également une délégation de Pegida, le dimanche 18 janvier, à Paris, où ils organisent un rassemblement demandant l’expulsion des Islamistes du territoire français.

Ils appellent l’ensemble des Français à laisser, ce dimanche, les islamistes, les mondialistes et les traitres à la France communier entre eux, et encouragent nos compatriotes à rejoindre le combat vital pour la survie de notre pays et de son modèle démocratique, le combat contre ’islamisation de la France.

Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque

Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi