Non ! Il ne faut pas que Fatiha soit un jour obligée de se voiler !

Publié le 11 novembre 2019 - par - 8 commentaires - 1 497 vues
Share

Elle est lumineuse. Arabe. Et mérite d’être libre.

Elles sont 50 à avoir signé une pétition contre le voile. Zineb, Malika, Salima… Toutes Arabes et presque toutes musulmanes. L’hebdomadaire Marianne rapporte ce que cette initiative leur a valu. Un déluge d’injures plus ignobles les unes que les autres. Des menaces de mort et, bien sûr, des promesses de viol. Elles sont, comme le dit un de ces poètes de banlieue, « de la viande à kouffar ».

Pourquoi ce déchaînement haineux ? Parce que ces femmes sont à eux, rien qu’à eux. Ils s’arrogent un droit de regard sur leurs comportements et leurs tenues vestimentaires.

C’est dit de façon très limpide dans une chanson de Mustapha El Atrassi, un chanteur qui cartonne dans certains quartiers. Dans « colis suspect », il exprime sa colère : « si tu parles de nos femmes on fera pleurer les douilles » et pour ceux qui n’auraient pas compris il précise son message : « sourire berbère ».*

« Nos femmes », proclame Moustapha El Atrassi. Ca vaut acte de propriété.

Je connais une Fatiha. Elle était en CM1 avec mon fils. Ils étaient amis et il allait souvent jouer avec elle dans la cité où elle habitait seule avec sa mère (le père était reparti au bled pour prendre une autre femme). Fatiha était première de la classe. Surdouée et travailleuse. Ses professeurs la firent passer d’office en CM2.

Puis avant tous les autres, elle entra au collège. Là-bas elle fut de nouveau première de la classe. Une quinzaine venaient de la même cité qu’elle. Ils ne supportaient pas qu’elle soit bonne à l’école. « Fais pas ta Française » lui répétaient-ils. Ensuite, ils passaient au stade supérieur en la traitant « d’Arabe blonde ».  Les élèves ne furent pas sanctionnés. Fatiha fit une dépression. Sa mère la retira de l’enseignement public et l’inscrivit dans un collège catholique.

Fatiha a grandi. Elle est étudiante à la fac de droit d’Assas. Toujours aussi brillante. Comme elle n’a pas encore fini ses études, elle habite encore avec sa mère dans la cité. Quand elle sera avocate, elle emménagera ailleurs. Ainsi elle pourra, espérons-le, échapper à la malédiction du « nos femmes » de Mustapha El Atrassi.

Benoît Rayski

* si vous ne savez pas ce que ça veut dire allez sur Wikipédia

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Denfer VICTORIA

Une photo qui parle d’elle-même. Honte à la gauche française de cautionner le communautarisme et l’islamisme et le rabaissement de la femme, une vision archaïque du monde arabe notamment
https://twitter.com/hashtag/manifestationdelahonte?src=hash

Monrose

https://www.facebook.com/FatiJamaliOfficiel/photos/a.278089395700340/1023610491148223/?type=3&theater
Pour elle aussi (Fatima Jamali), espérons !

Devant son tribunal, l’évêque la fit citer !
D’avance il l’absolvit à cause de sa beauté .
(Apollinaire)

didile

« Il ne faut pas que Fatiha soit un jour obligée de se voiler « .
Fatiha et aussi Marie ,Aurore, Aglaé,Jennifer ,Clémentine …
C’est ce qui les attend ,elles sont impatientes .

patphil

voilée ou violée
la religion d’amour (de la violence) de tolérance (zéro) et de paix (éternelle) est en marche avant toute

amandinelonchamp

Mouais… pas touche « leurs femmes  » , mais droit de cuissage sur les Françaises . » Viande à kouffars  » ?  » leurs femmes  » aiment bien les Kouffars qui ne les violent jamais , eux,.pas utile .Ce n’est pas comme dans la situation opposée, la plus fréquente , d’ailleurs . J’imagine mal Cédric violant Karima . Quelle hypocrisie ! Ils croient que parce que les Français ne disent rien qu’ils sont aveugles .Rachida a dû être violée par le Français dont elle a eu une fille …Les Français se taisent parce que la 17eme les guette à chaque faux pas. Ce n’est pas comme pour Nick Conrad, soit dit en passant…

finance

Le Nicksamère du Con de la rade , devrait depuis un bon moment, pourrir avec une balle dans le crane . Ce genre de déchet n’a pas de place dans notre société .

Jean-Louis

Ben « eux » c’est pas pareil vous comprenez…