Non, le chauffeur du camion fou qui nous a foncé dessus n’a pas crié « Allah akbar »

Publié le 16 septembre 2017 - par - 85 commentaires
Share

L’état de la voiture, percutée à 80 km/h, à l’arrière, sur l’autoroute, par un camion roulant au moins à 130 km/h, indique ce qu’à dû être la violence du choc…

Vendredi 15 septembre, 12 heures. Pierre est invité par Henri Dubost, durant un quart d’heure, sur Radio Courtoisie, dans le cadre du Journal de l’Identité. L’entretien téléphonique se déroule au mieux, l’invité rappelle, concernant les 10 ans de Riposte Laïque, sa fierté d’avoir pu réunir, ce 2 septembre, à Rungis, plusieurs types de résistance :

– La résistance politique, avec Fabien Engelmann (FN), Robert Ménard et Emmanuelle Duverger (divers droite), Karim Ouchikh (Siel), Carl Lang (Parti de la France) et Serge Federbusch (Parti des Libertés).

– La résistance intellectuelle, avec Renaud Camus.

– La résistance des guerriers de terrain, avec Richard Roudier, Sébastien Jallamion et Christine Tasin.

– La résistance dans les prêtoirs, avec Frédéric Pichon.

– La résistance à la tyrannie médiatique, avec Jean-Yves Le Gallou

– La résistance à l’islam, avec René Marchand.

– Et enfin, l’internationalisation de la Résistance, avec Oskar Freysinger (UDC Suisse) et Tatjana Festerling (ex-Pegida, Forteresse Europe).

Sans oublier le message amical du Général Martinez.

Pierre passe à la 20e minute de l’émission…

https://www.radiocourtoisie.fr/2017/09/15/libre-journal-de-lidentite-15-septembre-2017-laid-el-kebir-scandales-halal-loperation-suivez-coq-10eme-anniversaire-de-riposte-laique-attention-blanquer-cach/

Il évoque, ensuite, le harcèlement judiciaire dont notre mouvance est l’objet, notamment à travers la plainte déposée par le vice-procureur Grégory Weill contre le livre de Christine Tasin, « Les Assassins obéissent au Coran », et la condamnation en appel de notre président suisse, Alain-Jean-Mairet. Pour illustrer le grotesque de ce verdict, il explique aux invités de Radio Courtoisie qu’ils peuvent, avec cette logique, se retrouver devant un tribunal qatari, à Doha, s’ils parlent mal de l’islam !

Il conclut en faisant remarquer que ce jour, un militaire de l’opération Sentinelle a été attaqué au couteau, à 6 heures du matin, à Châtelet, par un musulman, et qu’à l’heure où il parle, un attentat paraît s’être produit dans le métro, à Londres.

L’émission enregistrée, il est temps de prendre la route, car nous sommes attendus, à 500 kilomètres de là, par des enfants et petits-enfants.

Tout se passe bien, la majorité du parcours doit se dérouler sur l’autoroute. Christine, comme à son habitude, est passagère, et travaille sur son téléphone portable et sur son ordinateur. Pierre, qui n’a plus eu le moindre accident automobile depuis plus de trente ans, mais est parfois victime des radars racketteurs, conduit, sereinement.

Et soudain, tout bascule, très vite. Nous arrivons à un endroit, sur l’autoroute, où, à cause de travaux, il y a un ralentissement, et un changement de voie qui s’opère par un virage sur la gauche, à 45 degrés. Pierre ralentit, et roule à environ 70 à 80 kilomètres-heure. Tout paraît se dérouler normalement. Et soudain, c’est le choc, d’une grande violence. Nous n’avons rien vu venir. Nous sommes brutalement percutés, par l’arrière, par ce qui paraît être un camion de chantier. La vitre arrière explose, nous sommes propulsés à toute allure vers l’avant.

Pierre n’a qu’un objectif : éviter les possibles carambolages avec les voitures de devant, et celles de la file de gauche. Il réussit dans son entreprise, aidé par le fait qu’il n’y avait aucune voiture devant (il évite en général de serrer de près les véhicules qui le précèdent) et que le camion nous a percutés en plein milieu de la voiture, évitant de nous balancer dans le décor, ou sur la file de gauche).

Pierre réussit à garer la voiture, une centaine de mètres après le choc. Première vérification, nous n’avons rien, si ce n’est que nous avons ressenti un choc très brutal au niveau du cou et du dos. Nous demeurons maîtres de nous, et descendons de la voiture, pour aller voir ce chauffeur qui nous a fait vivre dangereusement.

Nous parcourons environ cent mètres à pied, au bord de l’autoroute. Nous devons faire attention aux voitures qui arrivent, mais les conducteurs roulent doucement, ayant vu l’accident. Le camion est arrêté juste avant le virage, et nous découvrons l’homme qui conduisait, et son épouse, à ses côtés. Ils ne sont pas agressifs, et s’excusent. Pour l’instant, tout va bien. Manifestement, ils ne sont pas Français, et ne maîtrisent absolument pas la langue. Le camion est défoncé de manière spectaculaire à l’avant, de l’essence et de l’huile coulent par terre, preuve de la violence du choc. Le phare avant gauche est à terre, et le chauffeur essaie laborieusement de le remettre. Nous comprenons rapidement, aux papiers qu’il nous remet, qu’il est bulgare, âgé de 65 ans. Curieusement, même s’il ne paraît pas méchant, il ne s’est jamais soucié de notre état de santé, ni du fait que nous aurions pu être grièvement blessés. Seul l’état de son camion paraît le préoccuper. Nous comprenons qu’il devait être à Paris, le soir même, et qu’il devait approvisionner un chantier, car sa benne est pleine. Il laisse entendre à Christine qu’il s’est endormi, ce qui paraît la seule hypothèse possible, vue l’absence de traces de frein.

Nous ne pouvons nous empêcher de penser aux bienfaits des travailleurs détachés, ni à Tatjana Festerling, qui nous racontait sur TV-Libertés que l’avenir de l’Europe c’était à l’est ! Et Pierre se souvient que son dernier accident était dû, dans Paris, à un chauffeur turc qui l’avait percuté violemment, alors qu’il était à l’arrêt à un feu rouge !

Nous commençons à faire le constat. Le conducteur du « camion fou » demande à Pierre d’écrire à sa place, ne maîtrisant absolument pas le français. Il ne fait aucune difficulté pour le signer, les faits étant évidents, et sa responsabilité totale.

Les policiers arrivent, puis les gendarmes, puis les pompiers. Belle machine, cela fonctionne bien. Nous nous interrogeons si nous devons aller à l’hôpital, pour des tests, ou pas. La raison finit par l’emporter, et nous nous laissons convaincre. Tout va très vite. Pierre, éternel optimiste, veut malgré tout récupérer sa voiture, convaincu que le moteur n’est pas touché, et qu’il peut arriver à bon port. Les gendarmes l’en dissuadent très vite, pas le droit de rouler sur l’autoroute avec une voiture autant endommagée, le train arrière étant probablement faussé. Le conducteur doit souffler dans le ballon. Cela paraît normal. Surprise, le gendarme demande également à Pierre de le faire. C’est pourtant lui qui s’est fait emplafonner, mais il paraît que c’est obligatoire. Il a 0 gramme dans le sang, mais s’il avait eu davantage que 0,5 g, cela en faisait-il un coupable ? Vis-à-vis des assurances, probablement.

Il faut batailler un peu avec les gendarmes, pour récupérer les ordinateurs, mais Christine sait faire, et sauve l’essentiel : la voiture s’en va sur le camion remorque, mais nous avons les précieux objets grâce auxquels nous pouvons travailler.

Le constat fait, les contrôles de gendarmes effectués, nous montons dans l’ambulance. Il y a une demi-heure de trajet. Par précaution, ils ont allongé Christine, tandis que Pierre reste assis. Accueil aux urgences de la ville la plus proche, c’est très humain, un personnel fort sympathique. Mais nous ne sommes pas seuls, entre le papy qui s’est échappé de la maison de retraite, et qui s’est cassé la figure, saignant abondamment de la tête, l’acrobate de 60 ans qui a voulu monter sur un escabeau, et s’est viandé au sol, sur le dos, et quelques personnes âgées en mauvais état…

Plus de deux heures d’attente, mais grâce aux ordinateurs et aux téléphones portables, nous pouvons informer amis et famille de la situation. Henri Dubost, qui ignore tout de la situation, homme à l’humour remarquable, appelle Pierre pour ironiser sur le fait qu’il suffit qu’il l’invite à Radio Courtoisie pour qu’il y ait ce jour un attentat musulman à Londres. Il lui est répondu qu’il est difficile de trouver une journée où il n’y en a pas, tout le monde rit bien. Pierre l’informe par ailleurs de l’endroit où ils sont, et des circonstances dans lesquelles l’accident est arrivé. Il lui fait remarquer que, pour un peu, il aurait été le dernier à l’interviewer, et que cela aurait pu être une gloire pour lui. Henri est secoué, mais l’humour reprend vite le dessus : il lui demande si le chauffeur, en nous percutant, a crié « Allah Akbar ». Pierre est pris d’une crise de fou rire, qu’il transmet à Christine, malgré ses douleurs au cou, au bas du dos et au thorax. C’est vraiment la phrase du jour, et c’est cela le génie français : cette capacité, même dans les périodes les plus dramatiques, à avoir le recul qui permet l’humour et la dérision.

Nous avons été examinés par un interne des urgences, fort sympathique, issu de la diversité sub-saharienne, qui a décidé que nous étions en état de marche, et pouvions rentrer chez nous Comme c’est ce que nous avions envie d’entendre, nous n’avons pas insisté pour passer des radios malgré les conseils de nos amis médecins de Riposte Laïque.

L’assurance, prévenue depuis le début de nos mésaventures, fait le nécessaire pour qu’un taxi nous ramène à bon port. Encore 2 heures de route, arrivée à près de 23 heures. Les messages de la famille est des amis se multiplient, cela fait plaisir. Certains se proposaient même de faire des centaines de kilomètres pour venir nous chercher et nous héberger, d’autres nous promettaient de boire une bonne bouteille de champagne à la santé de la vie.

La vie a repris son cours ce samedi matin, avec quelques petites douleurs. Ce n’était pas notre heure. Mais, et cela nous le savons depuis longtemps, nous ne serons pas éternels. Nous savons que nos  choix de vie nous exposent et nous assumons ces risques. Mais par ailleurs, les hasards de la vie font que nous sommes, comme chacun, de petites choses fragiles, qui ne sont pas l’abri d’un accident, comme celui de ce vendredi 15 septembre 2017, qui aurait pu être fatal.

Donc, si par malheur il devait nous  arriver quelque chose, on ne vous demande qu’une chose, les amis : continuez le combat !

Mais en attendant, savourons ensemble cette si belle chanson de Jean Ferrat, interprétée par Isabelle Aubret (qui gardera des séquelles d’un terrible accident de la route) : C’est beau la vie !

https://www.youtube.com/watch?v=VnCX59gOb8w

Pierre Cassen et Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Michel SALANON

Heureux de vous savoir remis physiquement de cette collision avec un représentant de « l’immigration venue de l’Est » ! Bon rétablissement à tous les deux, avec mes très cordiales pensées.

Alexandra Dougary

Longue vie à Christine et Pierre et surtout prenez soins de vous. Faites attention à tout.
Votre message est reçu 5/5 mais, personnellement, je suis consciente de l’investissement que vous mettez dans notre combat.. Je ne suis pas encore à la retraite, bientôt j’aurais beaucoup plus de temps libre.

Haggar Dunor

Sur l’autoroute, j’ai beaucoup plus peur des poids lourds que des voitures qui roulent trop vite. Les conditions de travail des chauffeurs routiers, notamment étrangers, rend leur conduite beaucoup plus aléatoire et dangereuse, notamment lors des dépassements, et je garde soigneusement mes distances. Mais il n’y a rien à faire, hélas, pour un danger qui sugit par l’arrière…

Be cool

Ça mérite une bougie à allumer auprès du saint de votre choix,…merci pour ce cr ….et le déroulement des interventions qui deviennent chose courante sur nos routes et dans les hôpitaux. ..bonne route pour la suite de votre engagement tout de même,

Dan

Christine et Pierre, nous vous souhaitons avec Annie un prompt rétablissement et sommes heureux que les dégâts ne soient que matériels, hormis les contusions bien sûr. Nous connaissons votre courage pour surmonter cet évènement qui laisse tout de même des traces et pour continuer le combat de plus belle manière!

Jon-Erik Harper

Prompte rétablissement

Chantal

Bon rétablissement à tous les deux et continuez votre combat.

Maitre ZEN Huineng

J’admire Pierre qui sait resté zen en toutes circonstances . Le 1ère fois que je l’ai rencontré, c’était à Marseille sur le port et j’avais deviné sur l’expression de son visage, le chemin de vie d’un homme extrêmement déterminé et qui en avait beaucoup dans le ventre. Son destin était vraiment d’être le guide à la pointe du combat contre l’islamisation de la France. Par ailleurs, j’ai appris que le rappeur Médine avait lancé une fatwa contre Pierre, ce qui exige une réplique de ma part en tant que Maitre ZEN vivant en « Dharmakaya », c’est-à-dire au-delà de la mort. J’utilise… lire la suite

La_Soupape

Oh la la, ca fout les ch’tons ! Y doit être terrorisé le rat peur mais dîne !

Sinon toujours aussi cinglé mètre seize ? Ça va pas aller en s’arrangeant, ah ça non…

Maitre ZEN Huineng

La VERITE est au-delà de l’affirmation et de la négation Ce qui est dit est dit. Personne ne peut l’effacer..Mektoub !! ,
Et toi tu vas bientôt avoir la plus grosse surprise de ta vie .
Bouddha Akbar !!..

La_Soupape

Ah bon ? Je gagne l’europognon demain ?!! Ouaiiiiiiiiiis !!!

Mais je joue pas comme ça je perds pas de pognon t’was ?

J’ai vachement peur de tes menaces mystiques, n’oublie pas de te planter trois bâtons d’encens allumés dans le fion en faisant tes z’incantations ?

Sinon les filles, j’vous rappelle que c’est Riposte Laïque ici et que le deuxième mot est dans le dico qu’y faudrait ouvrir de temps en temps hein !

Maitre ZEN Huineng

C’est normal que tu n’as pas peur tant qu’on n’en pas eu l’expérience .Les premiers symptômes c’est des rêves bizarres et des insomnies puis on commence à « trébucher  » bêtement dans la vie courante…En fait c’est du Reiki inversé puissance 100 . On n’y croit pas jusqu’au jour où …

La_Soupape

Brrrrrrrrr, suis terrorisifié ! J’vois d’ici le fil à linge avec les bouts de paplars accrochés avec des pinces à slips et le bouddha lumineux qui fait aussi encrier (du plus bel effet) ! Pourvu que tu plantes pas des aiguilles dans une patate avec les ch’veux en herbe pass’que là, chuis mal ?! Dis-donc mètre seize nuis beigne, je te trouve bien agressif pour un représentant d’une religion qui nous vishe la paix en principe ! T’as des paroles et des attitudes bien trop typiques de la religion maho méthane (je te rappelle à toutes fins z’utiles que c’est… lire la suite

Maitre ZEN Huineng

DEMASQUE !!
Tu as bien tout lu , c’était le principal …
Maintenant tu es tombé dans mon piège .
Toute ta vie tu vas te rappeler de moi, alors que moi j’ai pas perdu mon temps précieux à lire ta réponse de débile profond
Tu peux toujours me réponde, maintenant ou plus tard, mais .j’écraserai toujours sans le lire ton message de craspédo..
Alea jacta est !!

La_Soupape

Ah dis-donc mètre seize, je dormais et je viens de me réveiller explosé de rire. J’étais en train de me foutre de la gueule d’un abruti mais j’ai pas imprimé lequel, faut dire que c’est pas c’qui manque les abrutis, mais un petit bouddha me dit dans un coin que c’était toi ! Bon je reconnais que pour des rêves bizarres c’est bien vu, en principe je rêve de cendrillon ou des trucs dans le genre mais jamais à me fendre la gueule comme ça hein ! Du coup, j’ai sauté sur mon phone qui m’éclate un peux les zieux… lire la suite

topinembourg

« Il faut batailler un peu avec les gendarmes, pour récupérer les ordinateurs  »

Batailler pour pouvoir récupérer son ordinateur dans sa propre voiture ? Mais quand les FDO arrêteront-elles d’emmerder voire de harceler les français (les vrais pas ceux de papiers qui ,eux, bénéficient d’une indulgence et même d’une cécité toute sélective de la part de ces mêmes pandores ) ?
Auraient-ils été aussi tatillons avec des « chances pour la France » ? Il est permis d’en douter .

hoctave

Non, imbecile. Arretez de voir à la soral des complots partout. Le plus important, c est qu’ils soient sains et saufs,deja pour eux memes, mais ensuite pour poursuivre le combat commun qui est le notre.

Dan

Je prends plutôt la remarque du policier pour un trait d’humour.

La_Soupape

Moi j’le trouve pas drôle du tout ce nouveau fouteur de merde catho !

Vindicta

Bien que ce ne soit pas le moment  » Allahu(ou) Akbar  » , non pas Allah est grand , mais Allah est le plus grand , le culte musulman pense qu’il y a plusieurs Dieux , mais que le leur est le plus grand .
Bon rétablissement .

Fantomette

OUF!! Trop heureuse que vous soyez sortis indemnes de cet accident. Notre mouvement a impérativement besoin de vous, de votre énergie, de votre détermination, de votre talent! Prenez bien soin de vous, pour vous-mêmes, pour vos proches et pour nous tous.

BALT

Bon rétablissement . Décidément, la vie n’est pas un long fleuve tranquille pour vous.

bon sens

je viens de prendre ma guitare … j’ai rechanté ce magnifique ode à la vie !
merci Ferrat, merci la Culture Française.

merci à ceux qui se battent pour qu’un freluquet élu président cesse d’en nier l’existence et l’éternelle beauté, feignant même de ne pas la connaître.

Dominique

Belle leçon d’humanité…. Amitiés à vous deux et ne changez rien à votre mode de vie et chapeau bas pour votre humour salvateur.