Non le coran de La Mecque et celui de Médine ne sont pas différents !

Publié le 19 octobre 2014 - par - 8 532 vues
Share

coran_mecqueStop à la différenciation entre le Coran de La Mecque et le Coran de Médine. Dans son article paru sur Résistance Républicaine, Madame Lucinda Ivarsen nous fait une présentation particulièrement favorable des versets dits de La Mecque : «(des versets) chaleureux, exaltant l’âme en compassion généralisée… » « La plupart de ces premiers textes considérés comme sains et bienfaisants représente le fond positif « séduisant » de l’islam…La trame bienfaisante – dite de La mecque – est d’autant plus acceptable et sympathique » 

Diable ! Le Coran serait, dans sa partie mecquoise, en gros la moitié, « chaleureux »« sain » « bienfaisant » «(avec un)fond positif » « séduisant » « acceptable » « sympathique ». Et l’on ne se précipiterait pas dans des bras aussi accueillants ! Je pense que cette vision du Coran est totalement déformée. Comme l’analyse que fait Eric Zemmour depuis quelques temps de ce Coran de La Mecque. Ses versets seraient selon lui “plutôt universalistes et pacifiques“, présenteraient “un Islam de paix”,”un islam tolérant“, ce qui a permis à Doménach de se réjouir d’un “on progresse” victorieux.

Il n’y a rien de pacifique, de tolérant,de chaleureux, de sain etc. dans ces passages du Coran pas plus que dans les autres.

C’est la même dichotomie, il suffit de lire, entre les « croyants », « les musulmans » , qui doivent, entre autres, se méfier de leurs femmes, de leurs enfants, ou de leur père et mère, s’ils veulent atteindre le paradis « aux jeunes vierges au regard modeste dont jamais ni homme ni génie n’a profané la pudeur » et tous les autres, : « infidèles », « incrédules », « idolâtres »,« ceux qui ont perdu leur âme( les juifs) » « ceux qui associent ( les chrétiens) » « ceux qui ne croient point à la vie future », qui sont « ignorants », « comme des brutes et même plus que des brutes », « gonflés d’orgueil » « menteurs », « perfides », « pervers »,« méchants », « coupables », « criminels »… menacés d’extermination «comme les peuples qui les ont précédés », « d’être transformés en singes » et destinés au feu de l’enfer, à boire de l’eau bouillante ou du pus.

C’est exactement le même contenu à l’exception des appels à la guerre sainte et à tuer les autres que l’on trouve dans le « coran de Médine », tout simplement parce qu’avant Médine, Mohamed n’avait pas encore créé le premier Etat Islamique, si l’on en croit la tradition.

Aujourd’hui ce n’est plus le cas et nous voyons se créer en temps réel un nouvel Etat Islamique en Syrie-Irak avec son cortège de saloperies barbares, de pillages, d’assassinats de masse, de milliers de décapitations, de destruction de peuples « infidèles » précédemment installés, d’excision pour toutes les femmes, de viols, de mise en esclavage…, saloperies qui ont toujours accompagné, depuis le VIIème siècle, l’installation des états islamiques.

Mettre artificiellement en opposition les versets donnés à La Mecque et ceux donnés à Médine aboutit à avaliser le discours hypocrite et mortel sur l’islam religion de paix, de tolérance et d’amour, vecteur de l’islamisation de notre pays, processus vers un Etat Islamique.

Stop ! N’utilisons pas contre nous les armes idéologiques de nos ennemis.

Jean Théron

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.