Non, les guerres ne sont pas dues aux religions !

Cette affirmation de la responsabilité des religions dans les guerres fait florès à notre époque post-moderne qui a oublié ses « humanités » et qui réduit l’être humain à ses besoins matériels.
Elle est, comme l’écrit d’ailleurs Ivan Bartowski, basée sur le mythe du bon sauvage cher à Rousseau : les premiers humains ne se faisaient pas la guerre ! « C’est un peu court jeune homme, on pourrait dire bien des choses en somme ! »

https://ripostelaique.com/les-religions-sont-a-lorigine-de-la-plupart-des-guerres-entre-les-humains.html

Aussi loin qu’on remonte dans le temps, guerres et massacres se sont succédé sur toute la planète, et dans l’immense majorité des cas pour des raisons bassement matérialistes : appropriation des richesses ou de la femme du voisin, prise d’esclaves, domination territoriale…
La guerre du feu préhistorique, la guerre de Troie, les guerres puniques médiques ou du Péloponnèse, les invasions barbares étaient-elles religieuses ? À l’évidence non !

Se reporter à la très longue liste des guerres connues depuis l’Antiquité sur la page Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_guerres

On peut y constater que l’origine religieuse de toutes ces guerres est quand même plus que douteuse. Même nos guerres « de religion » étaient en fait l’instrumentalisation d’icelles dans un but parfaitement politique.

Plus près de nous, les guerres révolutionnaires et napoléoniennes, la guerre de 1870, de 14  (« celle que je préfère ») peuvent difficilement être attribuées à une religion. Par contre, la guerre de 39-45 et les guerres menées par le bloc communiste sont en rapport avec une idéologie qu’il est quand même difficile de classer en religion. De même les guerres menées par l’empire américain avec un cynisme absolu, au nom de la démocratie érigée en religion, sont sous-tendues par une volonté de puissance et de richesse.

Cette vision moderne de la cause religieuse des conflits est le résultat d’une confusion des idées, dans une société sécularisée qui a oublié le tragique de la destinée humaine. Et notamment le fait, comme disait les Romains, que l’Homme est un loup pour l’Homme. Constatation de bon sens que justement les « humanités » nous permettaient d’appréhender. Le christianisme appelle ça le « pêché originel », pourquoi pas ? En affirmant donc de façon simpliste que ce sont LES religions qui sèment la guerre, on noie le poisson (et le poison) de l’islam qui n’est autre qu’une idéologie politique que certains qualifient avec justesse de « nazislamisme ». L’irruption de l’islam, idéologie foncièrement guerrière, a amené nombre de nos contemporains à amalgamer avec les autres religions. Je pense que nous devons dans le combat des idées refuser à l’islam le statut de religion, et dénoncer également, ce qui est d’ailleurs fait dans ces colonnes, les nouvelles pseudo- religions écolo-femeno-lgbt-racialistes, j’en passe et de meilleures.

Et nous devons, quoi qu’on en pense, retrouver une forme de transcendance pour mener victorieusement la guerre qu’ON nous a déclarée. L’ennemi ne s’y trompe pas en s’attaquant à tous nos monuments religieux chrétiens.

Alain de Peretti

image_pdfimage_print

67 Commentaires

  1. Bravo cher Alain, je signe à 100% ce que vous avez écrit là, l’islam est un système théologico politique qui entend régler la vie des humains, sans frontières et sans aucun respect des législations existantes, par simple goût pour le pouvoir.
    Quant à la spiritualité musulmane, vous la trouverez dans le soufisme, religion non musulmane à l’origine, et aujourd’hui considérée comme hérétique.
    Je pense bien à vous depuis notre belle région du Sauternais 🙂

    • Le soufisme (version quiétiste aimable et poétique de l’islam) est persécuté a peu près partout par les intégristes barbus.

  2. Le problème c’est que les parties se jouent à deux, voire à plusieurs.
    Le fait que l’islam soit une religion intrinsèquement agressive ne saurait faire aucun doute: il suffit de lire le Coran et la Sunnah.
    Par contre, tenter d’établir une ligne de résistance en se basant sur les racines chrétiennes de l’Europe est totalement illusoire car le christianisme est une religion intrinsèquement masochiste: « tendez l’autre joue », « aimez vos ennemis », « haïssez vos familles », etc…
    Et que dire de l’adoration de la croix, instrument de torture sur lequel mourut le personnage le plus emblématique de cette religion?
    C’est comme si les royalistes portaient une petite guillotine en sautoir…

    • Soit, vous considérez que la souffrance ne fait pas partie de la vie, qu’il suffit d’évacuer la souffrance pour se croire au-dessus de toute considération religieuse. Le Christ a mis la souffrance au centre de la vie humaine, il s’est tourné vers ceux qui souffraient et il a souffert lui-même pour montrer, en plus de son acte rédempteur – il est Dieu-, que la souffrance offerte préparait à la vie éternelle. L’acceptation de sa souffrance dans l’amour de Dieu pour le salut.de son âme, c’est en effet le programme.

      • Mais qu’est-ce que c’est gonflant, toutes ces bondieuseries à longueur de temps !

        • Sans les  » bondieuseries »,notre civilisation n’aurait jamais atteint un haut degré de perfection.Ce sont les vertus chrétiennes qui ont élevé l’Occident,heritier du monde Romain, au dessus de la bestiale condition.

      • Isa votre texte est joli, sensible, mignon… ok
        Vous etes une fille croyante…
        Mais moi j en ai marre avec ma religion de naissance, d etre sympa, sensible, souffreteux, etc etc, avec des connards.
        j ai beaucoup plus envie de donner des claques ! Avec ma « religion » sympa..vous pigez ? Malheureusement j ai pas le talent de votre jesus christ
        ..

    • car le christianisme est une religion intrinsèquement masochiste: « tendez l’autre joue », « aimez vos ennemis », « haïssez vos familles », etc…/ dixit

      Absolument ! C est bien pour cette raison n etant pas trop maso, bien que catholique que je suis devenu agnostique…
      Je vais meme bien plus loin que vous, en disant que c est la religion de la mort, qui se complait dans les descente de croix, les danses macabres, les christs humiliés, souffrants, torturés…. rien qui me ressemble vraiment ! Et pourtant jamais eu envie de me convertir a une autre ?

      • Et pourtant, l’Eglise a admis la légitime défense, la peine de mort, les guerres défensives…
        Vous êtes superficiel. Vous vous êtes arrêté à la surface des choses, à une première lecture – mal comprise, en plus ! – des Evangiles.

      • Avez vous jamais entendu parler de Saint Michel,de Saint Georges,paladins victorieux? De notre roi Saint Louis,parti guerroyer en Terre Sainte? Des valeurs et des codes chevaleresques,qui ont inspiré les nobles défenseurs de la veuve et de l’orphelin?Le dolorisme est un aspect du christianisme exalte par la contre réforme.Au Christ Pantocrator, »Seigneur et maître de l’univers » des âges anciens ,succéda la « mater dolorosa  » « …A Jules 2,pape guerrier de la Renaissance,succéda le pape François,et ses appels à la reddition .Foi,espérance,charité,n’ont jamais signifié soumission,faiblesse d’esprit ou de cœur,reddition….

    • Vous n’avez pas du tout compris ce qu’est le christianisme.
      Le christianisme n’est pas politique mais spirituel, et relève d’une démarche personnelle (spirituelle) et pas collective (politique).
      La croix est le symbôle du renoncement au « vieil homme ». La mort du Christ sur la croix s’explique en outre par le sacrifice rédempteur de Celui-ci.
      Quant aux fameuses phrases du Christ que vous citez, elles doivent se comprendre comme une exhortation du Christ à changer de mentalité, à combattre ses instincts (par exemple se venger) pour se remettre en cause et se hisser à plus de spiritualité.

    • Les chevaliers du Temple ,moines ET soldats,,défenseurs de la chrétienté face à l’Islam ,n’avaient pas pour habitude de tendre l’autre joue…

  3. L’ article d’ IB d’ hier sur Rl m’ avait tant scandalisé que je préparais en cette fin d’ AM mes réflexions analogues celle du Pdt Alain de PERETTI sur le sujet: il est désormais inutile que je rédige tant je suis entièrement d’ accord avec cette analyse.

    • Ce n’est pas tant la supposée attaque contre les religions qui est scandaleuse (après tout, dans une société civilisée, on est en droit d’apprécier ou non le phénomène religieux), mais la médiocrité stupéfiante de l’argumentaire de l’auteur, ce dernier ne semblant pas avoir atteint le stade de la conscience de soi qui permet de considérer la condition humaine comme cause des phénomènes historiques dont les idéologies.

      • En effet, il s’ agit là d’ une autre donnée fondamentale de l’ humain à prendre en compte et restée ignorée par IB.

    • L’aritcle était scandaleux, et qu’il ait pu être publié par RL consternant.

      • Perso. Ce n’est que mon avis, mais rassurez-vous je le partage volontier, j’ai trouvé l’article d’IB excellent et très intéressant.

  4. Elle est, comme l’écrit d’ailleurs Ivan Bartowski, basée sur le mythe du bon sauvage cher à Rousseau : les premiers humains ne se faisaient pas la guerre ! / dixit

    Bravo pour votre commentaire ! J ai repondu dans le meme sens hier a Ivan Bartowski.. ( j ai parle d envies et de jalousies dans le processus des conflits, vous me le confirmez aussi, mais vous oubliez les changements climatiques ou geographiques… facteurs souvent des guerres / ex : les incas par ex )

      • https://www.science-et-vie.com/archives/pre-incas-reperes-c-est-le-climat-qui-a-detruit-la-civilisation-caral-33426

        @irina

        les INCAS je reitere…( j’avais donné un exemple )

        La cité précolombienne de Caral, au Pérou, probable civilisation mère de Amérique du Sud, atteignit son apogée 4 000 ans avant les Incas, puis disparut brutalement. Jusqu’à présent, les archéologues pensaient qu’elle avait été classiquement supplantée par d’autres cultures. Or, de récentes études expliquent sa disparition par une concordance de phénomènes climatiques extrêmes et de tremblements de terre.

        Le changement climatique a été fatal lui aussi à la civilisation maya, en
        plus grave…

    • « les premiers humains ne se faisaient pas la guerre  »
      qui était là pour le rapporter? en tout cas ils se dévoraient, le cannibalisme est prouvé par l’ethnoarchéologie moderne

      • Bien-sûr que si, ils se faisaient la guerre. Les premiers soi-disants « outils » dans les mains des premiers hommes étaient en fait DES ARMES.

        • @Angelique
          Pour chasser. Homme ramener miam-miam à femme et femme faire tambouille. Femme faire peaux pour que homme chasser. Puis femme faire cueillette l’été. Puis comme pas TV, femme faire levrette. C’était bref mais si simple la vie en ce temps-là. Pas de clochers d’églises pour rompre la paix des hommes.

  5. 270 millions de morts violentes par l’islam, soit plus que toutes les autres idéologies mortifères ensemble depuis le début de l’humanité. en effet ce ne sont pas les religions qui provoquent des guerres, ce sont de telles sectes !!!

    • Les hommes de toutes ces époques et de tous ces pays étaient TOUS chrétiens. Il est normal que la religion ait été un paradigme. Mais pas que, loin de là.

    • Les croisades étaient une riposte à l’invasion seldjoukide (même si certains croisés n’étaient pas clairs !). Les guerres de religion étaient essentiellement politiques. Pour ce qui est de l’Occitanie et de l’Irlande, aucun impérialisme n’est « chrétien » par essence.

    • Encore des bêtises de Descartes qui n’a lu l’histoire des guerres de religions que dans les auteurs protestants, comme d’ailleurs la plupart des profs ! La réalité c’est qu’il y a eut tout autant d’horreurs et de massacres du côté des protestants que du côté catholique, avec sans doute une plus grande cruauté du côté des réformés : crucifixions de prêtres, massacre et viol de religieuses, sacrilèges sans nombre, incendies d’églises, etc.

      • En effet, beaucoup d’églises portent des traces des déprédations protestantes, plus nombreuses que celles des jacobins, ce qui n’est pas peu dire.

  6. Merci, Monsieur de Peretti, pour remettre les pendules à l’heure. J’en suis venu à croire que l’église catholique est devenue totalitaire pendant des siècles, c’est en raison de son contact avec l’islam, avec lequel la seule solution était de vaincre ou de périr.
    Tendre l’autre joue – ce qui, je le rappelle, est une hyperbole, une exagération pour faire passer un message, de la part de Jésus – tendre l’autre joue, donc, ne peut se faire qu’avec une personne au cœur bien disposé : impossible avec l’islam, qui nie les qualités de cœur et impose de suivre la voie d’Allah aveuglément.
    Face à l’islam, l’église a perdu temporairement son cœur pour survivre. Il lui aura fallu des siècles pour retrouver l’esprit chrétien.
    Une seule religion actuelle a semé la guerre tout au long de son existence.

  7. Amusant. Surtout la conclusion qui dément le propos général. Il faut donc la transcendance (traduire la religion chrétienne sinon quoi d’autre ?) pour faire la guerre à l’islam. Eh oui celui qui n’a peur que de Dieu n’a pas peur de la mort. Voilà pourquoi le sabre s’est allié au goupillon, au croissant ou à l’étoile. A part ça, le christianisme ne s’est pas allié à l’impérialisme romain, n’a pas légitimé le colonialisme ou l’esclavagisme en voyant l’étranger comme sans âme ou alors à sauver de lui même ? Les évangéliques ne s’allient pas aux juifs aujourd’hui pour défendre le sionisme qui s’appuie sur des fables bibliques et provoque en retour la réaction des musulmans ? Oui la guerre peut se passer de religion mais est-ce que la religion a pu prospérer sans la guerre ? Bien sûr que non.

    • Le christianisme s’est allié à l’impéralisme romain ?
      Et le reste à l’avenant…
      Décidément, je crois que vous êtes nul, vous. Ce n’est pas la peine d’essayer de discuter avec vous. Pas même de lire vos commentaires.

      • Ben oui les premiers juifs chrétiens et hellénisés comme Paul se sont tournés vers les grecs et les romains plutôt que vers les juifs. Rappelez vous ainsi qu’aucun juif chrétien n’a moufté à Jérusalem lors de la 1ère guerre judéo-romaine au Ier siècle ou lors de la révolte de Bar Kokhba au second. Et le christianisme a fini par s’imposer via Constantin et surtout Theodose au IVeme siècle au détriment de toutes les religions y compris du judaïsme. Ne faites pas l’étonné. La rupture entre chrétiens et juifs est très ancienne.

      • En plus si vous me lisez c’est que je ne suis pas si nul. D’ailleurs quand je discute avec des catholiques ils reconnaissent que je connais très bien leur religion, parfois même mieux que certains d’entre eux. Alors pourquoi pas vous ? A moins que vous ne fassiez du racisme anti athée. Ce qui expliquerait que vous congédiez avec mépris et sans argument mes propos. Moi je ne trouve pas ça très catholique en tout cas. Alors ressaisissez vous que diable ! Ici on discute de tout sans tabou, il me semble.

  8. Les motivations des guerres ne sont la plupart du temps pas religieuses, effectivement ( appropriation de terres et richesses etc). Mais les chefs de guerre utilisent les religions qui leur servent à fanatiser les combattants, sans les religions ils douteraient peut-être du bien-fondé des conflits.

    • Ça pa fo ça. Tu l’as dis bouffi. L’inverse est aussi vrai. Enfin… L’oeuf et la poule hein…

        • @Angelique
          Je comprend que je puisse vous séduire. Moi-même j’avoue que je me plais bien. Mais vous n’aurez pas mon 06 pour autant.

    • ah station Barthès ? … Certes. Par ailleurs Jacques hadith : « La routourne. »

    • St Barthélemy: Ce n’est qu’une riposte à la dévastation de la France, et des autres pays d’ailleurs, à des iconoclaste au sens premier du terme, dont le fanatisme est toujours aussi actif.
      Windows 3.x et le 16 bits, c’était avant hier, il faut se mettre à jour
      Jfk, ce n’est pas lee harvey oswald,
      il n’y avait pas de bombe nucléaire en Irak
      le chêne multi-centenaire ne brule pas comme du sapin
      LE GORAFI c’est pour rire

      • La guerre est consubstantielle à l’humanite.Les périodes de paix sont rares et brèves dans l’histoire des hommes…

    • Je m’impatientais. François blanc n’avait pas encore sorti ses arguments quotidiens😄

  9. Ce qui est mauvais, ce ne sont pas les religions en elles-mêmes ; c’est quand on mélange la politique et la religion : ça donne de la nitroglycérine… et ce n’est pas les spécialistes en explosifs de chez Daesh qui oseront prétendre le contraire.

  10. Toutes les religions sont des ideologies qu’ont utilisées les hommes pour s’accaparer le pouvoir ou le conserver. En fait ce n’est jamais la cause des guerres, c’est juste des armes puissantes pour envoyer les hommes aux combats

    • Vous confondez la vraie religion (par exemple le Christianisme) avec la fausse (par exemple l’islam).
      Alors, je vous retourne votre propre mot d’ordre : pas d’amalgame !

      • @Zaroff
        La vraie, la fausse…. Et c’est même vous qui avez la plus grosse!!! Toutes les religions sont des fables inventées par des hommes pour asservir et contenir d’autres hommes plus naïfs. J’ai peur que vous fassiez parti des 2nds.

  11. Purée ça devient Riposte Cultuelle. Y s’font la guéguerre les contributeurs RL à présent?

    • Remercions plutôt Alain de Peretti d’avoir donné la réplique au franc-maçon Yvan Bartowski.
      Que son article de merde ait pu être publié, c’est ça qui est inquiétant !

  12. Je n’oserais qualifier vos propos, car je reste poli…
    Mais quand vous parlez de « transcendance » en conclusion………..
    Mot compliqué, à l’origine de la nécessité de dépasser le stade humain, pour imaginer l’au delà…
    « Vous avouez par là où vous avez péché » !

  13. Chaque fois que la Federal Réserve a inflaté les frais financiers du monde, ce qui a inflaté les prix à la consommation 2 ans plus tard, elle a provoqué, 4 ans plus tard, une crise encore pire que la précédente. (faites le graphique semi-log taux directeur et emploi)
    La FED a du ensuite diminuer les frais financiers du monde encore plus bas, en sorte qu’ils sont devenus négatifs.
    Les médias menteurs ont évidemment attribué toutes ces guerres à tout autre chose qu’au gouverneur menteur de la FED.
    7 fois, j’ai du changer de métier, à cause de la FED, jusqu’à ce que je soit définitivement chômeur.
    Vous comprenez donc pourquoi les chrétiens ne font plus d’enfant.
    Les mahométans n’ont jamais eu ce problème: ils vivent en dévalisant les judéo-chrétiens, comme Mahomet le fit…

    • «  » ils vivent en dévalisant les judéo-chrétiens, » » comment appelle t on déjà ce genre d’humour ??? mdr

  14. je suis assez d’accord…la lutte pour le pouvoir, pour la maitrise du feu, un champ de blé, une source, une femme…mène notre monde .
    La religion avant de devenir majoritaire, n’est qu’une façon de compter ses partisans.
    Avant de prendre le pouvoir, voler un champ de blé, une source, une femme, il importe de détruire ce qui peut faire nombre d’opposition, de rassemblement contre la prédation. Les religions précédentes…donc sus aux églises.
    Pour en arriver à; nous sommes presque aussi nombreux que vous, mais plus déterminés; vous voulez que le sang coule ? La religion ne rassemble pas souvent pour la paix de l’âme, mais très souvent comme symbole de la prédation.

Les commentaires sont fermés.