Non-lieu pour des policiers américains accusés d’avoir tué un homme noir

Publié le 29 mars 2018 - par - 26 commentaires - 852 vues
Share

C’est une information de l’AFP actuellement reprise en boucle par plusieurs média. L’affaire avait fait les choux gras des associations anti-racisme qui avaient déclenché des émeutes dans tous les Etats-Unis. Or il s’avère que le vendeur ambulant abattu en Louisiane s’était rebellé lors de son interpellation et qu’il avait une arme dans la poche. Le rapport du procureur n’est pas sans rappeler certaines des observations maintes fois avancées par l’avocat Me Thibault de Montbrial en matière de légitime défense en France et plus particulièrement celle des policiers. Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat de police Alliance y a aussi apporté son éclairage en 2016.

Le lobby anti-racisme US vient d’essuyer un revers. Pas si simple que ça de se fier aux images abondamment et publiquement relayées sur toutes les chaînes de télévisions en 2016.

Aujourd’hui un communiqué standard de l’AFP repris par toute la presse française nous explique :

« La mort d’Alton Sterling, à Baton Rouge, avait déclenché des manifestations dans tous les États-Unis en 2016.

Deux policiers américains impliqués dans l’homicide d’un vendeur ambulant noir en 2016 en Louisiane ne seront pas poursuivis, a annoncé ce mardi le procureur général de l’État.

Ce non-lieu a été immédiatement dénoncé par la famille d’Alton Sterling, dont la mort à 37 ans dans la ville de Baton Rouge avait déclenché des manifestations dans tous les États-Unis.

« Cette décision n’a pas été prise à la légère », a affirmé le procureur général de Louisiane, Jeff Landry, en rendant public un rapport de 34 pages exonérant les agents.

Tué alors qu’il était maintenu au sol

La victime avait été tuée de plusieurs balles alors qu’elle était maintenue au sol par les policiers, dont seulement l’un a tiré.

Le rapport du procureur insiste sur le fait que M. Sterling a résisté à son interpellation et qu’il avait une arme glissée dans sa poche.

« Les deux agents avaient de bonnes raisons de croire que M. Sterling avait une arme et il résistait sans arrêt », a relevé M. Landry.

Après l’avoir plaqué au sol, les agents ont tenté de neutraliser les mains du suspect, mais celles-ci étaient cachées, tout comme le côté droit de son corps où ils pouvaient imaginer que se trouvait l’arme, a justifié le procureur.

Spectre du racisme dans la police. La mort d’Alton Sterling le 5 juillet 2016 avait réveillé le spectre du racisme dans la police américaine, trop souvent accusée de brutalités gratuites contre les Noirs. »

https://youtu.be/6-D_9KhAyvw

Les dernières contributions structurées sur la légitime défense

Me Thibault de Montbrial, avocat pénaliste au barreau de Paris, analyse les enjeux de la réforme de la légitime défense des forces de l’ordre et plaide pour une modernisation des règles applicables aux citoyens en la matière :

https://youtu.be/ZqxpiICOoIY

Me Thibault de Montbrial sur la légitime défense (celle des particuliers) :

https://youtu.be/UqV5X6c0ycc

« La légitime défense des policiers, ce n’est pas un permis de tuer » (2016)

Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat de police Alliance, a réagi à la réforme du régime de légitime défense des policiers au micro de RTL.

https://youtu.be/ynSu_wGgLxs

Jacques CHASSAING

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Carter

Dans la logique antiraciste, il est impossible pour des policiers blancs d’interpeller un noir. Si par malheur le noir résiste, ou sort un arme, il risque fort de finir entre 4 planches. Ce qui est forcément un acte raciste, car les journaux de merde ne décriront jamais les circonstances exactes du drame. D’ailleurs, même si vous êtes blanc, allez aux USA, foutez la merde pour que les flics vous interpellent, et alors commencez à vouloir leur mettre des coups dans la gueule (comme ça se passe en France….) moi je vous garantis que vous ne vous en sortez pas vivant. Le flic Américain n’est pas un punching ball pour la racaille comme son homologue Français, si le prévenu résiste et commence à faire son cirque, il dégaine et après sommation il tire et c’est vite réglé.

PR1

Et des fois il tire sans sommations sur un homme qui n’est pas armé.

Simone GUTIERREZ

Impossible , PR1 .
Aux USA , toutes les crapules de couleur ( ou non ) sont armées .

Alain Carrasco

Les usa ont un passif raciste assez important (cf l’ excellent film de Parker : Mississippi Burning). Tu oublies aussi une bise, Carter, c’ est que généralement le type se fait plomber de plusieurs balles avant même d’ avoir pu faire quoi que ce soit).

dufaitrez

Tout est lié à la détention d’armes ! Oui, aux USA, Non en France.
Banalisées d’un côté, honnies de l’autre.
Pour nous, le Western est au cinéma !

bob

je me demande si il y aurait eu autant de tapage si des policiers noir avaient tué un homme blanc ?

Carter

non, d’ailleurs c’est déjà arrivé.

Alain Carrasco

Bob faut il te rappeler ce que c’ était que le sud des États-Unis, il y encore quelques années, pour les noirs? Cite moi un pays où les blancs ont subi de la ségrégation, de la part des noirs? C’ est tellement difficile à admettre, qu’ il y a des putains de blancs racistes, sans pour autant tomber dans la généralisation? Combien de blancs sont victimes de se type d’ assassinat, de la part de policiers blancs, ou noirs, aux usa? Combien de blancs non armés se retrouvent avec vingt balles dans la peau, de la part de policiers à la gâchette facile? Alors oui, les noirs ont raison de faire éclater leur colère.

bob

Alain Carrasco, puisque on se tutoie, je vais TE citer un pays ou les blancs sont victime de racisme de la part des noirs et des arabes: la France

Alain Carrasco

D’ ailleurs, Bob, je ne parle pas simplement de racisme, genre « sale babtou », mais de ségrégation. Donc, je réitère ma question : dans quel pays les blancs subissent ils, ou ont ils subi par le passé, cette fameuse ségrégation qui à sévi dans le sud des usa et en Afrique du sud pour les noirs? Quel leader blanc a donc pu être assassiné parce qu’il défendait les droits civiques des blancs?

Le 93.

Simone GUTIERREZ

Alain …
 » Un pays où les blancs subissent une ségrégation de la part des noirs ?  » … Réponse qui crève les yeux : dans les banlieues françaises en 2018 .
Avec leurs potes les moulouds , ils ont réussi à faire fuir les Français de souche de leurs propres lieux de naissance .
Evidemment , de tout cela , Libération et le Monde ne parlent jamais .

Alain Carrasco

Vous avez des endroits interdits aux blancs et aux chiens, en France? Quant au racisme anti blanc, perso, je n’ en ai jamais été victime, et tpourtant, je côtoie des noirs et des arabes tous les jours, c’ est sûrement parce que je n’ ai pas le cerveau pourri par les préjugés. Des noirs et des arabes racistes oui, il y en a, mais ni plus ni moins que des blancs, donc, arrêtons les conneries.

Bombastus

« Cite-moi un pays… » dis-tu? Ben oui la France maintenant.

Allonzenfan

Un bon conseil aux contrevenants de tous calibres : si vous êtes contrôlés, obtempérez sans discuter et si vous êtes interpellés, ne résistez pas, ne vous débattez pas, ne tentez surtout pas de vous en prendre oralement ou physiquement aux flics, et enfin n’essayez pas de vous enfuir : c’est votre assurance-vie !
J’ai toujours respecté la fonction et l’uniforme et entretenu des rapports courtois avec les représentants de la loi lorsque j’étais contrôlé. Ça s’est traduit dans certains cas par une simple admonestation au lieu d’une contredanse…

Alain Carrasco

Sauf qu’ à priori, tu n’ es pas noir et que tu n’ es pas établi aux usa, si je ne m’ abuse.

FREYNET Noémie

Il y a quelques années un jeune noir a été tué. Le « pauvre petit Mickaël BROWN » dont la mort avait provoqué plusieurs jours d’ émeutes était en fait un dangereux colosse drogué et agressif ce que l’enquête a prouvé.. Le grand tort du policier qui l’a abattu en légitime défense était d’être blanc. Nos merdias en ont fait des tonnes dans le larmoyant et l’indignation sans révéler la vérité.

PR1

Le casier judiciaire de Michael Brown était vierge.

Bartabac

Ca ne prouve strictement rien.

PR1

Si. Il y a au moins un policier aux États-Unis qui est un connard raciste.

bob

c’était peut-être de l’humour……….noir !!!!!

PR1

Ou une vieille tradition d’acceuil du Sud

Simone GUTIERREZ

On commence par pleurnicher sur le sort des trafiquants de drogue noirs …. et on se retrouve à fêter l’ assassinat du colonel Beltrame .
L’ idéologie gauchiasse a encore de beaux jours devant elle .

PR1

Sauf que les dans les cas cités se ne sont pas des trafiquants de drogue.