1

Non, l’UE n’a pas apporté la paix

 

Une invasion n’est pas la paix. L’UE ment en se flattant d’apporter la paix. Une invasion barbare massive est une DÉFAITE sans combattre. Une défaite n’est pas la paix.

En laissant ses frontières extérieures et intérieures sans contrôle, l’Europe a favorisé – et subventionné de surcroît – une invasion barbare sans précédent et un Remplacement de population presque achevé en France. Et favorisé, avec la politique de mondialisation et la perte de nos industries, l’installation de mains-d’œuvre naturalisées puis regroupées, d’assistés et de chômeurs inutiles. Sans contrôler l’accueil.

Un remplacement de population que nous payons par une pression fiscale confiscatoire au bénéfice des ennemis de notre civilisation. Les exemples sont multiples d’une volonté délibérée d’étouffement de nos nations et de nos identités : droits-de -l’hommisme et droit du sol sans devoirs en contrepartie, au bénéfice de nos envahisseurs, Cour européenne de justice favorisant la charia, harcèlement des Identitaires, financement des flottes d’invasion, droits sociaux immédiats pour des non cotisants, salaires et aide médicale gratuite, Pacte de Marrakech qui nous condamne définitivement. Alors que les États ennemis de notre civilisation se calfeutrent et se protègent. Et qui paie ?

Les Gilets jaunes, avant d’être récupérés par cette Gauche immonde, ont été le dernier sursaut de notre dignité, et cela, les immigrés l’ont bien compris.

Maupassant considérait déjà le transhumanisme comme un crime. Il s’était insurgé contre la colonisation et contre le socialiste Jules Ferry. Je le cite : « Chaque peuple est incomparable et chaque identité à respecter. Cette diversité que le Ciel et la Nature ont construit patiemment durant des millénaires est une richesse à protéger. Comme pour les plantes ou les animaux.»

Et avant les quarante années de l’invasion massive actuelle, pendant les quarante ans antérieurs de la guerre froide, ce sont les 500 000 soldats américains stationnés en Allemagne qui ont garanti la paix, comme l’a rappelé Charles Gave, et non pas l’Europe, surtout pas l’Europe intégrée de Mitterrand.

L’Europe intégrée est un échec. Oui à l’Europe des frontières et des nations pour les hommes, et au Marché commun européen pour la production et les marchandises.

En résumé, l’Europe intégrée nous apporte la trahison, l’humiliation, la soumission, la dépression, l’appauvrissement, la censure, l’invasion, et la guerre civile. Mais pas la paix.

Louis Lefant