Non, Odile Biyidi Tobner, la France n’est pas négrophobe

Publié le 24 septembre 2017 - par - 21 commentaires - 1 974 vues
Share

Non, la France n’est pas négrophobe, lisez donc plutôt Amina qu’Odile Biyidi Tobner et vous en conviendrez.

Amina c’est le magazine de la femme africaine et antillaise, que je lis depuis plus de trois décennies. Tous les mois, il présente surtout des exemples de réussites de la femme noire dans divers domaines (intellectuel, sportif, artistique, associatif, entrepreneurial…). Une approche essentiellement pragmatique des problèmes et non dogmatique qui, elle, ne peut déboucher que sur l’affrontement !

Odile Biyidi Tobner (OBT) c’est une sorte de militante de la radicalité « anticolonialiste et panafricaine » qui se targue de dénoncer le racisme anti-noir, particulièrement virulent, selon elle, en France.

Je connais Odile Biyidi Tobner depuis plus de trente ans et je m’efforce, en vain, à l’amener à nuancer son discours. J’en viens donc à prôner davantage la lecture d’Amina que celle des ouvrages de l’austère et psychorigide OBT.

Dans la dernière livrée d’Amina (septembre 2017), l’artiste Ayo, de père nigérian et de mère tzigane, ayant grandi en Allemagne, témoigne en termes simples et émouvants des difficultés qu’elle a rencontrées dans ce pays. « Quand mon frère et moi étions les seuls à attendre le bus, le chauffeur de bus ne s’arrêtait pas pour nous laisser monter ».

Elle proclame dans sa chanson « Paname » son amour pour la France car elle est touchée « d’être adoptée dans un pays dont je ne connaissais pas la langue ».

Odile Biyidi Tobner exprime bien moins d’aménité envers Marianne…

Assez imbue d’elle-même « je suis d’abord un professeur qui écrit fondamentalement », elle affirme que le peuple français est imprégné de racisme anti-noir du fait de la position des élites. La France prétend-elle, est très franco-centriste, en dehors d’elle, rien n’existe, mais elle ne se rend pas compte qu’elle « n’est pas franco-française puisqu’elle prétend (sic !) diriger l’Afrique (resic !) ».

Tout ce galimatias pour finalement justifier l’écriture très orientée de son ouvrage : « Du racisme français. Quatre siècles de négrophobie ».

Las, rien de très rigoureux dans une démarche qui se noie dans un salmigondis de protagonistes où règne une grande confusion chronologique et où se développe une méthodologie des plus hasardeuses.

Mélanger et Bossuet et Montesquieu et Foccart et Albert Schweitzer, en ajoutant une louche de Georges Frêche, une autre de Pascal. Navrant, pardon ! Sevran, à quoi cela rime-t-il ? Mais il y a pire dans l’agitation prétentieuse de dame Tobner, c’est lorsqu’elle croit devoir placer sur le même plan la lutte contre la négrophobie et celle contre l’islamophobie.

Oublie-t-elle que le racisme anti-noir est susceptible de constituer un délit et non l’islamophobie ?

Madame Biyidi Tobner révèle ainsi son vrai visage : à force d’anti-France, elle contribue à mieux faire introduire le loup islamiste dans notre pays. Son soutien inconditionnel aux Houria Bouteldja et autres Indigènes de la République la disqualifie à jamais pour invoquer quelque autorité morale que ce soit ! Donc une islamo-gauchiste parmi d’autres !

On ne peut s’étonner de voir exprimer leur solidarité à dame Houria dans une pétition du 3 octobre 2011 où signent outre Alain Badiou, philosophe, Christine Delphy, directrice de recherche au CNRS, Olivier Le Cour Grandmaison, Jean-Luc Nancy et… Odile Tobner qui croit devoir préciser : auteur du « Racisme français ». Houria est bien sûr intronisée « militante de longue date contre toutes les discriminations racistes ». C’est bien connu : seules sont racistes l’ultra-droite et la fachosphère !

Pour en revenir au livre « Du racisme français » censé traiter de la négrophobie, OTB s’appuie d’emblée sur deux considérations des plus discutables.

– « La France est, de façon directe ou indirecte, celle qui a maintenu le plus étroitement sous sa domination son empire outre-mer.

– C’est également celle qui a accepté le moins de noirs dans l’exercice du pouvoir.

Autant dire, un contre-sens patent et une énorme contre-vérité !

Ce n’est bien sûr pas pour racisme que l’administration française s’exerçait « étroitement » sur l’A.O.F. et l’A.E.F. (Afrique française), mais parce que la France, depuis les jacobins, est un Etat-nation très centralisé.

Quant à avoir accepté le moins de noirs dans l’exercice du pouvoir, c’est tout le contraire.

Et les généraux de couleur et les administrateurs antillais et guyanais (dont René Maran, cité d’ailleurs par Odile Biyidi Tobner page 181, de surcroît prix Goncourt en 1921, ce qui n’est pas rien au plan du pouvoir… intellectuel).

Et Gaston Monnerville qui tint d’ailleurs tête… à l’un des « héros » du livre d’OTB !

Et le maire d’une ville hexagonale Sablé-sur-Sarthe, sous la Troisième République, Raphaël Elize, mort à Buchenwald en 1945 ?

Au surplus, la France n’est-il pas le pays d’Europe qui compte le plus de personnalités d’extrême-droite, ou réputées comme telles, négrophiles ?

– un ancien dirigeant du Front national de la jeunesse n’est-il pas l’époux d’une parente d’un défunt président africain, lui-même ancien ministre d’Etat de la Quatrième République française ?

– un ancien chroniqueur d’importance du très « racialiste » Rivarol ne fut-il pas un impénitent amoureux de la femme noire ou mulâtresse ?

– un dirigeant royaliste, au plus haut niveau, eut un rôle déterminant pour que Mayotte et les Mahorais soient définitivement amarrés à la République française « une et indivisible ».

– Par contre, chère Odile Biyidi Tobner, sans vouloir vous accabler, votre ouvrage contient quelques omissions d’importance et l’une d’entre elles apparaît impardonnable !

– Une personne, elle-même d’origine africaine, a été oubliée, faisant preuve de sentiments très méprisants envers ses frères de couleur, voire même de négrophobie !

– Voici donc ce qu’écrit un certain auteur dans l’édition de l’Humanité du 29 juillet 1987 sous le titre « Mbalmayo ou la malédiction de la violence » : « un certain Essono, modeste employé des PTT à la ville… un Béti comme on en voit peu dans la réalité, sobre dans la boisson, modéré dans le propos, ponctuel à son travail, réputé pour la rigueur de ses mœurs et son respect ordinaire de l’autorité ».

L’auteur de ces lignes, vous l’avez bien connu, Odile Biyidi, c’est votre époux de l’époque, Alexandre Biyidi, père de vos enfants, qui ne fut pas, c’est vrai, toujours modéré, dans ses propos, en tant que Béti, peut-être ?

Jean-Michel Weissgerber

Négrophile de toujours

Auteur d’une importante contribution

à la revue « Peuples noirs, Peuples africains »

Colmar, le 18 septembre 2017

  • Je me réfère à un entretien à Afrikara (et vidéo Anibwé) du 12 décembre 2007. « Odile Biyidi Tobner une « blanche » de bonne femme qui va réussir à casser les machos intellos négrophobes impunis de Pétré Grenouilleau à Finkielkraut et autres racistes sionistes ».
  • Peu importe le contenu et la structuration de la prose de notre vaillante Odile pourvu que ses lecteurs aient l’ivresse « anti-colonialiste » qui convient !
  • En fait, la IIIe République, elle-même, eut des sous-secrétaires d’Etat d’origine africaine et antillaise.
  • Voir mon texte dans lequel j’évoque l’écrivain Albert Paraz, paru dans l’édition du 8 février 2016 du même Rivarol.
  • « Peuples noirs, peuples africains », n° 48, novembre-décembre 1985, p. 73-96 « les Canaques, une chance pour la France » souvent cité, où je prends la défense des canaques anti-indépendantistes. Le directeur de la revue : Mango Béti.

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

21 réponses à “Non, Odile Biyidi Tobner, la France n’est pas négrophobe”

  1. madeleine dit :

    Sûr, cette mocheté a été déflorée par un Africain à l’âge de 43 ans. En promotion ou soldée ?

  2. la générale BOHL; dit :

    C’est qui cette bonne femme?

  3. bon sens dit :

    il y a 15 ans je n’avais rien contre l’islam : les réclamations incessantes et la radicalisation progressive de TOUS les musulmans ont fait que je ne supporte plus cette religion ni ses pratiquants …

    leur prolifération dans mon quartier n’a rien arrangé en amenant laideur, insécurité et diminution de la valeur de mon bien immobilier.

    Il y 10 ans je n’avais rien contre les noirs : le CRAN, indigènes de la république et et autres indignés sélectifs me font changer petit à petit aussi.

    et je n’ai jamais été raciste, et ne pense pas l’être devenu.
    je suis exaspéré par les revendications communautaristes c’est tout !

    parallèlement s’installe le racisme anti-blanc de manière indiscutable !

    CQFD

    • madeleine dit :

      Moi je le dis tout net : je n’étais pas raciste dans ma jeunesse. Mais maintenant je le suis devenue. Je suis raciste et je l’assume pleinement.

  4. dufaitrez dit :

    Etant tous Blancs d’origine, serait-il indécent de défendre notre Couleur ?
    Négrophobie, islamophobie, etc… sont les conséquences d’un refus d’intégration !
    Rien de plus…

  5. bm77 dit :

    La réputation de cette femme vient du fait que des politiques et autres associations à subsides se prêtes aux affabulations de cette timbrées!

  6. Guy dit :

    Je n’ai pas compris grand chose à cet article..Odile machin c’est la vieille en photo?

  7. BALLARD dit :

    Mr Weissgerber parlez pour vous-même et pas au nom des francais . Personne ne nous obligera à aimer et à accepter notre remplacement par les immigrés africains , arabes ou musulmans… Si ces gens ne sont pas contents , ils n’ont qu’à partir de notre pays .On n’a pas besoin d’eux , ils ne sont pas francais et ne le seront jamais . Ceux qui sont entrain de les installer chez nous ne sont pas français eux -mêmes mais un régime totalitaire antifrancais… C ‘est pas du racisme ! on a rien contre les immigrés mais CHEZ EUX , On veut qu’ils partent et ces mots du chantage Ethique , comme negrophobe , islamophobe , raciste ne nous impressionnent guère . On refuse les migrants non-européens qui viennent nous remplacer

  8. patphil dit :

    le taux de mélanine ne peut être un critère, le taux d’islamisme oui!

  9. Haggar Dunor dit :

    Je vote FN depuis trente ans et j’entretiens les meilleurs rapports familiaux avec les maris de mes nièces qui sont tous deux d’origine sénégalaise, musulmans de surcroît et citoyens français irréprochables. Je n’en suis pas pour autant amoureux fou de tous les CPF débarquant d’Afrique noire uniquement pour profiter de nos « allocations-braguette », aussi je m’interroge : suis-je négrophobe ?

    • bm77 dit :

      Je suis comme vous Haggar dunor, je ne refuse pas de côtoyer des Africains ou maghrébins et j’entretiens avec eux de bons rapport et je les respecte comme tout un chacun, mais si nous avons entretenu jusqu’à maintenant de bonnes relations c’est que la France n’est ni raciste ni ségrégationniste,
      Je ne veux pas que la France devienne par l’immigration massive un pays africain islamique de plus avec le degrés d’intolérance que ces pays peuvent secréter.

    • jones dit :

      leprobleme est d’ordre racial,,la race blanche est menacee par l’immigration et le metissage et je constate que vous y contribuez fierement;;;bravo !!!sachez qu’un couple noir-blanc donne des enfants noirs,votre inconscience est bluffante

  10. jones dit :

    petite revolution dans les medias francais ou plutot dans un seul media francais en l’occurence M6,dimanche prochain un documentaire sur cette chaine sur la division BLANCS NOIRS AUX USA,,M6 montrera les violences des 2 cotes,les outrances des 2 cotes,le racisme des 2 cotes,,ce qui une premiere car on designe toujours les blancs comme coupables de tout ,et les noirs comme des eternelles gentilles victimes,,ce documentaire (enquetes exclusives)est realise par bernard de la villardiere

  11. Gérard Creuset dit :

    Qui s’est un jour soucié de la couleur de peau d’Alexandre Dumas, de Gaston Monerville, premier président noir du Sénat, de Raphaël Élizé, Maire de Sablé sur Sarthe jusqu’en 1940 puis martyr de la résistance, ou des compagnons de la Libération Félix et Charles Eboué.
    ”Si une communauté n’est pas acceptée, c’est parce qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quant elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses mœurs.” Charles De Gaulle

    • Simone GUTIERREZ. dit :

      Bien vu , Gérard .
      A Riposte Laïque chacun sait que le  » néo racisme  » actuel est une invention des antifas à bout d’ arguments devant le vide idéologique abyssal laissé par leur gôôôche chérie , suite à ses innombrables trahisons et autres renoncements envers le Peuple .

      • bm77 dit :

        En effet Simone c’est pour remplacer la lutte des classes qui est un concept que seuls les riches n’ont pas abandonné parce la gôche a bien trahi les travailleurs c’est pour cela que Macron s’en donne à cœur joie avec ses ordonnances! Et le plus cynique là dedans c’est Méluche qui essaie de tirer ses marrons du feu sur le cadavre de feu le PS dont il est issu et dont il tente de raviver la flamme par le biais des insoumis.

    • u\'a l\'horizon, des maraichers de champs d\'arbres d dit :

      HELAS , la cellule familiale n’existe pas chez les noirs africains vivant en europe, millions de filles meres veut dire : enfants abandonés dans les rues: delinquence aggravée, etc etc ,ceux-ci a leur tout ferons pareil que ce qu’ont fait leur pere avant eux et le cercle sauvage continue grace bien sur aux aides qu’ils recoivent en permanence, malgré leur refus de suive un enseignement qui les sortiront de leur misere galopante qui s’eternisera jusqu’a epuisement des aides et il y aura donc une revolution, NON la couleur de la peau n’a rien avoir avec cette delinquence, de ces jeunes ,il faut etre severes jusqu’a la correction physique la seule qu’ils respectent , en appliquant celle-ci les resultats seront immediats . FULL STOP> Ceux la sont la cause de cette mauvaise reputatation.

    • madeleine dit :

      L’Arabie saoudite et le Qatar n’ont pas « accueilli » un seul migrant. Motif : « Ces gens-là n’apportent que des problèmes. Nous ne voulons pas de problèmes chez nous. » Et pourtant les migrants sont tous musulmans, comme ces deux pays riches pétroliers. Et ces migrants musulmans n’ont pas à venir en Europe chrétienne.

  12. keltoy dit :

    Une folle parmi tant d’autres,un nom à coucher dehors avec un billet de logement,une trogne improbable, un puits de conneries et de dhimminitude insondable, je renvoie cette mégère frustrée aux propos du très militant Miles Davis qui lors d’une de ses venues en France il y a maintenant longtemps: avait été fort étonné que les regards ne se focalise pas sur lui dans la rue et s’était senti un homme libre! Les blancs qui se prétendent plus noir que les noirs, sont l’exemple type du syndrome du sauveur et de la déviance: des royalistes plus royalistes que le roi! risible et pathétique en d’autres temps.

    • Sigfried dit :

      Une des raisons pour lesquelles les caves de St Germain ont attiré les meilleurs jazzmen des USA. Ils étaient accueillis à bras ouverts alors que dans le même temps, ils étaient maintenus « underground » dans le vrai sens du terme, aux states. Mais il est vrai que le noir violeur, pilleur et bagarreur, on le hait et on le voudrait dehors. Comme quoi, la libido (insatisfaite) de cette truie prend le pas sur son cerveau, malgré tous ses titres universitaires.