Non Tatiana Ventôse, les étudiants ne sont pas les seuls victimes du Covid pauvreté

Insupportables, encore une fois, les jérémiades sur le martyre des « étudiants ». Et, cette fois-ci, c’est l’ex-fan de Mélenchon qui s’y colle, sous le pseudonyme officiel de Tatiana Ventôse.

Celle qui aime à discourir sur ses états d’âme en repentance d’une gauche qui l’a trahie, mais dont elle n’arrive pas à fustiger les valeurs, est experte dans ses préoccupations mystiques qui n’intéressent nullement celui qui cherche – d’abord – à remplir son frigo et à lutter contre l’escroquerie Covid. Il peut d’ailleurs rejoindre utilement les rassemblements organisés par Florian Philippot, seul homme politique qui livre un combat acharné depuis un an contre la dictature sanitaire et l’oligarchie incarnée par la bande à Macron.

Dans le droit fil de ne parler que de ce qui est vendeur, l’intellectuelle bourgeoise vient de prendre fait et cause pour la cause estudiantine. Pas pour celle des petits retraités qui n’ont eu et n’ont toujours aucune aide financière de la CAF, de la CPAM, des CARSAT, ni des Caisses de retraites complémentaires. Mais cela n’intéresse pas plus Tatiana Ventôse que les partis politiques et les parlementaires.

Commençons par cette question :

C’est qui « les » étudiants dont parle T.V ? : 60% de glandeurs incultes planqués à l’université parce que l’Education nationale vérolée leur offre le Bac chaque année. Pour faire bonne mesure, l’officine progressiste noyautée par l’islamogauchisme va jusqu’à repêcher les plus mauvais d’entre-eux, force respiration artificielle, désespérément. Et le Macron-Covid est est l’aubaine supplémentaire à la médiocratie.

Seuls 40 % des étudiants ont réellement les capacités et la volonté à réussir leurs études, et ce dans les domaines dont la France a besoin.

Marre donc d’entendre les discours sur l’extrême précarité de ceux donc qui ne traînent guère leurs guêtres dans les amphithéâtres mais qui sont davantage partants pour la bringue du jeudi soir. J’ai connu des jeunesses plus réactives pour descendre dans la rue pour un oui ou pour un non.

Sauf, qu’aujourd’hui, les partis et les syndicats véreux – si prompts d’ordinaire à mettre les étudiants dans la rue – apparaissent sans fard comme complices de Macron et de l’oligarchie. Et Tatiana Ventouse (oui ventouse, pour ne pas dire chancre de la gauche ), ne comprend rien à l’affaire:

DÉPRESSION, PRÉCARITÉ : AUX RACINES DU MAL-ÊTRE ÉTUDIANT :

https://youtu.be/9etzp2v_Ivg

Tatiana Ventôse anime outre son propre site, le fil d’actu « qui donne du sens à l’actualité ».

On peut au passage s’interroger sur le sens de cette formule qui sent la révélation aux adeptes de l’ésotérisme gauchiste. Du genre, « on va vous expliquer nos contradictions » :

« nous avons de fortes valeurs humanistes que nous mixons complètement dans la République des francs-maçons nombreux au gouvernement de l’Etat-Macron ».

Recyclage laborieux en vue pour Ventôse

Quand on compare les anciennes vidéos de Tatiana Ventôse, on voit à quel point la rebelle des cours de récréation, fait désormais « mémère gauchiste empâtée ».

Celle qui fuit la promiscuité de la rue (peut-être parce qu’elle s’était faite un peu mystérieusement agresser sans trop vouloir parler de son agresseur) s’est cantonnée dans la production de courts-métrages consensuels. Elle a trouvé les bons réglages pour égratigner juste ce qu’il faut la doxa.

Juste ce qu’il faut pour charmer ses internautes et monétiser l’affaire, sans risquer la censure de YouTube.

On peut d’ailleurs dire que les exclus de YouTube sont l’honneur du combat contre l’oligarchie, le Grand Reset et l’Agenda 2030.

Il reste donc de Tatiana Ventôse, l’insipide présentatrice de show-business pour étudiants attardés, celle qui est devenue Tatiana Ventouse et Tatiana pro-Vaccin. Conforme.

Elle est sur le chemin avancé des soixante-huitards embourgeoisés.

Ceux qui attendent encore d’elle de défendre dans la rue les libertés sont ses dindons de la farce. Elle n’est pas de celles qui offriront leur poitrail sur les barricades. Son slogan à elle, c’est « Pantoufles, Poèmes & Peluches », à moi les Bisounours !

En somme, la super diplômée en ce qui ne sert à rien la grandeur de la France, ni la production industrielle, est bonne pour aller chroniquer chez Hanouna ou BFMACRONTV.

A condition qu’on vienne la chercher en taxi.

Jacques CHASSAING

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. Franchement à part gueuler que tout était mieux avant et que les jeunes sont des cons, vous servez à quoi M. Chassaing ? Combien d’étudiants se retrouvent en fin de cursus et dans l’impossibilité de trouver un stage de fin d’études ou un premier poste à cause de la pandémie ? Et la plupart des étudiants n’y sont pour rien s’il y a des disfonctionnements dans le système de l’éducation nationale. Le fait d’envoyer autant d’étudiants en éducation supérieure et de dévaloriser les filières professionnelles est une connerie, mais les étudiants y sont pour rien. Qui êtes-vous pour tenter de donner des leçons de vieil aigri intolérant ?

  2. Bon, je sais, on n’attaque pas sur le physique mais depuis qu’elle se fait botoxer a mort le visage, elle a perdu tout son charme…

  3. Dans le genre étudiant pleirnichard mais opposé (quoique…) politiquement à la gamine Maxime Lledo, (incontournable et éternel étudiant en Histoire des GG sur RMC) vient de commettre un livre sur les difficultés des ‘tits n’étudiants-ians-ians, la faute en revenant bien sur à la génération de son père.
    Maxime, Lotus fait de bons mouchoirs jetables….. très bon marché…. même à Angers !

  4. « C’est qui « les » étudiants dont parle T.V ? : 60% de glandeurs incultes planqués à l’université parce que l’Education nationale vérolée leur offre le Bac »
    Et je suis bien placé pour le savoir ,j’en ai deux dans le cercle familiale qui ont profité de l’aubaine,je supprimerais dans ce cas là juste » incultes »mais je me force.
    Pour ne pas avoir le bac,les jeunes doivent s’inscrire,sinon c’est cuit ,il paraîtrait même que certains l’ont obtenu deux fois.

  5. Mort de rire ! Le troll de service haineux imagine que je prends plusieurs pseudos comme D Lajoie qui d’après lui n’est même pas un pseudo. C’est toi qui devrais être viré définitivement.

    • Ah enfin ! C’est bien mieux sans overbrain – upside – tonton – lili – etc. Merci !

  6. Le martyre (menstruel ?) des étudiantes « en situation de précarité »: on s’en tamponne !

  7. Il y a pas mal de demi-prises de conscience. De gens qui veulent être les aiguillons conservateurs de la gauche. Ils se prétendent la vraie gauche parce qu’ils se préoccupent des petites gens, mais de façon relativement inopérante.

    Leur rôle consiste invariablement à filer leur voix (mais avec vigilance et sans blanc-seing) au candidat des banques qu’ils détestent le reste du temps.

  8. Je vous signale qu’elle, elle l’a eue, la COVID.

    Et ce n’était pas une partie de plaisir, visiblement. Ceci explique peut-être cela.

    • À Le Faste Fou
      Je sais parfaitement qu’elle dit avoir eu le Coronavirus. Elle en a même fait une vidéo. Mais quand on lui demande quel traitement elle a pris, alors là, c’est silence radio.

      • Elle est jeune, elle n’a pas eu besoin de traitement.Car il n’y a pas de traitement.Je l’ai eu il y a 3 semaines, même pas besoin d’un Doliprane.
        Chacun fait le Covid à sa façon, comme toutes les grippes du monde.
        Ceci dit, merci de nous ouvrir les yeux sur les risques d' »embourgeoisement corrupteur » auquel nous pouvons tous être soumis, à notre insu de notre plein gré.

        • J’en conclue qu’elle s’est enrhumée dans un couloir de métro.
          Si ce n’est que ça le covid, rien à craindre… je l’ai plusieurs fois par an… et depuis très longtemps.
          😎

          • Avant de dire n’importe quoi, Asma et Mantalo, commencez donc par regarder la vidéo où elle en parle.

            Quant aux « bourgeois », je ne sais pas de quel milieu social elle est issue et je m’en fous, mais à vous entendre et au ton de l’article, on se croirait revenus au temps de Lénine.

            Au fait, vous, vous êtes quoi ? Ouvriers chez Renault, manœuvres, terrassiers, saisonniers agricoles ?

      • Mais si, elle le dit : Paracétamol, point. Elle a été malade tout au début, avant que le Professeur Raoult ne fasse connaître son traitement.

        Réécoutez la vidéo.

  9. Surtout depuis quand l’enfant est devenu roi et la jeunesse sacrée ? Durant les guerres mondiales, la guerre d’Algérie on va m’expliquer que la jeunesse glandait à théoriser sur le monde, à pleurer sur son sort. Quand a-t-on accepté que Greta Thunberg sèche les cours pour donner des leçons d’écologie à ses aînés dont certains sont rentrés en adoration ? Quand est-on passé à l’époque du jeunistan ? On va me répondre 68. Mais non 68 n’a concerné que la jeunesse dorée. Les enfants de ma génération n’ont jamais été dans le nombrilisme que l’on constate aujourd’hui. La jeunesse n’a jamais été un bloc ou alors peut être aujourd’hui avec la mondialisation qui homogénéise la (non ?) pensée et ses vecteurs de propagation, à savoir les réseaux sociaux inventés par la génération X comme Zuckerberg.

  10. 60 % des etudiants sont des glandeurs et des faineants? . D oû sortez vous ce chiffre ? A part de votre cerveau embrumé alcoolisé,. Et ils ne sont pas précaires, non, ils vivent tous tres bien, avec leurs bourses mirobolantes, et l argent de papa.

    • 60% d’échecs en première année de fac, chiffre officiel.
      Ca me parle, mon paternel voulait que j’y aille. J’ai perdu un an à faire la bringue et à tremper mon biscuit avec des femelles gauchistes et/ou racisées. Puis ma crise d’ado passée je suis partis trouver un boulot honnête.
      Alors que les radasses souvent de familles aisées de ma connaissance qui ont perdues des années en fac se retrouvent avec des boulots sans intérêt, pas d’homme ni d’enfants mais des chats. La Fac c’est principalement une garderie pour métèques et gosses de profs, et une usine à gauchiser/ putifier les nana.
      Cas d’école, Tatiana la prof gauchiste.
      Tout ce qui est lettres, droit et « sciences humaines » c’est sans intérêt, et les étudiants étrangers attardés d’afrique viennent juste pour rester squatter.

      • L’échec en première année est dû principalement au fait que nombre d’étudiants n’ont absolument pas le niveau requis et aurait dû être recalés .A force de passer de classe en classe depuis le cp jusqu’au bac , monnaie de singe, pas étonnant de tomber de haut.

    • C’est sans doute en dessous de la réalité, ces 60% ! Il y a des universités à Dakar, même à Ouagadougou, vous savez, Mamba ?

  11. C’est juste mon avis, mais je trouve que cette fille est une pauvre imbécile. Au premier abord, son argumentation se tient, mais dès qu’on creuse un peu, on découvre vite les limites de son raisonnement.

    Elle est toujours bien imprégnée de l’idéologie gauchiste dans laquelle elle s’est vautrée des années durant. Elle s’est aperçue que c’était de la merde, mais cela n’en fait pas une patriote.

    Dans 30 ou 40 ans, peut-être…

Les commentaires sont fermés.