Pour ceux qui n’ont toujours pas compris ce qu’est l’islam

Publié le 26 juin 2015 - par - 5 309 vues
Share

Autruche_islamDésormais, le péril  vert  menace l’Europe de l’intérieur mais la bien-pensance,  les bisounours et les adeptes du mercantilisme continuent de croire que l’islam est une religion de paix et d’amour. Ils sont loin d’imaginer que le vivre-ensemble qui a disparu dans beaucoup de quartiers de France, n’est pas le fruit du hasard mais la conséquence de la culture islamique qui est basée sur la violence. N’en déplaise aux faiseurs d’opinions là où l’islam prend racine s’ensuivent le racket équivalant au butin de guerre (sourate 8 versets 1et8, sourate 59 verset 6, sourate 48 versets 15, 16, 18 et 21), le trafic de drogue, la misogynie, l’endogamie ( mariage uniquement entre musulmans et musulmanes), la pureté de la nourriture (le halal) et la purification religieuse  sont les ingrédients du développement du communautarisme islamique.

Pourquoi en Occident encense-t-on l’islam barbare et guillotine-t-on ceux ou celles qui lui faussent compagnie ? Cet encensement est le produit intellectuel de certaines élites occidentales qui ont pignon sur rue qui refusent de voir  la vraie nature de la religion mahométane qui est devenue barbare  depuis 622 de l’ère chrétienne que cela leur plaise ou non.

Savent-ils que l’islam peut devenir un volcan à tout moment ?

Son histoire passée et présente demeure sa meilleure carte de visite.

Sont-ils sourds et aveugles, ces messieurs d’en haut ?

Ces élites, coupées des réalités islamiques car mondialisées, ne veulent pas voir la terreur qui  est l’acte de naissance de l’islam qu’ils défendent.

Savent-ils que son expansion fulgurante, à ses débuts, est le résultat des razzias, des butins de guerre,  de l’asservissement  des femmes et des enfants ?

Et l’appât du gain, ne fut-il pas la principale motivation de ses ouailles ?

Oublient-ils que l’ensauvagement de certains quartiers de France et de Navarre est étroitement lié aux  enseignements coraniques ?

Savent-ils au moins que l’Apôtre d’Allah avait fait alliance avec les saâlikas ( les bandits des grands chemins qui étaient bannis de Médine et  qui écumaient ses alentours) pour constituer sa première force armée qui lui avait permis  la victoire à Badr contre ses ennemis mecquois? Ignorent-ils que les premiers soldats d’Allah étaient pour la plupart des saâlikas,  ces bandits de grands chemins, pour lesquels, il avait absout tous leurs crimes  s’ils combattaient à ses côtés avec en prime le bonus d’aller au paradis où les attendaient 72 houris et des rivières de vin,  mais à condition qu’ils se convertissent  à l’islam ? Cette idée diabolique permit à Mahomet de s’imposer à Médine !

Pourquoi les musulmans fuient-ils le réel en s’enfermant  dans la culture du nihilisme ? En lisant le coran, ne  deviennent-ils pas  des schizophrènes ? Et pourtant ce même coran les considère comme la meilleure des sociétés qu’Allah a créée sur terre : « Vous êtes la meilleure des communautés qu’on ait fait surgir sur terre pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah.  Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plus part d’entre eux sont des pervers.» ( 5 sourate 3 verset 110).

Pourquoi la sagesse a-t-elle déserté leurs esprits réfractaires à toute innovation qui contrarie le modèle social de Médine scellé dans le marbre depuis le VII siècles par la violence et la terreur?

Quand ils radotent matin et soir que les Juifs et les Chrétiens ont traficoté leurs Livres Saints (Thora, Bible, Evangiles) savent-ils  qu’à la mort de Mahomet, il existait six versions différentes du coran qui se lisaient dans le désert d’Arabie ? Au lieu d’incriminer les Juifs et les Chrétiens de falsification de leurs Livres saints respectifs, ils doivent commencer par balayer devant leur porte.

Mais comme l’immense majorité d’entre eux n’en ont jamais entendu parler (à part les initiés), ils continuent de croire à des chimères : « le coran est incréé depuis la création de la terre et des cieux ».

Eh bien, quoiqu’ils en pensent, ces  six versions du  coran avaient bien existé et étaient entre les mains de :

Abdellah  Ibn Messaoud qui était un compagnon écouté du prophète

Abdellah Ibn Ubbay, un Juif converti à l’islam de la tribu de Banu Qorayza qui fut décimée par Mahomet après la bataille du Fossé à Médine en 627 ( entre 800 et 900 hommes âgés de quatorze à 99 ans furent décapités et jetés dans une fossé commune).

Zayd ibn Thabit qui fut chargé par Abu Bakr, le premier calife ‘bien guidé’ de la transcription du coran, après la mort de Mahomet.

Ali Ibn Abi Talib ( 600-661) qui était le cousin et le gendre de Mahomet ( il était l’époux de Fatima, la fille préférée  de l’Envoyé d’Allah). Après sa mort ses disciples créèrent le chiisme, la deuxième branche de l’islam.

Hafsa Bint Omar ( 606-665) quatrième épouse de Mahomet et fille du deuxième calife bien ‘guidé’ Omar Ibn Khateb.

Aïcha bint Abu Bakr ( 614-678). Elle fut la femme favorite de Mahomet qui l’épousa à l’âge de 6 ans et consomma le mariage à 9 ans. Il en avait 53 ans. C’est la fille du premier calife ‘bien guidé’ Abu Bakr. Elle fut l’instigatrice  du meurtre du troisième calife’ bien guidé’ Uthman Ibn Affân en 656. Elle participa à la bataille du chameau  en 656 aux côtés de Muawiya (fondateur de la dynastie des omeyyades)  contre Ali le quatrième calife ‘ bien guidé’ à Basra (Irak. Cette bataille du chameau fut le début du schisme en islam. Elle vouait une haine inqualifiable à l’égard d’Ali, car il l’avait accusée d’adultère, au point que l’Imam Malik avait dit : « quiconque accuse Aïcha (adultère) s’oppose au coran et celui qui agit ainsi aussi, mérite d’être tué ». Il faut savoir que Mahomet l’avait boudée durant un mois, suite à cette accusation  et il fallut l’intervention d’Allah pour l’innocenter (sourate 24-la lumière versets 11 à 26).
Et dire qu’Aïcha est considérée comme la mère des croyants!

Le coran actuel que les musulmans ont entre les mains est la version décidée par le troisième calife ‘bien guidé’ Otman Ibn Affân (576-656, gendre du prophète qui fut assassiné dans la mosquée de Médine par ses ennemis politiques et enterré dans un cimetière israélite de Yathrib parce qu’il aimait trop l’argent, selon ses ennemis). Il ordonna à Zayd Ibn Thabit de faire le tri des versets coraniques avant de les compiler puis il donna l’ordre de brûler toutes les autres versions du coran en circulation.

De nos jours, on appelle ce coran,   le coran d’Uthman.

Mais en vérité, le coran actuel est celui que le gouverneur d’Irak ( 661-714) Al-Hajjaj ben Youcef a  modifié et compilé sous le règne des califes omeyyades Abdel-Al-Malik et de son fils Al-Walid. C’est ce même gouverneur qui a modernisé la langue arabe  qui a permis la facilitation de la lecture du coran à un plus grand nombre de musulmans.

Al-Hajjaj ben Youcef est célèbre aussi par les dégâts qu’il avait infligés à la Kaaba en prenant la Mecque d’assaut pour éliminer physiquement son adversaire Abdellah Ibn Az-Zubayr qui administrait la maison d’Allah dont le corps fut exposé  durant un mois aux regards des mecquois pour servir d’exemple à ceux qui complotaient contre  la dynastie des omeyyades.

De grâce, chers musulmans, avouez que le coran que vous avez entre les mains, a été  modifié, falsifié et traficoté au cours du VII et VIII  siècles pour les besoins de pouvoir, alors cessez vos accusations maladives contre les autres religions.

Et n’oubliez pas la devise : «  l’arroseur arrosé ».

Et qui peut dire encore que l’islam est une religion de paix et d’amour ? Où se trouve l’islam des lumières que certains tentent de vendre aux Français ? A la Mecque ou à Médine ? A vous, chers compatriotes,  de choisir, qu’importe le  lieu où se terre cet islam des lumières si cher à Malek Chebel, l’essentiel est que vous ouvriez les yeux sur cette magnifique religion qui doit son existence à la violence et à  la terreur….

Hamdane Ammar 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.