Nora Berra se comporte davantage en musulmane qu’en ministre de la République

Publié le 28 décembre 2009 - par
Share

Madame la Secrétaire d’Etat aux Aînés,

Je reviens sur la polémique qui vous oppose à Pascal Clément, député UMP de la Loire et ancien Garde des Sceaux. Selon votre version des faits :

– Celui-ci aurait déclaré le 22 décembre, lors d’une réunion à huis clos du groupe UMP à l’Assemblée Nationale : « Le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France ».

– Cette déclaration supposée vous a choquée, vous avez quitté la réunion et cité ladite déclaration à la presse, en commentant : « Qu’un ancien garde des Sceaux tienne ces propos anti-laïcs dans une enceinte symbole de la République comme l’Assemblée nationale, c’est insupportable ! C’est ça la démocratie ? »

– Le lendemain matin, vous avez confirmé votre version des faits au micro d’Europe 1, en disant entre autres que :

– « Un député a tenu ce genre de propos qui, pour moi, allaient à l’encontre de la règle et du fondement de la laïcité. »

– « La laïcité n’est pas le refus de toutes les religions mais bien le respect de toutes les croyances. »

– La question des minarets en France est un « faux débat », selon vous. « Nous avons importé un débat suisse, (…) un fait d’urbanisme qui est géré au niveau des collectivités et qui n’a jamais généré le moindre problème en France. »

– Vous vous dites « a priori contre » une loi destinée à interdire le voile intégral en France, en ajoutant « je ne suis pas convaincue que cette loi réglera le problème de dérive sectaire ».

Certains participants de la réunion confirment les propos que vous prêtez à Pascal Clément, d’autres – dont l’intéressé – les infirment. Je ne rentrerai donc pas dans le débat de savoir qui a raison ou qui a tort, d’autant plus que la réunion était à huis clos, et je m’en tiens à vos paroles publiques.

Je me demande tout d’abord en quoi la déclaration supposée de Pascal Clément serait choquante. Le Président de la République a lui-même dit que nos églises faisaient partie de notre patrimoine et que la construction de lieu de cultes musulmans devait se faire dans la discrétion nécessaire, et dans le respect du patrimoine français.

Si je dis par exemple que le jour où il y aura autant de chalets suisses que de « ryads » à Oran (où vous êtes allée faire vos études de médecine), ça ne sera plus Oran, est-ce que cela vous serait « insupportable » ?

Quel est donc le rapport entre le respect voulu par le Président de la République à notre patrimoine, ou la déclaration supposée de Pascal Clément, et la « laïcité » ? En quoi ces propos que vous lui prêtez seraient « anti-laïcs », et manqueraient-ils de « respect de toutes les croyances » ?

Vous n’allez guère au bout de votre explication, Madame Nora Berra !

Mais ce qui m’intrigue le plus, outre le fait indécent de mettre sur la place publique des propos tenus en privé, c’est ce que vous voulez dire par : « La laïcité n’est pas le refus de toutes les religions mais bien le respect de toutes les croyances. »

D’une part, je ne vois pas le rapport de cette assertion avec les propos supposés de Pascal Clément, et ceux-ci, s’ils sont authentiques, ne « refusent » aucune religion et n’aborde pas le « respect de toutes les croyances ».

D’autre part, en tant que laïque et française, je sais que l’article 1 de la Constitution dit que la France « respecte toutes les croyances ». Mais il s’agit là du respect du droit à croire, et non du respect de ce qui est cru, c’est-à-dire des dogmes de toutes les religions. (Ce qui serait d’ailleurs stupide puisque ces dogmes se contredisent d’une religion à l’autre.)

Il aurait donc été utile que vous précisiez donc l’acception exacte que vous mettez dans le « respect de toutes les croyances ». De même pour le fait de ne pas « refuser » une religion, où l’ambiguïté est la même. Personnellement, par exemple, je refuse l’islam à cause de ses dogmes, allez-vous me traiter d’« anti-laïque » pour autant ?

Je vous signale aussi qu’il est inexact de dire que la question des minarets est un « faux débat » en France, et que ce « fait d’urbanisme (…) n’a jamais généré le moindre problème en France. » Si c’était un « faux débat », pourquoi la majorité de nos concitoyens y sont opposés ? Ignorez-vous que les Français, selon plusieurs sondages, auraient voté comme les Suisses contre la construction de nouveaux minarets ?

Ignorez-vous que la construction de mosquées ou de minarets suscite très souvent des « vrais débats » citoyens dans leurs voisinages ? Qu’à Drancy, par exemple, le maire a dû mentir à ses administrés en leur faisant croire que la mosquée en projet était un centre culturel laïque ? Qu’à Nice, un responsable de la future grande mosquée (promise par votre collègue et maire Christian Estrosi) déclarait le 21 décembre à Nice-Matin : « D’une situation de blocage nous sommes passés, avec le ministre-maire Christian Estrosi, à des réunions de travail. Le projet avance donc. Mais les choses doivent se faire sans trop de bruit pour éviter les incompréhensions. »

Oui l’islam, les minarets, les mosquées, les voiles et les burkas font « débat » en France, que cela vous plaise ou non. Vous feriez mieux de vous demander pourquoi au lieu de nier cette réalité et de vous couper ainsi du peuple français.

Vous vous êtes interrogée, à propos de la déclaration prêtée par vous à Pascal Clément : « C’est ça la démocratie ? ». La démocratie, Madame, c’est le fait que chacun, y compris Pascal Clément, puisse exprimer son opinion (en particulier en privé !), mais aussi que votre situation d’élue et de ministre est due à ce peuple français que vous devez écouter et à qui vous devez rendre des comptes.

Et puisque soudain, vous êtes éprise de laïcité, que ne dénoncez-vous pas la réception organisée par le maire socialiste de Lyon à l’occasion de la rupture du jeûne du dernier Ramadan, à l’Hôtel de Ville et aux frais du contribuable qui plus est !

Voilà une atteinte à la laïcité et aux principes républicains on ne peut plus explicite. Vous pourriez en profiter pour faire amende honorable, puisque vous avez vous-même participé à cette manifestation publique anti-laïque, et vous y avez fait un discours en tant que conseillère municipale et ministre, où vous avez fait état de votre propre foi musulmane.

En termes plus clairs, au lieu de cafeter et de vous en prendre aux propos privés supposés de Pascal Clément qui appartient au même parti que vous (propos dont je pense qu’ils sont partagés par une large majorité de Français, et en tout cas par moi), balayez devant votre porte vos propres résidus communautaristes, anti-laïques et anti-républicains , Madame Nora Berra ! Et fichez-nous la paix avec vos minarets dont les peuples européens ne veulent pas !

Nous en avons ras-le-bol de l’islam par ci, l’islam par là à longueur de journée, des demandes d’accommodements déraisonnables de partout, des prières dans la rue, de votre Ramadan, des voiles et des burkas, et j’en passe. Il faudra que vous finissiez par vous rendre compte que vous venez de vous tirer une nouvelle balle dans le pied et que votre attitude est contre-productive à la fois pour votre parti et pour les musulmans de France.

Je vous prie d’agréer, Madame la Secrétaire d’Etat aux Aînés, mes salutations républicaines, laïques et démocrates.

Djamila GERARD

Lire également :

http://www.lejdd.fr/Chroniques/Claude-Askolovitch/Le-destin-de-Berra-160540/

http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/la-faute-de-madame-berra-quand-j-67223

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.