Nord Littoral accuse Riposte Laïque de vouloir tuer les trois « Lacombe Lucien »

Publié le 24 mai 2017 - par - 76 commentaires - 4 744 vues
Share

On se souvient de ces trois mouchards du lycée Berthelot de Calais, Manon, Théo et Alexandre, que j’avais surnommés les « Trois Lacombe Lucien des temps modernes ».

http://ripostelaique.com/calais-manon-theo-et-alexandre-trois-lacombe-lucien-des-temps-modernes.html

Les faits sont simples. Ces trois jeunes gens n’ont pas supporté que leur professeur (sans E) de français et théâtre de leur lycée, Marie-Jeanne Vincent, puisse se présenter aux élections législatives sous les couleurs de Civitas. Ils sont « Charlie », les petits trésors, mais surtout pas « Marie-Jeanne ».

Des milliers d’enseignants, très majoritairement de gauche se présentent à des élections, sans le moindre problème. Mais quand ils sont de droite, c’est déjà plus difficile. Quand ils sont au FN, la vie leur est souvent rendue impossible. Et quand ils sont pour Civitas, nos trois mouchards de Calais veulent exercer à son encontre un interdit professionnel. En Allemagne, les communistes, qui se plaignaient quand leurs militants en étaient victimes, appelaient cela un « Berufsverbot ». Pour délit d’opinion.

L’article que j’ai écrit a manifestement fait réagir les chérubins. Sur son compte facebook, la nommée Manon (qui nous apprend qu’elle s’appelle Müller), qui se dit militante « Insoumise » paraît reprocher à Madame le proviseur (sans E) de ne pas prendre en compte son offensive contre l’enseignante. Cela ressemble à une menace larvée de la bien-pensance. D’ici que le proviseur soit accusé de complicité avec « La Bête Immonde »… Et bien sûr, cette petite sotte a cru voir du racisme dans mes écrits. T’as raison, louloutte, traite tes ennemis de racistes, il en restera toujours quelque chose ! Elle promet, la petite Manon, elle sera parfaite pour devenir permanente de Sos Racisme, des fois qu’elle ne finisse jamais ses études…

https://www.facebook.com/Massiah.manon.3/posts/724299257777493

Mais en outre, cela gémit dur dans les rangs. Ils sont habitués à insulter tout le monde, mais paraissent désemparés dès qu’en face, il y a du répondant. Bah oui, les petits trésors, ce n’est pas tous les jours la journée de la Jupe ! Les vaillants Insoumis, ainsi que les journaleux de Nord Littoral, ont vu des menaces de mort dans mon article, rien de moins. Et ils ont très très beaucoup peur, parce qu’à Riposte Laïque, on est très très méchant, si, si ! Qu’ai-je donc écrit pour provoquer un tel  dérèglement intestinal, qui les oblige à aller aux toilettes toutes les cinq minutes ? J’ai conclu ce texte, comme je le fais pour presque tous mes articles, par cette formule : « Je leur conseille de ne jamais croiser mon chemin« . Je persiste et je signe, je leur conseille de ne jamais croiser mon chemin, car j’ai, moi aussi, de la rhétorique, et je les mettrai verbalement minables si on commence à discuter, eux et moi. Et s’ils voulaient en découdre physiquement, même à trois contre un, je ne leur conseille vraiment pas d’essayer…

http://www.nordlittoral.fr/31235/article/2017-05-24/eleves-berthelot-et-menaces-de-mort

Mais cette affaire n’aurait pas pris une telle ampleur si le quotidien local Nord Littoral n’avait soufflé sur les braises. Petit rappel. Ce journal de propagande bobo bien-pensant a décidé de combattre la haine… Et pour cela tout est bon, puisque son rédacteur-en-chef, un nommé Philippe Hénon (ne pas confondre avec un autre journaleux grand ami de Riposte Laïque, Nicolas Hénin) n’avait pas hésité, à l’époque où les migrants agrémentaient la vie des Calaisiens, à menacer ouvertement la population locale. La démocratie version Hénon se résume ainsi : « Si vous n’êtes pas d’accord avec la venue des migrants, on balance votre nom à la kommandatur chaque semaine ».

http://www.fdesouche.com/668215-propos-anti-migrants-sur-nord-littoral-chaque-semaine-publiera-les-noms

Bien évidemment, notre site l’avait épinglé comme il le mérite.

 

Il est vrai que Nord Littoral a depuis longtemps confirmé son extrême objectivité, comme le montre cette couverture, où les deux hommes qui avaient refusé que les clandestins manifestent devant chez eux sont qualifiés de « fachos ».

Aucun article n’étant signé, Hénon engage donc l’ensemble de la rédaction dans des articles crapuleux contre l’enseignante, mais surtout contre Riposte Laïque, et contre ma personne.

http://www.nordlittoral.fr/31235/article/2017-05-24/eleves-berthelot-et-menaces-de-mort

Je suis par ailleurs ravi de lire ce remarquable hommage de nos amis journaleux-militants : « le brûlot d’extrême droite Riposte Laïque a encore frappé« . Génial, quelle publicité ! Et sympas, les confrères, dans leur article, ils me font une promotion inespérée. Ils reprennent carrément l’ensemble de mon texte, qui, j’en suis convaincu, va plaire à nombre de leurs lecteurs.

Mais ils concluent, histoire de mettre de l’huile sur le feu, que les trois malheureux « Lacombe Lucien », se sentiraient menacés de mort, rien de moins !

Et pour justifier le propos, les journaleux insistent sur deux ou trois commentaires un peu… virils, que les préposés ont retiré dès qu’ils les ont lus. Il faut par contre découvrir les vrais appels à la haine et à la violence, proférés sur « Nord Littoral », dans les commentaires, contre l’enseignante, pour mesurer la malhonnêteté de ces manipulateurs. De même, sur la page facebook de la jeune « Insoumise » (défense d’éclater de rire), les nombreuses insultes et menaces à mon encontre ne posent apparemment aucun problème aux vaillants journalistes-militants de Nord-Littoral, qui n’ont pas cru bon de les énumérer.

Je remarque par ailleurs que le fait que trois lycéens demandent des sanctions contre un professeur pour délit d’opinion ne heurte absolument pas les militants politiques déguisés en journaleux de ce journal gavé de subventions par nos impôts.

J’apprends, en outre, avec amusement que les trois « Lacombe Lucien », et leurs avocats-journaleux, demandent à la République de les protéger, rien de moins. Et je découvre avec délectation, sur le site de la vaillante Manon (elle fait vraiment propre sur elle pour être une vraie Insoumise, on dirait une petite bourgeoise du 16e), qu’elle va appeler à son secours une grande avocate, l’épouse Corbière en personne, Raquel Garrido. Il ne manque plus que Méluche s’empare de l’affaire et la fête sera complète.

Donc, les petits peureux veulent être « protégés » par la République ? Mais protégés de quoi ? De la présence de l’enseignante au lycée Berthelot ? Des articles de Riposte Laïque, qui démasquent cruellement ce qu’ils sont vraiment ? Donc après l’interdit professionnel qu’ils réclament contre Marie-Jeanne Vincent, ils espèrent que Macron va faire fermer Riposte Laïque ? Pas de liberté pour les ennemis de la libertés, c’est cela, camarades ? Et Nord Littoral et son commissaire politique délateur d’anti-migrants Hénon, défendant les subventions réservées à ceux qui sont du bon côté du manche (donc pas à Valeurs Actuelles), relaie cette campagne sordide.

Par ailleurs, nous aussi, à Riposte Laïque, nous avons des divergences sérieuses avec Civitas, et nous sommes capables d’en débattre publiquement. C’est ce qui nous différencie de ces petits commissaires politiques en herbe, qui n’ont qu’un réflexe : faire interdire, comme dans toutes les dictatures, ce qui ne leur plaît pas. Des petits policiers du goulag en puissance, ces gamins !

https://ripostelaique.com/escada-parait-avoir-plus-de-problemes-avec-les-juifs-et-lavortement-quavec-lislam.html

Je vais conclure cet article avec encore plus de netteté que le premier.

Philippe Hénon et la rédaction du Nord-Littoral, vous êtes les dignes descendants de la Pravda et du totalitarisme stalinien. Vous violez quotidiennement la déontologie et la Charte des journalistes. Vous auriez fait merveille à Varsovie, en 1981, après le coup d’Etat de Jaruzelski, quand les journalistes présentaient les informations en uniforme. Vous portez sur vous l’uniforme de la bien-pensance et vous incarnez la haine contre les esprits libres qui osent ne pas se soumettre à votre dictature.

Manon, Théo, Alexandre, vous êtes trois petits fachos, un terme que vos copains journaleux de Nord Littoral se permettent d’utiliser à l’encontre des patriotes qui ne pensent pas comme eux. Vous auriez fait merveille sous l’Allemagne hitlérienne, sous la France de Vichy, dans la Chine de Mao, dans la Russie de Staline, dans le Cambodge de Pol Pot, là où les délateurs étaient récompensés par les dictatures. Vous ferez merveille sous le régime de Macron, vous remplissez exactement le rôle de « petits flics de la pensée » (je persiste) que l’oligarchie financière, qui a mis en place le nouveau président, attend des décérébrés de votre espèce.

Vous êtes trois petits fachos, parce que, par idéologie haineuse, vous êtes prêts à priver d’emploi, et à tuer socialement, une enseignante de 53 ans, professionnelle exemplaire, tout simplement parce qu’elle ne pense pas comme vous. La différence entre vous et nous est fort simple. Nous ne partageons pas, nous non plus, nombre de points du programme de Civitas. Mais à votre différence, nous allons, ce jour, donner la parole, dans une interview, à cette femme.

Vous êtes trois petits fachos, et nous sommes des esprits libres. Vous incarnez la dictature et la terreur, nous incarnons la liberté de pensée et l’esprit de Voltaire. Et si cela ne vous plaît pas, allez gémir chez Raquel Garrido, celle qui, avec son mari Corbière, occupe un logement social dans un quartier sympa de Paris, tout en prétendant défendre les pauvres !

Je vous souhaite, réellement, les trois petits fachos, de ne jamais croiser mon chemin.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share

76 réponses à “Nord Littoral accuse Riposte Laïque de vouloir tuer les trois « Lacombe Lucien »”

  1. AntiCommunistePrimaire dit :

    Une précision : les militants communistes allemands n’ont pas été victimes d’une discrimination pour cause d’opinion mais d’une interdiction générale par le gouvernement allemand, CONFIRMEE par la Cour européenne des droits de l’homme en 1957, qui a rappelé que : « les deux principes du PC, dictature du prolétariat et lutte des classes, sont incompatibles avec la démocratie » !
    L’arrêt est disponible sur le site de la CEDH.
    C’est le seul arrêt de la CEDH que la France n’a jamais appliqué ! Sinon, on n’en serait pas là !

  2. Baton dit :

    Nous avons déjà perdu une partie de nos libertés, demain ce sera l’intégriste qui régnera dans notre société et quand tous ces bobos se réveillerons, il sera trop tard , j’espère qu’il n’y aura jamais une main tendue pour eux, ces personnes seront les responsables de nos malheurs, qu’ils en payent le prix.