Nord Stream 1 et 2 détruits : à part les Américains, qui y a intérêt ?

Décidément, les médias occidentaux prennent vraiment leurs lecteurs pour des imbéciles. Voici deux mois ils annonçaient que la Russie se bombardait elle-même à la centrale de Zaporozhe, maintenant la Russie fait sauter son propre gazoduc.

Et non contente d’en saboter l’un, elle s’en prend aux deux ! Mais à qui espèrent-ils faire gober un tel narratif ? Il est vrai que les moutons sont tellement bien habitués à avaler des couleuvres de plus en plus grosses que plus rien ne peut nous étonner de leur part. Et puis, c’est bien connu… plus c’est gros, mieux ça passe !

Examinons les faits…

Une forte chute de pression s’est d’abord produite sur le gazoduc d’exportation Nord Stream 2 qui n’est pas en service. L’incident s’est produit de nuit, dans la zone économique exclusive danoise au sud-est de l’île de Bornholm. Plus tard, l’autorité maritime danoise a signalé une fuite de gaz non loin de l’île de Bornholm.

Puis c’est sur le gazoduc de Nord Stream 1, au large du Danemark et de la Suède que des fuites se sont fait jour.

« Ce soir, les opérateurs du centre de contrôle Nord Stream 1 ont enregistré une baisse de pression sur les deux lignes du gazoduc. Les raisons sont en train d’être déterminées », a annoncé le 26 septembre Nord Stream AG, l’opérateur du gazoduc.

Soyons lucides, si la Russie voulait couper définitivement l’arrivée du gaz à l’UE, il lui suffirait de fermer le robinet au départ. Rien de plus. Elle n’aurait pas besoin du prétexte de rendre inopérant ses deux gazoducs, surtout en les sabotant, ce qui va en outre lui coûter un pognon de dingue pour les réparer.

Par contre, si l’on se penche sérieusement sur les accidents qui viennent de se produire, nous pouvons constater que les fuites se sont produites – comme par hasard – dans des eaux neutres, hors des eaux territoriales, près de la zone économique exclusive du Danemark pour les premières et dans celle de la Suède pour les secondes. Là où il y a à peine 48 heures, des experts ont enregistré une activité accrue de drones d’origine inconnue sur le plateau continental norvégien. Bizarre, non ?

En outre, l’institut sismique suédois évoque de son côté deux explosions sous-marines « très probablement dues à des détonations » enregistrées à proximité des sites des fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2 peu avant leur détection. Or, on ne peut pas considérer la Suède comme pro-russe !

Dans un communiqué, la Première ministre danoise Mette Frederiksen indiquait « qu’il est difficile d’imaginer que c’est accidentel et qu’un sabotage ne doit pas être exclu ».

Mais à quoi pourrait bien servir ce sabotage ? Pour le comprendre il faut se référer à l’article 5 du règlement de l’OTAN.

L’article 5 stipule que si un pays de l’OTAN est victime d’une attaque armée, chaque membre de l’Alliance considérera cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres et prendra les mesures qu’il jugera nécessaires pour venir en aide au pays attaqué.

Article 5
« Les parties conviennent qu’une attaque armée contre l’une ou plusieurs d’entre elles survenant en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties, et en conséquence elles conviennent que, si une telle attaque se produit, chacune d’elles, dans l’exercice du droit de légitime défense, individuelle ou collective, reconnu par l’article 51 de la Charte des Nations Unies, assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d’accord avec les autres parties, telle action qu’elle jugera nécessaire, y compris l’emploi de la force armée, pour rétablir et assurer la sécurité dans la région de l’Atlantique Nord.
Toute attaque armée de cette nature et toute mesure prise en conséquence seront immédiatement portées à la connaissance du Conseil de sécurité. Ces mesures prendront fin quand le Conseil de sécurité aura pris les mesures nécessaires pour rétablir et maintenir la paix et la sécurité internationales. »

Cet article est complété par l’article 6, selon lequel :

« Pour l’application de l’article 5, est considérée comme une attaque armée contre une ou plusieurs des parties, une attaque armée :
– Contre le territoire de l’une d’elles en Europe ou en Amérique du Nord, contre les départements français d’Algérie, contre le territoire de la Turquie ou contre les îles placées sous la juridiction de l’une des parties dans la région de l’Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer ;
– Contre les forces, navires ou aéronefs de l’une des parties se trouvant sur ces territoires ainsi qu’en toute autre région de l’Europe dans laquelle les forces d’occupation de l’une des parties étaient stationnées à la date à laquelle le Traité est entré en vigueur, ou se trouvant sur la mer Méditerranée ou dans la région de l’Atlantique Nord au nord du Tropique du Cancer, ou au-dessus de ceux-ci. »

En clair, s’il était avéré que la Russie a commis ces actes de sabotage, le prétexte d’une entrée en guerre massive des forces de l’OTAN contre la Fédération russe est tout trouvé !

Sauf que, juridiquement, pour que le prétexte fonctionne, il aurait fallu que les sabotages aient lieu dans les eaux territoriales de l’un des pays de l’OTAN et pas en zone neutre même s’il s’agit d’une zone d’influence économique. Alors ? Où veulent-ils en venir ?

Ce scénario de la Russie attaquant ses propres installations sous-marines est d’autant moins crédible, que déjà le 27 janvier dernier, Victoria Nuland, chef d’orchestre du coup d’État de Maïdan en 2014, célèbre pour son interjection très subtile : “F… the EU!”, annonçait que “Nordstream 2 “n’avancerait pas” si la Russie envahissait l’Ukraine », suivit en février par Joe Biden qui annonçait dans un tweet la destruction future de Nord Stream… Pres. Biden : “If Russia invades…then there will be no longer a Nord Stream 2. We will bring an end to it.”. https://twitter.com/ABC/status/1490792461979078662
Le tout en présence du Chancelier Scholz, qui “contrôle” les gazoducs concernés, avec qui il venait de s’entretenir, Joe Biden annonce alors que les États-Unis “mettraient fin” à Nordstream 2 si la Russie envahissait l’Ukraine. Ajoutant, face à l’incrédulité de la presse : “Je vous promets, nous saurons le faire”.

L’affaire aurait pu s’arrêter là si le 10 juin n’avaient eu lieu des exercices de l’OTAN consistant à plonger et placer des explosifs, au large de Bornholm, au Danemark, soit dans la zone où les explosions ont eu lieu – comme par hasard – le 26 septembre.

En outre, des publications des médias allemands du début du mois d’août notaient l’activité de navires américains juste dans la zone où les fuites se sont produites. De plus, c’est là, près de l’île de Bornholm, que les systèmes d’identification automatique des navires ont été pour une raison « inconnue » désactivés par les Américains.

Du 2 au 26 septembre de nombreux mouvements d’hélicoptères et de navires de guerre américains ont été enregistrés une fois encore dans la zone où ont eu lieu les explosions. La semaine dernière encore, les navires USS Kearsarge et USS Gunston Hall sont entrés dans le port de Gdynia. Le 26, l’USS Paul Ignatius est entré dans le port pour quelques heures. (Laissez le groupe de travail pour une mission ; reprenez-le après avoir accompli la tâche. Mission accomplie ?).

Pendant la journée le narratif se met en place, en particulier en Allemagne, par lequel on reconnaît le sabotage que l’on attribue – devinez à qui ? – aux Russes, bien évidemment.

Pourtant, (a-t-on oublié de l’informer) un des membres potentiels du comité directeur de Bilderberg, Radek Sikorski, ancien ministre polonais des Affaires étrangères, membre du Parlement européen, crache le morceau en remerciant les États-Unis à 18 h 38…
Thank you, USA.
https://twitter.com/radeksikorski/status/1574800653724966915

Et bizarrement ce même 27 septembre était inauguré le gazoduc entre la Norvège et la Pologne… Bizarrement !
https://fr.euronews.com/2022/09/27/un-gazoduc-strategique-inaugure-en-pologne

Mais comme nous ne sommes pas complotistes (n’est-ce pas), nous n’en tirerons pas de conclusions hâtives ! Bien évidemment…

Si l’on en croit l’opérateur de Nord Stream : « la destruction sur trois chaînes des gazoducs offshores du système Nord Stream est sans précédent et il n’est pas encore possible d’estimer le délai de rétablissement de la capacité de travail de l’infrastructure de transport de gaz ».

https://twitter.com/hashtag/Gazprom?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw

En d’autres termes, encore moins de gaz à l’export pour l’UE. Et à qui profite le crime… Allez, un petit effort, les moutons, réfléchissez… Qui va nous vendre du gaz hors de prix pour son seul profit ? Les USA bien sûr !

Les Russes ont raison sur un point : « Ceux qui fournissent des armes à l’Ukraine vont se souvenir de l’hiver qui arrive… ».

Alors, lorsque vous vous gèlerez cet hiver dans vos appartements urbains peu ou mal chauffés, voire pas chauffés du tout, et que les prix de l’essence, du gaz, du fuel et du bois auront à nouveau flambé ? Merci qui ? Merci l’OTAN !

Valérie Bérenger

image_pdfimage_print
30
1

26 Commentaires

  1. La clownesse ukronazie de service sur LCI (dite Radio-Kiev), la blondasse Alla Poeri, a sorti sans rire qu’il fallait chercher à qui profite le crime. Et selon elle, c’est à … Gazprom!

    Même Brunet, pourtant grand animateur de ce talk-show propagandiste collabo et nouveau Philippe Henriot, a trouvé qu’il fallait pas exagérer à ce point et demandé « pourquoi pas les extra-terrestres pendant qu’on y est »?

  2. Incroyable mais vrai : dans les années 90 l’Europe produisait autant de gaz que la Russie, et en 93 la production a dépassé de loin celle de la Russie. Les Ecolos ont su convaincre les gouvernements d’Europe d’arrêter leurs production et fermer les exploitations et ne jamais en ouvrir d’autres- D’où notre situation actuellement. Il faut enquêter et poursuivre les politiques incompétents ou vendus pour quelques voix écologistes !

  3. a part les usa on ne voit pas d’autres responsables de ce gâchis – pour arriver à leurs fins hégémoniques ils se permettent tout, rappelons nous leurs « armes de destruction massives » imaginaires pour envahir l’Irak

  4. Comme Poutine est loin d’être con il a pu jouer un coup à 2 bandes. Il sait qu’il sera accusé de toutes façons, même s’il n’y est pour rien et en profite pour faire porter le chapeau à Biden qui va vendre encore plus de gaz de schiste. A qui profite le crime ?

  5. Ce n’est même pas la peine de se poser la question: « qui est le responsable de ce désastre »?
    Les Amerlos bien sur!, ce sont des salopards capables de tout!

  6. Cherchez à qui profite le crime = tt ceux qui vendent de gaz, tt ceux qui vendent des armes, tt ceux qui veulent que la guerre éclate afin de faire des millions de morts, tt ceux qui veulent détruire Poutine. Le seul qui n’avait aucun intérêt à tt faire sauter puisqu’il avait fait fermer les gazoducs. Ces c…. en faisant cela n’ont fait que de montrer la cabale montée contre Poutine !

    • @unepatriote: votre commentaire est très exactement ce qu’attendait Poutine en faisant sauter les gazoducs: ce ne peut pas être lui donc c’est les américains. Il est génial ce mec, il est toujours au deuxième degré.

  7. Le gazoduc Norvège Pologne doit être très surveille, mais il doit traverser une zone internationale

  8. Votre explication est sans appel et votre démonstration lumineuse.
    Les petits gobbels aux ordres du NATO vont continuer à faire mine de chercher les saboteurs sur leurs télés et journaux de propagande….
    …ou continuer à raconter les frasques des rousseaux et autres clowns de la diversion. Pendant ce temps, la macronie et ses complices préparent la mort des retraites, des services publics, Écoles, EDF, Santé, de l’Énergies, de notre industrie…
    Derrière les chiffons rouges des médias, se cachent les mondialistes.
    Le franchouillard ne voit pas l’énorme manipulation qui fait de lui un non-citoyen.

  9. On constatera la synchronicité des serpillères de Biden (dirigeants en UE) à accuser la Russie… La Russie est-elle connue pour se tirer dans les pieds ? Non, même l’idiot du village pourra vous l’affirmer….

  10. Faites des provisions.
    Ce n’est pas le manque de chauffage qui posera le plus de problème lors de la pénurie d’énergie, c’est le manque subséquent de nourriture (« industrie » a l’arrêt) ainsi que la limitation de sa distribution.
    C’est le meilleur moyen d’avoir une guerre civile.

    • peut etre veulent ils la guerre civile pour instaurer « leur » dictature à travers un état d’urgence général.
      Macron = Antechrist 666

    • Il suffit de coupures d’électricité pour foutre en l’air toute la grande distribution : LES CAISSES NE FONCTIONNANT PLUS , plus de terminaux de paiement …Fermeture des grandes surfaces / finex !

  11. L’évidence même… encore et toujours la puissance la plus criminelle depuis 1945 dans ses basses œuvres…

    Et si ça se trouve, le vieux débris de Washington a été informé après que les cow-boys de la CIA ou les connards du Pentagone aient fait leur coup en douce !

  12. A mon avis, il n’y a pas que les prix qui vont flamber cet hiver !!

    Les stockages de nourritures, les fermes de production de viandes, et ça a d’ailleurs commencé, vont aussi flamber !!

    Suivis, et même en même temps, des villes en France, par nos chères « chances pour la France » !!

    Le mouton moyen n’a encore rien vu ; il se croit encore à l’abri des événements qui arrivent, tel un tsunami, et qui vont tout emporter, c’est à dire le pays en entier !!!

    Parce que les parasites de tout poil ne vont surement accepter « bien gentiment » de « baisser le chauffage » …

    Je crois que le « grand reset » aura lieu cet hiver, avant ou après les fêtes, impossible de le prévoir, mais ce qu’il y a de sûr, c’est que c’est programmé, et que ça va arriver ;  » bientôt dans tous vos quartiers  » …

    • Oui, les Africains, peu habitués au froid et qui le supportent moins bien, bénéficieront d’une dérogation pour chauffer à 27°. Du coup, il faudra chauffer moins chez les Blancs, et réduire à 12° pour compenser. De lourdes sanctions seront prévues.

  13. A la minute ou j’ai appris ce sabotage, j’ai dit, « ce sont les ricains »!

    Aux yeux de la presse malfaisante, Poutine n’est pas trés intelligent pas plus que ceux qui l’entourent. Mais je ne vois pas quel bénéfice la Russie tirerait d’un tel acte de sabotage!

    • @ Lisa: ben justement… faire accuser les ricains 🤣🤣🤣 Il est machiavélique ce Poutine

  14. Je ne supporte plus l’électorat gauchiasse de Macrouille ainsi que tous les vaccinés volontaires .se sont les mêmes mougeons dégoulinant de haine envers la Russie et les non vaccinés. Grâce à toutes ces pourritures nous sommes dans le déclin de manière inexorable. Seul une purge sans états d’âme s’impose.

  15. bon le sabotage us ne fait évidemment aucun doute
    mais ils vont faire une enquête qui nous dira dans 3 ou 4 ans qu il est impossible de connaître l origine des explosions…. toujours aussi marrant

    • Le fait que la présidence ukrainienne et la bochesse de l’Eurocrature accusent immédiatement la Russie, avant toute enquête, pour brouiller les pistes, montre bien qui a téléguidé le sabotage.
      Mais les Américains qui font la guerre à la Russie par procuration auront probablement monté l’opération avec des comparses et n’auront pas été aussi nuls que les pieds nickelés du Rainbow Warrior pour laisser leur carte de visite.

    • c’est l’argument que développe le génial maire de béziers, ça lui rappelle le coup des nazis et de l’incendie du reichtag

Les commentaires sont fermés.