Nos ancêtres doivent se retourner dans leur tombe

Publié le 16 octobre 2020 - par - 3 commentaires - 714 vues

La grille d’accès au cimetière est cadenassée et l’arrêté municipal d’interdiction affiché à l’entrée.

Bientôt la Toussaint.  Nous irons probablement nombreux nous recueillir sur les tombes de nos proches et/ou parents.  Enfin j’espère que d’ici là, nous pourrons encore le faire.

Une fois sur place, vous écouterez attentivement et vous entendrez des coups sourds venant des entrailles de la terre. Ces coups sourds, ce sont tous nos ancêtres qui sont morts pour la France pendant les 2 guerres et qui sont en train de se retourner dans leurs tombes. Pourquoi ? Parce qu’ils ont donné leur vie et leur jeunesse pour la France, les Français, pour nous. Ils constatent comment est devenu notre beau pays et surtout ils sont accablés de voir que ceux pour qui ils se battus n’ont aucune réaction devant la situation actuelle.

Ils n’auraient pas accepté le dixième de ce que nous supportons aujourd’hui. Ah c’était une autre race ! comme disait l’autre. Ils risquaient leur vie pour résister, pour aller à l’encontre du couvre-feu, mais ils le faisaient quand même. Beaucoup agissaient tout en sachant qu’ils allaient mourir. J’admire cette abnégation dont je suis moi-même incapable, je le reconnais.
Je suis stupéfait d’entendre certains de mes concitoyens trouver normal le masque à l’extérieur, le couvre-feu, de ne plus aller au resto, au café, en boîte, enfin de ne plus vivre normalement. Je suis stupéfait de cette acceptation généralisée par la population de cette privation de liberté.
Mais que sommes-nous devenus ? Des lavettes ?

C’est aussi du côté politique que je suis étonné. L’opposition n’est pas très présente, je trouve. À part Philippot qui fait d’excellentes vidéos, Dupont-Aignan qui bouge un peu, et quelques député(e)s qui ont fait de remarquables interventions, je pense notamment à Martine Wonner, je ne vois pas d’hommes ou de femmes politiques s’insurger contre le gouvernement et les mesures liberticides qui sont prises. Je ne parle pas des médias « main stream » qui, eux, sont à fond avec le pouvoir, que cela en devient écœurant. Je ne parle pas non plus de tous ces toubibs et professeurs d’opérette qui sont invités uniquement pour distiller les inepties habituelles pour soutenir les décisions gouvernementales et critiquer les Français tant qu’à faire.

Heureusement il y a des exceptions, Raoult, Toussaint, Perronne et bien d’autres qui sont traités souvent avec mépris sur les plateaux radio et télé.
N’ayons pas peur des mots, nous sommes en dictature. En effet Macron s’assoit sur l’Assemblée et court-circuite son Premier ministre. C’est la définition même de la dictature. Sans compter qu’il s’assoit également sur la Constitution. Le fait d’avoir demandé à Merkel de représenter la France au sommet européen prouve bien qu’il se fout de nous. C’est le rôle du ministre des Affaires étrangères. Rien que pour ça, on devrait instaurer une procédure de destitution. Là aussi, je n’ai pas entendu grand monde s’offusquer de la chose, à part les habitués.

Pour en revenir aux mesures prises depuis le début, elles sont en train de mettre la France à genoux, et bientôt celle-ci sera en PLS comme on dit aujourd’hui. On est en train de foutre en l’air toute notre économie. Nous allons finir en pays du tiers monde si ça continue. Et j’exagère à peine. Toute notre vie sociale est en train de foutre le camp. Jusqu’à maintenant on a pu continuer à remplir les frigos. Mais le jour où les transports ne se feront plus ou très mal, que les rayons des supermarchés seront vides, ainsi que les stations-services, là ça commencera à aller très mal. Pensons également que notre pays qui commence à être sérieusement à la ramasse, accueille 250 000 personnes par an, et je ne compte pas les clandestins.

Ces personnes, qui sont toutes titulaires d’un doctorat, il paraît, n’apportent strictement rien à notre pays et sont à notre charge (et en plus ils ne sont pas sympas). La France ne pourra pas le supporter encore longtemps. Économiquement ce système est voué à la faillite. Il fallait vraiment que nous fussions une grande puissance, car cela dure depuis 40 ans. Mais trop, c’est trop.
La France et les Français sont à bout. Reste à savoir quand la marmite va exploser.

Pour finir, deux citations que tout le monde ne connaît pas forcément, mais qu’il est bon de rappeler, car elles définissent bien la situation actuelle. Elles sont toutes deux de Winston Churchill.
“Il est meilleur d’être irresponsable et dans le vrai que responsable et dans l’erreur.”
“Que la stratégie soit belle est un fait, mais n’oubliez pas de regarder le résultat.”

Robert CLORIC

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Daniel

Une fois pour toutes la Toussaint, comme son nom l’indique est la joyeuse fête de tous les saints. La fête des morts est le lendemain, hélas non férié, elle s’appelle fête des défunts !

Prober

Depuis l’élection de Mittérand je ne peux m’empêcher, en passant devant un monument aux morts ou il est inscrit ” Morts pour la France ” de penser ” Morts pour quelle France ? ” J’ai depuis d’horribles préssentiments qui s’avèrent réels.

patphil

la toussaint ! mais c’est de la propagande catho, le mot lui seul est une horreur qui doit offusquer les ratp
et puis ce professeur toussaint qui ne veut pas fermer sa gueule comme le dirait cohn-bendit et qui ose contredire la parole gouvernementale

Lire Aussi