Nos métropoles sont des cuvettes de Dien Bien Phu cernées par l’ennemi intérieur…

Publié le 3 octobre 2020 - par - 62 commentaires - 4 641 vues
Traduire la page en :

La France des supposées élites, de la gauche, des intellectuels, des penseurs, de la majorité de la classe politique et journalistique vit dans l’aveuglement le plus total.
La Troisième Guerre mondiale a déjà commencé, ou plutôt la première guerre mondiale du XXIe siècle, et ils se refusent à le voir.
Ils s’y refusent en se masquant l’entendement derrière les Droits de l’homme, devenus le mantra du défaitisme ambiant généralisé comme en 1940.

Certains croient que le danger vient de la Chine, d’autres que les US filent un mauvais coton.
Erreur, le ferment de la guerre mondiale à venir viendra du choc des civilisations entre l’Occident et l’Islam, et l’Afrique surpeuplée et l’Europe.
Il n’y aura pas de terre partagée entre musulmans et non musulmans, entre Africains et Européens, il y aura un vainqueur et des centaines de millions de morts, le reste n’est que littérature.
Et la France, que des abrutis de politiciens, journalistes, penseurs, gauchistes, écolos qui se sont autoproclamés élites, ont musulmanisé et africanisé à outrance, va être au milieu de ce maelström.

On voit déjà que le pays a enclenché une spirale de chute dans tous les classements internationaux, fonction publique en faillite, système de santé en faillite, école en faillite, manque de moyens dans la recherche et les technologies de demain.
J’espère que les états-majors de la défense ont déjà travaillé ce scénario, et il est temps que chaque Français non musulman, qu’il soit juif, témoin de Jéhovah, bouddhiste, noir, blanc, arménien, serbe et kurde surtout, commence à s’armer.
Les signes ne trompent pas. Les déclarations non plus.
Ainsi les plus hauts dignitaires de l’État pakistanais ont-ils lancé une vraie fatwa contre la France.
Ainsi Erdogan teste-t-il régulièrement notre capacité à aider la Grèce militairement, afin de vérifier si, comme en 1938 où nous avons lâché la Tchécoslovaquie, nous ne serions pas prêts à faire de même avec les Hellènes au XXIe siècle.

N’imaginez pas que l’Arabie saoudite ou le Qatar, qui ont pourtant investi chez nous, ne seront pas de la curée ; ils sont tous deux soupçonnés de financer le radicalisme, celui-là même que nos politiques ont laissé s’installer dans notre pays.
Comme le disait le magistrat Marc Trévidic, comment voulez-vous lutter contre des amis, sous- entendant que la classe politique française est probablement achetée par les musulmans pour tuer, voler, violer, tabasser et autres joyeusetés sur notre territoire, avis partagé par monsieur Pierre Conesa, spécialiste du terrorisme, qui estime que notre pays ne peut pas lutter contre ce phénomène tant qu’il n’a pas remis en cause ses relations extérieures avec les pays commanditaires de la guerre à nous déclarée.
Par entrisme, par intérêt personnel, par intérêt des grands groupes au rang desquels on ne négligera pas les grands vendeurs d’armes français, par suffisance et orgueil, ces politiciens, croyant laisser une trace dans l’histoire, alors que les Français un jour iront en masse pisser sur leur tombe, ont ainsi livré tout un pays à des forces armées de puissances étrangères, livrant toute une nation et une civilisation à la barbarie musulmane et allogène.

Erdogan, par l’Azerbaïdjan interposé, revendique le Haut-Karabakh comme terre musulmane alors que ce territoire est majoritairement peuplé d’Arméniens.
Erdogan veut achever le génocide arménien que ses prédécesseurs n’avaient pas entièrement finalisé.
Que titre Libération ? Que prendre le parti de l’Arménie est un tropisme d’extrême-droite et rien d‘autre.
J’adore, mais j’avais oublié que Libération et toute la gauche et sa presse et une grande partie de notre classe politique actuelle sont historiquement du côté des génocidaires, c’est la ligne de fracture française qu’aucun sociologue, essayiste ou politologue n’avait jamais étudiée : les ceux qui sont du bon côté du manche et les ceux qui sont du mauvais côté du manche, les justes qui ont la morale avec eux quand ils enfournent dans les fours crématoires, et les injustes qui sont du côté des fils de Saül, ne voulant que se défendre pour vivre en paix et qui s’abîment les mains en s’accrochant aux portes du four pour ne pas y entrer. Il faut dire qu’avec Mao, Staline et maintenant Maduro, la gauche a ses idoles, combien de centaines de millions de morts ? Hitler était un nain, pas un géant.

Mais si Erdogan, par pays interposé, réclame une extension de ses compétences et de sa lutte en Arménie, combien de temps encore avant qu’il ne réclame Strasbourg comme enclave turque ?
Combien de temps avant qu’il ne réclame l’Alsace et la Lorraine vu l’importance de la 5e colonne qui s’y est installée ?
Combien de temps avant qu’il ne réclame une partie de l’Allemagne ?
Et quand l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, le Pakistan, qui ont chacun une importante communauté en France, réclameront à leur tour, et tour à tour, une fraction du territoire français ?
Tous nos « justes » ont simplement oublié que ces pays sont avant tout musulmans et que la musulmanie est une communauté transnationale, et quand l’heure de la curée aura sonné, chacun y aura sa part.

Voilà la genèse du conflit à venir, tous ces allogènes, ces binationaux, ces “entre-deux-chaises”, pour la plupart, n’ont jamais voulu devenir français, ils n’aiment pas le pays ni ses habitants historiques, mais seulement ses allocations, ses richesses et les aides payées par ces cochons de Français blancs non musulmans. Car la oumma, le Coran et la charia sont supérieurs et surpassent la Constitution et l’idée de Nation française.
Les guignols de la morale et des Droits de l’homme n’ont pas compris que ce n’est pas la France qui n’a pas réussi leur intégration, croyant qu’en rajoutant des milliards dans les zones de non-droit cela va aller mieux  : mais « ces gens-là » comme le chantait Brel, ne sont jamais venus pour s’intégrer, seulement pour prendre en haïssant.
Être con comme un politicien moyen français, ça mériterait normalement un Nobel, ils raisonnent en Occidentaux alors que le musulman raisonne en communauté.

La France est déjà encerclée de l’intérieur, les métropoles sont autant de cuvettes de Dien Bien Phu cernées par l’ennemi intérieur payé grassement par le porc français et nourries de l’encouragement des politiciens français droits-de-l’hommistes.
Mais ces ordures politiques n’ont jamais demandé aux Français historiques s’ils n’avaient pas des droits à faire valoir eux aussi, le droit de ne pas recevoir ni de vivre avec l’infréquentable.

Jusqu’où est-on obligé de vivre l’invivable au nom des droits des autres ? la question mérite d’être posée, qui ne l’a jamais été.
Déjà se dessinent les derniers territoires qui resteront libres et dont le sol national sera épargné par le conflit sanglant inscrit à l’agenda de demain, en Europe les pays du groupe de Visegrád, en Asie, la Chine et la Birmanie qui ont bien réglé de bonne manière finale leur problème musulman, et tous les autres pays comme la Corée ou le Japon qui refusent l’envahissement.
Concernant la Russie, Poutine saura les exterminer s’ils bougent le petit doigt, et les États-Unis voient essentiellement migrer vers eux les catholiques d‘Amérique du Sud qui n’apportent pas la guerre.
C’est toute l’idéologie droit-de-l’hommiste qui va être à l’origine du génocide qui se prépare, les hachoirs et les couteaux s’aiguisent dans les cuisines des banlieues de France, les saignés de demain ne le savent pas, la plupart ne veulent pas le savoir ni le voir, et la saloperie politique de notre pays masque les réalités par la censure “Padamalgam” pour que le Français d’origine aille à l’abattoir sans le savoir.
Comme en 1938, à Munich.

Je vous laisse prendre connaissance de deux documents qui sont deux sons de cloches, 1 – un extrait de Libération, 2 – une réaction d’internaute dont la teneur permet de comprendre qu’il s’agit d’un Arménien, et qui renseigne sur ce qui se passe qui préfigure ce qui va se passer en France.

Jean d’Acre

⦁ Titre de Libération

Médias Monde Politique
Libération : Face à la “prétendue agression des musulmans” d’Azerbaïdjan, “l’extrême droite française défend l’Arménie et fait de Erdogan l’épouvantail d’un islam présenté comme conquérant”
Koba
01/10/2020 à 20h02

Du Rassemblement national aux identitaires, l’extrême droite française a pris fait et cause pour l’Arménie dans le conflit au Haut-Karabakh. Un soutien opportuniste qui vise à matérialiser son discours antimusulmans et faire d’Erdogan l’épouvantail d’un islam présenté comme conquérant et menaçant l’Occident chrétien.
(…) Au-delà du sort du Haut-Karabakh et des considérations anti-impérialistes, le sujet qui mobilise l’extrême droite française est ainsi bien la prétendue agression des musulmans azéris contre les chrétiens arméniens (alors que personne n’est en mesure, à l’heure actuelle, de dire qui est responsable de ce nouveau regain de tensions de cette guerre larvée qui dure depuis près de trois décennies).
(…) Le conflit est ainsi présenté par l’extrême droite française comme un nouvel épisode de l’impérialisme d’Erdogan « l’Ottoman ». Celui-ci, après l’instrumentalisation des réfugiés, les tensions en Méditerranée ou son implication diplomatico-militaire dans le conflit syrien, est ainsi (re)devenu l’une des cibles favorites de l’extrême droite française.
(…) Libération

⦁ Réaction d’un internaute visiblement Arménien sur F de Souche.

Zangezour • il y a 2 heures • edited
Depuis l’Arménie, nous suivons avec intérêt les réactions de nos amis français par rapport à ce conflit et je me sens obligé d’apporter certaines précisions qui en sont développées ci-dessous. Tout d’abord, la quasi-majorité des Arméniens d’Arménie, sont, globalement et de façon naturelle, comme ça va de soi, nationalistes. Ils comprennent et soutiennent parfaitement la cause des Fds. Et de toute évidence, la France est comprise dans le Top 3 des pays amis. Nous pouvons poursuivre en évoquant l’histoire commune franco-arménienne (missionnaires, croisades, commerce, 1GM… etc.)
Concernant le conflit. Il est vrai et c’est fondamental de comprendre que notre guerre est en premier lieu, ethnique. Ethnique, face aux envahisseurs de nos terres, intrus dans notre région, qui occupent nos maisons et détruisent nos églises, cimetières, falsifient notre histoire. Ceux qui vivent aujourd’hui dans le Nakhitchévan, à Van, “Erzerum” (Garine l’Arménienne), Bitlis, Alashkert, Mush, Kars etc. Ce facteur est essentiel pour comprendre, pourquoi le vrai Perse, qu’il soit musulman chiite ou zoroastrien, se sent proche des Arméniens (à l’opposé des intrus altaïques) appartenant comme eux aux anciennes races proto-aryennes et de langue indo-européenne. Depuis nos ancêtres des tribus de Naïri jusqu’à notre royaume de l’Ourartou, jusqu’à aujourd’hui, l’influence des peuples iraniens et un peu plus tard de l’Iran sur l’Arménie et les différents États arméniens est énorme. Ne nous étalons pas plus, il y aurait tant à dire.
Maintenant, concernant la solidarité européenne et française, voici des pistes qui vous permettront de vous faire votre propre opinion :
– L’Arménie et le haut plateau arménien, en tant que “lebensraum” d’une civilisation très ancienne, sont un berceau important de l’histoire de l’humanité. Nous sommes un des rares peuples anciens, à avoir survécu et à avoir encore un État, chose incroyable. Notre expérience étatique remonte à entre 2 500 et 3 000 ans, ce qui nous classe au niveau de la Chine ou de la Grèce et un millénaire en dessous des Mésopotamiens et des Égyptiens. Il y a des hypothèses très sérieuses selon lesquelles les Indo-Européens seraient issus pour une grande partie de notre haut-plateau. Notre génétique est demeurée quasi inchangée depuis au moins 5 000 ans, soit depuis les dernières migrations indo-européennes. De là à dire que nous sommes européens, c’est un débat. Nous sommes plutôt un peuple autochtone de l’actuelle Anatolie & haut-plateau arménien, héritier des pré-civilisations kouro-araxiennes.
– Concernant notre religion, nous avons évidemment officiellement adopté le christianisme en 301 mais nous étions déjà un des premiers peuples à être évangélisé par les apôtres Bartholomée et Thadée. Nous avons néanmoins conservé une profonde appartenance assumée au paganisme arménien (nos fêtes, nos traditions, nos expressions..) bien plus que les catholiques en France par exemple. La France telle qu’on la connaît naissant avec le baptême de Clovis, évidemment, pour ce qui suivra, ce sera la chrétienté qui favorisera la relation France-Arménie au Moyen Âge jusqu’à aujourd’hui, c’est le premier facteur réel qui pousse un Français à éprouver de la solidarité pour les Arméniens. Il y a ensuite plein d’autres facteurs liés à notre réputation, à notre caractère, etc. mais restons sur l’essentiel.
– Dernière hypothèse et pas des moindres car préfigurant ce qui est en train d’arriver en France. Les Arméniens ont été massacrés sur une grande partie de leurs propres terres et remplacés. Remplacés par des peuples nomades d’Asie Centrale aujourd’hui hybrides, ayant adopté l’islam et s’étant servi de nombre de ses préceptes mortifères pour justifier l’éradication des Arméniens. Jamais, sous les différentes occupations musulmanes, perses ou même arabes, les Arméniens n’avaient été traités ainsi. Au contraire, ils avaient une certaine autonomie et même leurs princes et leurs fiefs, et surtout, pas d’occupation via une immigration de peuplement ! Pour tout vous dire, l’occupation byzantine fut 1000 x plus dure que l’occupation des Abbassides ! D’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquelles nous nous sommes tournés vers les catholiques lors des croisades. Bref, d’un point de vue identitaire, c’est la question ethnique qui prime en premier, vous êtes bien placés pour le savoir.

Bon, je pourrais développer encore et encore. Nous avons beaucoup à faire.
Bonne journée à tous !

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi