Nos militaires vont-ils abandonner le Général Piquemal aux socialistes ?

général-piquemal
Souvenez-vous, le 6 février 2016, le Général Piquemal participait à une manifestation à Calais, en réaction à tous les troubles que subit la ville depuis l’installation d’un gigantesque bidonville de clandestins.

Bien que cette manifestation se soit déroulée de façon parfaitement pacifique, il se fait arrêter comme une vulgaire racaille, comme un délinquant, comme un voyou par la police pour sa prise de position.

Qui est le Général Piquemal ? C’est un Général cinq étoiles, diplômé de Supélec et de l’Ecole de Guerre, qui a servi en Algérie sous les ordres du Général Bigeard.

De 1994 à 1999, il fut le commandant de la Légion étrangère et fut promu au rang de général de corps d’armée en 1999. Il est président de l’Union nationale des parachutistes de 2004 à 2014.

On peut penser qu’avec un tel pedigree, il a eu l’occasion de se battre pour la France, de risquer sa vie et celle de ses soldats dans des opérations lointaines plus ou moins clandestines et secrètes. On peut penser qu’il connait le prix du sang et du sacrifice.

Après avoir probablement combattu tous types de crapules dans le monde et s’en être sorti, on pouvait espérer qu’un homme comme lui, ne se laisserait pas impressionner facilement.

On se trompait. Lourdement.

Il y avait un combat pour lequel il n’était pas préparé : celui du poison de la politique et des politiciens, plus vicieux que tous les faits de guerre qu’il a pu vivre. Celui du boa constrictor de l’administration politicienne.

Alors qu’il est victime d’un malaise, et affaibli, on ne sait quelles menaces ont été utilisées pour le dresser et le soumettre, mais tout ce qu’on sait, c’est qu’à sa sortie de l’hôpital, ce n’est plus le même homme. Il renie toutes ses paroles, et toutes ses prises de positions.

De façon piteuse, il capitulait et avouait selon un Jean-Jacques Bourdin fier comme si il avait tué l’ennemi de sa main « de toute évidence, on est encore loin du grand remplacement ».

A-t-on menacé de lui ressortir une vieille histoire de barbouze, en lui faisant croire que ça n’était pas prescrit ? A-t-on menacé de s’en prendre à son honneur ? A sa retraite ? A ses enfants ?

Le fait est qu’en deux jours d’hôpital le Général Piquemal s’est couché devant l’ennemi administratif et politique sans même combattre. Il s’est défait. Il a signé sa reddition. Il a agi comme un lâche qu’il le veuille ou non. N’est pas Dreyfus qui veut.

Il pensait probablement pouvoir sauver ses galons et son honneur de militaire en reniant ses engagements. A sa façon, et il a probablement ses raisons, il a voulu garder son honneur et être fidèle à la hiérarchie de son pays, à laquelle il a juré allégeance. Il était peut-être trop difficile pour lui de se retourner, même pour des raisons légitimes, contre son Maitre : l’Etat. Il pensait probablement se déshonorer en agissant autrement.

On peut le discuter mais pourquoi pas.

Cela n’empêcha pas les poursuites judiciaires à son encontre. Il fut relaxé le 26 mai 2016.

Probablement trop habitué à la parole d’honneur, celle que l’on ne rompt pas, celle qui vaut de l’or, il n’avait pas compris que son maitre n’est pas l’Etat et ses politiciens indignes prêts à le trahir et à le vendre, mais la France. Et les Français.

Il n’avait pas compris qu’il avait en face de lui non pas des hommes dignes, loyaux et courageux, mais des politiciens véreux et sournois, des carriéristes minables au cynisme absolu, des tueurs à sang froid et sans âme qui prolifèrent dans le bouillon de culture de la magouille, des lâches sans honneur ni parole, planqués dans la fonction publique et les Ministères, des obèses obscènes gavés par les prébendes de la République, des hommes planqués qui ne tiendraient pas deux semaine sans la soupe de l’Etat et de l’argent public, et dont le seul pouvoir est celui de la plume trempée de ciguë et souillée du sang de leurs victimes, qui leur sert à prononcer les condamnations à mort exécutées par d’autres, sans jamais prendre eux même le moindre risque.

Il doit aujourd’hui méditer cette leçon.

En effet, capituler devant ces dirigeants n’a pas suffi. Il fallait un exemple pour mater les autres rebelles potentiels. C’est l’art de la guerre.

On apprend qu’il a comparu devant le Conseil supérieur de l’armée le 14 juin 2016, et qu’il a été radié des cadres de l’armée par mesure disciplinaire prise par décret du 23 août 2016 signé par le Président de la République François Hollande, le Premier Ministre Manuel Valls, et le Ministre de la défense.

Ce décret n’a pas été publié au Journal Officiel.

Outre la question de la légalité d’un décret non publié, et qui à priori, ne rentre pas en application, on peut se demander si l’absence de publication de ce décret vise à protéger le nom et l’honneur du général Piquemal, ou celui de ses signataires. Quelle est la trace que l’on ne veut pas laisser dans l’histoire ?

Après s’être battu pour la France pendant 40 ans dans tous les coins du monde, après avoir formé l’élite de l’armée française, le Général Piquemal connait sa plus cinglante et sa plus humiliante défaite. Celle que l’on subit sans combattre.

A-t-il réalisé l’humiliation et le sacrifice qu’il s’est lui-même infligé ? A-t-il réalisé le poids de la trahison qu’il a subi ? Pense t-il encore qu’il a pris la bonne décision ?

Comme tout être humain, le général Piquemal a une chance de se racheter. Dès lors qu’il est rayé des cadres de l’armée, comme si tout son passé, tous ses engagements au service de la France n’existaient pas, il est aujourd’hui un homme libre.

Est-il trop sonné et mortellement touché pour réagir ou sa fierté d’Homme, de Militaire, de Chef, trempée dans la devise des légionnaires « honneur et fidélité » va-t-elle raisonner plus fort et lui faire relever la tête ?

Son honneur, c’est celui de se battre comme un Homme et ne pas se laisser humilier sans réagir, même s’il doit s’adapter à ce nouveau terrain auquel il ne s’attendait probablement pas.

Sa fidélité, c’est celle qu’il doit à son idée de la France et à lui-même. Il était prêt à mourir pour la France à des milliers de kilomètres. Sera-t-il prêt à mourir pour elle dans sa propre patrie comme d’autres patriotes ?

Il est prouvé aujourd’hui, qu’il n’a rien à gagner à vouloir se sauver face à des lâches prêts à l’abandonner, à le vendre et à le pendre pour haute trahison (si cela était possible…). Ils n’en valent pas la peine.

Le pouvoir socialiste joue une partie de poker serrée. Pour mater toute velléité de rébellion, il joue sur la peur, et veut faire un exemple avec le Général Piquemal, comme il a voulu faire un exemple avec le courageux Brigadier-chef Sébastien Jallamion, qui lui, ne s’est jamais soumis.

Ces politiques en fin de règne, savent qu’ils doivent être de plus en plus cruels et impitoyables, pour sauver leur peau et ils le font savoir par tous les moyens à leur disposition.

C’est pourquoi ils accentuent les brimades à l’encontre des Français, dont une grande majorité continue à se comporter comme des veaux, et même comme des moutons, prêts à se faire tondre, et même égorger par le loup islamique.

Je ne connais pas bien l’armée, mais une chose me frappe. Comment ses camarades, ses amis, ses frères d’armes, peuvent-ils supporter cette mascarade sans réagir ? Comment peuvent-ils être si indifférents à son sort ? Comment peuvent-ils être aussi muets ? Leur silence est assourdissant. Comment peuvent-ils oser le condamner ? Cela n’a rien à voir avec leur fonction ou leurs statuts, je parle de valeurs d’Hommes qui vont bien au-delà d’un grade. Pas besoin de médaille pour avoir de l’honneur.

Si le Général Piquemal était un traître à sa patrie, cela se saurait. Pour l’instant, il n’a été qu’un traître à lui-même. Et il a subi le sort des traîtres et des lâches : le mépris de ceux auxquels il s’est soumis. La honte et l’opprobre des autres.

Les militaires français, ses camarades et frères d’armes, sont-ils tous, eux aussi, des culs terreux ? Des planqués ? Des lâches ? Des vendus ? Des fonctionnaires dociles et soumis prêts à toutes les compromissions pour sauver leur solde ? N’ont-ils aucun honneur ? Aucune solidarité ? Sont-ils tous prêts à abandonner sans aucun état d’âme, leur camarade sous le feu de l’ennemi ?

Et si tous manifestaient leur solidarité et leur soutien ? Et si tous faisaient savoir qu’ils n’acceptent pas, la façon dont on traite leur général, leur collègue, leur frère d’arme ? Combien d’entre eux les politichiens pourraient-ils sanctionner ? Jusqu’où irait ce pouvoir félon ?

N’ont-ils rien appris à l’Ecole de guerre ? N’ont-ils plus aucune notion de stratégie, de tactique, pour arriver à la victoire ? Est-ce que tous nos militaires peuvent se faire acheter pour un plat de lentille et une médaille en chocolat remise par des hommes en gris, qui symbolisent la lâcheté absolue ?

Ont-ils compris que c’est l’Union qui fait la force.

Ont-ils compris, que si ils agissent soudés comme un seul homme, pour soutenir leur camarade, si celui-ci ose se battre, ce sont les traitres à la France qui vont avoir peur ?

Ecraser une personne comme un cafard, et même la tuer c’est parfaitement possible. C’est ce que le pouvoir veut faire. En écraser des centaines ou des milliers, c’est beaucoup plus compliqué.

Albert Nollet

image_pdf
0
0

56 Commentaires

  1. Je ne critique pas, ne vous trouver pas lésé, je ne parlais pas du Générale Piquemal
    au contraire j’admire le courage qu’il a eut, mais se faire démolir comme sa n’est pas normal,sachez comme vous dite j’ai confiance.

  2. Cet article qui accuse le Général Piquemal d’avoir quasiment trahi les français est un article qui me fait vomir ! A gerber !

  3. Vous semblez ne pas connaître le sens véritable du mot « raciste ». Lisez Gobineau et vous comprendrez ce que je veux dire, au lieu de rabâcher un catéchisme usé jusqu’à la trame. « Haine raciste »…Allez, continuez : « fasciste », « nazi », « les heures les plus sombres… », « discours nauséabond »…

  4. « …manifestation de haine raciste…  » ???? À l’encontre de quelle race ?
    « …n’avait rien de « pacifique…  » Vous pouvez publier une liste des exactions commises ??? Votre peudo  » Lecteur  » est usurpé, ILLETTRÉ conviendrait mieux.

  5. bla bla bla bla bla bla bla bla…..oui, heureusement que les vidéos existent sur les exactions qui se passent à Calais (attaques des camions, de la police, fermeture des commerces, peur de la population, trafics en tous genres dans la jungle, etc) – à défaut d’argument, on sort le racisme et la Haine….Ce Lecteur gaucho pro islam est pathétique de misère intellectuelle et de bêtise.

  6. Justement les vidéos ne montrent aucun acte de violence. Je les ai toutes vu.

    Réservez votre takia pour la volaille de basse-cour.

  7. Albert Nollet a raison.
    PIQUEMAL a lâché ses troupes en pleine bataille.
    Il nous a déshonoré et humilié.
    Honte à lui, sauf à nous donner des explications, a minima.

    • Vu son age, peut être que le Général Piquemal est malade. Ne jugeons pas sans connaître les tenants et les aboutissants.

    • On l’ a peut-être menacé dans sa famille, dans ses propres enfants: c’est la pire des ignominies , et justement notre nomenklatura putride n’en est pa à une ignominie près .Au contraire, elle donne l’impression de s’y vautrer avec délices.

  8. Quel intérêt à insulter cet homme ? Je ne comprends pas votre réaction. Il a un blog très intéressant où on peut remarquer la grandeur de ce général et son amour de la France. Il n’est pas seul. D’autres militaires le soutiennent.
    blog.cercle-citoyens-patriotes.fr

    • tant mieux si c’est le cas…mais pour l’instant, le raz de marée qui aurait du avoir lieu se fait attendre….

  9. Albert Nollet !!!
    J’ai rencontré il y a quelques mois après Calais le Général.
    Après plusieurs heures en sa compagnie je n’ai pas vu l’homme que décrivez.
    Albert Nollet je pense que vous êtes un trou du cul de plus dans le paysage médiatique.
    Vous dites, je vous cite: Le fait est qu’en deux jours d’hôpital le Général Piquemal s’est couché devant l’ennemi administratif et politique sans même combattre. Il s’est défait. Il a signé sa reddition. Il a agi comme un lâche qu’il le veuille ou non.
    Je vous sommes de retirer ces paroles injurieuses, dans le cas contraire vous avez mon mail, écrivez moi que nous nous rencontrions, et que vous rendiez compte de cette forfaiture.

    • En l’occurrence des « paroles véridiques » , y’a qu’à voir les coupures de journaux et les déclarations du général sur youtube après sa sortie d’hôpital, notamment ses commentaires négatifs sur pediga et que nous serions très loin « d’un grand remplacement » !!!…
      je crois que vous focalisez que sur la partie à charge de l’article qui n’enlève rien aux actions et aux mérites du général dans sa vie. Tout le monde peut avoir un moment de faiblesse. l’important est de se ressaisir !

    • pour ma part je n’ai pas rencontré le général mais j’ai entendu ses déclarations sur RMC le matin et j’en ai été consternée. terriblement déçue.
      dénigrer pegida qui a été le 1er mouvement contre l’invasion regretter la présence du FN alors que depuis 40 ans ils nous avertissent de ……ce qui est en train d’arriver.
      et cerise sur le gateau : dire qu’on est loin encore du grand remplacement alors que c’est pratiquement fait. pour preuve: allez vous promener sur un marché de votre choix car c’est partout!
      j’approuve l’analyse d’Albert Nollet.

    • NOUS VOUS SOMMONS DE RETIRER VOS PAROLES INJURIEUSES NOUS VOUS RETROUVERONS UN JOUR OU L AUTRE ET SI VOUS VOUS ETES DEBOUT (contrairement à ce que vous dites de NOTRE VALEUREUX GENERAL) vous aurez les c…de vous expliquer NON ?

    • Je pense que le Brillantissime Albert Nollet a autre chose à faire…surtout après s’être fait insulté.
      vous n’avez pas vu l’homme décrit, mais lui avez vous posé la question de savoir pourquoi, il est revenu sur toutes ses déclarations et tous ses engagements ?
      ça aurait été intéressant d’avoir la réponse….que l’on a toujours pas d’ailleurs….
      si le Général Piquemal n’a eu qu’un mauvais moment de faiblesse, et qu’il est prêt à se reprendre, qu’il le montre et qu’il agisse. On jugera sur pièce.
      Il semble normal d’attendre plus d’un type qui doit, à sa façon être un dur, pour former des légionnaires, et qui connait parfaitement les étrangers, vu la composition de la légion.

  10. Cessez de critiquer. Vous ignorez beaucoup d’informations. Les militaires ne peuvent étaler sur la place publique leur opinion, cela leurs est interdit. Par ailleurs une pétition a été lancée par un Général de l’air en position 2 S au profit du Gal Piquemal. De grâce ne portez aucun jugement. Son côté négatif ne peut que favoriser les auteurs de la rélégation du Gal Piquemal. Faites confiance. .

    • il est interdit de dépasser le 50 en ville, de porter la burqa, de fumer dans les espaces publics…
      je continue ?
      se retrancher continuellement derrière une « interdiction » pour ne rien dire et ne rien faire est puéril…
      19 casernes de CRS ayant interdiction de faire grève se sont fait porter malades pour protester contre un impôt nouveau du menteur Hollande, qui a reculé.
      Cela vous parle ?
      il est facile de détourner n’importe quelle loi. demandez aux politiques corrompus !!!

      • Cela n’a rien a voir avec le patriotisme. Ces mêmes CRS nous matraqueront s’ils en reçoivent les ordres.

      • Oui mais, les politicards peuvent contourner la loi sans trop de dommages, voire sans dommage aucun, car ils se tiennent tous , gauche/droite ,par la barbichette. Nous, en revanche, les sans-dents, les cochons de payeurs ,opprimés, ostracisés, écrasés, il ne nous est guère loisible de contourner la loi.

    • merci François, beaucoup parlent de ce qu’ils n’ont pas idées de la façon dont celà s’est passé…dommage…et pour le Général ANTOINE MARTINEZ LE SOUTIENNE c’est qu’il en vaut le coup

    • Il parait aussi qu’on n’ a pas le droit de critique l’Islam et d’être contre l’invasion musulmane de notre pays, et son grand remplacement…car on ignore beaucoup d’informations…
      c’est un peu court….

  11. Albert!
    Excellent texte. Étalage de la réalité, civile et militaire.
    Nous somme tous devenus des lâches sans que nous nous en apercevions, y compris dans l’armée (je pense au officiers dont j’ai pu voir un exemple en algérie).
    Naïf, je pensais que tous (ou presque tous) les officiers généraux auraient réagi; ça n’a pas été le cas.
    A l’attention du Général Piguemal : mon général, je suis sûr que grand nombre de citoyens sont avec vous.
    Cordialement.

  12. Vous oubliez tous qui est le chef des Armées et qui l’a porté au pouvoir !

    Donc les sans couille, les sans honneur, les sans dignité, les lâches, les félons sont ceux qui ont permis que cela se produisent.

    « Dieu se rit des hommes qui pleurent les conséquences des causes qu’ils chérissent  » Bossuet.

  13. « Il faut sauver le soldat Piquemal ! » On aimerait voir en particulier les officiers de la Légion étrangère, ses frères d’arme, se lever tous ensemble par solidarité. Occasion exceptionnelle pour l’Armée de manifester sa désapprobation à l’égard de politiques qui depuis l’ avènement de l’UMPS au pouvoir, n’ont cessé de désarmer la France et de la trahir. Face à une telle levée de boucliers que pourrait faire le Gouvernement ? Priver de ses chefs, la Légion étrangère, l’un des fleurons de notre armée, alors que nous en sommes en guerre ? Impensable et pourtant, ce Gouvernement comme les précédents en seraient capable. Ils sont prêts à tout, c’est pourquoi ils sont dangereux et nuisibles.

  14. On n’a plus l’habitude d’entendre un homme en exhorter un autre à dresser les couilles pour l’honneur et contre la bassesse donc bravo, les termes employés me serviront à dialoguer de la sorte avec d’autres hommes et femmes aussi en espérant les convaincre …. que l’enfer nous guette.

  15. Mr Nollet, vous y allez un peu fort en traitant le Général Piquemal de lâche. Rassurez vous, il sera soutenu, soit à visage découvert (il y a un comité de soutien) soit par d’autres moyens, compte tenu du fait que nous sommes dans un dictature. Les signataires du décret ont fait une belle connerie en s’attaquant à un parachutiste. C’est mal connaître la solidarité militaire.

    • Les 3 rigolos signataires du décret ne sont pas fiers de leur acte qui ne parait pas dans le journal officiel : ça ressemble bien aux socialos français. Des limaces,encore que la limace est fort utile à la nature, ce qui ‘est pas le cas des socialos.
      D’ailleurs, connaissent-ils la fierté, la honte, l’humilité, l’honneur? J’en doute. Seuls compte leurs intérêts et leurs plaisirs de gouverner.
      Cordialement.

  16. Je suis dégouté de voir le comportement docile des généraux envers ce gouvernement de félons. Ils ne soutiennent même pas un des leurs et cela prouve qu’ils n’ont plus rien dans les pantalons, comme le peuple… Plus personne ne réagit et c’est lamentable de voir ça. Ne soyons pas étonnés si dans les 10 années à venir la France soit complètement islamisée. Si Bigeard était encore de ce monde, il y a belle lurette qu’il aurait rué dans les brancards car lui avait des tripes !!!!!

    • Ne voyez vous pas que se sont avant tout les Francais qui apres avoir élu la socia-lie en 2012 se montrent particulièrement dociles si ce n’est serviles à l’encontre de leurs maîtres à tel point qu’en 2014 et 2015 à toutes les consultations électorales intermediaires ils nont pas hésité a reconduire massivement l’umps !

  17. Le Général PIQUEMAL a été UN pour tous, alors maintenant TOUS pour UN !!!
    Le temps n’est plus à la réflexion, il est temps d’agir !

  18. Au moment où l’enjeu était autrement plus important de sauver la France que de défendre un Général, des dizaines de Généraux et de Colonels n’ont pas été capables de mettre leur « peau au bout de leurs idées » pour suivre Challes, Jouhaud, Salan et Zeller en 61, sinon quelques héros, « soldats perdus de la République » dira t-on, tels les Argoud, Broizat, de La Chapelle, Elie Denoix de St Marc … ou encore Suzini et le Bachaga Boualem, Bidault et Soustelle, Degueldre et Dovecard … et d’autres obscurs tels Montagnon ou Bazin qui ont pris le maquis.
    Les Messmer, les Katz ou autres Ailleret seront bien plus nombreux à s’acharner contre eux juste par lâcheté.

    • PEUT ËTRE MAIS IL A UNE GRANDE PARTIE DU PEUPLE AVEC LUI ET POUR LUI IL A EU L AUDACE ENCORE DE L AUDACE TOUJOURS DE L AUDACE POUR SAUVER LES CITOYENS PATRIOTES HONNEUR A NOTRE GENERAL COURAGEUX NON SEULEMENT A CALAIS MAIS SUR TOUS LES TERRAINS DE BATAILLES QUI PEUT EN DIRE AUTANT ?

  19. En temps de paix, le militaire de carrière est un fonctionnaire et la qualité première du fonctionnaire n’est ni le courage ni l’honneur mais l’obéissance

    Spécialement dans les deux fonctions régaliennes de l’État, la Justice et l’Armée.

    Ce n’est pas que les Juges et les Militaires n’aient pas d’honneur, c’est qu’en temps de paix ils ont l’Honneur et l’Indépendance de l’État et quand celui-ci n’en a plus, ceux que l’État leur autorise.

    Pour cacher et garantir ce fait, il y a d’ailleurs une police politique qui s’appelle la F.M. qui a totalement gangréné l’État au plus haut niveau.

    Ainsi pourrait-on encore tout en restaurant la souveraineté et l’Indépendance de l’État lui-même.

  20. Que peut faire une armée hybride ?
    Il est du devoir des civils français, des citoyens tout courts de défendre ce brave général loyale à sa patrie.

    • Ali l’apostat,
      Entièrement d’accord avec vous. mais nous restons dans notre coquille comme des lâches que nous sommes devenus.
      Cordialement.

      • Je ne pense pas que les français soient des lâches (je parle du peuple patriote). La réalité est que pour agir un peuple a besoin d’un guide, d’un organisateur, d’un fédérateur, d’un homme de haute trempe capable non seulement de rassembler les hommes mais aussi de les guider à chaque instant pour qu’ils ne se dispersent pas dans des actions vaines mais s’organisent pour préparer et mener de véritables STRATÉGIES EFFICACES capables de retourner totalement la situation et leur donner enfin la maîtrise de leur présent et de leur futur.

        Les français ne sont pas des lâches… la vérité est qu’ils sont désemparés et qu’il manque cruellement un homme se décidant ENFIN à les guider. Mais qui ?

    • Ajoutons, une armée inféodée à l’atlantisme via l’OTAN pour servir de supplétif à notre suzerain, dans sa guerre perpétuelle ; celle qui fait tourner le tiroir-caisse du complexe militaro-industriel pétrolier. Peter Dale Scott (cf. l’Etat profond américain), nous rappelle « que la guerre contre le terrorisme est contre-productive, augmentant en fait le nombre d’auteurs et de victimes d’attaques terroristes. Elle est aussi malhonnête, Washington contribuant en réalité à armer et à financer des jihadistes d’al-Qaïda officiellement considérés comme des ennemis. » Face à ce paradoxe, notre nomenklatura, tant politique que militaire n’y trouve rien à redire. Serait-elle payée pour se taire ?

  21. l’armée? la Grande Muette est désormais
    et de surcroît
    sourde
    aveugle
    tétraplégique
    et amnésique.
    Le confort des gamelles, des retraites, et des caleçons de flanelle,
    la peur de perdre sa barrette,
    ça vous tue une armée.
    Ceux qui ont le courage l’ont exprimé:
    Martinez, Piquemal, Soubelet, Tauzin…
    mais si personne ne les suit,
    pourquoi les autres prendraient-ils des risques?
    ils savent que la population est anesthésiée par ses propres peurs : chômage, endettement , etc….
    La France est vraiment en mauvaise posture.
    tout est désormais verrouillé sur le modèle des multinationales, où les médiocres tiennent souvent le haut du pavé, au détriment des vraies valeurs sures!

  22. Malheureusement il faut faire un constat ! Les Français sont devenus de vrais dégonflés ! Si nous avions suffisamment d’hommes et de femmes avec des tripes , il y a longtemps que ce gouvernement de traites , de felons aurait été éjecté de l’Elysee , Matignon et pendu !

    • J’ajouterai qu’il n’y aurait plus de djihadistes en France et que les voyous et emmerdeurs de toutes sortes « la fileraient doux ».

  23. « Comment ses camarades, ses amis, ses frères d’armes, peuvent-ils supporter cette mascarade sans réagir ? Comment peuvent-ils être si indifférents à son sort ? Comment peuvent-ils être aussi muets ? Leur silence est assourdissant. » Mais justement c’est ce qui est attendu afin de déconsidérer les patriotes et faire annuler ou capoter les futures élections au motif que le fascisme est de retour !. Attendons le lendemain des élections pour voir !

    • pour l’instant seul le Général ANTOINE MARTINEZ A EU LE CRAN DE LANCER UN COMITE DE SOUTIEN AU GENERAL PIQUEMAL, d’autres suivront peut-être son exemple ? NOUS LE SOUHAITONS VIVEMENT « si tous les gars du monde ….. »

      • Espérons que nous allons avoir un effet dominos. Le « wait and see » n’est jamais bon en pareille circonstance. A Noël; l’affaire Piquemal sera oubliée !

          • Oui. Et j’ajoute que déshonorer un homme d’honneur est la chose la plus déshonorante qui soit au monde pour celui qui ordonne ce déshonneur.

            L’Histoire se retournera contre les hommes qui ont manqué d’honneur. Nos politiciens contemporains tentent à tout prix de réécrire l’Histoire, en allant même jusqu’à effacer le nom de certains hommes mais l’Histoire, elle, a une mémoire qui est inaltérable. Ils auront beau vouloir effacer le nom de Piquemal de la liste des grands hommes ils n’y arriveront pas. Et plus ils tentent ces falsifications de l’Histoire plus eux-mêmes se déshonorent.

            L’Histoire n’oublie jamais ! Elle est gravée dans le marbre. Mais ils sont trop cons pour le comprendre.

    • Allobroge,
      En 2017, il sera trop tard. Il ne faut pas attendre :tous à l’Élysée, tous à Matigon, tous au conseil d’état, tous au conseil constitutionnel, tous à l’assemblée nationale, tous au sénat pour leur dire que la royauté est abolie depuis longtemps et que l’heure est à la démocratie, la vraie.
      Cordialement.

Les commentaires sont fermés.