Nos paysans se suicident, les clandestins mangent à l’oeil…

Publié le 11 novembre 2018 - par - 40 commentaires - 3 762 vues
Share

Les uns nous nourrissent.. et en meurent. Les autres sont gavés et nous agressent.
« Je serai votre bouclier », « Je suis un des vôtres ». Ce vendredi, à l’occasion du 20e anniversaire de l’IGP Jambon de Bayonne à Arzacq-Arraziguet, le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume a enchaîné les formules chocs pour assurer son soutien au monde agricole.
Il promet de défendre les agriculteurs face à la grande distribution : Aujourd’hui, les agriculteurs sont pris pour des esclaves, on les fait travailler, travailler, et à l’arrivée ils ne sont pas payés au prix où ils devraient l’être. Le ministre compte aussi sur les ordonnances qu’il va promulguer sous peu pour aider les agriculteurs. Celles-ci permettront entres autres d’encadrer les promotions ou encore de réévaluer le seuil de vente à perte.
Un autre sujet s’ajoute à la pile de dossiers qui attendent le ministre pour le début de son mandat : la mise en application de la loi Agriculture et Alimentation. « Les décrets d’application seront signés dans les six mois qui viennent », a-t-il annoncé. Pour lui, l’objectif premier est donc que les agriculteurs aient un vrai revenu, afin de renforcer l’attractivité de ce métier.

Tous les deux jours, un paysan se donne la mort en France.

La vie des agriculteurs français est si difficile que nombre d’entre eux en viennent à commettre l’irréparable: comment en sommes-nous arrivés là?
Au-delà des problèmes économiques, le monde paysan souffre d’un grand manque de reconnaissance. On a progressivement délaissé les campagnes et avec elles notre considération pour l’agriculteur, qui a pourtant un rôle fondamental. Les paysans meurent en silence. Ils sont gommés, effacés.
On évoque souvent les problèmes d’endettement des agriculteurs: est-ce aussi une cause du nombre incroyable de suicides dans la profession?
Une des causes principales de leur désespoir tient aussi au surendettement auquel nombre d’entre eux sont sujets.

Certains agriculteurs travaillent pour des laiteries qui, certes, achètent en grande quantité mais payent le lait excessivement bas, et poussent les agriculteurs à vendre à perte. Le même lait qui servira pour produire du chocolat de grande marque qui, lui, est loin d’être vendu à perte: situation inique.

Le métier d’agriculteur est un des rares métiers qui soit météo-sensible: l’agriculteur doit pouvoir voir à long terme, investir et s’engager.
Les paysans étaient les derniers à avoir les valeurs du travail bien fait, de la conscience de la terre et de la famille. En mettant à mal notre agriculture nous avons affaibli ces valeurs.

Le retour de bâton ne saurait tarder à se faire sentir. Les paysans étaient les derniers à avoir les valeurs du travail bien fait, de la conscience de la terre et de la famille. En mettant à mal notre agriculture nous avons affaibli ces valeurs. Loin d’un monde caricatural et du tas de fumier au milieu de la ferme qu’on imagine souvent, les paysans sont des gens qui évoluent avec des repères solides. Produire du blé exige de passer ses journées accroupi à ramasser des pierres, à composer avec le cycle de la nature, des saisons et du climat.

Pourtant, les agriculteurs sont passés à côté des gratitudes que notre société offre, elle les a oubliés. Quand bien même ce sont les paysans qui assurent la satisfaction de nos besoins primaires. Une pénurie de nourriture conduirait notre société à se rappeler aussitôt de l’importance de nos agriculteurs.

Venons-en aux migrants qui eux, ne se lèvent pas chaque jour à 4 heures pour traire les vaches.
Pas question de supprimer le social aux clandestins. Après les soins gratuits, ils ont droit à l’école gratuite pour leurs enfants et à une réduction de 75% sur les transports en commun.  Ceux qui se lèvent tôt et paient plein pot apprécieront.

La priorité d’Emmanuel Macron ce ne sont pas nos paysans qui crèvent de faim avec 350 euros par mois, ce sont les migrants pour lesquels rien n’est trop beau. On donne 800 euros par mois à tout étranger de 65 ans qui n’a jamais ni travaillé ni cotisé en France
Reprenons des nouvelles des migrants de Briançon. On vous avait montré leurs cours de Français. Place maintenant au ski. En effet, ils essayent le ski de fond aux Guibertes au Monêtier. Il y a des chutes mais surtout de la bonne humeur. Regardez cet extrait de D!CI’MMERSION.

Le même mois : mon voisin, éleveur d’une dizaine de vaches laitières me confirmait que le prix qu’il reçoit pour le lait n’a pas bougé depuis 20 ans. Il s’est tué la semaine dernière.

Une autre situation bien caractéristique :
https://ripostelaique.com/scandale-a-montlucon-les-clandestins-mangent-gratuitement-au-flunch.html

À côté de l’hypermarché se trouve un restaurant que mes enfants apprécient. Nous avons croisé plusieurs musulmanes voilées, entourées de leurs marmailles pondues grâce à nos aides sociales, qui poussaient des chariots remplis à ras bord. En arrivant dans la galerie commerciale, ensuite un Noir barbu en djellaba, qui semblait juste arrivé d’un pays musulman d’Afrique Noire, et qui n’avait visiblement aucune envie de s’assimiler en France, comme sa tenue le prouvait. Mais c’est dans le resto qu’eut lieu la scène. Après avoir posé nos entrées et nos couverts sur nos plateaux (libre-service), nous avons fait la queue à la caisse pour commander et payer nos repas. Devant nous un jeune Noir (de 20 ans environ), visiblement en pleine santé. Arrivé devant la caissière, il lui présenta une feuille de papier divisée en colonnes. A gauche étaient indiqués les jours de la semaine, et les trois autres colonnes portaient comme titres « petit-déjeuner », « déjeuner » et « dîner ». La caissière écrivit dans la case « dîner » correspondant au jour en cours, et signa. Ensuite, elle s’adressa avec familiarité au jeune Noir, elle l’avait donc déjà souvent vu dans ce restaurant :
– Tu veux quoi comme plat ? Tu veux un dessert aussi ? Tu veux du pain ?  Tu veux une boisson ?  Tu veux un café ? Demain, essaie d’arriver un peu plus tôt, pour qu’on puisse te servir avant que le restaurant ne se remplisse.

Puis, à ma stupéfaction, le jeune Noir emporta son plateau, sans avoir payé quoi que ce soit ! Je compris alors que c’était un clandestin, qui y mangeait gratuitement depuis des semaines, puisque, sur le papier qu’il avait présenté à la caissière, toutes les cases précédant celle du dîner du jour en cours étaient remplies ! Le suivant du regard, je le vis rejoindre deux autres jeunes Noirs qui étaient déjà en train de manger à une table, et s’asseoir à côté d’eux, après leur avoir adressé la parole dans une langue africaine. Ainsi, ces clandestins mangent gratuitement au Flunch, chaque matin, chaque midi et chaque soir, grâce à cette feuille de papier « magique » !

Une semaine avant : René, 64 ans, cultivateur, se suicide. Sa femme l’a retrouvé pendu dans la grange.

Onze familles de migrants (40 personnes au total), sont arrivées lundi à Saint-Nazaire. Après les arrivées de ces dernières semaines en provenance de Calais, ces familles sont logées gratuitement ici. La population n’a pas été consultée alors même que certaines personnes dans la précarité auraient essuyé un refus de logement de la part du CCAS.

Le lendemain : c’est dans son lit que la police a découvert le cadavre de Jean-Pierre, éleveur. Il s’était ouvert les veines.

Si les autochtones ne peuvent ni se loger en totalité ni accéder à un logement décent en payant, on se demande bien pourquoi la caste politicienne actuelle ouvre les frontières à des milliers d’immigrés « légaux » chaque année sans compter les fameux « migrants » qui envahissent l’Europe et notre pays sous des prétextes vaseux de dangers les menaçant alors qu’ils ne sont, le plus souvent, qu’individus masculins qui pourraient lutter, dans leur pays, pour le défendre des  barbares qui l’assaillent.

Frank, 35 ans, cultivateur, se pend dans le grenier de sa ferme. C’est son petit garçon de 10 ans qui le retrouve.

Vive tension ce lundi devant l’ancienne maternité de Montmorency, où vivent une cinquantaine de réfugiés syriens et irakiens. Postés devant le bâtiment, ils ont écrit leurs revendications sur des bouts de carton. C’est l’annonce qui leur a été faite de leur transfert au centre de séjour de Cergy-Pontoise qui a mis le feu aux poudres. Ils ne veulent pas aller à Cergy, où ils vont être cinq ou six par chambre, explique un réfugié syrien. Rabira, mère de famille syrienne dont les deux enfants sont scolarisés à Montmorency, explique ne pas souhaiter quitter la ville pour cette raison. Oubliée la nourriture de l’hôpital qui ne leur convient pas, le manque de connexion à Internet ou les soucis d’intrusion sur un site où les chambres ferment mal : certains évoquent leur impatience par rapport au regroupement avec leurs familles qui ne les ont pas encore rejointes.

Jean-Pierre, éleveur, avait laissé une note pour expliquer son geste tragique disant : Quand le désespoir est plus grand que l’espoir. Je n’en peux plus de souffrir. Les vaches m’ont tué.

Pas un jour sans que je me demande comment ce président peut encore rire.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DEN

Je n’ai même plus envie de lire tant j’ai la haine envers ce gouvernement pourri qui file tout notre fric aux migrants dois je préciser : musulmans ,!

Aline comito

La France est devenue une vraie poubelle car personne ne bouge elle est belle la France ?

gautier

Pierre, agriculteur à la retraite peut demander l’ASPA qui équivaut à 830 euros mensuel.
Même si l’ASPA n’est pas l’idéal, loin s’en faut (somme faible – retenue sur succession) elle permet tout de même de voir venir.
L’ASPA, nouveau nom de l’allocation vieillesse, date de 2006 !
Il faudrait que Pierre se tienne un peu au courant !
De plus, pour lui agriculteur, il n’y a pas de retenue sur succession.
Arrêtez de dire n’importe quoi !

Marnie

Les français sont les moins bien informés de leurs droits. Bien sûr, EUX : les étrangers disposent d’informations qui leur sont largement diffusés par les organismes divers. Conclusion : que font les Mairies à ce sujet ?

JEF

Comment voulez-vous que les multinationales de l’agro-alimentaire (souvent chinoises) puisse racheter les terres agricoles si on n’a pas fait partir avant soit par la ruine soit par le suicide les légitimes propriétaires?
Le mondialisme passe aussi par là

DUFAITREZ

Quand je suis né ? 40 M d’habitants et 7 M de « paysans » (j’adore ce mot !)
Maintenant ? 67 M contre 350.000 ! Et on arrive encore à « bouffer » ! Prodige !
Travail, rendement, modernisation, normes ! Devenus des esclaves du temps présent !
Mondialisation, Centrales d’achat, les ont tués… et ils se tuent !
Mais les bobos veulent du bio, des fraises en hiver, oubliant les saisons…
France ? Jadis grenier de l’Europe ! Devenue le Cimetière des Valeureux !

Une patriote

On arrive encore à « bouffer » pourquoi, à causse des exportations. Nos agriculteurs et autres sont sous des interdictions et des cotas drastiques, alors que les étrangers ont tout les droits. Les espagnoles avec leurs pesticides interdits en France IMPORTENT QUAND MÊME LEURS FRUITS ET LEGUMES ? Les millions de bêtes abattus POUR SOI-DISANT contrer une épidémie, alors QU’ILS IMPORTENT DE LA VIANDE AVARIEE D’ARGENTINE ET AUTRES PAYS BOURRES DE PRODUITS INTERDIT EN FRANCE. Le marché commun est en train DE DETRUIRE LA FRANCE PENDANT QU’IL ENRICHIT UN PETIT GROUPE DE PERSONNE. QUE TOUTES LES CATEGORIES DESCENDENT DANS LA RUE LE 17 ET MONTRE LEUR RAS-LE-BOL GENERAL. Tant que Macron sera au pouvoir CA SERA DE PIRE EN PIRE !

Lotus bleu

Et saviez-vous qu’il y a des Patriotes qui travaillent fort pour réveiller leurs compatriotes, pour réveiller leur conscience et pour arrêter la transformation de notre pays? Saviez-vous que notre pays est en train de changer dramatiquement, pas pour le mieux, mais pour un effacement de notre identité, de notre culture?
Se suicider, c’est la pire chose à faire, on a besoin de Patriotes pour mener le combat, pas de morts. Merci pour votre compréhension. Pour votre soutien et solidarité, ça viendra peut-être plus tard.

Lotus bleu

Aux paysans qui pensent à se suicider: Eh les gars, pensez-y, ce sont vos femmes et vos enfants qui vont devoir survivre ou continuer à vivre après votre suicide, ça ne va pas être drôle pour elles, elles vont vivre un sale moment et devront travailler dur pour nourrir les enfants. SVP, pensez à elles et à vos enfants.
Pensez-y, votre suicide ne réglera rien et va foutre dans la merde votre famille. Et pourriez-vous arrêter de voter socialiste, c’est quoi ce réflexe pavlovien? Réveillez-vous et sortez de votre étable et ôtez vos oeillères. Savez-vous au moins qu’on est en 2018 et que les Français ont élu un président diabolique?

Hervé

Ne soyez pas dans le jugement !
C’est la pire des chose !

La situation ne peut être comprise que si on la vie de l’intérieur. Beaucoup se lancent dans des conseils sans connaître la complexité du sujet.

stan

les paysans sont souvent célibataire ont voit les dégats du réchauffement climatique pourtant certain essaye de garder les prairies mais qui subit la sécheresse l’été pas assez de foin ,de paille ,des prix du lait hard discount de certains coop pour les gens aux RSA merci la mondialisation on vis de rien a présent les veaux n’on plus de valeur 50 euros ils n’en veulent plus quand la saison arrive ils sont trop nombreux les exploitations on pourtant diminuer les prix reste très bas comment voulez vous garder en nombre les paysans dans toute les communes y a eu des suicides et aussi par accident avec le matériel agricole qui reste dangereux avec les cardants avec les prises de forces.

Lotus bleu

C’est voulu. La situation dramatique dans laquelle les paysans se trouvent fut pensée, réfléchie, calculée et voulue par nos Élites à Paris et par l’Union Européenne. Et beaucoup de paysans le savent, combien de fois se sont-ils exprimés sur le sujet, combien de vidéos a-t-on vues? Et combien de manifestations ont-ils fait? Au moins une dizaine.
Maintenant je ne comprends pas qu’il y ait encore des paysans qui se suicident après tout ce qui a été dit sur le sujet. Ce grave problème financier qu’ils vivent, existe depuis une bonne vingtaine d’années. Et ils ont des syndicats et ils font des réunions. L’information circule.

Enée

Oui, la situation de nos agriculteurs Français (qui le sont souvent de père en fils depuis des générations ), est un véritable drame INACCEPTABLE. Il serait bon que le MACRON vive ne serait-ce que 48h dans une ferme de 6h à 22h pour partager cette réalité… ( Seul, sans ses esclaves de l’Elysée, se retroussant les manches, les mains dans le purin et allant aider la nuit la vache sur le point de vêler)… Après cette bonne expérience, il pourra PEUT-ÊTRE, avoir un discours plus censé. Vraiment, il nous fait honte.

clercophage

Macron l’a dit : Les paysans n’ont qu’à traverser la rue pour trouver un autre boulot.

le Franc

pendant c’temps-là, on apprend qu’un certain neymar (je ne regarde jamais ni foot ni télé, et pour cause) peut quand même recevoir 375 000 euros par MOIS en tant que « prime d’éthique » parce qu’il applaudirait, selon les instances, toujours au bon moment.

GAVIVA

bonjour, ‘est-ce une « vraie » photo ou bien un montage, un mème ou quoi que ce soit d’autre? Je me doute bien de la réponse mais je pose la question parce que peu de photos de macrotte avec ou sans ce faux jeton de de viliers m’aura donné autant envie de défoncer mon écran à coups de poings. Je ne suis pas croyant mais j’ai l’impression de voir le DIABLE en rire avec un de ses suppôts. Surtout à la fin de cet article, dont je n’ignore pas la réalité.

Anne Lauwaert

avouez qu’il n’a pas l’air fort normal…

GAVIVA

j’ai vu des patients en psychiatrie qui avaient l’air bien plus normaux que ce taré et qui n’ont pas fait le millionième de ses méfaits passés présents et à venir.

Jill.re

Interdisons l’importation de produits venant de
pays qui ne sont pas soumis aux mêmes règles
que nous;sauf si nous ne les cultivons pas.
Exemple : les fraises espagnoles lesquelles ont
par ailleurs autant goût de fraises que des
betteraves.

Enberne

Oui en effet mais on oublis malheureusement un petit détail. En discutant autour d’un pastis, tous les français sont d accord pour dire et expliquer ce qu il faudrait faire. Et chacun y va de son discours. Des jours et des mois peuvent passer. Cependant le français est radin et ce sont ces actions qui comptent. Combien sont ils à payer un portugaise deux euros de moins pour faire le ménage au lieu de employer une française. Pareil pour la nounou, une économie de deux euros et la chef de maison est heureuse…pareil pour vos fruits, tant que les français reflaichrontbavec leur euros rien ne sera possible. Un bon conseil arrêtez d écouter ce que les gens disent et regardez ce qu ils font

Lucie

Ruiner nos paysans, c’est fait exprès! Ils représentent l’identité française attachée à un terroir, c’est l’âme de la France. La gauche ne les défend pas: les paysans sont conservateurs, et la gauche aime « le progrès ». La droite ne les défend pas non plus, elle est libérale-mondialiste. J’ai lu récemment que le gouvernement avait promis il y a plusieurs années des subventions pour un passage au bio, les intéressés attendent toujours. C’est une catastrophe!

Enberne

Oui tout à fait d accord. Mais vous êtes vous demandez pourquoi l état ne les protège pas et l etat éliminent les uns après les autres. C’est parce que les chrestiens ne sont pas solidaires. Ils laissent tuer leurs semblables…Allez voir ce que ça donnerait si un rebeu se suicide pour une raison x ou y?Ou encore si l on ne prenait pas les fruits de leurs travail? C’est à dire que l on vendait des produits venus de l étranger au dépant des produits locaux? Les musulmans ne laissent rien passer, et ils n attendent rien de l état. Ils font leur lois et ils appliquent leur idées de la justice à eux: c’est à dire un musulmans a toujours raison parce qu il est musulmans!! Et il se doit de détruire les paysans et les agriculteurs qui je le rappele sont à 90 pour cent votant du Front National.

patphil

idem à cayenne, dans un grand hotel de la place, chambres à 350€ nous avons entendu deux familles avec enfants pendant le petit déjeuner! manifestement ces gens là n’avaient pas le profil et encore moins les manières des hôtes de passage ni des guyanais.
depuis trois ans d’ailleurs, on voit des femmes voilées! même là l’invasion est visible

Mathieu

Tout mon respect et ma gratitude au monde paysan, ceux qui ont à coeur de produire des aliments de qualité dans un environnement sain.
La tentation est grande de gagner un peu plus en faisant le jeu des industries agroalimentaires, en privilégiant la quantité au détriment de la qualité des aliments et en polluant et rendant stérile la terre. Il faut sortir de cette spirale et revenir à une agriculture biodynamique pour un commerce de proximité.
Quand aux migrants, retour au pays. Qu’ils se retroussent les manches dans leur pays pour gagner leur pain.

Enberne

Merci pour cette idée mais sachez bien que dans les pays du Maghreb il est inconcevable pour les jeunes de cultiver la terre c’est une humiliation pour eux. Jamais cela ne se ferra. Il est plus simple de rester en France quelque soit les conditions. Les criminels ne sont pas arrêtés et les violeurs circulent tranquillement. C’est l idéal la france pour les maghrébins ils savent comment et détruisent les francais avec l aide de l état français.

Lucie

Il paraît que l’ONU prépare un mauvais coup: accueuil de tous les migrants obligatoire.

Anne Lauwaert

Ben oui mais le système ne survit que parce que nous le faisons survivre: n’allez plus dans les restaurants qui n’ont qu’à vivre de leur clientèle exotique ni les grandes surfaces. Si nous tous, achetons directement chez le paysan nous l’empêchons de se suicider et nous l’encourageons à quitter l’agriculture industrielle.

Mathieu

Oui changeons nos habitudes, changeons la demande pour que l’offre change.

Enberne

Oui. Est bien dit, sauf que le gouvernement pénalise et fait son possible pour que le petit paysan ne s en sorte pas. Il va se garer et avoir une amende. Il ne va pas pouvoir se soigner chez le docteur parce que cent personnes immigrés sont déjà là et attendent leur tour. Ce que vous dites n est pas possible car les conditions de vie des paysans sont une catastrophe. On ne les laisse pas parler. Les émissions de tv invite que des gauchistes ou des immigrés. Il n y a que “le bonheur et dans le pres” qui au moins parle des paysans. Et encore le parisien dans son entreprise trouve le moyen de critiquer “leur” vêtement et leur façon de vivre.Ce que le français ne comprends pas c’est que sans solidarité entre nous , sans stopper la critique entre nous rien n est possible. En face nous avons de

Moustique Rouge

Admettons que cela soi possible, la majorité des Français préfèrent acheter aux grandes enseignes comme la télé le leur dit.
Et de plus l’état réprimandera pour des raisons de bénéfice cette alternative pour les paysans.

Caughnawaga

Quand il n’y aura plus personne pour cultiver la terre, ils se fieront sur les migrants, ils vont être déçu

Allonzimollo

Pour commencer, pratiquons un moratoire sur l’ouverture de moyennes et grandes surfaces alimentaires pendant 20 ans en dehors des centre-villes. Ensuite rendons illégales les centrales d’achats qui se fournissent dans un rayon supérieur à 100 kms de leur siège pour favoriser les filières courtes. Enfin interdisons aux GMS d’acheter quoi que ce soit en-dessous du prix de revient fixé par les filières professionnelles de production.
Quant aux « réfugiés » sans droits ni titre, c’est très simple : HORS DE MON PAYS !

Lucie

L’ONU nous prépare l’accueil des migrants obligatoire!

kabout

au fait lors de son dernier déplacement de son « itinérance  » désastreuse a Albert ( haut de France) macron aurait fait améner avec lui une partie de son « mobilier » dans la mairie d’Albert !!!! décidément ce sale type se prend vraiment pas pour de la merde.

Dupond

Rira bien qui rira le dernier !!! lorsque la paysannerie donnera le mot d’ordre « stoppons tout » que les salles de traite évacueront le lait des tanks dans les fossés ,que les moissonneuses resteront sous les hangars je connais des bobos moralisateurs et fana d’écologie qui trouveront dur le petit dej du matin .En ce moment la ruralité est laissée de coté mais ceux qui en sont responsables pourrait trouver la facture lourde a payer lorsque les paysans n’auront plus rien a perdre !!!

Supertramp

… »lorsque la paysannerie donnera le mot d’ordre « stoppons tout » que les salles de traite évacueront le lait des tanks dans les fossés ,que les moissonneuses resteront sous les hangars… » les GMS achèteront leur lait et leurs céréales en Chine (ce qui se fait déjà) et les paysans coninueront de crever…

Dupond

Supertramp
Vous croyez que les chinois ne feront pas monter les prix de leurs céréales et de leur lait quand la demande sera exponentielle ? vous croyez que les supers tankers viendront poussés par le vent pour faire baisser les prix ? vous avez déja vu des chinois militer dans des oeuvres de bienfaisances?

Enberne

Pour dire cela il faut encore en avoir la force et le pouvoir. Les médias et la tv surtout ne donnent pas la parole qu aux gauchistes anti chrestiens et pro muzzulmans. Les paysans n ont pas les moyens de parler et de dire quoi que ce soit. Ils ont donnés leurs enfants en 2018 et maintenant ils sont épuisés. A vous de faire quelque chose et ne pas attendre des autres.

Enberne

Ca c’est bien dit. Nous sommes maître de nos actions et de nos croyances. Les rebeu et renois ne savent rien sans nous et n’arrivent à rien. On voit bien ce que ça donne à Marseille et en Seine saint Denis. Ils arrivent ils dégagent les français et puis une fois le territoire pourris et bien ils vont coloniser là où l herbe et verte. Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi la gendarmerie et la police les aides. Pourquoi mettre les merdes à notre niveau et faire comme si c était nos egaux?. Moi personnellement la police je ne lui fais pas confiance pour un sou. Ils sont que du côté des musulmans et pa du côté des français. Ils ne nous comprennent pas. Toutes ces femmes dans la police pour l affaiblir alors qu en face nous avons des animaux et des démons que seule la force peut raisonner