Nos paysans sont en train de crever, et Macron n’y changera rien…

Publié le 25 février 2018 - par - 38 commentaires - 1 469 vues

Allons nous sacrifier nos agriculteurs sur l’autel du mondialisme ?

Après le tsunami migratoire qui détruit la nation, allons nous laisser Bruxelles nous imposer les traités de libre-échange qui vont liquider définitivement  la ferme France et pousser au suicide des milliers de paysans déjà au bord de la faillite ?

C’est bien parti. Et ce ne sont pas les 12h30 que Macron a passées au Salon de l’Agriculture pour amadouer le monde rural qui vont changer la donne.

D’ailleurs Macron n’a aucun moyen d’agir face à Bruxelles et ne pourra pas s’opposer aux traités de libre-échange qui vont achever notre agriculture.

Nos paysans, pour lesquels 90%  des Français ont  une bonne opinion, sont en train de crever. Ils perçoivent moins de revenus qu’en 1990 !

Ceux qui nous nourrissent sont devenus les parias de la société et les grands perdants du mondialisme, qui lamine tout sur son passage.

L’entreprise de démolition de la nation voulue par les fous qui nous gouvernent repose sur deux piliers, que Bruxelles met en œuvre avec acharnement.

Le grand métissage universel orchestré avec un tsunami migratoire démentiel.

L’ouverture du pays à la concurrence mondiale, sans la moindre protection de notre tissu industriel ou de notre agriculture.

En 1955, il y avait encore 6,3 millions de paysans, soit 27% de la population active.

En 2018, il reste 460 000 exploitants, soit moins de 2% de la population active.

Un bon tiers de ces paysans survit avec 350 euros par mois.

C’est douze fois moins que ce que coûte l’accueil d’un mineur isolé (50 000 euros/an).

Les départements prévoient une dépense de 1,5 milliard en 2018 pour accueillir 25 000 mineurs, un chiffre multiplié par 20 en quelques années.

Un paysan travaille 54 heures par semaine et ne prend jamais de vacances.

On compte un suicide tous les deux jours dans le monde agricole.

Les causes ?

Effondrement des prix.

Normes environnementales et sanitaires drastiques.

Concurrence déloyale de pays sans normes.

Domination du marché par la grande distribution qui fait la loi.

Embargo russe qui n’a rien arrangé.

Epidémies régulières.

Aléas climatiques dévastateurs.

Difficile d’être paysan en 2018.

D’ailleurs, les plus jeunes sont encouragés à se reconvertir.

Nos paysans sont fortement tributaires de la PAC qui  est en constante diminution.

Au Salon, Macron a pu entendre leur détresse.

“On n’y arrive plus, j’ai des salariés, je vais devoir mettre tout le monde dehors”.

“Ne nous laissez pas tomber”.

Le chiffre d’affaires de la ferme France est de 75 milliards, huitième rang mondial.

(Chine, Inde, UE, USA, Brésil, Indonésie, Russie, France).

La situation devient catastrophique avec l’envolée des importations venues de pays qui ne respectent pas les normes sanitaires et environnementales.

La France, qui fut très longtemps exportatrice de denrées agricoles, a une balance commerciale passée dans le rouge.

C’est absolument ahurissant. A Bruxelles, ils sont fous à lier.

On importe des bananes “bio” aux pesticides, du riz OGM, des champignons soupçonnés d’être radioactifs, des volailles nourries aux farines animales et traitées avec des antibiotiques interdits en France.

Car les contrôles sont insignifiants et inefficaces.

L’Europe nous empoisonne. Le consommateur n’est plus protégé.

L’UE a signé le traité Ceta avec le Canada, qui élève son bétail à coups d’hormones et d’OGM.

On comprend donc que nos éleveurs s’alarment avec le traité de libre échange entre l’UE et le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay).

70 000 tonnes de bœuf pourront déferler sur l’Europe, du bœuf élevé aux farines animales interdites en France !

Et pendant que l’UE poignarde nos paysans dans le dos, les livrant à une concurrence déloyale qui les ruine et met en danger la santé des citoyens, que dit Macron ?

“Il prêche une dynamique de reconquête agricole”.

Le match est truqué d’avance, mais Macron est un mondialiste. C’est aux paysans de s’adapter ou disparaître.

Décidément, il serait temps que les citoyens réalisent que cette Europe irresponsable, qui sacrifie le peuple en le privant de toute défense, est le tombeau de la nation.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Fleur de Lys

«Macron démission» : Edouard Philippe hué par des élus FN au Salon de l’agriculture (VIDEOS)

En visite au Salon de l’agriculture, le Premier ministre Edouard Philippe a été bien accueilli par les producteurs des régions, avant de se faire huer à la sortie par un groupe d’élus FN de l’Yonne, qui ont critiqué «le massacre des agriculteurs».
https://francais.rt.com/france/48381-edouard-philippe-hue-par-elus-fn-au-salon-de-l-agriculture

Lechable jean louis

La liste est longue des secteurs de productions que nous avons abandonnés,
des secteurs d’excellences ou nous étions en pointe. A les entendre, une longue litanie d’impossibilité ou d’impuissance ou pire d’incapacité; aujourd’hui nos agriculteurs, hier les entreprises exportatrices etc etc..En gros c’est de notre faute ! Mais qui charge la mule, qui prend les décisions iniques.

dufaitrez

(Faute de touche, pardon, je continue). MAIS, donc !
Portes ouvertes par l’UE, vers la Mondialisation (CETA/Canada, Mercosur, on a échappé au TAFTA, merci Trump, etc..)
Concurrence de faibles salaires, normes inconnues, etc…
Ici même, le Paysan ne touche que moins de 10 % du prix payé par le consommateur !
Les Vautours sont passés par là ! Industriels, Distributeurs !
La PAC se défile, sanctions à la Russie,
La France, ancien Grenier de l’Europe, est assassinée volontairement !
PAYSANS ! Nos ancêtres le furent tous ! ON VOUS AIME !
(Plus intéressant que Mennel et Stérone ? Non ????)

dufaitrez

Dans ma jeunesse ? 7 M de “Paysans” (quel beau mot !) pour 42 M d’habitants…17 % ! Maintenant ? 450.000 pour 68 M ! Peanuts ! TOUT EST DIT !
Plus d’électeurs, ils peuvent crever !
400.000 normes en France, dont bcp pour eux ! Perfection exigée ! MAIS

trafapa

Mr. GUILLEMAIN , nos “paysans” ont leurs qualités mais aussi leurs défauts ; ils sont coupés de ce qui n’est pas leur vie , peu de temps pour s’occuper d’autre chose que leur activité . Fin des années 80 , début des années 90 , nous étions mal accueillis dans l’ouest lyonnais , dans l’Ain , l’Isère , lorsque nous tentions d’expliquer la vision du Front . Ayant changé de vie , de pays , puis de région , j’ignore leur perception de la France d’aujourd’hui ; mais il me semble qu’ils ont une grande responsabilité dans nos malheurs actuels . J’ai le souvenir de vendanges dans les contreforts du massif du Pilat , durant le repas , je m’efforçais de porter le discours de Jean Marie à mes compagnons de travail ; un jeune de 20 ans a ponctué la discussion arguant de la tranquillité du lieu ; Amen .

Lechable jean louis

Nous étions alors les premiers sur le marché du blé, en concurrence avec les américains
qui produisaient un blé de faible qualité(nutritive) mais en très grande quantité et à grand renfort de subvention de l’état.
Nous étions alors, producteur d’un blé de haute qualité dont La Russie avait besoin (alimentaire) mais nos prix ne passaient pas
Et le président de la République d’alors,(vous noterez les majuscules) un certain François Mitterrand de dire devant les téléspectateurs que nos céréaliers n’étaient pas assez performant !..
Lui ou un autre, ils sont tous là pour leurs égos et le pognon qui va avec.
Quitte a abandonner, à enfoncer même, ceux qui constituent notre nation, notre France…

Dopchie

Nous aimons nos agriculteurs et souhaitons les aider. Mais leurs fermes sont trop petites et ils ne peuvent rivaliser avec les Américains du nord comme du sud. Les gouvernement européens devraient favoriser la fusion des fermes, plus que ce qu’ils font déjà.

Une patriote

Notre gouvernement n’en a rien à foutre de notre agriculture, des ordres sont donnés aux banques de ne pas les aider. Avant les fermiers arrivaient à s’en sortir, mais avec le marché commun c’est devenu de pire en pire. Macron a passé 12h à les manipuler, alors qu’il avait déjà signé les accords qui vont les détruire et faire entrer en France de la viande avariée d’Argentine et du Brésil, leurs terres seront vendu aux chinois. Posez vous plutôt la question” A QUI TOUTE CETTE MAGOUILLE RAPPORTE LE PLUS” ? Alors que tous, paysans, agriculteurs, céréaliers, etc, subissent des normes drastiques, des accords sont signés pour faire entrer des poulets, cochons, boeufs, foie gras, etc, avariés qui vont arriver dans nos assiettes, dans les menus cantines, les boites, QUI SE PARTAGE LA GALETTE ?

Fleur de Lys

Éric Zemmour, “Pour lui, la terre est une abstraction, un tableau Excel” (VIDEO)
C’est ce qu’on appelle au théâtre un rôle de composition. Le cul des vaches, ce n’est pas vraiment le truc d’Emmanuel Macron. Il ne sait pas faire, même pas faire semblant.
Rien, ni sa génération, ni son milieu social, ni même une longue carrière politique dans une région rurale, ne l’a préparé à cet exercice. N’est pas Chirac qui veut. Déjà, Sarkozy n’avait pu cacher les lacunes d’un élu de circonscription urbaine et bourgeoise.
Mais Macron, c’est Sarkozy au carré. Macron, c’est Bercy. Et Bercy, c’est Neuilly en pire. Macron ne se demande nullement si la terre ment ou pas. Pour lui, la terre est une abstraction, un tableau Excel. https://fr.novopress.info/209722/macron-au-salon-de-lagriculture-eric-zemmou

patphil

les paysans ou plutot les exploitants agricoles votent pour la fnsea, les veaux vont aussi vite à l’abattoir que dans les isoloirs, non?

wika

oui, la fnsea est la pute du mondialisme

Une patriote

Beaucoup de ceux qui n’ont pas voté Marine l’ont fait soi-disant à cause de son discourt raté, alors qu’en réalité ils ne voulaient pas sortir du marché européen qui est en train de nous détruire. Ils n’ont pas encore compris ou veulent encore s’en mettre plein les poches pendant que beaucoup d’autres crèvent, qu’il faut refaire complètement le marché européen qui n’a plus rien à voir avec celui du début. Alors que notre agriculture subit des contraintes drastiques, ils vont envahir l’Europe de viande à variée, l’Argentine et le Brésil ne font pas parti de l’Europe, n’ont aucune contrainte sanitaire et autre ! Les gens vont peut être enfin comprendre qu’ils y en a qui font cela pour s’en foutre plein les poches au détriment de la vie et la survie de nos agriculteurs et de notre santé !

JILL

On assassine la paysannerie comme on assassine la Nation .Il faut faire disparaître la
France rurale,qui vote mal et constitue un obstacle au melting-pot imposé par Bruxelles et souhaité par la plupart de nos politicards et médias .Les clochers de nos villages doivent s’arrêter de sonner ;ils dérangent …et les ruraux doivent se taire et subir .

Anne-Marie G

En effet nos pauvres agriculteurs sont les sacrifiés sur l’autel du mondialisme, les nombreux suicides dans leurs rangs, connus depuis pas mal de temps, n’ont jamais soulevé l’indignation de nos medias, y compris régionaux, autant que la situation des clandos qui pour la plupart ne fuient qu’un pays pas assez riche pour eux laissant derrière leur famille. Quelle cohérence entre l’accueil de millions de migrants extra-européens souhaité par le rapport attali dont micron était le rapporteur adjoint et la diminution drastique du travail prévisible avec l’avènement prochain de l’intelligence artificielle ? Payer nos retraites, dans un contexte de baisse du travail ? Faire advenir la nécessité d’un gouvernement mondial pour régler les conflits des sociétés post-nationales, tel est le but caché.

Dany BARTHOUIL

Je suppose que les agris ont des contrats avec les grandes surface, que ces contrats ont une date de fin…qu’ils peuvent être dénoncés pour cause de prix d’achat inacceptables actuellement…..Donc, pourquoi les agris ne cassent pas ces contrats et ne montent pas leurs propres lieux de vente en direct au public ? Je ne sais pas ce qui les en empêcherait …mais je me pose la question car pour se défendre et survivre décemment il me semble qu’à leur place c’est ce que je ferais avant de penser au suicide .

micky

oui exacte monter une petite societe de producteurs et faire comme d’autres vendre son lait et les autres produits.

POMAR Jean Louis

D’accord avec vous….Et j’ai travaillé dans le secteur agro-alimentaire (expédition) !

MissBelgique

Lorsque je vois des photos de Macron, et de son gouvernement, Philippe en tête, je me demande comment il est POSSIBLE qu’ils aient aux lèvres de tels larges sourires. Les agriculteurs meurent… et nous le savons tous.

Une patriote

Réveillez vous, vous n’avez pas encore compris qu’ils l’ont placé là pour SABORDER le navire ! Il n’en a rien à foutre de l’invasion musulmane, des salafistes, de l’insécurité grandissante, de la ruine et du suicide des agriculteurs etc, etc, Il est là pour brader et détruire le pays ! A partir du moment où lui et sa famille sont protégé, il n’en a rien à foutre, ce qui compte pour lui et ses amis c’est de remplir leurs comptes en banque un maximum avant le grand départ !

cirrus

Dans le 79 et le 86, les manifestants en février ont bloqué des routes au détriment de gens qui les soutiennent et notamment votent FN…
Certes la région est plutôt gauchiste, mais dans les campagnes Marine a fait de très bons scores.
Il n’est pas difficile de savoir exactement où se trouvent les bobos européistes, plutôt que mettre du fumier devant un intermarché de campagne dont la direction a justifié ses prix dans les médias.
Ils savent que certaines institutions militent ouvertement contre le FN.
exemple : le président de l’université appela à voter contre Marine.
Alors pourquoi s’en prendre à toute la population ?

kancau11

En fait au salon JUPITER leur a carrément dit qu’ils ne comprenaient rien à la nouvelle agriculture, prenez exemple sur moi, dans ma ferme EN MARCHE, j’élève des béni oui oui, çà se passe très bien.
Par contre notre JUPITER national n’aurait que très peu apprécié les sifflets à son encontre, çà s’est vu à son attitude très arrogante, voire provocatrice.
Pour changer de sujet, pas de personne, au salon on lui a offert une jeune poulette, çà le changera.

butterworth
Lucie

Nos paysans sont la mémoire de la France d’avant, ses racines, son identité, c’est pourquoi ils doivent disparaître. Ce n’est pas un hasard si Bruxelles les lamine.

hathoriti

C’est exact, Lucie ! à Bruxelles, ils ne sont pas fous, ils mettent en oeuvre un plan monstrueux, décidé par des monstres et ils croient avoir gagné la partie…voire…! Si j’étais à leur place, je commencerais à préparer mes bagages…

Une patriote

Demandez vous ” à qui rapporte toute la destruction ” des pêcheries, agricultures, etc, etc ! Pourquoi ordonner des contrôles drastiques de la main droite en faisant abattre des milliers de vaches, canards et autres pendant que la main gauche ils signent des accords pour l’importation de viandes ( de toutes sortes) avariés ? Qui sont ceux qui font fortunes pendant qu’ils ruinent, détruisent et conduisent au suicide d’autres pauvres gens ?

jan le Connaissant

la France a un pied dans la tourbe !!…

GVS

Des politiciens, des fonctionnaires, des ouvriers, bref de TOUTES les catégories on pourrait à la rigeur se passer.
Sauf d’une : les paysans! agriculture et elevage sont les seules activités humaines indispensables ou alors on revient à la chasse et à la ceuillette !

hathoriti

“labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France” (Sully) oui, mais…c’était au temps de Henri IV…et Louis XVI a ordonné les semailles de pommes de terre partout en France au cas où …mais macron n’est ni Henri IV , ni Louis XVI…bien que ce freluquet se prenne pour le roi…! ha, ha , ha !

Francois Desvignes

Toutafé.
Nous sommes derrière nos paysans.
A donf.
Et eux que font-ils ?
Pour toute protestation, ils tolèrent la présence de Macron 12 heures et le sifflent dans le dos pour ensuite, accepter de discuter avec lui.
Nous continuons de les soutenir néanmoins : nous restons derrière eux et attendons leur signal.
Quand ils en auront marre de se faire enculer, et nous donneront l’ordre de nettoyer la place, nous nous ruerons !
Nous mourrons pour aux !
EN attendant….

hathoriti

approuvé !

Rebelonous

Ces braves paysans n’ont pas été assez agressifs envers Macron. Je ne comprends pas. Avec tout le malheur que la profession d’agriculteur et éleveur comporte, une paye plus que misérable, des suicides et tout le reste :Macron méritait d’être accueilli avec beaucoup moins de courbettes et beaucoup plus d’agressivité. Les paysans n’ont plus rien à perdre, ils auraient dû le jeter comme il le méritait.

Diego de Las Vegas

Viens Poupoule, Viens Poupoule, Viens…
« J’ai une pintade à la maison, maintenant une poule ».
Le crétin qui a offert la poule est le patron des poulets de Loué. C’est de la merde label rouge, faites cuire un Loué vous aurez de la flotte.
https://youtu.be/Epkt9SmqSqo

le pote

suivant depuis longtemps les comportements des uns et des autres … je pense que la seule solution serait de mettre en place dans les grandes surfaces où moyennes , des bonus/ malus , c’est à dire de faire en sorte que celui qui présente à la caisse un pourcentage d’ achats locaux de x % se voit gratifier d’une réduction de tant … sur le prix total . Et vice versa un malus pour un pourcentage d’ achats trop élevé en produits importés … mais il y a d’ autres alternatives … Ceci dit , ce que je propose est interdit par Bruxelles , alors quoi faire puisque le bon peuple se fait avoir depuis des lustres !!!les Amaps c’est bien , je pratique , mais ce que veut le con sommateur c’ est tout dans un seul lieu .

Boudry

Quelqu’un m’avait dit: ” y a que de la merde pour manger de la merde ” …Mais je ne sais plus qui

Lire Aussi