Nos policiers n’en peuvent plus, mais n’ont pas le droit de bouger

Publié le 28 novembre 2015 - par - 11 commentaires - 1 835 vues
Traduire la page en :

MusulmanscontreUOIF

Je suis Parisienne et depuis ces dernières années, j’ai assisté à maintes dégradations ou manque de respect de la loi, dont je vous laisse deviner l’origine des coupables (exemple dégradations de la Statue de la République, femmes en burqas, mendicité avec panneau indiquant que le motif en est la création de mosquées, prosélytisme sur les marchés etc…).

Eh bien à chaque fois que des policiers étaient présents, ou bien des agents de la Sécurité de la Ville de Paris, la réponse était la même, notamment pour les policiers : « nous avons consigne de ne pas faire de vagues, même si nous sommes d’accord avec vous sur le fait que normalement nous devrions réagir, agir… ».

Les consignes gouvernementales sont si graves et délétères qu’il ne s’agit plus de laxisme mais de mise en danger de la vie d’autrui. Un jour, ayant été traitée de « sale française » par un commerçant arabe d’un supermarché de mon quartier, j’ai souhaité porter plainte. Les policiers m’ont répondu que ce n’était possible que pour les Arabes ou les Noirs qui se faisaient insulter de la même façon, mais par des Français. Eux peuvent porter plainte !

Les policiers ont des consignes en région parisienne différentes du reste de la France où ils sont plus « libres » d’agir, leur nombre depuis des années est largement insuffisant, ils ne sont jamais en uniforme, leurs locaux et matériels sont vétustes, parfois ils doivent le payer eux-mêmes pour se protéger. Nombre de personnes en région parisienne abandonnent lorsqu’elles veulent porter plainte, à cause des longueurs et du manque de discrétion, puisqu’il faut tout expliquer à l’accueil devant toutes les personnes qui attendent…

Les policiers eux mêmes à Paris nous dissuadent souvent et ne prennent que des « mains courantes », non comptabilisées dans les statistiques, qui sont donc complètement faussées !

Les policiers eux-mêmes n’en peuvent plus en France de passer pour des coupables, des responsables, alors qu’ils essayent de faire leur métier à leurs risques et périls. Voilà pourquoi je n’aime pas les articles des personnes qui s’en prennent à eux pour des prétextes futiles.

Il faut adresser ses reproches à notre Président et à son gouvernement d’incapables qui tous auraient été virés pour faute grave s’ils travaillaient en entreprise.

Je conclus mon commentaire en précisant que je suis juive et que j’adore les fêtes de Noël, même dans les écoles, sapins, Père Noël etc… et que jamais un Français juif n’en a été choqué et encore moins demandé le retrait, la plupart fêtent Noël comme une fête laïque, une belle fête que tout le monde aime, et qui en aucun cas, ne nous fait renier notre propre religion… Résistez et refusez d’annuler ces festivités qui plaisent tant aux enfants français !

Sonia Villers

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Yves ESSYLU

Ce que vous dites sur les forces de l’ordre est en partie vrai mais vous omettez de rappeler le comportement abusifs de certains d’entre eux lors des manifs pour tous
ceci alors que les textes leurs font obligation de refuser d’exécuter un ordre manifestement illégal, piège à cons allez-vous rétorquer, certes, mais pour le moins auraient-ils pu regarder ailleurs comme ils savent fort bien le faire quand ils en ont envie
Quant aux juifs lambda ils ne m’ont jamais créé le moindre problème, je n’en dirais pas autant de leurs gauchistes donneurs de leçons ou de ceux qui se partagent la finance mondiale avec d’autres car ils ne sont pas seuls sur ce créneau contrairement à ce qu’il peut se dire

gutofsalins

j’ai remis un pouce levé car ce que vous écrivez est la stricte vérité dans 90% des cas.

pied-noir

A Toulouse aussi dans le début des années 2000 des barbus mendiaient en secouant ostensiblement des sacs en toile remplis de pièces tintantes et en arpentant inlassablement le marché St Sernin le dimanche (autrefois marché au puces, maintenant envahi de marchands d’islam…) à but de récolter des fonds pour la construction de la mosquée du Mirail. Ils ne s’en cachaient pas; mais dites moi; la mendicité n’est-elle pas un délit réprimé par la loi?? le maire socialo de la ville ayant pourtant pondu un arrêté minicipal interdisant la mendicité sur voie publique…..
Par contre j’ai vu “jeter” un malheureux SDF à quelques mètres de là par la police et qui faisait la manche, un pauvre vieux de 60 ans…..j’avoue ne pas avoir eu le courage d’interpeller les flics, ils étaient 4; armés; et j’ai craint la GAV et peut être des coups…..ou un coup de Taser, étant atteint d’une cardiopathie ça peut être mortel pour moi.Et les barbus continuaient leur périple……DEVANT CES MEMES FLICS!!!!!
Alors, j’attends les élections regionales avec impatience…….

BALT

Merci , Sonia , pour cet article . En ce qui concerne la mendicité , les vendeurs Africains de babioles sur les plages m’ont avoué que la plus grande partie du bénéfice des ventes était destinée à la construction de mosquées en Afrique . Votons Front National les 6 et 13 Décembre . Au plaisir de vous relire .

Sébastien95

Je confirme vos propos, dans le Val d’Oise (comme partout ailleurs) les consignes à suivre par la police viennent directement de la préfecture (où du maire pour le cas de ma ville).

En provenance du « Sinistre de l’Intérieur » sur ordre de « Manu la Tremblotte », les directives sont explicites et toujours les mêmes : ne jamais faire de vagues, ne pas aggraver une situation pouvant donner lieu à des troubles plus importants que ceux en cours, surtout ne pas faire d’amalgames, il faut éviter à tout prix la stigmatisation des « jeunes issus de l’immigration », les dépôts de plaintes contre les racailles sont découragés, obtenir une simple main courante contre une « chance pour la France » est une gageure…

Et malheur à celles ou ceux qui font leur métier de policer du mieux qu’ils le peuvent avec un minimum de moyens ! La hiérarchie les accuserait presque d’excès de zèle tellement la situation est devenue ubuesque…

Et lorsque les délinquants sont déférés devant le parquet, c’est reparti pour un tour au pays des Bisounours, prenez place sur le manège enchanté du laxisme généralisé, le billet est offert par le syndicat du mur des cons avec l’approbation explicite de la Garde des SOTS !

gutofsalins

excellent ! ! !

Emma

Bravo Sonia, pour votre magnifique conclusion qui résume si bien comment concevoir le vivre ensemble selon la culture du pays dans lequel on vit. Merci de votre respect que les chrétiens vous renvoie de tout cœur.

STEPHAN

Et bien ,qu’ils démissionnent en masse ou mieux qu’ils restent enfermés dans leurs commissariats,en signe de protestation et qu’ils ne bougent plus ,enfin les français pourront se défendre eux mêmes !
Quelle gabegie ,donc ont les payent avec nos impôts ,pour ne pas être défendu ,vraiment ce gouvernement doit sauter ,sans avoir droit à leur retraite mirobolante il ne la mérite pas !
Allez relire le discours d’investiture du président ,ça ne correspond pas du tout à ce qu”il fait depuis 5/2012 !

segond

bonjour ; Il y a un proverbe qui-dit ceci QUAND ON VEUT ON PEUX , alors qu’attend la police tout comme la gendarmerie , pour réagir ?

carlo martelli

bien sure qu’ils pouraient , on en est plus a l’epoque ou les S/S etaient partout armés et prets a tirer dans le tas , /ici ,il suffirait que quelques officiers superieurs refusent des sortir leurs hommes des casernes ou alors de les sortir mais de ne pas intervener , rester dans leur vehicules , Imaginer ce cahot national ,ce serait desuite comme une trainee de poudre , et là,le gouvt paniquerait et changerait de suite d’attitude , du moins je le crois ,ou alors ils faudrait les arreter ou tirer dans le tas et s’en debarrasser une fois pour toute .

gutofsalins

la dernière phrase suffit ! ! !

Lire Aussi