1

Nos policiers se suicident, et nos galonnés s'en foutent !

JacquesmericCe matin, en lisant les nouvelles, j’apprends qu’un flic de 40 ans, 17 ans de services, très bien noté, travaillant dans le Val de Marne, à mis fin à ses jours en se flinguant, après avoir lancé sur les ondes son mal-être… un de plus…
Jacques MERIC son big-boss, a soudainement décidé d’interroger ses « besogneux » pour connaître leur conditions de travail…
Mais quelle rigolade, qui mieux que ce despote galonné peut connaître les conditions de travail des flics de base, lui le big-boss, lui l’intouchable, lui le merveilleux Directeur…
Ce même MERIC qui en poste à la DDSP d’Ille et Vilaine à décidé subitement sur un caprice, de fermer l’Amicale des Policiers de Rennes, et par là-même d’empêcher les enfants de ces policiers d’avoir une Fête de Noël et un petit cadeau…
Une amicale fonctionne grâce aux cotisations des effectifs, et cela a permis pendant des années de gâter un peu les enfants des policiers qui oeuvrent corps et âme au maintient de la tranquillité d’une ville… et ne voient pas beaucoup leurs enfants…..
Mais ce petit roquet, aux yeux glacial, sans sourire jamais, a un jour décidé de fermer cette amicale parce que LE policier qui s’en occupait devait retourner sur la voie publique…
C’est vrai qu’UN policier en plus ça change tout.
Ce foutriquet a refusé tout argument, sans aucune possibilité de discussion, sans recevoir syndicat et représentants du personnel…et l’amicale a fermé… jusqu’à son départ…    
Et c’est dans le ressort de gestion de ce même gugusse qu’il y a déja 4 policiers qui se suicident… et personne en haut lieu ne va virer ce néfaste, ce psychorigide, ce pervers narcissique sur « petites » pattes….ben non bien sûr, on ne touche pas les big-boss…
Le jour où un policier à bout, flinguera un de ces néfastes, pour lui faire payer son despotisme, peut être qu’ils comprendront qu’ils doivent nous considérer comme des individus et non comme des matricules…
Geronimo