Nos prisons et nos abattoirs sont déjà sous contrôle islamiste

Publié le 16 août 2013 - par - 1 594 vues
Share

On me dit que des Anges contesteraient l’islamisation en cours de la France. Ses prisons n’ont-elles pas déjà été islamisées à plus de 70% ?

Mais elles ne sont pas les seules… En effet les abattoirs français égorgent « halal » à plus de 50 % : l’islam n’y est-il pas déjà également majoritaire ?

Islamectomie 210Et ces mairies, à commencer par celle de Paris qui confond « cultuel » avec « culturel » afin de faire payer la construction de mosquées par les Parisiens : n’est-ce pas une islamisation officielle, ça ?

Et cette même mairie qui organise de somptueux « iftar » (rupture du jeûne en langue bédouine), également payés par les impôts locaux : n’est-ce pas une collaboration tout à fait officielle avec l’idéologie qui a produit, entre autres, Al-Qaïda et Boko Haram ?

Et ce ministre de l’Intérieur qui inaugure de nouvelles mosquées et fête le ramadan lui aussi : n’agit-il pas au nom du gouvernement français en soutien de la secte islamique ?

Et ces égorgements de Français « souchiens » par des coraniens haineux : n’est-ce pas encore et toujours par stricte application de certains versets médinois envers les « infidèles » ?

Et cette ministre de la Justice qui encourage les islamopithèques dans leur mission de conquête par la terreur, le viol et la mort, en libérant séance tenante ceux qui se font capturer : n’est-ce pas encore de la collaboration au plus haut niveau ?

Lorsque ces détenteurs du pouvoir trahissent le fond et la forme de la loi de 1905 sur la laïcité et la stricte séparation de la religion et de l’État, n’y a-t-il pas là de quoi rendre le peuple fou furieux et justifier qu’il se révolte ?

Vous savez, les Anges, les Français connaissent vos noms, et le Jugement Dernier est peut-être plus proche que vous ne pensez… Vous fêtez la Révolution de 1789 comme si c’était de l’histoire ancienne, mais il se pourrait bien que la Veuve reprenne un jour du service contre les traîtres collabos…

On peut rêver, non ?

Une infidèle

Carole Maillac

Share

Les commentaires sont fermés.