Note sur « Après Obama Trump? », de Guy Millière

MilliereTrumpLe livre démontre bien l’emprise destructrice de l’oligarchie étatiste-affairiste de type relativiste décolonialiste (plus ou moins implicite) ou postcolonialiste visant à imposer une alliance organique entre la technostructure et les grandes firmes globalisées avec pour résultats l’accroissement de la pauvreté, de la rente, et de l’apartheid communautariste.

L’auteur analyse finement ce mécanisme effectué comme en Europe sous le vernis de la lutte contre les inégalités et des discriminations alors qu’il les développe.

En effet en favorisant plutôt les grands groupes par le déficit, l’inégalité devant l’impôt et les charges sociales, ce qui implique une concurrence déloyale renforcée dans certains secteurs par le dumping social, cette collusion étatiste-affairiste tue la maturation de la liberté d’entreprendre.

Guy Millière trouve ainsi la source de l’instabilité croissante des sociétés dites libres en l’existence non pas du capitalisme en soi mais de ce que Jean-Marc Daniel appelle le capitalisme de connivence masqué par un technocratisme aseptisé.

Ce dernier a accompli le tour de force d’absorber ladite contreculture censée le détruire jusqu’à en faire son poisson pilote idéologique. Obama en est le produit chimiquement pur ou quasiment. Sa volonté systématique de détruire les acquis du peuple américain et de dénoncer comme populisme tout effort de s’y opposer en dit long à la fois sur la puissance de ce nouveau racisme métaphysique et à la fois sur la résilience du peuple incarnée dans le mouvement des Tea Party d’une part et l’investiture surprise de Trump d’autre part.

Néanmoins l’auteur doute des capacités de ce dernier à pouvoir contrebalancer l’alliance étatiste-affairiste et anti-moderne en réalité qui fait tant de dégâts déjà en affaiblissant la position américaine dans le monde ensuite en la minant de l’intérieur.

La puissance de feu de ce conglomérat est telle, que les possibilités de voir un Trump triompher sont infimes. Il en est de même dans nos démocratures. Comme on le voit en France chaque jour.

Mais Millière croit dans le génie du peuple américain pour refuser le suicide au bord de l’abîme. Qu’en est-il de la France ?…

Lucien Samir Oulahib

Acheter le livre :

http://lamaisondedition.com/#apres-obama-trump

 

image_pdf
0
0

6 Commentaires

  1. Les chances de voir Trump infimes ? Pas si sûr. Chaque année je me rends aux USA où vivent mes enfants et je vois l’exaspération des Américains monter de plus en plus, surtout chez les jeunes, condamnés à survivre avec des petits boulots. D’après les dernières statistiques, 40% des Américains ne possèdent rien, 25 % possèdent 1 dollar. Pour éviter les révoltes étudiantes, l’état a imposé des frais exorbitants que les jeunes ont bien du mal à rembourser. Du coup, l’oligarchie, avec Obama en tête, est détestée. Hillary la corrompue n’a aucune chance d’être élue. L’exaspération est si grande que Trump, oui. Comme on dit : « Trump peut détruire L’Amérique mais Hillary détruira le monde ».

    • Je partage votre avis, madame, pour avoir passé juste 3 semaines en Floride, ce qui est peu pour mesurer un climat social. Même auprès de Français ayant fui la région parisienne pour aller créer leur PME loin de notre ‘enfer, c’est : tout sauf Clinton. On entend sur nos ondes qu’aux US tout va bien. C’est totalement faux ! Les sans abri et/ou habitat plus que précaire sont légions. Iront ils voter, je n’en sais rien. Ils tiennent comme le dit la chanson, the whole world in their hands. Que pourra faire DTrump si il survit à son élection, détruira t’il l’Amérique, à voir, et peut être à ne pas regretter, mais Killiary c’est la guerre mondiale. La campagne est déjà bien meurtrière.

      • Il y a des coins des USA où les gens vivent dans des bidonvilles sans eau courante. Les .missions de télé qui nous montre la Californie , belle , jeune et riche , c’est un mythe .

    • Absolument ! les food stamps qui représentent la pauvreté aux USA ont été multiplié par 2 depuis l’ élection d’ obama !!! je dis bien par 2 !!!!!
      l’ administration obama a donc fait doublé le nombre de pauvres qui se chiffre à 48 millions de pauvres !!!!!

  2. Et pourtant… Malgré tous les grands groupes de médias américains à l’exception de Fox qui s’acharnent quotidiennement sur Trump, au mépris de toute déontologie journalistique, je crois en la victoire de ce dernier. Il a su créer un mouvement et chacun de ses meetings voit affluer des millions de personnes. Des gens qui ne veulent plus de la propagande du système et qui envers et contre tout iront voter Trump. Ce modèle développé par un économiste américain et qui permet une prédiction très précise (il a raison depuis 1978) sur le résultat des votations américaines donne Trump vainqueur!
    http://archyworldys.com/us-election-top-economist-calculates-the-election-victory-of-donald-trump/

    • J’ai lu, il y a seulement 3 jours, le livre de Guy Millière, un livre indispensable pour tous ceux qui, comme nous ici, s’intéressent à l’élection du prochain président des États-Unis.

      D Trump a des ennemis dans les deux camps:

      1/ la Gauche (les Démocrates) auxquels se joignent la plupart des grands médias;
      2/ des Républicains « fausse droite », genre NKM-JUPPÉ, en France.

      Guy Millière met aussi en exergue le clientélisme des Démocrates pour s’assurer des voix. Peu importe si la classe moyenne est spoliée, comme en France, la Gauche prend dans les poches de ceux qui produisent et elle le redistribue à ses électeurs potentiels qui bénéficient des allocs & des marchés publics.

Les commentaires sont fermés.